Accueil > Bien vieillir > Personnes âgées : comment éviter les chutes ?

Personnes âgées : comment éviter les chutes ?

Un risque qui augmente avec l’âge

Ce sont surtout les personnes âgées qui sont les plus concernées par le problème des chutes. Le fait est que plus on prend de l’âge, plus on est sous l’influence d’une diminution des capacités physiques. D’ailleurs, les statistiques ont démontré que 1/3 des personnes qui chutent ont plus de 65 ans.

Nombreux sont les facteurs qui expliquent la chute fréquente des personnes âgées. On parle notamment de l’environnement à savoir :

  • Un sol glissant
  • La pratique d’activités à risque
  • Un manque de luminosité...

Les facteurs qui sont liés à chaque individu sont également à prendre en compte. Il s’agit par exemple d’une mauvaise acuité visuelle, d’un manque d’équilibre et de coordination, d’un affaiblissement des muscles ou de la prise de certains médicaments. Cette dernière est, pourtant, une démarche souvent incontournable pour les personnes âgées. 

Notons que les conséquences d’une chute peuvent être sévères. Après une chute, il se peut qu’un senior ait du mal à marcher normalement.

L’une des meilleures manières permettant d’éviter les chutes est d’entretenir sa forme ainsi que ses capacités physiques. En effet, une bonne activité physique permettra de développer et d’entretenir les muscles pour mieux amortir les chocs. En même temps, les os ne seront plus enclins à se fracturer. Concernant les autres facteurs, une alimentation saine et des visites médicales régulières seront amplement suffisantes pour limiter les risques de chute.

 

Des conséquences pouvant être importantes

Les conséquences d’une chute sont loin d’être négligeables. Voici quelques chiffres afin de vous conscientiser du problème des chutes chez les personnes âgées :

  • Chaque année 35 % des personnes entre 65 ans et 80 chutent
  • Chaque année 45 % des personnes entre 80 ans et 90 ans chutent
  • Au-delà des 90 ans, le taux atteint 55 %.

En outre, 40 % des personnes âgées qui ont été hospitalisées suite à une chute ne peuvent plus retourner chez elles. Elles doivent obligatoirement être prises en charge dans des établissements spécialisés. Ce qui relate parfaitement des dangers des chutes.

Soulignons le fait que les conséquences des chutes chez les personnes âgées sont nombreuses et sont aussi dangereuses les unes que les autres. Dans ce cadre, il est à préciser que les chutes sont les principales causes des traumatismes crâniens et des fractures chez les personnes âgées. Généralement, c’est le col du fémur qui est concerné.

Parlons également du traumatisme psychologique qu’une chute peut engendrer. Ce qui amène indubitablement à une baisse d’activité physique. Il va sans dire que les risques de chute n’en seront que plus grands suite à cela.

Toujours dans cette optique de traumatisme psychologique, il peut arriver que la personne se confine à la maison et s’isole. Aussi, il faut savoir qu’après une première chute, les risques que cela se reproduise sont multipliés par 20.

Pour parler un peu des tarifs, la prise en charge d’une personne âgée ayant chuté tourne autour des 2000 et 8000 euros.

 

Les facteurs qui causent principalement les chutes

Parlons plus précisément des facteurs qui sont à la base de la chute d’une personne âgée. Les connaître, vous permettra d’appréhender le problème afin de mieux le gérer. Pour ce faire, plusieurs points sont à prendre en compte.

 

L’âge du senior

L’âge est sans aucun doute le premier facteur causant la chute des personnes âgées. En outre, plus une personne prend de l’âge, plus elle s’expose aux risques de chute. Les chiffres susmentionnés témoignent de cette éventualité.

 

Les capacités physiques des personnes âgées

En prenant de l’âge, une personne voit ses capacités physiques diminuer indubitablement. De ce fait, des problèmes de motricité apparaissent à savoir les troubles de la marche et ceux de l’équilibre. Cela va entraîner des chutes. Voilà pourquoi il devient indispensable d’utiliser une aide à la marche à un certain âge. Cet accessoire fera baisser conséquemment les risques de chute.

 

Les capacités sensorielles

Le vieillissement diminue de manière exponentielle les capacités sensorielles. On parle notamment des troubles de vision. Si l’on a du mal à voir, le risque de tomber dans les escaliers est élevé. Une mauvaise vue apporte des conséquences néfastes comme la difficulté de bien évaluer la distance, par exemple. Il est préférable de consulter un ophtalmologue suite à ces symptômes.

 

L’hypertension

Parmi les facteurs pouvant causer une chute chez les personnes âgées, il y a aussi l’hypertension orthostatique. Il s’agit d’une baisse de la pression artérielle dans le cas où la personne changerait de position trop vite.

 

Les médicaments

Bien entendu, il y a aussi certains médicaments qui peuvent entraîner des troubles causant une chute. Seule la prescription d’un médecin traitant identifie la liste des produits pharmaceutiques à éviter.

 

Les alternatives pour éviter les chutes des personnes âgées

Pour éviter les chutes au quotidien de personnes âgées, des précautions sont à prendre. En voici quelques-unes:

 

Amélioration de l’habitation

L’amélioration du logement figure parmi les alternatives pour la réduction des risques de chutes chez les personnes âgées. Précisément, l’habitation d’un senior doit être adaptée à sa capacité physique. Il est question ici des aménagements spécifiques afin de sécuriser parfaitement son environnement.

Tout d’abord, veillez à enlever les tapis et tout autre revêtement glissant de la maison. Cela s’applique surtout pour la salle de bain. En parallèle, vous pourrez installer des barres de soutien dans les sanitaires. Celles-ci permettront au senior de garder l’équilibre en tout temps.

Travaillez également l’éclairage. En gros, il est indispensable d’avoir une luminosité suffisante notamment à l’entrée et à la cage d’escalier. Bien entendu, vous veillerez à ce que les fils électriques ne trainent pas par terre. Les conséquences seraient très dangereuses surtout au niveau des escaliers.

 

L’hygiène de vie

La prévention des chutes chez les personnes âgées passe également par une bonne hygiène de vie. Tout se base sur l’alimentation. Bon nombre d’études ont mis en évidence que la majorité des seniors ne mangent pas correctement. De plus, l’appétit vient difficilement quand on prend de l’âge.

Cependant, une mauvaise nutrition affaiblit en très peu de temps le corps. Des symptômes comme les vertiges peuvent parfois apparaître. Ces derniers sont des causes probables d’une chute. Pour éviter cela, il n’y a pas d’autre solution qu’un apport alimentaire suffisant. On parle notamment de 1800 kcal pour une femme et 2000 kcal pour un homme.

Une personne à âge avancé ne doit pas boire de l’alcool ou bien en diminuer sa consommation. En effet, l’alcool est néfaste pour les réflexes surtout pour les seniors qui suivent un traitement médicamenteux. D’ailleurs, il est bon de veiller à ce que les médicaments soient rangés dans un pilulier. Ceci afin d’éviter les problèmes liés à l’oubli et aux éventuelles surdoses.

Bien entendu, il est indispensable de pratiquer régulièrement une activité physique. Ce conseil s’applique aussi aux femmes qu’aux hommes. Faire du sport règlera beaucoup de problèmes notamment les risques liés aux chutes. 

 

Être actif

Dans l’optique de prévention des risques de chute, il est indispensable que la personne âgée reste active dans un premier temps. Ici, il n’y a pas de formule magique puisqu’il faut bouger pour rester en forme. Dans ce cadre, il suffit de pratiquer au quotidien. Par exemple, vous pouvez prendre votre journal et votre pain en marchant.

Prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur à chaque fois que l’occasion se présente et faire du jardinage sont également de bons exemples d’activités simples et accessibles au quotidien. Bien entendu, il n’est pas exclu de faire des activités spécifiques comme la randonnée, le vélo, la natation et autres. Chacune de ces dernières offre de nombreux bénéfices pour le corps. En plus de faire travailler les muscles, elles permettront aussi de peaufiner l’équilibre et la coordination.

Pour que cela fonctionne, les proches de la personne âgée devront obligatoirement l’aider et l’encadrer. Vous pourrez, par exemple, proposer des activités motivantes pour que bouger soit un plaisir et non seulement une nécessité.

Aussi, les personnes âgées doivent éviter de porter des pantoufles. Certes, ces dernières sont particulièrement appréciées par les personnes d’un certain âge, mais elles n’offrent pas un maintien conséquent au niveau de la cheville. Les chaussures de sport fermées sont les plus recommandées.

 

Des exercices spécifiques

D’une manière générale, il est assez difficile pour une personne âgée de plus de 75 ans de marcher. D’ailleurs, la marche fait partie des causes qui expliquent la chute de la personne âgée.

Il est tout de même possible de s’exercer et surtout de faire travailler les muscles d’une autre manière. Effectivement, il suffit de monter sur la pointe des pieds et de lever les talons. Notons que cet exercice doit se faire tout en s’appuyant sur un meuble ou bien le dossier d’une chaise. Par la suite, vous n’aurez qu’à lever les pointes.

Pour travailler l’équilibre, il faut mettre les pieds à plat avec le buste droit. Le poids du corps devra, par la suite, faire tanguer ce dernier de l’avant vers l’arrière, puis de gauche à droite.

Un autre exercice permet également d’améliorer la perception du sol. Vous pouvez utiliser une balle de tennis. L’objectif est de faire rouler la balle d’un pied à l’autre. Un autre exemple : amener une serviette en un seul mouvement avec votre orteil.

En pratiquant cela régulièrement, les premiers résultats ne se feront pas du tout attendre.

 

Savoir se relever

Les personnes âgées qui ont été victimes d’une chute importante ont souvent du mal à se relever. Il est donc indispensable de faire des séances de rééducation. Dans cette optique, il peut également être risqué pour une personne ayant pris de l’âge de se lever d’un trait du lit le matin. Elle doit également se mettre sur le côté du lit avant de se lever. En pliant les bras et en vous appuyant sur une main, vous sortirez les jambes avant de vous relever doucement.

Notons que certaines personnes ressentent des vertiges lorsqu’elles changent brusquement de position. Il est donc indispensable de prendre un peu de temps avant de se mettre debout. Après tout, les chutes surviennent souvent après une trop rapide exécution de certaines actions. D’une manière générale, il faut veiller à ce que les pieds soient assez espacés pour un équilibre maximal.

Savoir se relever après une chute est aussi indispensable. Dans ce cas, il ne faut pas se ressaisir d’un coup. Il faut prendre un petit peu de temps pour respirer tout d’abord. Bougez ensuite vos membres pour savoir si vous n’êtes pas blessé. Mettez-vous ensuite de côté, puis à quatre pattes pour vous hisser. En prenant appui sur vos avant-bras, relevez-vous. Une fois que vous vous serez levé, assoyez-vous et marquez un petit temps de pause avant de vous déplacer.

À chaque chute, il est fortement conseillé d’en parler au médecin traitant. Certes, toutes les chutes ne sont pas forcément dangereuses, mais le médecin est à même de vous aider à avoir plus d’équilibre.

 

Conclusion

Il n’est pas toujours simple de bien appréhender les risques liés aux chutes. Pourtant, il serait dommage de sous-estimer ces dernières, surtout chez les personnes âgées. Heureusement, il est tout à fait possible de prévenir les éventuelles chutes. En parallèle, prendre une assurance est toujours une excellente idée afin de se préserver d’éventuelles mauvaises surprises.