Accueil > Guide bon maitre > Comment gérer un chien timide et craintif ?

Comment gérer un chien timide et craintif ?

Comprendre la timidité et la crainte chez le chien

Pour pouvoir régler le problème du chien timide et craintif, il convient de commencer par bien le comprendre. D’une manière générale, les chiens peureux adoptent un comportement de crainte quand ils manquent de contact avec les autres.

Les canidés présentent généralement ce genre de comportement durant la période de croissance, notamment pendant les 4 à 5 mois après qu’ils soient séparés de leur mère. On parle de la période de sevrage durant laquelle le chien doit être socialisé faute de quoi il peut devenir timide et peureux.

C’est donc pendant cette période que l’animal doit s’habituer à la présence d’autres personnes et d’autres congénères. Il serait également préférable que ce dernier s’habitue à d’autres endroits en plus de son milieu de vie habituel. Le chien doit rapidement prendre conscience des différents bruits pour ne pas être effrayé facilement.

Il se peut que votre chien ait peur parce qu’il croit que son environnement présente une menace. Il peut s’agir d’un bruit que l’animal qualifie de menaçant ou bien d’un objet qui lui fait peur. Le chien se sentira menacé en étant confronté à ces situations. En mettant un objet menaçant dans sa niche, il n’y entrera plus !

On peut également parler de situations qui ont pu terroriser votre chien. Il se peut que votre chien ait subi des sévices par le passé ou qu’il ait vécu de mauvaises expériences impossibles à oublier. Les traumatismes peuvent parfaitement expliquer la timidité et la peur chez les canidés.

 

Comment reconnaître un chien timide ?

Contrairement aux humains, la timidité ne se traduit pas sur le visage d’un chien. Pour reconnaître un chien craintif, quelques symptômes peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Un chien timide peut aimer être immobile. Il peut aussi devenir agressif et agité.

L’animal peut aussi prendre la fuite chaque fois qu’il entre en contact avec les objets le rendant craintif ou timide. Ce dernier peut aussi perdre ses poils de manière inexpliquée, sauter dans tous les sens ou baver facilement. Le chien grogne également sans véritables raisons.

Ces divers symptômes vous aideront à comprendre l’état d’esprit de votre chien et prendre les mesures nécessaires afin de régler le problème.

 

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter ?

Le traitement de la timidité et de la crainte chez le chien demande de la patience. L’objectif consiste bien entendu à aider votre compagnon à retrouver ou à adopter des habitudes normales. Pour ce faire, il faudra passer par différentes étapes.

Vous devez, tout d’abord, l'aider à reprendre confiance en lui. Mais il faut déjà qu’il ait confiance en vous. C’est le premier pas pour que votre chien ait à nouveau confiance aux autres personnes et arrête d’être craintif. Voici quelques conseils pratiques :

  • Redonnez-lui des ordres simples (assis, couché, va chercher et autres) afin qu’il se rapproche plus facilement de vous.
  • Jouez avec lui tous les jours pour qu’il s’habitue à nouveau à s’amuser.
  • Nourrissez-le avec des croquettes et n’oubliez pas de le caresser souvent pour qu’il s’habitue au contact.

Ces exercices simples au quotidien aideront votre chien à s’habituer à son environnement de vie. Il arrêtera alors d’être stressé et regagnera doucement confiance en lui.

Notons qu’un chien craintif requiert aussi beaucoup d’attention. Il vous faut, en même temps, l’aider sans pour autant envahir son espace vital. Ne le laissez jamais seul à la maison et n’oubliez jamais de le récompenser quand il fait quelque chose de bien. En guise de récompenses, les friandises feront parfaitement l’affaire.

Bien entendu, vous devez savoir ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. Pour créer un lien entre vous, donnez-lui ce qu’il préfère. L’animal saura ainsi qu’il peut vous faire confiance et c’est cette même confiance qui l’aidera à aller de l’avant. Pendant toute la démarche, ayez confiance en vous-même. Partez du principe que vous allez transmettre cette confiance à votre chien.

Apprenez à lui donner des ordres précis avec un ton ferme sans pour autant utiliser une voie imposante. C’est une règle simple, mais qu’il ne faut absolument pas sous-estimer si vous voulez réussir dans votre approche.

Mais surtout, encadrez votre chien pour qu’il ait des habitudes saines dans un environnement sain. Le chien doit se sentir en sécurité à la maison et avoir son espace à lui. Respectez également les heures de promenade et ses habitudes en général.

 

Désensibiliser votre chien craintif

Cette technique est assez simple. Comme son nom l’indique, la désensibilisation de votre chien consiste à enlever la peur de votre animal. Utilisez à bon escient toutes les choses et les situations qui lui font peur.

Le but n’est pas de l’éloigner des choses qui lui font peur, mais plutôt de les utiliser pour l’aider à affronter cette peur. Apprenez-lui, par exemple, à s’amuser avec un objet qui l’effraie en jouant avec lui dans un premier temps. En s’habituant à la présence de l’objet, sa peur s’estompera et ne reviendra plus l’accabler.

D’une manière générale, cette technique vous incite tout simplement à prendre soin de votre chien. Il vous suffit de faire attention à lui tout en lui apprenant à respecter les règles. Avec un peu de temps, l’animal s’y conformera forcément.

Souvenez-vous de rester strict tout en respectant ses habitudes au quotidien. L’idée étant de créer un repère psychologique pour l’animal. Grâce à cela, le chien saura toujours quoi faire dans la journée. Ce qui est une excellente thérapie pour faire disparaître sa peur et sa crainte une bonne fois pour toutes.

 

La mutuelle pour mieux prendre en charge les frais de santé

Aider votre chien à surmonter sa timidité et sa crainte peut impliquer des soins et des traitements spécifiques (consultation chez le vétérinaire, suivi psychologique, achat d’aliments adaptés…). Une assurance santé dédiée vous permettra de réduire les charges liées à ces dépenses.

La mutuelle offre de nombreux avantages. En fonction de la formule, vous bénéficierez d’un remboursement partiel ou total. Vous pourrez ainsi de toujours prendre soin de votre animal même en cas d’imprévu ou de problème financier.

Bien sûr, il est crucial que l’assurance soit adaptée aux besoins de votre compagnon, mais également à votre budget. Pour vous assurer d’avoir opté pour la bonne couverture, vous pouvez confronter les offres via un comparateur.

Un chien craintif et peureux nécessite une attention particulière et un suivi régulier chez le vétérinaire. Ses peurs peuvent effectivement se transformer en stress et affecter sa santé aussi bien mentale que physique. En souscrivant tôt votre animal de compagnie à une assurance pour chiens, vous ne serez plus pris au dépourvu en cas de rechute !