Accueil > Guide bon maitre > Éduquer son chat : les erreurs à ne pas commettre

Éduquer son chat : les erreurs à ne pas commettre

Éduquer son chat : les erreurs à ne pas commettre

 

1 . Ne pas lui donner d’accessoire pour se défouler

 

Les griffures et les morsures de votre chat vous énervent au plus haut point ? On vous informe que ces moyens d’expression sont naturels chez les félins ? Sachez que parfois, ces comportements peuvent aussi être la manifestation d’un mécontentement à votre égard.

Bref, vous pourrez difficilement l’empêcher de griffer les murs, le mobilier, voire de vous griffer à vous ! Le gronder ne fera qu’empirer les choses. Pour limiter les dégâts, on vous conseille d’acheter à votre chat des accessoires  tels que des griffoirs, arbres à chat, jouets...

 

2. Faire preuve de violence

Vous avez certainement déjà entendu quelque part que la violence ne résout rien. Ce dicton est aussi valable dans la relation avec votre chat. Quelle que soit la gravité de ses bêtises, ne le frappez surtout pas. Pour exprimer votre mécontentement, vous avez le choix entre trois méthodes, la première est inspirée des mamans chattes, les deux autres sont surtout utilisées par les vétérinaires :

  • Lorsque votre chat se montre violent, réprimandez-le en le prenant par la peau du cou, un peu comme le ferait sa mère pour le tenir à carreau. Et pour que le message passe plus facilement, accompagnez votre geste d’un chuintement ;
  • Lorsque vous attrapez votre chat en train de faire une bêtise, vaporisez-le avec de l’eau (froide bien sûr). L’action doit se faire sur le fait sinon votre chat ne comprendra pas que ce qu’il fait est mal ;
  • La dernière méthode consiste à utiliser un « NON » très ferme. Le chat arrêtera lorsqu’il constatera votre fermeté.

 

3. Imposer le contact physique

Le chat est un animal qui aime l’indépendance. C’est ce qui explique ses escapades nocturnes. C’est aussi pour cette raison qu’il peut facilement se sentir piégé lorsque vous le forcez à faire des câlins. S’il est très stressé, il peut vous griffer pour s’échapper. À force, il vous percevra comme quelque chose à éviter et même à fuir.

Pour le bien-être de votre chat, ne lui imposez pas le contact physique. Ne vous êtes-vous jamais demandé ce que pourrait ressentir un chat lorsque vous lui imposez des câlins ? Ces premières lignes de « la prière du chat » de Charles Baudelaire peuvent peut-être donner un indice :

« Mon maître, mon ami Toi qui m’offres la douce quiétude de ton foyer. Respecte mon goût de la liberté Et ne m’enchaîne à toi… »

 

4. Ne pas souscrire d’assurance pour son chat

Parfois, les problèmes de comportement chez le chat peuvent s’expliquer par un problème de santé sous-jacent. Tout comme les humains, les chats ressentent du stress quand ils ont mal. Afin de suivre l’état de santé de votre félin, on vous conseille de l’emmener régulièrement chez le vétérinaire pour un bilan de santé. 

Une mutuelle santé spécial chat vous permet de faire des économies importantes. Santors vous accompagne dans le choix de votre mutuelle en comparant diverses offres sur le marché pour vous aider à trouver celle qui vous convient le mieux.