Accueil > Bien vieillir > Séniors : reprendre le sport après 50 ans

Séniors : reprendre le sport après 50 ans

Faire un bilan de santé

Quand vous avez 50 ans, il est préférable de préparer consciencieusement votre retour au sport. En effet, votre organisme peut ne pas encaisser des efforts soutenus, aussi voici quelques conseils à prendre en considération :

 

Consulter un spécialiste

Le premier réflexe consiste à parler sérieusement avec votre médecin. Ce dernier peut ainsi confirmer si votre état vous rend apte ou non à un retour au sport. Pour ce faire, il procédera à :

  • Un diagnostic de santé : l’objectif se résume à réaliser un état des lieux de vos forces et de vos faiblesses.
  • Un test à l’effort : ce qui permettra de savoir si votre souffle et votre cœur supportent des exercices sans aucun danger.

 

Acheter du matériel adapté

Vous n’allez pas faire du sport sans un équipement dédié. Ce dernier réduit les risques de blessures et facilite par la même occasion les mouvements. Certes, cela requiert un certain budget initial, mais c’est important pour reprendre de manière optimale une activité sportive.

Investissez dans du matériel de bonne qualité et en adéquation avec la discipline que vous avez choisi. Par exemple, si vous optez pour le running, il est indispensable de se chausser avec les bonnes chaussures.

 

Les bénéfices du sport pour les séniors

Pratiquer occasionnellement une activité physique après 50 ans présente de nombreux avantages que ce soit sur l’aspect psychologique ou physiologique :

 

Le sport réduit l’apparition des maladies liées à l’âge   

Une des conséquences les plus bénéfiques du sport se situe dans le renforcement des systèmes de l’organisme. Ainsi, il est possible de prévenir certaines affections touchant les personnes âgées, parmi lesquelles on peut citer les maladies cardiovasculaires.

En effet, l’activité physique permet une meilleure circulation sanguine et lymphatique, ce qui diminue le risque de plusieurs pathologies comme un Accident vasculaire cérébral (AVC) ou encore l’infarctus du myocarde.

 

L’activité physique permet de conserver les facultés intellectuelles   

À part les bienfaits physiologiques, les activités sportives permettent aussi d’entretenir les capacités cognitives et intellectuelles. De nombreuses études, comme celle menée par les chercheurs de l’Université d’Harvard, démontrent que la pratique d’un sport prévient les symptômes des maladies neurologiques, notamment pour la maladie d’Alzheimer.

 

La pratique d’un sport favorise le bien-être

Effectuer une activité physique constitue une occasion de sortir de chez soi et de rencontrer de nouvelles personnes. Cela contribue évidemment à améliorer le bien-être moral et psychologique.

Selon les statistiques données par l’association « Petits Frères des Pauvres » en France, plus de 300 000 personnes âgées risquent l’isolement total. Pour contrer ce phénomène, il est important de rompre la solitude par l’intermédiaire d’une activité comme le sport.

 

Quel sport choisir ?

Avant de choisir un sport, quelques consignes et règles doivent être respectés.

 

Reprise en douceur

La reprise des séances de sport doit se faire en douceur.

Il n’est pas nécessaire de réaliser plusieurs sorties de 2 heures dès la première semaine. Ce serait le meilleur moyen de vous blesser et de vous décourager pour la suite.

Prenez votre temps afin d’éviter les déchirures musculaires et les fatigues. Ainsi, vous pouvez d’abord opter pour de simples promenades, cela permet d’aérer le cerveau et de préparer l’organisme aux efforts qui l’attend à l’avenir.

Nous vous recommandons de bien vous échauffer et de ne pas faire tout de suite beaucoup d’effort. Mieux vaut adopter un programme par échelon.

 

Effectuer des échauffements

Tous les sportifs savent que l’échauffement est une étape primordiale avant une activité sportive. Il permet en effet de réduire les risques de courbatures et de préparer les muscles et les articulations pour la séance. Ainsi, étirez lentement votre corps afin qu’il puisse se mouvoir de manière souple et légère comme un félin.

 

Bien se réhydrater

Durant l’effort, le corps produit de la sueur afin de refroidir de manière générale les muscles. Cela signifie qu’il faudra remplacer l’eau perdue en buvant une quantité d’eau proportionnelle. Aussi, ne minimisez surtout pas l’hydratation pour rester en bonne santé et pensez à bien boire 1,5 litre d’eau quotidiennement afin de réduire le risque de blessure et de crampe.

 

Choisir une activité qui vous correspond 

Quand on a plus de 50 ans, il convient de prioriser des disciplines « douces » pour une reprise du sport réfléchie :

 

La marche 

Une bonne promenade de plus de 30 minutes par jour est bénéfique pour la santé en général. De plus, cette activité ne requiert pas d’équipement spécial. Vous n’avez qu’à mettre des vêtements confortables et faire un petit tour dans les parcs, les forêts ou les sentiers des randonneurs, à proximité de votre domicile.

 

Le vélo

Faire du vélo améliore grandement le système cardio-vasculaire et respiratoire. De plus, cette activité renforce les muscles des jambes (mollets et cuisses).

Certes, l’activité peut paraître éreintante, mais elle est adaptée aux personnes plus de 50 ans. Le seul souci réside dans le budget que vous devez prévoir. En effet, l’ensemble du matériel requis demande un certain investissement de base.

 

Le footing ou la course à pied  

Cette activité en plein air consiste à réaliser des foulées intenses durant un certain laps de temps. Elle permet de renforcer la musculature d’une manière générale.

En outre, le footing contribue aussi à augmenter la capacité respiratoire de l’organisme. Le seul bémol se situe dans les dégâts qu’il provoque au niveau des articulations (genoux notamment). En effet, durant la course, les tendons et les articulations subissent des micro dommages, pouvant être difficiles et longs à soigner.

 

Le Yoga

Le yoga nous vient directement de la tradition indienne. Cette activité permet à la fois de renforcer le corps et l’esprit grâce aux enchaînements des exercices de respirations et de mouvements qui favorisent le renforcement de l’organisme et du moral.

En effet, il est possible d’améliorer sa concentration ainsi que sa souplesse (en réduisant les douleurs au dos) en suivant rigoureusement cette méthode.

 

Temps de récupération plus long

Il est indispensable de se reposer après une séance de sport, surtout lorsque l’on a 50 ans et plus. Dans l’idéal, mieux vaut espacer les sorties de deux jours. Il est important de bien récupérer avant de vous lancer, n’hésitez surtout pas à essayer les différents massages pour accélérer le recouvrement de vos forces.

 

Les sports à éviter

Certaines activités sont à éviter surtout pour les plus de 50 ans, il s’agit :

  • Des sports de combat (Boxe, Karaté, Judo) qui sont considérés comme trop violents pour les séniors.
  • Des disciplines extrêmes (trek, escalades, VTT) qui peuvent s’avérer dangereuses pour les plus de 50 ans.

 

Conclusion

En résumé, reprendre le sport après 50 ans reste conseillé. Une activité physique régulière apporte beaucoup d’avantages à votre corps (prévention des maladies, améliorations des capacités physiques et cognitives). Toutefois, il convient de ne pas se précipiter, mieux vaut préparer rigoureusement la reprise de l’exercice physique.

Aussi, au préalable, n’hésitez pas à investir dans du matériel et à réaliser un bilan de santé auprès de votre médecin. Cela requiert évidemment une somme plus ou moins importante.