Accueil > Guide bon maitre > Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le surpoids du chien

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le surpoids du chien

Comprendre l’obésité d’un chien

Le surpoids est un phénomène qui concerne aussi bien les humains que les animaux. Selon l’OMS, surpoids et obésité sont le résultat d’une accumulation anormale ou exagérée de graisse.

 

Les causes de l’obésité chez le chien

Phénomène assez complexe, le surpoids est multifactoriel. Il peut être d’ordre :

  • Environnemental
  • Alimentaire
  • Hormonale
  • Pathologique
  • Psychologique.

Aussi, un chien qui souffre d’un manque d’espace et donc d’une zone aérée pour pratiquer des activités physiques peut rapidement souffrir d’obésité. Une alimentation trop calorique et trop riche en plus d’un excès de friandise est généralement à l’origine du surpoids.

Sur le plan psychologique, la transmission du stress du maître vers l’animal accroît le risque d’obésité. À ces causes s’ajoutent les maladies chroniques, notamment le diabète, la castration ainsi que la stérilisation provoquant des dérèglements hormonaux.

 

Le poids idéal pour certaines races canines

Pour identifier les signes du surpoids, la première solution reste la pesée. Il existe des lignes directrices de poids idéal pour certaines races de chiens.

Le Border Terrier et le Bichons Havanais doivent, par exemple, peser entre 5 et 6 kg. Le poids du Beagle et du Staffordshire Bull-terrier ne doit pas dépasser les 15 kg. Pour le Collie et le Samoyède, le poids idéal est 28 kg.

L’Américain Staffordshire Terrier et le Boxer ne doivent pas dépasser les 33 kg. Le poids optimal d’un Irish Wolfhound et d’un Berger d’Anatolie est de 44 kg. Pour finir, le Mastiff napolitain et le Terre-neuve pèsent idéalement 60 kg.

 

Les signes de l’obésité chez le chien

Pour déterminer l’obésité chez les chiens, consultez un expert, en l’occurrence un vétérinaire ou un nutritionniste animal. Vous pouvez également déceler les signes d’obésité par vos propres moyens.

Pour ce faire, il suffit de caresser l’animal. Si vous sentez ses côtes, ses hanches et sa colonne vertébrale sans exercer une pression, son poids est optimal. Si vous ressentez une couche de graisse, l’animal souffre peut-être de surpoids. Examinez également sa façon de marcher. Remarquez s’il éprouve de la difficulté à se déplacer.

 

Les risques liés au surpoids d’un chien

Pour peser votre animal, commencez par vous peser, puis tenez-le dans vos bras et recommencez. La différence entre les 2 résultats donne le poids du chien. Si l’animal est en surpoids, ce dernier peut courir certains risques.

 

Les maladies causées par le surpoids

Un dysfonctionnement de l’appareil digestif à cause de l’obésité provoque à son tour des troubles gastro-intestinaux. Le ralenti du transit intestinal engendre des flatulences et des constipations. Les difficultés de déplacements accentuent les efforts, entrainant une fatigue et des problèmes cardiaques.

Sachez que plus votre chien est gros, plus il éprouve de la difficulté à marcher et moins il bougera. Il gagnera par conséquent davantage de poids. L’obésité provoque des conséquences hépatiques graves, en l’occurrence :

  • Une insuffisance hépatique à cause d’un désordre intestinal
  • Une pancréatite ou une insuffisance pancréatique
  • Un diabète sucré.

À ces maladies s’ajoutent des troubles cutanés : des dermites et de l’eczéma. Dans le pire des cas, le surpoids engendre des cancers !

 

Les risques morphologiques de l’obésité

Sur le plan morphologique, le surpoids engendre des conséquences visibles qui commencent par une modification de son aspect extérieur. Viennent ensuite les problèmes de locomotion. Le chien est de moins en moins disposé à marcher et à fournir des efforts.

Au fil du temps, son appareil locomoteur se fragilise. Ce phénomène est propice aux :

  • Troubles articulaires
  • Problèmes de hanche
  • Rhumatismes
  • Hernies discales
  • À l’arthrose.

 

Endiguer le surpoids du chien

Bonne nouvelle, l’obésité n’est pas une fatalité ! Il se soigne, mais le traitement est progressif.

 

Traiter l’obésité canine

Selon les vétérinaires, il est plus facile de prévenir que de guérir l’obésité chez les chiens. Le traitement s’étale sur 2 mois au minimum. Les procédures demandent une réelle application du maître. En effet, il se doit d’être convaincu, motivé et décidé à ne pas céder aux tentations.

Le traitement commence par un régime alimentaire strict riche en protéines et en fibres. Évidemment, ces démarches signifient réduire la quantité des aliments riches en calories. Dans certains cas, le vétérinaire prescrit des pilules amaigrissantes ou des pilules favorisant la satiété.

 

Prévenir l’obésité canine

Pour prévenir le risque d’obésité chez les chiens, il suffit d’adopter les bonnes pratiques ! Les démarches impliquent des repas équilibrés riches en protéines, des produits adaptés à l’animal et donc aucune friandise ou du moins en petite quantité.

Une bonne nourriture sans excès de graisse est de mise. Le maître doit également l’encourager à pratiquer des exercices physiques tous les jours.

 

Souscrire une mutuelle pour chien

Pour se prémunir contre les conséquences pécuniaires des éventuelles maladies causées par l’obésité de votre animal, une assurance se révèle essentielle !

Un chien, au même titre que tout autre animal de compagnie, nécessite une assurance responsabilité civile. La clause de garantie rembourse les frais liés aux accidents, aux maladies et aux visites chez le vétérinaire (en cas d’accident et de maladie).

Nombreuses sont cependant les compagnies proposant un contrat de couverture canin. Le mieux reste encore de réaliser un devis afin de trouver la formule qui convient à votre chien souffrant d’obésité.