Accueil > Guide bon maitre > Bien punir son chien : 10 conseils

Bien punir son chien : 10 conseils

Les conseils pour punir efficacement et justement un chien

Avant tout, il est important de connaître quelques principes très importants pour un dressage réussi de votre chien. Premièrement, il est important de comprendre que les animaux ne sont pas comme les humains et qu'ils n'interprètent donc pas les choses comme nous le faisons. C'est pourquoi ils ne devraient pas être punis comme nous pouvons punir nos enfants.

Pour punir un chien, il faut qu'il soit pris sur le fait. Sinon, il ne comprendra pas le lien entre la folie et le châtiment, et la punition sera tout simplement inefficace. Donc si vous ne voyez pas votre petit monstre faire quelque chose de stupide juste devant vous, il est inutile de le gronder au risque de rompre le lien entre vous.

Pour que la punition soit efficace, elle doit être instantanée, mais aussi courte. De plus, la correction du chien doit être juste, c'est-à-dire pas trop douce et pas trop cruelle. Le but est de lui faire comprendre ce qu'il a fait de mal et qu'il ne doit pas le refaire. C'est pourquoi il devrait être puni chaque fois qu'il fait quelque chose de mal, sans exception. En même temps, il devrait associer sa stupidité à sa correction et ne pas la refaire.

 

Émission sonore ennuyeuse

C'est la façon la plus simple et la plus rapide de calmer votre animal. Il s'agit donc de trouver une intonation, de préférence sérieuse, qui fera savoir à votre chien que quelque chose ne va pas. Vous pouvez utiliser le "non" traditionnel ou d'autres mots tels que "hehehe", "ho-ho", etc. Une fois que votre chien préféré a cessé de faire l'imbécile, vous pouvez lui faire prendre conscience de son succès avec un ton plus aigu en lui disant oui par exemple.

 

Isolez-le

Pour que votre chien réalise qu'il a fait une erreur, vous pouvez l'isoler. Pour ce faire, choisissez une pièce avec un peu de stimulation pour lui faire comprendre les enjeux. Il est inutile de le laisser trop longtemps dans la pièce considérée, mais assez pour le calmer. Comptez environ cinq minutes à partir du moment où il arrête d'aboyer.

 

Dites-lui d'aller à son panier

Cette bonne vieille technique est très efficace ! En effet, votre chien voit généralement ce petit coin comme une zone de tranquillité qui tend à l'aider à se calmer en peu de temps.

 

Distrayez-le

Pour encourager votre chiot à arrêter sa bêtise s'il ne comprend pas encore les ordres (surtout s'il s'agit d'un chiot), nous vous conseillons de le distraire. Il n'y a rien de plus facile à faire que de faire du bruit avec un jouet.

 

Ignorance

C'est certainement la punition la plus dure non seulement pour nous, les propriétaires, mais aussi pour nos amis les chiens. En effet, ces animaux, étant très sociables, vivent souvent mal cette action. Mais l'ignorance peut être une bonne solution pour que votre chien se rende compte que cette fois-ci, il a vraiment franchi toutes les limites ! Bien sûr, cette punition doit être relativement courte.

 

N'oubliez pas de le récompenser

Pour que la punition soit vraiment efficace et éducative, n'oubliez pas de récompenser votre chien. Ici, nous ne recommandons pas de le récompenser pour avoir été stupide, mais plutôt pour s'être calmé. Dès que votre chien se calmera, il vous caressera ou vous le caressera. De cette façon, il comprendra qu'il n'a pas à faire de bêtises pour atteindre ses objectifs.

 

Intérêt de l'assurance santors

Si vous choisissez la bonne formule avec le bon assureur, il ne fait aucun doute que vous pouvez économiser de l'argent à long terme. C'est aussi une façon de moins de se soucier des urgences médicales et de mieux y faire face.

En payant un montant qui varie généralement de 20 à 50 euros par mois, vous pouvez recevoir des frais médicaux qui peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros en moins d'un mois. Pour ces raisons, l'assurance chien est l'une des meilleures façons de vous aider à faire face aux coûts de santé de votre loulou et à maintenir votre zen.

Disponible pour tous les chiens (sauf pour les chiens des catégories 1 et 2 et les chiens professionnels), les animaux sont assurés mutuellement à l'âge de 3 mois à 10 ans environ.

Comme dans le cas des compléments alimentaires, le coût de la mutuelle canine est proportionnel aux prestations couvertes et aux taux de remboursement choisis. Il peut également varier en fonction de l'âge du chien, de sa taille et de sa race.

Santors couvre généralement les :

  • Frais médicaux en cas d'accident
  • Frais chirurgicaux en cas d'accident
  • Frais médicaux pour la maladie
  • Frais chirurgicaux pour la maladie
  • Coûts des diagnostics (examens, tests, radiographies, ultrasons...)
  • Stérilisation
  • Vaccination
  • Euthanasie
  • Détartrage
  • Frais d'embarquement

Une fois que vous avez fait le contrat, c'est très simple :

  • Demandez au vétérinaire de remplir une fiche de soins ;
  • Payez le prix complet ;
  • Envoyez la fiche de traitement et la facture à la compagnie d'assurance ;
  • Remboursable en quelques jours ou semaines.

Enfin, il est important de bien punir son chien, pour son bien-être, tout comme il est nécessaire de le souscrire à une assurance ! Choisissez une compagnie comme Santors, qui vous propose les meilleurs taux. Ses formules rentables peuvent s'expliquer également par un montant maximal de remboursement peu élevé et une franchise importante. Jetez un oeil au site pour s’enquérir des forfaits existants. Ensuite, faites remplir au vétérinaire un formulaire de soins.