Accueil > Guide bon maitre > Le chat ou l’humain : qui est le dominant et maître à la maison ?

Le chat ou l’humain : qui est le dominant et maître à la maison ?

Relation entre humain et chat

Même si vous n’êtes pas fanatique des chats, vous savez pertinemment que cet animal de compagnie n’est pas le plus facile à vivre. En effet, le chat a tendance à dominer et surtout à nous prendre pour des imbéciles.

D’après certaines études, le chat agit de la sorte avec nous de façon instinctive. En d’autres termes, le chat nous prend pour de gros félins naïfs. Ces félins domestiques omniprésents ne vous voient donc pas comme leur maître. Chaque fois qu’il s’approche de vous, il vous prend plutôt comme un congénère qu’il peut facilement manipuler.

Ces études affirment également que le chat nous prend comme une mère de substitution, mais aussi comme un autre matou non hostile.

 

La dominance du chat

Toutes les théories convergent vers celle mentionnée plus haut. En effet, le comportement dominant de votre chat vient du fait qu’il ne vous prend pas au sérieux. Vous le voyez sûrement au quotidien, mais les chats détestent la discipline. La liberté et la vie sans contraintes représentent parfaitement le mode de vie du chat.

Quand vous êtes chez vous, vous sentez que la dominance penche en faveur de votre chat ? C’est généralement le cas ! Seulement, il ne faut pas oublier que c’est vous le maître à la maison et non l’animal. C’est votre territoire et non le sien !

Comment savoir si votre chat est en train de jouer sur la hiérarchie à la maison ? Sachez, d’une part, qu’un chat dominant essaie d’envahir votre territoire. Il occupe généralement tous les coins et recoins du foyer. Il peut, par exemple, dormir sur votre lit et même uriner dessus. Bien entendu, quand cela arrive, il convient de le réprimander. Lors de la démarche, n’usez pas de trop de violence afin d’éviter de briser votre lien de confiance.

 

Comment éviter que le chat ne devienne dominant ?

Il est indispensable de réprimander le chat dans la mesure où il commence à envahir votre territoire. Bien évidemment, il faut réagir chaque fois que votre chat fait une bêtise. Soulignons cependant que la violence n’est pas conseillée à chaque bêtise. 

À chaque bêtise, donnez-lui plutôt une petite tape sur le museau ou bien le crâne. Cette action ne lui fait aucun mal, mais lui fait tout de même comprendre qu’il a mal agi. Vous vous doutez bien que cette technique ne marche pas forcément sur tous les chats.

Ainsi, si la petite tape ne marche pas, vaporisez-lui un peu d’eau sur le pelage. Cela marchera à coup sûr ! Un autre conseil : n’utilisez pas toujours la même méthode pour le punir. Au fil du temps, cette méthode perd son efficacité avec le chat ! Vous pouvez donc utiliser différentes méthodes afin d’avoir l’effet escompté, et ce, sur le long terme.

 

Quelles sont les attitudes à adopter ?

Remettre votre chat sur le droit chemin est également une question d’attitude. D’emblée, dites-vous que ça ne sera pas une mince affaire. Après tout, pour faire comprendre ce que vous voulez à votre chat, vous devez faire preuve d’ingéniosité. Dites-vous que votre animal confond facilement les félicitations ainsi que les reproches.

Dans votre attitude, utilisez toujours un ton ferme lorsque vous vous adressez à votre chat. En parallèle, n’hésitez pas à user d’un langage corporel significatif. Vous pouvez, par exemple, lui dire directement « non » tout en le repoussant quand il vous dérange alors que vous travaillez.

Un chat peut être associé à un enfant de bas âge. Si vous cédez à tous ses caprices, l’animal comprendra qu’il a le dessus sur vous. Il pensera alors qu’il est libre d’agir à sa guise. Le réprimander à chaque fois est donc nécessaire pour lui montrer le droit chemin. Surtout, n’hésitez pas à lui faire comprendre que vous n’aimez pas les bêtises qu’il fait. Dans les cas extrêmes, tournez-vous vers les services d’un comportementaliste pour chat ! Le côté dominant du félin peut effectivement venir d’un sentiment de mal-être qui résulte, par exemple, d’un changement brusque de sa routine.

Vivre sous le même toit qu’un chat dominant peut rendre l’atmosphère pesante et rompre les liens de confiance entre le maître et le félin. Vous tourner vers un spécialiste du comportement vous aide à comprendre les raisons de cette dominance et comment y remédier. Consulter un comportementaliste pour chat a cependant un coût. En vous tournant vers une mutuelle pour chats proposant la formule adéquate, vous pouvez bénéficier d’un remboursement si les consultations sont réalisées auprès d’un comportementaliste diplômé.