Accueil > Environnement et Santé > État des lieux sur les principales causes de décès des plus de 65 ans en France

État des lieux sur les principales causes de décès des plus de 65 ans en France

Quelles sont les principales causes de décès chez les seniors ?

Même si la cause de mortalité chez certaines seniors est méconnue, elle est souvent due à des pathologies, comme :

 

Maladies de l’appareil circulatoire

Sur 149 839 des cas récencés, 28,3 % sont mortes des maladies de l’appareil circulatoire. D’après l’OMS, ces dernières sont les principales causes de décès dans le monde.

Pour rappel, le système circulatoire, appelé également système cardiovasculaire rassemble le cœur et les vaisseaux sanguins qui assurent le flux sanguin dans l’organisme. Malheureusement, à force de travailler, il peut être atteint par plusieurs troubles dont les plus fréquents sont :

  • Cardiopathies ischémiques (infarctus du myocarde, angine de la poitrine, autre forme). D’après les chiffres : sur 40 597 des cas recensés, 7,7 % sont décédés à cause de cette maladie grave.
  • Maladies cérébro-vasculaires (hémorragie cérébrale, AVC, occlusion des artères cérébrales…). Ainsi, sur 33 906 des cas recensés, 6,4 % sont morts de ces troubles.
  • Hypertension artérielle

 

Tumeurs

Les tumeurs constituent la seconde source de décès chez les personnes âgées de plus de 65 ans en France. Et pour cause, parmi les 155 407 cas recensés, 29,5 % sont touchés dont les plus fréquents sont les tumeurs malignes :

  • Du larynx, des bronches, de la trachée et du poumon qui concernent effectivement 5,6 % des 29 324 cas recensés. Ces tumeurs touchent principalement les voies respiratoires.
  • Des tissus lymphatiques et hématopoïétiques qui affectent 2,4 % des 12 611 personnes recensées.
  • Du côlon qui touchent 2,3 % des 12 286 cas recensés. Ces tumeurs sont courantes dans les pays industrialisés, certainement à cause des habitudes alimentaires. Mais ils peuvent également être dus par les dispositions génétiques.

 

Maladies respiratoires

Les troubles des voies respiratoires figurent parmi la troisième cause de mortalité chez les personnes âgées plus de 65 ans en France. D’après les statistiques, parmi les 35 056 personnes recensées, 6,6 % sont touchées par ces maladies dont la plus fréquente est la pneumonie.

Rappelons que la pneumonie survient à cause d’une infection virale ou bactérienne. Son apparition cause des quintes de toux, des frissons et de la fièvre chez les victimes. Si elle affecte principalement les enfants, elle est très redoutable chez les seniors.

 

Cause de mortalité externe

Bien que les maladies soient les principales causes de mortalité chez les personnes âgées, elles ne sont pas les seules. Des causes externes peuvent également en être les sources. Et pour cause ! 7,2 % des 37 805 des cas recensés sont touchés par ce phénomène.

Parmi les causes externes, les plus courantes se trouvent :

  • Chutes accidentelles qui touchent principalement les personnes en perte d’autonomie ou dépendante
  • Suicides qui affectent les seniors socialement isolés

 

Quelles sont les maladies légèrement en cause ?

Même si les troubles suivants ne constituent pas les principales causes de décès chez les personnes âgées, ils restent pointés du doigt :

 

Maladies du système nerveux et des organes des sens

Les maladies du système nerveux figurent parmi les causes de décès chez les personnes âgées. En effet, 5 % des 26 371 cas recensés sont victimes de ces troubles. Elles incluent généralement :

  • La sclérose en plaques
  • La méningite
  •  Maladie de Parkinson
  • L’épilepsie…

 

Maladies de l’appareil digestif

Ces troubles touchent principalement l’appareil digestif. Certes, ils sont loin de constituer les principales causes, mais ils sont responsables de 5 % de décès chez les 26 371 des cas recensés. Parmi les maladies en cause se trouvent :

  • Ulcère de l’estomac (provoqué par la surconsommation des AINS, etc.)
  • Diarrhée sévère, etc.

 

Maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques

Ces troubles sont dus à un dysfonctionnement hormonal et métabolique chez les personnes âgées. Ils sont responsables de 3,7 % de mort chez les 19 283 de cas recensés.

 

Quelles sont les mesures à prendre ?

Grâce à ces données, les personnes âgées peuvent agir pour rester en bonne santé plus longtemps, tout en bénéficiant d’une meilleure prise en charge.

 

Les bons gestes à adopter

Bien que certaines pathologies soient inévitables, il est tout à fait possible de prévenir leurs complications, en adoptant les gestes suivants :

  • Avoir une alimentation saine et équilibrée. Chaque repas doit être constitué des nutriments nécessaires (glucides, protéines et lipides)
  • Boire beaucoup d’eau
  • Arrêter le tabac, l’alcool, la caféine
  • Pratique une activité physique, sans faire trop d’efforts. Une séance de 30 minutes tous les deux jours est largement suffisante.

 

La prise en charge par la mutuelle

Si vous souffrez d’une de ces maladies, suivez un traitement afin de prévenir les complications. Si elle fait partie des ALD (Affection à longue durée), la sécurité sociale rembourse la totalité des soins, sauf les dépassements d’honoraires et les autres frais supplémentaires. Alors, la meilleure décision à prendre est de souscrire à une mutuelle santé. Santors vous aide à trouver l’offre adéquate.