Si vous êtes un amoureux des chiens, vous savez déjà que comme l’homme, il nécessite un suivi médical régulier. Cela permet de prévenir certaines maladies, de prendre les dispositions nécessaires afin qu’il soit en bonne santé. Contrairement au chat, le coût des soins vétérinaires des chiens revient très cher et couvre les actes de simple routine jusqu’aux interventions les plus délicates.

C’est donc pour vous aider à faire face à certaines de ces dépenses que les mutuelles pour chiens existent. Très avantageuses, elles permettent d’assurer un tant soit peu l’avenir médical de votre animal de compagnie. Mais, comment choisir la bonne mutuelle pour son chien ?

Si vous souhaitez comparer les différentes assurances, n’hésitez pas à consulter notre article: Comparateur assurances chien et chat

C’est quoi une mutuelle pour chien ?

La mutuelle pour chien est fondée sur le même principe que l’assurance santé. Elle permet de se faire totalement ou partiellement rembourser pour les frais engendrés par les soins du chien. En effet, il arrive que les frais de vétérinaire atteignent des sommes importantes en fonction des soins ou des opérations chirurgicales. Lorsque votre chien dispose d’une assurance, envoyez la facture engendrée par les soins à votre compagnie, celle-ci transférera  sur votre compte une somme égale au type d’intervention subi par votre animal. Cette somme au préalable définie peut être en pourcentage ou en euro.

Pourquoi choisir une mutuelle pour son chien ?

La mutuelle pour chien se révèle être très importante non seulement pour les animaux, mais aussi pour le propriétaire.

En optant pour une assurance responsabilité civile, vous n’êtes couvert qu’en cas de dommages causés à une tierce personne. L’intérêt de ce type d’assurance est non négligeable, surtout quand on connaît les montants exorbitants qui sont susceptibles d’être réclamés si son chien cause des dommages à autrui…

Il est toutefois important de noter que cette assurance ne prend pas en charge les dommages causés à votre chien.

En ce qui concerne la mutuelle santé, elle fonctionne de la même manière que l’assurance santé. Elle prend donc en charge, que ce soit régulier ou ponctuel, une partie des dépenses ayant rapport à la santé de l’animal. La prise en charge financière des soins du chien découle de la franchise, du taux de remboursement et du plafond établi par la mutuelle. Pour finir, on assure son chien pour deux principales raisons. La première : pour ne pas le priver des soins nécessaires. La deuxième : pour ne pas avoir à verser des montants importants en cas d’imprévu.

Il est impératif de noter, que les cotisations demandées par votre mutuelle peuvent être impactées par la race de votre animal. En effet, certaines races de chiens sont connues pour avoir des problèmes de santé particuliers, qu’ils soient héréditaires ou congénitaux. Pour palier à ce type de problème, il est important de se renseigner sur la race du chien que vous comptez accueillir d’autant plus s’il est LOF. Les forums animaliers, les sites spécialisés ou un vétérinaire pourront vous renseigner.

Protection quotidienne du chien

Un peu comme les humains, les animaux ont aussi besoin d’un suivi médical régulier et adapté cela permet d’avoir l’œil sur leurs états de santé. Assurer un chien implique que les bilans de santé soient régulièrement faits auprès du vétérinaire car certaines pathologies nécessitent d’être détectées et prises en charge très tôt. Seulement, les consultations vétérinaires ne sont pas gratuites. Lorsqu’on fait le tour des vaccins, des contrôles de routine, des maladies, des accidents, les dépenses avoisinent plusieurs centaines d’euros.

En assurant votre chien, le prix des actes médicaux ne sera plus jamais un souci pour vous. En temps normal, un chien en bonne santé n’a besoin que d’une seule visite médicale par an. En lui faisant des bilans réguliers, vous avez la possibilité de prévenir les maladies chroniques comme le diabète, la pancréatite, l’insuffisance rénale, les problèmes cardio-respiratoires.

Cela permet aussi de contrôler sa forme, il est très important de diagnostiquer au plus tôt ces maladies. Car plus le temps passe, plus le pronostic est alarmant et le nombre d’examens nécessaires peut augmenter. Pour finir, il permet en outre de s’assurer que votre chien ne souffre pas en silence, comme on le remarque souvent chez les animaux.

Avec une mutuelle, vous protégez votre chien tout au long de sa vie. Aussi, vous permet-elle de faire face aux imprévus. Souscrire à une assurance se révèle la meilleure manière d’économiser de l’argent tout en prenant soin de son chien.

Protection contre les imprévus et les dommages causés à autrui

Contre les imprévus

Lorsque vous assurez votre chien, vous payez pour une prestation. Celle-ci vous donne la garantie d’être capable de prendre soin de votre animal, ceci quels que soient les frais à débourser. L’objectif de cette mutuelle est de pouvoir prendre en charge votre animal, sans avoir peur de la contrepartie financière. Même s’il est parfois difficile d’appréhender l’intérêt de payer une prestation dont on espère ne jamais avoir à se servir, elle peut à tout moment trouver son utilité en cas d’accident par exemple. Elle reste le seul moyen de faire courir le moins de risque possible à votre chien. S’il arrivait que ce dernier ait besoin d’une opération, de soins prolongés, d’un séjour à l’hôpital, rien ne garantit que vous ayez ce qu’il faut pour le soigner. C’est dans ces moments-là qu’on réalise l’importance de la mutuelle pour chien.

À quel âge doit-on assurer un chien ?

Certains chiens sont plus fragiles selon leurs races, donc plus sensibles aux maladies.  Il faut également faire attention aux problèmes génétiques, héréditaires et congénitaux connues pour certaines races. D’autres peuvent avoir besoin de suivre des actes vétérinaires réguliers en raison d’un accident ou d’une maladie. Dans les deux cas, le suivi vétérinaire d’un chien se révèle très cher, raison pour laquelle il est recommandé de souscrire à une assurance pour votre chien dès son plus bas âge (3 mois).

Ainsi, les mensualités sont moins élevées que lorsqu’on assure son animal après un traumatisme. Aussi, avez-vous la possibilité d’y intégrer les frais de vaccination, de castration, ou de stérilisation. Sinon, le plafond d’âge est fixé entre 8 et 10 ans sauf en cas de première souscription qui ne dépasse pas les 5 ans de l’animal en général.

Mais, il faut admettre qu’il est de plus en plus difficile d’assurer des chiens âgés aujourd’hui. Pour les compagnies d’assurances, ces derniers présentent trop de risque, car pour elles, plus le risque est moins élevé, plus les garanties sont bonnes.

Quelles sont les conditions requises pour assurer un chien ?

Avant de souscrire à une mutuelle pour chien, vous devez respecter certaines conditions. Il est vrai que tous les chiens ne peuvent pas bénéficier d’une assurance mais l’assurance des chiens de catégories 1 et 2 est obligatoire contrairement à la mutuelle. Pour assurer votre chien, il est primordial que ce dernier soit reconnu. Une puce électronique ou un tatouage feront l’affaire.

Lorsque le propriétaire se déplace ou voyage avec son chien en Europe, seule la puce électronique est acceptée. Il est important que votre animal soit en bonne santé, il doit être vacciné contre le typhus et la rage. Certains pays nécessitent également un certificat de bonne santé à demander à votre vétérinaire en plus de son passeport européen.

Les différents types d’assurances pour chien

Assurance obligatoire pour chien

On retrouve sur le marché deux types d’assurances pour chien. Il s’agit de l’assurance obligatoire et l’assurance facultative.

Certains propriétaires se retrouvent dans l’obligation d’assurer leur chien. Ici, c’est la race de ce dernier qui détermine s’il doit être assuré ou pas. Toutefois, les chiens se trouvant dans la catégorie 1 et 2 doivent être obligatoirement assurés. Sont classés dans cette catégorie les chiens qui peuvent causer des dommages importants principalement à cause de leur force physique. Lorsque votre animal se retrouve dans cette catégorie, vous êtes contraint par la loi d’opter pour une assurance responsabilité civile. Elle est à différencier de la mutuelle qui elle couvre les besoins médicaux mais en aucun cas les dommages causés par votre chien.

L’assurance responsabilité civile est l’obligation de réparer les dommages qu’on a causés à autrui.

Compte tenu des obligations de ce genre d’assurance, très peu de structures assurent ces chiens. Estimant que les risques sont très élevés, ces dernières ne proposent pas toutes les options à ces animaux. Il en est de même pour les chiens de chasse. Le propriétaire doit détenir une responsabilité civile chasse. Il se doit de la présenter dans les cas de contrôle, elle est aussi obligatoire pour l’obtention et la détention d’un permis de chasse.

Catégorie des chiens

Dans la catégorie 1, on retrouve les chiens d’attaque. Les chiens classés dans cette catégorie ne sont pas nécessairement des chiens de race et ils ne sont pas inscrits obligatoirement dans le LOF. Il s’agit, entre autres, des chiens qui sont d’apparence américaine, des chiens mastiff et des Tosa.

La catégorie 2 regroupe les chiens de défense et de garde. Ici, on retrouve les chiens de race américaine, Staffordshire terrien, les Rottwillers. Il y a aussi les chiens qui ont l’apparence des Rottwillers et qui ne sont pas inscrits dans le LOF. Quant aux chiens de chasse, on les retrouve dans une autre catégorie, ils relèvent d’un régime particulier quant à leur assurance.

Assurance facultative pour chien

Il s’agit de la mutuelle la plus courante. Avec ce type d’assurance, vous avez la possibilité de vous faire rembourser tout ou une partie des coûts de soins du chien. Elle permet aux propriétaires d’offrir des soins à des prix forfaitaires à leurs chiens. En vous basant sur la couverture que vous avez choisie, vous aurez droit à d’autres services. Avec l’assurance facultative, c’est votre budget qui détermine la mutuelle pour votre animal.

L’assurance multirisque habitation : que prévoit-elle ?

Dans les contrats d’assurances multirisques habitations, la responsabilité civile est incluse. Elle couvre les dommages que le chien peut causer à une tierce personne ou aux tiers. Il est important de savoir que cette garantie n’est valable que pour les dommages causés par le chien aux tiers. Ce qui signifie que les frais vétérinaires ou de prise en charge de l’animal en cas d’accident ou de problème de santé en résultant, ne sont aucunement pris en charge par ce type d’assurance ou par la responsabilité civile.

Il est donc important pour votre animal de souscrire à une mutuelle, pour veiller à son état de santé tout au long de sa vie.

Mutuelle pour chien : comment ça marche ?

Après avoir opté pour la formule adaptée aux besoins de votre chien dans une compagnie et après que le délai de carence soit passé, vous pouvez vous faire rembourser. Il s’agit des montants liés à la consultation et aux soins reçus par votre chien dans la limite du forfait auquel vous avez souscrit. Pour cela, votre vétérinaire doit remplir la feuille de soins fournie par votre assureur. Une fois la feuille remplie, envoyez-la par courrier en prenant le soin d’y ajouter la facture établie par le vétérinaire. Si vous ne disposez plus de feuilles de soin, vous pouvez en télécharger ou demandez à votre assureur. Il se chargera de vous l’envoyer par courrier.

Généralement, en ce qui concerne les assurances pour chien, le propriétaire doit d’abord avancer les frais. Les organismes remboursent après avoir traité le dossier dans les plus brefs délais. Il est donc recommandé d’envoyer les documents le plus tôt possible afin d’être remboursé rapidement. Pour aussi éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de prendre connaissance des conditions du contrat d’assurance qu’elles soient particulières ou générales. Cela vous renseignera sur le délai de carence idéal au contrat que vous avez choisi. Toutefois, il existe plusieurs formules, et ce, à des tarifs différents.

Quelles formules d’assurance choisir pour son chien ?

Avant de penser au choix d’une formule d’assurance, vous devez tenir compte de certains points. Il est important de bien cerner les risques auxquels votre chien est exposé et votre budget. La plupart des compagnies d’assurances proposent trois formules que sont :

  • la formule économique 
  • la formule médium
  • la formule haut de gamme.

En termes de budget, la formule économique coûte en moyenne, mensuellement, 10 ou 20 euros. La formule médium quant à elle revient à 20 ou 30 euros. Enfin, la formule haut de gamme revient à plus de 40 euros.

La formule économique

Destinée à faire face aux gros problèmes, il s’agit de la formule bon marché proposée par les compagnies d’assurances. Elle rembourse en général 50 à 70 % des frais vétérinaires suite à un accident. Cette formule allège de façon considérable la facture en cas de chirurgie d’urgence ou de fracture, par ailleurs, la formule économique ne rembourse pas tout : les frais vétérinaires issus des soins préventifs et des maladies, en l’occurrence. Cependant, chaque compagnie d’assurance offre des spécificités si vous disposez d’un budget restreint, prenez le temps d’analyser en profondeur ce type de formule.

La formule standard ou médium

Plus chère et plus étendue que la formule économique, la formule standard protège le chien en cas d’accident et de maladie. Très intéressante, elle rembourse 70 à 80 % des frais vétérinaires. Il peut aussi arriver qu’elle vous rembourse une partie des frais des produits en pharmacie, des opérations de stérilisation, et même ceux de vaccins.

Mais, gardez à l’esprit que les actes et les tarifs couverts varient d’une compagnie d’assurance à une autre. Il faut donc faire le tour de quelques offres, les comparer afin de trouver celle qui correspond à votre chien.

La formule confort ou haut de gamme

La formule confort est la meilleure des mutuelles pour chien. Elle est destinée à prévenir et à guérir. Bien qu’elle soit vraiment coûteuse, elle permet d’économiser sur tous les frais pour garder le chien en bonne santé. Avec ce type d’assurance, vous n’offrez plus seulement les soins vitaux à votre chien, mais plutôt une vie paisible.

Ici, les vaccins, les bilans de santé annuels, la stérilisation sont remboursés en partie. Mais les actes chirurgicaux et médicaux consécutifs peuvent être remboursés jusqu’à 100 %. Le principal avantage de la formule confort est le fait de ne pas débourser un seul euro pour soigner votre chien et ce, en dehors de la franchise que votre assurance vous applique.

Exemple de prise en charge par une mutuelle pour chien

La prévention

Pour la prévention, on retrouve les prises en charge suivantes :

  • Lutte contre les puces et les tiques,
  • L’alimentation thérapeutique,
  • Le dépistage,
  • Le dépistage,
  • Le bilan de santé,
  • Le détartrage, etc.

La prise en charge classique

Ici, on retrouve les consultations, les examens avec analyses en laboratoires, les échographies, la radiographie, les scanners. Il y a aussi les hospitalisations, la chirurgie, les médicaments, la physiothérapie.

Des compagnies d’assurances proposent des formules spéciales, elles prennent en compte les pratiques sportives. Intégré dans les formules de départ, c’est une assurance sport canine. Elle couvre les risques encourus par le chien en particulier lorsqu’il pratique une activité sportive.

Quelles sont les spécificités d’une mutuelle pour chien ?

Tous les contrats d’assurance ont de nombreuses clauses et spécifient leurs modes d’application. Pour éviter les surprises désagréables, il est primordial de tenir compte de ces spécificités. Il s’agit entre autres du délai de carence, de la franchise, du plafond, etc.

Le délai de carence

C’est la période au cours de laquelle, l’assurance ne vous rembourse pas les frais de vétérinaire créés par une blessure ou une maladie de votre chien… Il est mis en application après la signature du contrat et il varie entre 2 ou 3 mois. Tout dépend de votre assureur, car le contrat d’assurance n’est pas directement effectif après la signature.
Le délai de carence permet aux assureurs de vérifier vos informations. Et de s’assurer qu’elles sont vraies. Au cours de ce délai, ils s’assurent que vous n’aviez rien caché sur l’état de santé de votre animal, de même, ils vérifient si la souscription à la mutuelle n’a pas été faite dans le but de conduire votre chien immédiatement chez le vétérinaire…

La franchise

Il s’agit de la base des soins vétérinaires qui ne sont pas remboursés. En effet, les mutuelles santé pour chien utilisent des franchises équivalent à un montant minimal qui ne se rembourse pas. Il est conseillé de lire attentivement et correctement votre contrat. De poser des questions à votre assureur afin de connaître avec exactitude le montant de votre franchise et par la même occasion, d’avoir une idée de son mode d’application.

Très souvent, le montant de la franchise varie de 0 à 150 euros, et il peut être appliqué par acte, par mois ou par an. Une assurance disposant d’une franchise de 20 euros par acte est moins alléchante, comparée à une autre qui a une franchise de 50 euros par an. Surtout, lorsqu’il s’agit des assurances haut de gamme qui sont destinées à être utilisées plusieurs fois dans l’année.

Le plafond

C’est le montant maximal remboursé par la mutuelle pour soigner votre animal. De façon générale, les assurances canines fixent un montant de remboursement maximal annuel qui varie entre 1000 et 2000 euros.

Les frais vétérinaires varient en fonction du poids et de la taille du chien ainsi que de sa race. Il est important que vous sachiez quel est le plafond appliqué par votre assureur. Cela est vraiment utile surtout si vous avez un gros chien. Par ailleurs, les contrats de mutuelle ne couvrent pas toutes les maladies.

Les maladies exclues par le contrat d’assurance

Les assurances ne couvrent pas les maladies d’origines génétiques, dues à un vice rédhibitoire ou héréditaire, ce qui est régulièrement le cas des chiens de races. Il est donc nécessaire que vous preniez connaissance de la liste des exclusions avant de souscrire à un contrat d’assurance. Certes, chaque mutuelle a sa propre liste d’exclusion mais, on retrouve certaines maladies de chien exclues chez toutes les compagnies, comme exemple : la luxation des rotules, le syndrome de brachycéphale, la dysplasie de la hanche (cette maladie est très courante chez les labradors et les bergers allemands), ou la maladie de carré. Aucune de ces pathologies ne fait l’objet de remboursement.

En dehors de ces pathologies canines, les actes vétérinaires ne font pas aussi l’objet de remboursement. Rares sont les compagnies d’assurances qui remboursent les frais de stérilisation. Des actes relatifs au passif santé du chien ou encore ceux liés à la mise bas des chiennes. De même, certaines assurances refusent les chiens âgés de 10 ans, en parallèle, d’autres acceptent de couvrir votre animal durant toute sa vie.

Combien coûte une assurance pour chien ?

D’une assurance canine à une autre, il peut arriver de constater que le tarif  double. Car il n’existe pas de tarifs fixes ou conventionnels en ce qui concerne les mutuelles pour animaux. Les compagnies d’assurance sont des organismes privés indépendants, ce qui leur permet d’offrir leurs services aux tarifs qui les arrangent. Toutefois, lorsque votre animal répond aux critères d’acceptation, le prix de cotisation prendra en compte les points ci-après :

  • Ici, tout dépend de la formule que vous choisirez. Vous devez donc opter pour une formule qui offrira un certain confort à votre animal. Sans pour autant oublier le rapport qualité-prix. Notez que plus les garanties sont élevées, plus les cotisations le sont.

En dehors de la formule choisie, vous pouvez compléter d’autres options comme : décès, chute, transport. C’est compte tenu de l’état de santé du chien que le propriétaire peut choisir ces options. Sachant qu’elles ne sont pas gratuites, vous verrez votre cotisation s’élever. Mais, ces dernières sont très vite rentabilisées lorsque le chien a un besoin précis.

  • Selon la compagnie pour laquelle vous opterez, le prix des cotisations commence à 10 euros le mois. Celles-ci peuvent monter jusqu’à 50 ou 70 euros par mois si l’étendue des garanties est grande. Même si on dit souvent que la santé d’un chien n’a pas de prix, il faut néanmoins admettre qu’elle coûte plus cher que celle d’un chat. Attention tout de même, les prix peuvent variés et augmenter en fonction de certains critères (race,maladies congénitales et héréditaires…).
  • En tenant compte de vos moyens financiers, optimisez votre budget car les mutuelles pour chien offrent des garanties en rapport avec tous les budgets. Les coûts des assurances canines sont vite rentabilisés grâce aux tarifs des actes ou soins vétérinaires. De plus, le prix d’une opération de la dysplasie de la hanche coûte environ 1000 euros. En comparaison avec le prix d’une opération, le coût d’une mutuelle reste un investissement mineur. Il en est de même pour la stérilisation qui vaut 300 euros, en faisant le tour de ces prestations, on note que la souscription à une mutuelle est ce qu’il y a de mieux pour son chien. Toutefois, avant de choisir votre compagnie, vous pouvez tester les comparateurs d’assurance.

Les avantages de la mutuelle pour chien

La mutuelle pour chien offre des avantages, non seulement au chien, mais aussi au propriétaire:

  • En premier lieu, la mutuelle pour chien favorise la préparation à l’avance des frais vétérinaires. Un peu comme la mutuelle humaine, celle canine favorise l’anticipation de la facture de soins. Nul ne sait quand son animal tombera malade ou sera victime d’un accident.
  • Avec la mutuelle pour chien, vous avez la tranquillité d’esprit. Vous êtes sûr et certain d’avoir ce qu’il faut pour couvrir toutes les dépenses vétérinaires de votre chien à tout moment. Finies donc les angoisses ayant rapport avec l’argent en ce qui concerne la santé de votre compagnon à quatre pattes.
  • La mutuelle pour chien vous permettra de sauver la vie de votre chien. Il est très fréquent de voir certains propriétaires opter pour l’euthanasie en raison du coût important que représentent les soins vétérinaires apportés au mal de leur animal. Avec une mutuelle, plus besoin de faire un choix aussi radical à moins que cela ne soit vraiment nécessaire.

Les inconvénients d’une mutuelle pour chien

Comme toute chose, la mutuelle pour chien n’a pas que des avantages,  elle a aussi des inconvénients:

  • La mutuelle pour chien ne couvre pas les soins de routine. Les examens habituels ne sont pas pris en compte par les assurances. Ce qui implique que le propriétaire doit payer ces frais de sa poche.
  • Certaines races de chiens sont vraiment difficiles à assurer. Pour cause, ces dernières sont prédisposées à des maladies héréditaires génétiques. Même lorsqu’on arrive à les assurer, ces maladies ne sont pas couvertes.

  • La mutuelle pour chien est chère, principalement dans les villes où les soins vétérinaires sont coûteux. Ayant compris qu’il s’agissait d’un marché lucratif, les compagnies d’assurance exagèrent sur leurs tarifs. Le propriétaire doit déterminer si sa tranquillité d’esprit équivaut au coût supplémentaire présent dans leur budget.

  • Lorsque le chien est malade, on a beaucoup de difficultés à lui trouver une assurance. De plus, au fur et à mesure qu’il vieillit, il est vraiment compliqué de l’assurer. Car les risques de maladies s’élèvent avec l’âge.

Comment fonctionne le remboursement d’une mutuelle ?

Compte tenu de la formule choisie, certains actes vétérinaires sont en partie ou totalement remboursés. Une fois encore, il faudra choisir avec soin l’assurance adaptée aux besoins de votre chien car les montants à rembourser sont spécifiés dans chaque contrat. Prenez le temps de lire attentivement votre contrat. Ceci, pour prendre connaissance des actes exclus et de ceux remboursés dans la formule que vous avez choisie.

Après avoir payé un acte vétérinaire remboursé, il vous suffira d’envoyer les documents à votre compagnie pour le processus de dédommagement. Les documents à envoyer sont entre autres : une feuille de soins, une facture et parfois une ordonnance. À l’opposé des médecins, les vétérinaires ne partagent pas les feuilles de soins.

Vous devez donc imprimer vous-même le document et le faire remplir à chaque soin par le vétérinaire. Pour la facture, demandez-la au vétérinaire au moment où vous le réglez. Gardez à l’esprit que le délai de remboursement varie d’une compagnie à une autre.

Certaines compagnies vous laissent jusqu’à un an. Pour leur faire parvenir votre demande de remboursement. D’autres ne remboursent pas les actes ayant plus de 15 jours.

Quelle que soit la formule choisie, les assurances ne remboursent pas les actes préventifs.

Il n’est pas rare de remarquer dans les formules haut de gamme qu’un montant est souvent consacré à ce poste. Il est déconseillé de choisir votre mutuelle dans le but de vous faire rembourser vos frais de stérilisation, de vaccin, ou de consultation de routine. Le but principal d’une assurance est de vous aider à surpasser les situations de crise de vous éviter de débourser une somme exorbitante en cas d’imprévus.

La feuille de soins : Elle est délivrée par l’assureur. Il s’agit d’un document sur lequel il est mentionné toutes les informations pour bénéficier d’une prise en charge. Et ce, en fonction du pourcentage que vous avez choisi au moment de la suscription. Il doit être rempli par le vétérinaire.

Comment choisir une bonne mutuelle pour son chien ?

Pour faire le choix de toute chose, il faut tenir compte de certains critères. Cela permet d’opter pour le produit qui répondra à vos besoins. Ici, pour choisir une bonne mutuelle pour votre chien, vous devez tenir compte :

  • du profil de votre chien et de sa race.
  • des prestations proposées par les compagnies d’assurances.

Compte tenu de la race, de l’âge, des antécédents médicaux de votre chien et de sa race, votre budget d’assurance peut aller du simple au double. Par contre, pour les formules proposées par les assurances, les tarifs varient du simple au triple. Certaines races de chiens sont prédisposées au développement de maladies héréditaires ou génétiques.

Pour ce faire, vous devez bien vous renseigner sur le profil de votre chien ceci avant d’opter pour la bonne mutuelle. Il est aussi important de bien remplir le dossier de votre compagnon avec toutes les précisions afin de vous mettre à l’abri des mauvaises surprises au moment où la demande de remboursement viendra.

Aussi prenez tout le temps qu’il vous faut pour prendre des renseignements sur la race de votre chien toutes les informations sont importantes ici, car c’est sur leurs bases que vous choisirez la mutuelle la mieux adaptée. Il peut arriver que les animaux ayant déjà été accidentés ou malades ne reçoivent pas de remboursement, raison pour laquelle, en remplissant le dossier de votre animal, vous devez prendre le soin de mentionner tout ce qu’il faut… Évitez surtout de dissimuler le passif santé de ce dernier, car votre assureur le découvrira tôt ou tard. Dans ce cas, il est libre de vous rembourser ou de refuser tout remboursement.

Comment résilie-t-on une mutuelle pour chien ?

Résiliation de la mutuelle lorsque le chien vit

On verra ici comment résilier la mutuelle lorsque le chien vit, lorsqu’il meurt et après la cession du chien.

Vous repérez des tarifs meilleurs chez le concurrent de votre assureur et vous souhaitez résilier votre mutuelle.

La réalisation de la mutuelle se révèle plus simple pour le propriétaire que pour le chien. Car on doit respecter certaines obligations mentionnées dans le contrat, la date d’anniversaire du contrat par exemple. Vous avez tout d’abord, selon la loi un délai de rétractation de 14 jours. Il agit sur le contrat s’il a été réalisé par téléphone, sur internet… C’est à dire à distance.

Deux mois au moins avant la date anniversaire, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception, notifiant que vous désirez stopper cette assurance pour chien. Il est aussi possible de résilier votre formule 8 mois plus tôt par exemple mais, c’est seulement à la date d’anniversaire que la résiliation sera effective. Vous serez par la même occasion, à l’égard des mensualités restantes, redevables.

Si vous tenez vraiment à la résiliation de votre contrat d’assurance, il va falloir être très vigilant. Car une fois que la date d’anniversaire est passée, vous devrez attendre l’année suivante pour la faire. Par ailleurs, il peut arriver que votre assureur entame de lui-même les démarches. Pour mettre fin dans les plus brefs délais au contrat.

Cela survient en cas de non-paiement des cotisations ou lorsque vos déclarations préliminaires sont fausses. Lorsque la résiliation est faite par l’assureur, l’assuré aura des difficultés à trouver une autre assurance pour son chien. Les compagnies vous demandent la raison impliquant la fin de votre contrat, si vous avez été résilié pour cause de non-paiement des cotisations. Comprenez par là qu’aucune compagnie ne veut recevoir des débiteurs.

Résiliation de la mutuelle lorsque le chien décède

À la mort de votre chien, pour résilier la mutuelle, il vous suffira d’envoyer un courrier recommandé avec un accusé de réception. Vous devez y ajouter l’acte de décès réalisé par le vétérinaire ou l’acte d’incinération.

Résiliation de la mutuelle lorsqu’il y a cession du chien

Lorsqu’il y a cession du chien, la demande de résiliation doit se faire un mois après que le nouveau propriétaire soit rentré en possession du chien… C’est 30 jours plus tard que la résiliation sera effective. Comme pour toutes les résiliations, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception.

C’est quoi la garantie décès ?

Il s’agit d’une indemnité financière envisagée pour les cas où votre chien décède de manière précoce. Les compagnies d’assurances attirent rarement l’attention sur cela. Alors qu’il est très important de l’intégrer au moment de la souscription.