Accueil > Guide bon maitre > Comment punir un chat ?

Comment punir un chat ?

Punir son chat est-il vraiment nécessaire ?

On a tendance à qualifier le verbe « punir » de manière négative. Pourtant, une réprimande de temps à autre est vraiment nécessaire pour éduquer son chat. Il faut savoir qu’un chat a la capacité d’imiter ses semblables et son maître.

Punir son chat est donc nécessaire et utile. Beaucoup de maîtres pensent que le chat est un animal dépourvu de mémoire, pourtant c’est tout à fait le contraire ! Le chat est un animal qui peut retenir ce qu’on lui enseigne, mais il faut adopter les bons réflexes afin qu’il ne répète plus les mêmes bêtises.

 

Quels sont les gestes à adopter ?

La première chose à savoir c’est que la punition par la violence (en le frappant) n’est pas la solution idéale. Cette méthode n’apporte rien surtout en termes d’éducation. L’animal va ressentir de la peur et de la méfiance. Celui-ci aura plus de mal à comprendre la raison pour laquelle vous le frappez. Afin de réprimander efficacement un chat, il faut être bien plus malin que lui.

 

Lui faire comprendre un « Non » 

Si vous le surprenez à griffer vos rideaux ou encore vos meubles, il faut dire « Non » d’un ton bien ferme ! Ce ton lui fera comprendre que vous l’avez surpris et qu’il doit cesser ce qu’il est en train de faire. C’est une méthode efficace à employer durant sa période de socialisation (quand c’est encore un chaton).

 

Le prendre sur le fait accompli

Lorsque vous décidez de le réprimer, il faut impérativement le prendre sur le fait accompli. C’est surtout pendant l’acte que vous devez lui faire comprendre que ce qu’il fait n’est pas bien. Il est conseillé d’utiliser une approche détournée comme, par exemple, lui lancer un jet d’eau à l’aide d’un vaporisateur. Vous pouvez également lui lancer un objet mou comme un coussin. L’animal comprendra vite votre changement d’attitude et n’aura pas envie de récidiver.

Dans le cas contraire, faites-lui comprendre qu’il a bien agi en lui offrant une petite friandise. Durant sa vie de chaton, il faut encourager ses bonnes manières. Lorsqu’il fait ses besoins dans sa litière, récompensez-le par une caresse, par exemple. Il s’en souviendra !

 

Agir avec subtilité 

Lorsque vous punissez votre chat, évitez le contact direct. Lui crier dessus ne sera d’aucune utilité ! Agissez plutôt avec subtilité et grondez-le sans le traumatiser. Il lui sera effectivement difficile de faire le rapprochement entre votre geste et le sien.

 

En tant que chat, il n’agit jamais en ayant de mauvaises intentions et considère ses bêtises comme normales. L’animal agit généralement afin d’assouvir ses besoins comportementaux.  Il ne comprend donc pas le concept de la punition.

 

Quelles sont les différentes punitions pour un chat ?

Si besoin est, voici quelques exemples de punitions adéquates pour un chat :

  • Un son bref : ce son doit absolument être de courte durée comme un sifflement, un claquement de mains, un froissement de sac en plastique…
  • Un jet d’eau : un jet avec un spray, un pistolet à eau ou une seringue
  • Un jet d’air : avec un linge ou une pompe à gonfler.

Si rien ne fonctionne et que le chat s’entête, vous pouvez toujours faire appel à un vétérinaire. Ce dernier peut vous orienter vers un spécialiste du comportement animal qui examinera votre chat afin de détecter les raisons pour lesquelles il ignore vos consignes.

 

Pourquoi souscrire à une mutuelle pour chat ?

En cas de trouble du comportement, il est impératif de consulter un vétérinaire comportementaliste. Après avoir étudié l’animal et son environnement, ce dernier peut établir un protocole afin de vous aider à l’éduquer correctement.

Consulter un spécialiste du comportement animal a cependant un coût ! Une première consultation peut s’élever entre 100 et 150 €. Des dépenses supplémentaires qui peuvent être amorties grâce à une mutuelle pour chat. Certaines mutuelles prennent effectivement en charge une partie de ce type de consultation à condition que le protocole soit établi par un spécialiste diplômé. Si vous souhaitez une prise en charge à 100 %, n’hésitez pas à réaliser un devis et à lire attentivement les contrats d’assurance.

 

Éduquer son chat signifie également le punir lorsque ce dernier fait des bêtises. Si la punition n’a pas l’effet désiré, il est important de consulter un spécialiste du comportement animal qui vous aidera à mieux comprendre votre matou.