Accueil > Guide bon maitre > Mon chien mange tout ce qu’il voit : que dois-je faire ?

Mon chien mange tout ce qu’il voit : que dois-je faire ?

Pourquoi le chien mange tout ce qu’il trouve ?

Naturellement curieux, le chien a tendance à mettre sous sa gueule ce qu’il a devant les yeux. Ce comportement est dû à trois facteurs :

  • Le sentiment d’anxiété et de frustration : tout comme les êtres humains, les chiens peuvent devenir anxieux ou frustrés dans certaines situations.
  • Le mode d’alimentation : une alimentation déséquilibrée et le besoin de mâcher constamment incitent le chien à consommer tout ce qui saute à ses yeux ;
  • L’ennui : étant un grand actif, le chien peut être tenté de manger ce qu’il trouve par simple fait de s’ennuyer.

Pour un chiot en phase de croissance, ce comportement peut être normal. En revanche, il peut aussi provenir d’une pathologie à prendre au sérieux.

 

Qu’est-ce que le Pica pour chien ?

Le Pica est un trouble de comportement alimentaire qui génère la nécessité d’avaler constamment chez le chien. Cette pathologie se manifeste par l’ingestion de choses non comestibles, notamment :

  • La terre ou le sable,
  • L’herbe,
  • Les cailloux,
  • Les morceaux de tissus : comme les vêtements, les chaussures, les couvertures de meubles...
  • Les bois,
  • Les papiers ou cartons,
  • Les barreaux en métal.

Dans le pire des cas, le chien peut aussi manger des matières fécales ou excréments des autres animaux. Ce symptôme confirme que le chien est atteint de « coprophagie », une autre forme du Pica.

 

Quels sont les risques ?

Si vous constatez que le comportement de votre chien change du jour au lendemain, ne restez pas les bras croisés. Le Pica altère la santé de votre chien. Sans traitement, il risque de souffrir d’une intoxication compte tenu des produits toxiques introduits dans son appareil digestif.

À force d’avaler tout et n’importe quoi, le chien peut ingérer des végétaux contenant des pesticides ou encore des médicaments. D’où l’apparition des problèmes digestifs qui se traduisent par :

  • Le vomissement,
  • La diarrhée,
  • La sub-occlusion ou occlusion intestinale,
  • La perforation digestive ou péritonite,
  • Les maladies infectieuses et parasitaires peuvent également apparaître.

 

Comment y remédier ?

Le premier réflexe, c’est de passer au plus vite chez un vétérinaire afin de réduire tous les risques. Le traitement varie suivant l’origine de la maladie. Dans le cadre de la consultation, le vétérinaire procède à quelques examens, à savoir :

  • Le bilan sanguin,
  • L’analyse des selles,
  • L’endoscopie digestive,
  • L’échographie.

À titre préventif, la vermifugation, uniquement par prescription médicale, doit être effectuée toutes les 2 semaines pour les chiots âgés de 15 jours à 2 mois. Et cela une fois par mois pour ceux de 2 à 6 mois ainsi que tous les 3 mois pour les chiens adultes en condition normale.

 

Quelles sont les mesures de prévention?

Vous pouvez empêcher votre chien de manger tout et n’importe quoi en suivant quelques recommandations essentielles.

 

Sécurisez son environnement

Comme l’environnement joue un rôle important dans la vie d’un chien, il est préférable de prendre des mesures autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de chez vous. Assurez-vous de ne rien traîner par terre. Rangez toutes les objets susceptibles d’attirer l’attention de votre toutou, comme les vêtements, les chaussures, etc.

Si vous comptez faire une balade dehors, promenez-le en laisse afin de pouvoir mieux le contrôler.

 

Nourrissez-le sainement

Afin d’éviter la carence à votre chien, veillez à ce que son alimentation soit équilibrée. Comme le régime alimentaire d’un chien dépend de sa race, il est conseillé de lui procurer une nutrition saine, de préférence à base de viandes.

Pour combler ses besoins médicaux et lui assurer une alimentation de bonne qualité et quantité, contactez un professionnel. Souscrivez à une mutuelle adaptée à la race de votre chien pour prendre en charge les dépenses y afférentes.

 

Divertissez-le

Acheter des jouets pour chien n’est pas juste une question de futilité. Bien au contraire, c’est un moyen d’occuper et de distraire votre compagnon durant la journée. Comme susmentionné, l’ennui peut conduire votre chien à manger tout ce qu’il voit.

Pour le garder distrait et amusé, optez pour des jouets solides et variés, sans aucune substance toxique. Outre les jouets, une petite compagnie lui fera aussi du plaisir. Pour éviter les troubles sentimentales, consacrez-lui un peu de temps pour une promenade, pour jouer ou juste pour le câliner.

 

Le refus d’appât, pour mieux dresser son chien

Le refus d’appât fait partie de l’éducation d’un chien. Ce genre d’apprentissage requiert de la patience accompagnée d’une bonne communication pour avoir les résultats attendus. Ce dressage canin met votre chien à l’abri de l’empoisonnement et des substances toxiques qui peuvent menacer sa santé. À travers cet exercice, votre chien n’acceptera que la nourriture que vous lui donnez.

Le refus d’appât devra être appliqué dès son jeune âge. Non seulement votre chien ne mangera plus les nourritures éparpillées sur le sol de manière définitive, mais il sera aussi capable de refuser les aliments donnés par les étrangers.

Cette technique marche sur toutes les catégories de chien (domestique ou garde…) à condition de suivre à la lettre les étapes du dressage.

 

« Pas toucher »

Cette technique consiste à apprendre au chien à ne pas céder à un appât placé sur le sol (de la viande par exemple). En le faisant passer à proximité de la nourriture, on lui donne l’ordre de ne pas toucher celle-ci. Il devrait être tenu en laisse durant cet exercice.

La répétition s’avère indispensable jusqu’à ce qu’il soit en mesure de résister. Attention, les méthodes utilisées pour le dressage canin ne devraient pas être brusquées. L’éducation brutale et violente aura une grave conséquence. À la fin de l’exercice, n’oubliez pas de le récompenser par des caresses ou des friandises.

 

Coût de dressage d’un chien

Le propriétaire n’aura pas forcément besoin de faire appel à un éducateur pour le dressage de son chien. L’éducation d’un chien peut être faite par soi-même. Il suffit de suivre les instructions et acheter les accessoires y afférents. D’autant plus que ce genre d’éducation développe la relation de complicité entre le propriétaire et son chien.

Cependant, si vous souhaitez engager des spécialistes pour l’éducation de votre chien, sachez que les tarifs dépendent de votre choix. Le tarif des cours individuels est bien plus élevé que celui des cours collectifs.

Outre le tarif de dressage par heure, le propriétaire prendra en charge le déplacement de l’éducateur. En somme, le tarif de dressage par heure s’élève aux environs de 10 à 15 € pour les cours collectifs et de 30 à 40 € pour les cours individuels par un maître canin diplômé.

Souscrire à une mutuelle facilite la prise en charge du bien-être et de la santé de votre animal. Les avantages concernent exclusivement les soins généraux du chien. Pour vous aider à choisir la meilleure formule d’assurance, passez par un comparateur en ligne tel que Santors.

 

Les avantages d’un comparateur

Un comparateur de mutuelles travaille avec une équipe expérimentée et collabore avec des partenaires de renoms. Vous aurez alors des conseils avisés. Grâce à ces derniers, vous aurez plus de chance de trouver la solution qui convient le mieux à vos attentes et aux besoins de votre chien.

Aucun chien n’est à l’abri des pathologies canines, néanmoins vous pourrez les prévenir en lui procurant des soins de qualité dès son jeune âge. Avant de choisir une mutuelle pour votre animal de compagnie, la consultation du vétérinaire traitant est vivement recommandée.