Accueil > Assurance dépendance > Assurance perte d’autonomie

Assurance perte d’autonomie

Pourquoi souscrire à une assurance perte d’autonomie ?

En France, la perte d’autonomie touche 1,3 million de personnes. D’ici 20 ans, elle peut frapper plus de deux millions de Français. Pourtant, cette dépendance occasionne des dépenses colossales. Alors, pour éviter les factures trop salées, souscrivez à une assurance. Ce contrat est considéré comme un :

 

Complément aux aides et appuis financiers

Rappelons que la dépendance peut être définie comme l’état d’une personne nécessitant l’aide d’une autre pour accomplir les actes de la vie courante. L’origine de la perte d’autonomie est nombreuse. Elle peut être causée par une maladie, un accident grave…

Actuellement, la sécurité sociale intervient pour venir en aide aux personnes dépendances. Parmi les aides qu’elles peuvent bénéficier se trouvent : 

  • Remboursement intégral des frais médicaux (coût de l’hospitalisation, les frais de consultation, la facture des médicaments…) en cas d’affection de longue durée (ALD)
  • Allocation personnalisée d’autonomie (APA) accordée aux personnes âgées plus de 60 ans souffrant d’une dépendance.

Cependant, ces appuis financiers peuvent être insuffisants. Cette situation se produit généralement lorsque votre maladie est exclue de l’ALD. En plus, ne comptez pas sur l’APA pour financer la totalité des dépenses. Environ 41 % restent à votre charge.

 

Moyen de financement d’un maintien à domicile

Le maintien à domicile est une excellente solution pour les personnes en perte d’autonomie. Tout simplement parce qu’elles restent chez eux, tout en bénéficiant d’une assistance.

Malgré ses avantages, cette solution engendre de nombreuses dépenses. Déjà, il faut compter jusqu’à 1 800 € si vous souhaitez bénéficier du service d’un auxiliaire de vie. En plus, pensez également à l’aménagement du domicile. Ce dernier doit être équipé de tous les infrastructures nécessaires afin que vous puissiez effectuer les actes de la vie courante (marcher, déplacer, monter, manger, doucher…).

Bien évidemment, vous pouvez compter sur les aides de l’État. La sécurité sociale intervient pour financer une partie de l’aménagement. Mais ses appuis sont insuffisants, d’où l’intérêt de souscrire à une assurance perte d’autonomie.

Votre contrat peut couvrir de nombreuses dépenses comme : 

  • Rémunération des personnes assistants
  • Repas à domicile
  • Etc.

Cependant, l’assurance peut vous proposer un capital qui permet de financer la majorité des dépenses. Mais, il est aussi possible de bénéficier d’une rente.

 

Soutien en cas d’hébergement dans un centre spécialisé

Si le maintien à domicile est inenvisageable, tournez vers l’Herbergement dans un centre spécialisé. Celle-ci dispose d’ailleurs de tous les moyens nécessaires pour assurer la sécurité, le bien-être, la santé et le confort des adhérents.

Cependant, comme le maintien à domicile, l’inscription n’est pas gratuite. Bien au contraire, elle génère de nombreuses dépenses (comprises entre 2 000 à 3 000 € tous les mois), comme : 

  • Frais de restauration
  • Coût de l’hébergement
  • Dépenses liées à l’entretien,
  • Etc.

 

À quel moment souscrire à une assurance dépendance ?

La perte d’autonomie touche principalement les seniors. D’après les statistiques, environ 1,3 million d’entre eux sont atteints.

Toutefois, elle peut frapper les adultes, voire les jeunes à la suite d’une maladie grave (cancer…) ou d’un accident.

Dans les deux cas, choisissez le bon moment avant de souscrire à une assurance. Une adhésion précoce n’est pas intéressante du point de vue financier. Tout simplement parce que vous êtes obligé de cotiser trop longtemps.

En revanche, une souscription tardive n’est pas non plus recommandée, surtout si vous êtes une personne âgée de plus de 70 ans. Dans ce cas, trouvez le juste milieu en signant un contrat qu’à l’âge de 50 ans. D’après la Fédération française de l’assurance (FFA), c’est le moment idéal pour souscrire à ce type d’assurance.

Dans tous les cas, sachez que la garantie dépendance est un accord de prévoyance à fonds perdu. En tant que tel, le capital versé est irremboursable. En cas de décès, les héritiers sont incapables de solliciter les fonds.

 

Quels sont les critères à considérer au moment de la signature du contrat ?

Avant de signer le contrat d’assurance dépendance, essayez de comparer les offres sur le marché. Pour ce faire, prenez en compte les éléments suivants :

 

Le niveau de dépense couvert

Il s’agit du premier élément à considérer avant de souscrire à une assurance perte d’autonomie. Sur ce point, vous avez deux options : 

  • la prise en charge d’une dépendance partielle. Dans ce cas, la cotisation peut être plus abordable
  • le remboursement d’une dépendance totale dont la cotisation peut être assez onéreuse.

 

L’évaluation de l’état de dépendance

Cette évaluation consiste à mesurer le degré de dépendance d’une personne âgée. Elle est réalisée par un médecin expert. Cependant, les assurances peuvent posséder leur avis sur le sujet. En d’autres termes, elles sont libres d’appliquer leurs propres barèmes d’évaluation de la perte d’autonomie. Généralement, les assurances prennent en compte la mesure effectuée par l’APA.

 

Le mode d’intervention

Sur ce point, deux possibilités s’offrent à vous : 

  • Capital qui consiste à vous accorder des fonds en cas de perte d’autonomie. Il est à envisager si vous avez l’intention d’aménager votre domicile.
  • Rente qui permet de recevoir des sommes d’argent tous les mois, afin de faire face aux dépenses liées à la dépendance. Elle est avantageuse en cas de placement dans un centre d’hébergement.

 

Moment de versement de la rente ou du capital

Soyez également attentif au moment pendant lequel, elle intervient. En général, l’assurance vous prend directement charge dès la consolidation de votre état de dépendance. Le plus souvent, elle impose un délai de carence durant lequel, elle refuse d’intervenir. Par conséquent, assurez-vous que cette durée n’est pas trop longue.

 

Les services complémentaires

À part les éléments cités, le contrat d’assurance peut contenir d’autres prestations complémentaires. Alors, n’hésitez pas à choisir la formule qui propose des services adaptés à vos besoins. C’est le cas d’un accord qui prend en charge : 

  • les formalités administratives
  • l’assistance en cas de dépression
  • les frais de déplacement (aller-retour) lors d’une visite chez un proche, ou en cas de visite d’un proche
  • Etc.

 

L’assistance au profit des proches

L’assurance dépendance s’adresse principalement à la personne en perte d’autonomie. Celle-ci n’est pas l’unique bénéficiaire. Ses proches peuvent aussi profiter des services de l’assurance. C’est le cas d’un contrat qui intervient pour : 

  • assister un membre de votre famille en cas d’urgence
  • accompagner psychologiquement en cas de dépression ou de stress.
  • Aider à l'accomplissement des démarches administratives…

 

Comment souscrire à une assurance perte d’autonomie ?

Envisagez-vous de souscrire à une assurance perte d’autonomie ? Les démarches sont actuellement plus faciles qu’avant. Pour ce faire, rendez-vous directement à l’agence de l’assurance que vous avez choisie.

Sinon, il est aussi possible de souscrire directement en ligne. De nombreux organismes proposent un service d’inscription directement sur leur site internet. Normalement, ils sollicitent uniquement des documents sur vos données personnelles (carte d’identité, numéro de votre carte sociale…). Vous êtes également amené à remplir un questionnaire médical. Ce dernier sollicite des informations sur votre état de santé.

Cependant, avant de signer un contrat quelconque, renseignez-vous d’abord sur le prix. Si possible, comparez 2 à 3 offres, afin de dénicher la meilleure proposition. Sinon, obtenez directement un devis grâce à un comparateur d’assurance.

Dans les deux cas, vous bénéficiez toujours d’un délai de rétractation de 2 semaines. Cette durée vous est accordée afin que vous puissiez bien réfléchir sur l’offre. À l’issue de ce délai, si vous acceptez la proposition, vous vous engagez. Dans le cas contraire, vous ne l’êtes pas.

 

Conclusion

Bien que les personnes dépendantes sont éligibles à de nombreuses aides sociales (APA, remboursement intégral des frais de santé en cas ALD), elles ont toujours besoin de souscrire à une assurance. Et pour cause, les appuis financiers peuvent être insuffisants pour financer la totalité des dépenses liées à la perte d’autonomie.

Malheureusement, trouver un contrat adapté à ses besoins est moins évident, surtout face à la variété de choix. Solution ? Santors est là pour vous aider. Ce comparateur d’assurance est votre allié de taille pour dénicher la meilleure offre .