Accueil > Guide bon maitre > Éduquer son chien avec un collier anti-aboiements

Éduquer son chien avec un collier anti-aboiements

Qu’est-ce qu’un collier anti-aboiements ?

Un collier anti-aboiements ressemble à un collier normal, à la seule différence qu’il peut contrôler les aboiements de votre chien grâce à un dispositif qui détecte les vibrations des cordes vocales. Celui-ci mesure le volume des aboiements émis par l’animal. Lorsque ce niveau atteint un certain seuil, l’animal est « puni ». L’appareil enverra en effet un léger signal électrostatique ou un jet d’odeur désagréable pour l’animal. Toutefois, il ne s’agit pas d’une véritable « punition ». L’idée est d’instaurer un système de conditionnement. Le chien apprend donc au fur et à mesure à faire le lien entre le désagrément ressenti et ses aboiements. Il réduira ainsi le volume et la fréquence de ses aboiements.

 

Les différents types de colliers anti-aboiements

 

Les colliers électrostatiques

Il existe plusieurs types de colliers anti-aboiements. Le premier type, le plus classique, fonctionne avec des impulsions électrostatiques. Ce type de collier envoie une légère décharge à l’animal lorsque celui-ci aboie trop fort. Cela peut paraître assez barbare, mais ne l’est pas tant que ça en réalité. En effet, il envoie d’abord un bip pour prévenir l’animal. Dans certains cas, cela suffit pour que l’animal corrige son comportement.

L’impulsion électrostatique n’est donc pas envoyée. Cependant, même lorsque la décharge est envoyée, l’animal ne ressent pas de réelle douleur, seulement un léger pincement.

 

Les colliers à jet odorant

Le deuxième type de collier fonctionne avec un jet odorant. Lorsque le chien aboie trop fort, le collier envoie un jet désagréable pour l’animal, en général de la citronnelle. C’est un dispositif plus doux que le précédent. Il peut par ailleurs suffire si les aboiements ne sont pas trop intempestifs. C’est également la solution adéquate pour les petits chiens. Par ailleurs, ce type de collier présente l’avantage d’être rechargeable. Vous avez même la possibilité de changer le liquide projeté. À la place de la citronnelle, vous pourrez opter pour des produits moins chers, mais tout aussi efficaces comme le vinaigre.

 

Les colliers à ultrasons

Il existe également un type de collier anti-aboiement qui fonctionne avec des ultrasons. Le système reste le même que pour les deux précédents. La différence est qu’au lieu d’envoyer des pulsations électrostatiques ou des jets odorants, le dispositif émet des ultrasons désagréables à l’ouïe canine.

Enfin, les nouvelles générations de collier intègrent ces 3 types de signaux (sonore, vibration et électrochoc) dans un seul appareil : ce sont les colliers multimode.

 

Automatique ou manuel ?

Selon le fonctionnement du collier, on distingue aussi deux types d’appareils. Il existe des colliers qui fonctionnent de manière automatique. Autrement dit, la punition est émise automatiquement dès que le volume des aboiements est élevé.

Mais il existe également des colliers anti-aboiements à commande manuelle. Il s’agit de colliers actionnés à l’aide d’une télécommande.  C’est donc vous qui décidez de l’envoi du choc ou du jet. Vous avez la possibilité de mieux éduquer votre chien avec ce type de collier. En effet, vous pouvez associer l’action du collier avec un ordre vocal. À la longue, il vous sera possible de vous passer du collier et d’obtenir l’arrêt des aboiements grâce à un ordre.

 

Comment choisir le collier anti-aboiement idéal ?

Le choix du collier à utiliser dépend de nombreux facteurs. D’abord, un collier anti-aboiement se choisit en fonction de la taille de votre chien. Pour les chiens de petite taille, préférez un collier à jet de citronnelle. Les modèles à impulsions ne sont pas recommandés pour ces chiens, car la décharge électrostatique pourrait présenter des risques pour leur santé.

A contrario, un collier à jet peut ne produire aucun effet sur les grands chiens. L’odeur peut en effet être « masquée » par la grande taille du chien qui va s’y habituer et ne plus réagir quand le dispositif s’active. Toutefois, il faut toujours prendre en compte la taille et le poids du chien pour choisir un collier à impulsions. Il ne faut surtout pas que les impulsions soient trop puissantes, au risque de blesser votre animal. Dans l’idéal, choisissez un collier dont les impulsions sont réglables. Ainsi, vous ne serez pas toujours obligé d’utiliser de fortes impulsions sur votre chien. Vous pourrez aussi augmenter peu à peu l’intensité en fonction de son comportement.

Pour choisir un collier anti-aboiement, pensez également au tempérament de votre chien. Pour un chien très indiscipliné, un collier à impulsions sera souvent nécessaire, si cela convient à la taille de l’animal bien sûr. Par contre, pour un chien plus docile et facile à éduquer, un collier à jet ou à ultrasons sera suffisant.

Vous avez également le choix au niveau de l’étanchéité. La plupart des modèles sont résistants à la pluie. Toutefois, si votre chien a tendance à aboyer pendant le bain, choisissez un modèle qui résiste à l’immersion.

 

Les avantages du collier anti-aboiement

Ce dispositif présente de nombreux avantages.  C’est avant tout un excellent moyen d’éduquer votre chien. Grâce à ce type de collier, qu’il soit à impulsions électriques, à jet ou à ultrasons, votre chien apprendra à réduire ses aboiements. Ce qui vous permettra d’éviter d’éventuels conflits avec le voisinage.

Par ailleurs, il existe plusieurs types de colliers, que ce soit au niveau du fonctionnement que de l’adaptation à chaque race de chien. Vous trouverez ainsi facilement le dispositif le plus adapté à votre animal de compagnie. La possibilité de régler le collier vous permettra de l’adapter au cou de votre compagnon. Ensuite, l’intensité des décharges électriques, pour ce qui est des colliers à impulsions, est également réglable. Vous pouvez choisir cette intensité en fonction de la taille et du tempérament de votre chien.

Les colliers à jet sont rechargeables, ce qui vous donne la possibilité de changer le liquide utilisé. Pour faire des économies, vous pouvez opter pour le vinaigre qui est tout aussi efficace que la citronnelle.

 

Les inconvénients de ce type de dispositif

Toutefois, un collier anti-aboiement n’est pas sans inconvénients. D’abord, son efficacité n’est pas garantie. Un collier peut très bien marcher pour un chien, mais avoir aucun effet sur un autre. Même en choisissant un collier parfaitement adapté à la taille et au tempérament du chien, il n’y a aucune garantie que cela soit efficace à 100%.

De plus, il est possible que votre chien apprenne à contourner le dispositif. Il peut par exemple tourner la tête pour éviter le jet de citronnelle. Certains chiens savent même déplacer la position du collier pour que celui-ci ne détecte plus les mouvements des  cordes vocales. Il suffit que le chien se gratte le cou pour déplacer légèrement le collier.

Par ailleurs, l’utilisation d’un collier anti-aboiement peut être à l’origine de méfiance de la part du chien. Le chien associe en effet le collier à une source de désagrément physique. Il peut alors devenir méfiant envers son maître dès la vue du collier. Dans certains cas, le chien devient peureux, voire même agressif.

Mais l’inconvénient majeur du collier anti-aboiement est le risque de blessure pour le chien, surtout en ce qui concerne le collier à décharge électrique, dans le cadre d’une mauvaise utilisation. En effet, si l’appareil choisi n’est pas adapté à la taille et au poids du chien, il y a un risque d’atteinte cardiaque. Ce risque peut cependant être évité en choisissant le dispositif le plus adapté et en demandant préalablement conseil à un vétérinaire. Il est par ailleurs primordial de bien lire la notice avant l’utilisation.

 

Contre-indications à l’utilisation du collier anti-aboiements

Dans certains cas, l’utilisation d’un collier anti-aboiement est vivement déconseillée. Par exemple, son usage est réservé aux chiens âgés de plus de 6 mois. Les chiots ne doivent donc pas en être équipés. Les chiens atteints de maladies cardiaques ne doivent pas porter ce type de dispositif, surtout celui à électrochoc. Cela augmente en effet les risques pour sa santé.

En outre, l’utilisation d’un collier anti-aboiement est aussi proscrite aux chiennes en gestation. Enfin, les chiens présentant des antécédents psychologiques ne devraient pas porter de collier anti-aboiements. Cela a en effet tendance à augmenter le stress et l’anxiété chez les chiens les plus fragiles.

 

Le collier anti-aboiement, un dispositif controversé

Le collier anti-aboiement reste l’objet d’une certaine controverse. Les défenseurs de la cause animale le décrivent comme un objet de torture qui va à l’encontre de la nature même du chien. Ces détracteurs soutiennent les autres alternatives, plus douces et naturelles, pour venir à bout des problèmes comportementaux du chien.

Toutefois, des études ont démontré qu’en suivant les règles pour choisir son collier anti-aboiement et en suivant scrupuleusement la notice, les risques sont facilement évitables. Une bonne utilisation, sans excès, d’un collier anti-aboiement ne présente donc aucun risque pour l’animal.

 

Efficacité du collier anti-aboiement

L’efficacité dépend du dispositif choisi. Un collier à jet sera plus efficace pour les petits chiens. De plus, ce type de dispositif est lent à s’activer. Ce n’est donc pas l’idéal pour les chiens à très fort tempérament et les chiens de grande taille.

L’efficacité dépend également de la réceptivité du chien. Certains chiens font plus rapidement le lien entre leurs aboiements et le signal émis par le collier. Dans ce cas, une légère décharge électrostatique suffira, voire même un simple jet de citronnelle. Cependant, cela peut s’avérer inefficace chez d’autres chiens.

Enfin, et surtout, l’efficacité dépend de la bonne utilisation que le propriétaire fait du collier. En respectant bien les consignes d’utilisation, vous aurez plus de garanties d’avoir des effets concluants.

Il est ainsi impossible de chiffrer exactement et de garantir l’efficacité des colliers anti-aboiements. Tout dépendra de plusieurs facteurs, qui varient selon le chien et son maître.

 

Les alternatives au collier anti-aboiements

L’utilisation d’un collier anti-aboiement n’est pas systématique. En effet, d’autre méthodes permettent aussi de limiter les aboiements intempestifs d’un chien.

D’abord, consultez un vétérinaire ou un comportementaliste qui saura vous aider à déterminer l’origine des aboiements de votre compagnon à quatre pattes. Souvent, un chien qui aboie trop est un chien anxieux ou qui manque d’affection. Il peut aussi se sentir menacé en présence d’individus inconnus ou d’autres animaux. Dans ce cas, offrez-vous plus de moments de complicité avec votre chien. Quelques séances avec le comportementaliste seront également bénéfiques.

Vous pouvez également essayer l’homéopathie. Mettez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, aux vertus apaisantes, dans la nourriture de votre chien. Vous pouvez par la même occasion ajouter quelques gouttes d’extrait de fleurs de Bach, un antistress naturel, dans sa gamelle d’eau.

Cependant, sachez que rien ne vaut le dressage. Même si un collier anti-aboiement peut vous aider à corriger un défaut de comportement chez votre chien, il n’est pas suffisant. Le dressage reste la meilleure solution pour parfaire l’éducation de votre chien.

 

Une mutuelle Santors pour acheter son collier anti-aboiements

Un collier anti-aboiement coûte entre 20 et 50 euros. Mais saviez-vous qu’en souscrivant une mutuelle santé pour votre chien, vous pouvez vous faire rembourser cet achat en tant que dispositif médical prescrit par un vétérinaire ou par un comportementaliste ?

Il existe de nombreuses compagnies d’assurance proposant des formules diverses et variées à destination de nos compagnons à quatre pattes. Comment trouver celle qui convient le mieux à votre budget et aux besoins de votre toutou ? Pas de panique, Santors est là pour vous aider. Experts en assurance animale, Santors vous accompagne dans le choix de votre mutuelle. Réalisez un devis dès maintenant !