Accueil > Guide bon maitre > Hospitalisation d’un chien : 5 points à savoir

Hospitalisation d’un chien : 5 points à savoir

Quand hospitaliser son chien ?

Lorsque votre chien présente des signes de troubles vitaux, vous devez l’emmener en urgence auprès d’un médecin vétérinaire. L'hospitalisation d'un chien n'est envisageable qu'après la consultation et l’autorisation du vétérinaire.

Le professionnel peut garder l'animal dans sa clinique pour des traitements complexes et intensifs qui doivent être réalisés sous surveillance médicale comme une perfusion. L'hospitalisation d'un chien est également obligatoire si l’animal doit subir une intervention chirurgicale.

Rappelons qu’un chien peut être hospitalisé après un diagnostic complet de son état de santé. La validation de l’hospitalisation nécessite aussi un accord écrit et signé 

 

Le chien est-il surveillé durant son hospitalisation ?

Un chien hospitalisé est placé dans une cage adaptée à sa taille. Ce box a été spécialement conçu pour une meilleure isolation sonore. Selon son état physique, votre chien reçoit une nourriture préparée par des professionnels de la santé.

Votre toutou a besoin d’une assistance tout au long de son séjour à l’hôpital ? Si vous souhaitez le réconforter, vous pouvez demander une chambre indépendante pour votre animal de compagnie.

De nos jours, l’hospitalisation des animaux de compagnie est prise très au sérieux. Certains établissements vétérinaires proposent donc un suivi sur place 24 heures sur 24. Certaines cliniques peuvent offrir d’autres offres comme un suivi par vidéosurveillance accessible au vétérinaire en tout temps depuis son téléphone portable.

Notons qu’il est interdit de garder un chien atteint d'une maladie contagieuse. Celui-ci est généralement clôturé dans un lazaret (espace réservé) jusqu'à son rétablissement.

 

Faut-il réaliser un suivi après l'hospitalisation ?

Il est important de garder un œil sur l’état de santé de son chien pendant les quelques semaines qui suivent son hospitalisation.

Prenez l’animal dans vos bras de temps en temps pour retarder la reprise de mouvements brutaux. Si votre chien a subi une importante opération, des bilans de santé sont à prévoir quelques jours après sa sortie.

La cicatrisation est également à surveiller de près. Empêchez votre chien de lécher ou de mordre la partie opérée en lui mettant une muselière.

 

Combien coûte l’hospitalisation de son chien ?

En France, les tarifs d'hospitalisation d'un chien varient en fonction de la clinique vétérinaire. Une prestation journalière moyenne ne descend pas en dessous de 10 euros. Ce tarif peut monter jusqu'à 90 euros par jour pour un cadre d'accueil luxueux. Si vous souhaitez inclure la rééducation, la facture peut monter jusqu’à 1 800 euros.

En cas d'accident ou d’un séjour de longue durée dans un établissement vétérinaire, une réduction considérable peut être accordée. Tous les médicaments, examens et soins obligatoires tout au long de l’hospitalisation sont cependant encore à prendre en compte.

Pour une hospitalisation programmée, il est possible d'obtenir un devis au préalable. De cette manière, vous aurez une idée précise sur les dépenses sanitaires de votre toutou pour son prochain traitement.

 

Faut-il se tourner vers une mutuelle pour chien ?

L’hospitalisation de votre chien risque de vider vos poches. Si le vétérinaire propose un traitement qui nécessite une hospitalisation, il n’est pas trop tard pour inscrire votre chien à une mutuelle santé.

Vous aurez à payer une cotisation mensuelle, variable en fonction des prestations de votre choix. En contrepartie, vous bénéficierez d’un remboursement. En misant sur une offre d’assurance santé complète, l’hospitalisation de votre chien est entièrement prise en charge.

Maintenant que vous en savez davantage sur l'hospitalisation des chiens, n'hésitez pas à rechercher la formule adaptée à votre budget en consultant un comparatif des mutuelles de santé animale.