Accueil > Conseils obsèques > Cimetière écologique : qu’est-ce que c’est ?

Cimetière écologique : qu’est-ce que c’est ?

Un cimetière écologique, kézako ?

 

Un cimetière écologique est un type particulier de cimetière. Il ne dispose ni de monuments ni de tombes. On y trouve simplement des dalles pour indiquer l’existence d’une sépulture. Même les caveaux n’y sont pas admis. Les cendres et les corps sont entreposés à même le sol, dans des cercueils, des capsules biodégradables ou des réceptacles spéciaux. Surtout, un cimetière naturel se présente souvent comme un espace de plantation de végétaux. La pratique de la thanatopraxie y est prohibée. Les draps qui enveloppent le corps des défunts doivent être fabriqués en fibres naturelles. Le dépôt de fleurs synthétiques et de plantes issues de la culture intensive y est également interdit. On privilégie plutôt les végétaux qui nécessitent un entretien naturel. Les équipements et le mobilier sont fabriqués suivant des méthodes écologiques, mais leur nombre reste limité. Les personnes qui choisissent un cimetière écologique doivent respecter ces conditions. Elles y sont même tenues par une charte.

 

Des équipements obligatoires

Le maire est celui qui s’occupe de faire respecter les règles dans un cimetière. Pour toute inhumation ou exhumation, veuillez donc vous renseigner auprès de votre mairie. Quant à la gestion, l’aménagement et l’entretien du cimetière, cela revient au conseil municipal. Un cimetière comprend des horaires d’ouverture, des registres et des plans à la disposition de tout un chacun à la mairie. Il doit également comprendre divers équipements obligatoires : 

  • Un terrain commun : il s’agit de la fosse commune ou du carré des indigents. Chaque famille possède un emplacement spécifique. Cependant, la mairie peut récupérer ces endroits au bout de 5 ans ;
  • Une clôture : un cimetière doit toujours être fermé. Une barrière d’une hauteur d’au moins 1,5 m est obligatoire ;
  • L’ossuaire : il s’agit d’un endroit qui accueille les restes des défunts après reprise des concessions. Aucune règle ne régit les caractéristiques de l’ossuaire. Toutefois, celui-ci doit être aménagé à cet effet ;
  • Le site cinéraire : son installation est obligatoire dans une ville avec plus de 2 000 habitants. Il doit contenir un emplacement pour les urnes et un espace de dispersion des cendres ;
  • Les écarts entre les tombes : il est obligatoire de laisser un espace de circulation pour accéder aux tombes ;

Les plantations : elles sont indispensables dans les cimetières, à condition que cela ne gêne pas la circulation. D’ailleurs, l’entretien régulier des tombes revient aux héritiers ou aux concessionnaires.  

 

Le coût d’un cimetière écologique

Le coût d’un cimetière écologique varie en fonction de la durée de la concession. Si celle-ci dure une quinzaine d’années, il s’élève à plus de 1 100 €. En revanche, si elle dure pendant 90 ans, il est de 3 900 €. Mais en moyenne, une concession dure entre 15 et 30 ans. Ainsi, le coût varie entre 1 500 et 2 500 €.

 

Les types de funérailles dans un cimetière écologique

Dans un cimetière écologique, l’humusation est une alternative qui s’offre à vous. Elle consiste à transformer le corps du défunt en compost. Le procédé dure environ un an et passe par plusieurs étapes :

  • L’enveloppement du défunt dans un linceul ;
  • Le dépôt à même le sol de deux couches de copeaux de bois ;
  • Le détachement des os et des chairs après trois mois ;
  • La transformation du corps en champignons, puis en vers afin d’obtenir de l’humus. Ce dernier servira à la fertilisation des arbres.

La promession est un autre type de funérailles écologiques. Elle consiste à dissoudre le corps d’un défunt dans de l’azote liquide à -196 °C. Une fois qu’on obtient de la poudre, on place cette dernière dans une urne. Si les deux premières techniques ne vous conviennent pas, vous pouvez choisir la liquéfaction.

Pour conclure, opter pour un cimetière écologique est un choix respectueux de l’environnement. Son coût dépend de nombreux facteurs. Mais, peu importe la décision prise, souscrire un contrat d’assurance obsèques permet de prendre en charge les dépenses y afférentes. Comparez sur Santors.fr les offres disponibles sur le marché.