Accueil > Guide bon maitre > Éduquer son chien : les erreurs à ne pas commettre

Éduquer son chien : les erreurs à ne pas commettre

Prenez tout le temps qu’il vous faut

Apprendre les bonnes manières et éduquer votre chien prendra forcément un certain temps. La première erreur à ne pas commettre est donc de vouloir aller trop vite. Pour réussir cette étape, il sera nécessaire d’agir de manière progressive, voire de fractionner chaque étape.

Vouloir aller trop vite sera toujours contre-productif, avec le risque de mettre votre chien en situation d’échec. C’est comme si vous demandiez à un enfant de faire des divisions complexes alors qu’il ne sait même pas encore compter. Prenez le temps d’avancer doucement, de récompenser votre chien pour chaque effort et donc d’instaurer une véritable confiance entre vous.

 

Savoir dire non

Si vous voulez bien éduquer votre chien, vous devrez obligatoirement apprendre à être ferme. Ici, il s’agit de savoir dire NON. En effet, d’une manière générale, on a tendance à dire non pour tout et n’importe quoi, ce qui fait que le chien ne donnera plus de la valeur à cette négation. Pour que cette dernière ait l’impact désiré, préférez plutôt les synonymes comme « stop », « pas toucher » ou bien « tu laisses ».

Ces indications seront plus claires pour votre chien. Au lieu de dire « non » à tout va, vous pourrez donc lui faire comprendre ce que vous attendez de lui en vrai. Le « non » ne sera alors plus une indication de négation sans valeur.

En parallèle, n’hésitez pas à instaurer certaines règles de vie pour votre chien. Il faut que vous lui fassiez comprendre que vous le respectez. Surtout, il faudra répondre à ses besoins fondamentaux tout en imposant des bases éducatives justes et correctes.

 

Ne pas tout accepter

En prenant soin d’un chien, on peut avoir tendance à lui accorder tout ce qu’il demande. C’est normal : il est tellement mignon ! Les maîtres attentionnés commettent souvent cette erreur. Par exemple, si votre chien aboie derrière la porte, vous aurez tendance à vous lever directement pour lui ouvrir. Ce n’est pourtant pas un bon réflexe à adopter.

Cela genre de réflexe fait diminuer votre crédibilité en tant que maître. Le chien comprendra juste qu’il n’aura qu’à demander pour avoir ce qu’il désire. Ce qu’il vous faudra faire donc est d’être à l’initiative des contacts ainsi que des interactions avec votre chien. Il faut lui apprendre les bons comportements à adopter et pour ce faire, vous n’avez qu’à utiliser l’ignorance. En contrepartie, votre chien vous testera et continuera d’essayer à repousser les limites. Au bout d’un moment, il ne comprendra pas pourquoi ces techniques ne fonctionnent plus. À ce stade, ne lâchez surtout rien !

 

La gestion du rappel

De nombreux maîtres rencontrent des problèmes au niveau du « rappel » du chien. C’est d’autant plus vrai pour certaines races comme les bergers. En effet, ces races préfèreront souvent se lancer à la poursuite d’une proie plutôt que de revenir vers leurs maîtres. Ici, l’erreur est de gronder votre chien lorsqu’il revient. Cela lui fera juste comprendre que vous n’êtes pas content de le voir revenir.

De ce fait, n’utilisez pas la sanction dans ce cas-ci. Utilisez plutôt le système de récompense. Récompenser votre chien à chaque retour lui fera comprendre véritablement ce que vous attendez de lui. Dites-vous que cette étape laisse votre chien devant un choix. Celui de revenir vers vous ou bien de découvrir le monde et ses surprises. Vous comprendrez qu’il vous faudra être plus intéressant que le monde qui l’entoure si vous voulez gagner son respect.

 

Les contacts avec d’autres chiens

Une erreur que les propriétaires de chien commettent souvent est de limiter le contact avec d’autres chiens. Pendant la période d’apprentissage, on a tendance à penser que le contact avec d’autres chiens se termine en bagarre. Pourtant, c’est tout à fait le contraire ! En effet, en favorisant les contacts, vous éviterez toute mauvaise réaction de votre animal lors des interactions avec d’autres chiens. Si vous voulez que cela se passe en douceur, vous pouvez parfaitement faire appel à un professionnel, tel qu’un éducateur canin.

En outre, n’oubliez pas qu’il est indispensable de promener votre chien à l’extérieur tous les jours pour un minimum de 30 minutes à chaque sortie.

 

Les punitions

Il est indispensable de bien gérer les punitions. Clairement, quand vous le voyez faire une bêtise, vous devez lui signifier votre mécontentement. Mais s’il a fait une bêtise quand vous n’étiez pas présent, évitez de le punir après coup. C’est une erreur fatale ! La règle du « pas vu, pas pris » vous aidera donc de beaucoup ici.

Il n’est pas rare que le maître punisse un chien pour une bêtise pendant son absence en se disant que le chien comprend pourquoi il est puni. Le fait est que le chien a juste pris l’habitude d’être puni quand vous rentrez. Raison pour laquelle il se met en situation de punition directement dès votre arrivé. Il ne comprend pas les raisons de sa punition.

Une chose à ne surtout pas omettre est la souscription d’une assurance santé. Il s’agit d’une garantie de remboursement partiel ou bien total des frais engendrés par les soins vétérinaires de votre toutou. Ainsi, vous serez en mesure de garantir la santé et le bien-être de votre chien à long terme, et ce sans vous soucier du budget. Santors vous propose un comparateur en ligne vous permettant de découvrir l’offre qui vous correspond le mieux parmi toutes celles qui sont disponibles sur le marché.

Être un bon maître pour votre chien implique un certain effort. En vous efforçant d’adopter les bons gestes, vous serez en mesure de garantir le bon comportement de votre chien.