Accueil > Innovation médicale > La vidéocapsule endoscopique

La vidéocapsule endoscopique

La vidéocapsule endoscopique

 

Comment ça marche ?

La capsule vidéo-endoscopique désigne un petit appareil numérique capable de prendre deux à huit images par secondes. Il permet d’envoyer ces fichiers via des ondes radio vers un boitier récepteur. Ainsi, les médecins peuvent visualiser instantanément l’état de l’intestin du patient.  

Le petit appareil est avalé par le patient. Dès qu’il se trouve dans le tube digestif, il est libéré rapidement de son enveloppe. C’est ainsi qu’il prend des milliers de photos que les spécialistes pourront analyser. Après 24 heures ou 72 heures, la capsule sera éliminée par voie naturelle. Il n’est pas nécessaire de le récupérer puisque les images ont été envoyées dans un récepteur.

Cette méthode permet ainsi de diagnostiquer certains problèmes comme des saignements chroniques du tube digestif. 

 

A qui s’adresse cette technique ?

La capsule vidéo-endoscopique est prescrite en cas de saignements digestifs occultes. En d’autres termes, les causes ne sont pas clairement établies. Pour éviter les incertitudes, les médecins peuvent prescrire la capsule. Il ne s’agit pas donc d’un traitement, mais d’un examen qui permet de comprendre un peu mieux certaines maladies. Souvent elle est prescrite pour les personnes atteintes :

  • De maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)
  • De rectocolite
  • De Maladie de Crohn  

 

Pourquoi ?

Le recours à la capsule vidéo-endoscopique présente plusieurs intérêts dans des maladies obscures. Il peut par exemple estimer l’efficacité des traitements immunosuppresseurs en cas de maladies auto-immunes touchant les parois des intestins. En effet, grâce aux images, les médecins pourront adapter en fonction de la situation un traitement.

L’utilisation de cette capsule technologique fournit également des informations visuelles sur la présence ou non de certaines pathologies comme la Maladie de Crohn. Les images peuvent aussi révéler la présence ou non de tumeurs dans le tube digestif. La capsule vidéo-endoscopique permet alors de dépister de nombreuses pathologies. 

 

Les complications possibles

 

Blocages dans l’intestin

Les complications en ce qui concerne le recours aux capsules endoscopiques sont très rares. Cependant, elles ne sont pas non plus inexistantes. Par exemple, il y a des cas où la capsule est coincée dans le tube digestif. Cela s’avère être dangereux ainsi la seule solution face à cette situation est la chirurgie. Les médecins doivent donc effectuer une opération pour pouvoir déloger le petit appareil dans les intestins.

Certains patients notent également des troubles importants durant la prise de la capsule vidéo-endoscopique comme des douleurs abdominales accompagnées de vomissements

 

Infection

L’utilisation d’une capsule vidéo-endoscopique n’est pas invasive. Cela signifie que le risque d’infection est très rare, car les médecins ne créent aucune autre lésion. Cependant, certaines personnes avec une immunité affaiblie peuvent être victimes d’invasion bactérienne à cause de la capsule. Avant donc d’en prendre, il convient de réaliser un bilan de santé complet.

 

Les contre-indications

 

Les enfants de 8 ans

Dans la plupart des cas, la vidéocapsule est proposée à des patients qui ont plus de 8 ans. En deçà de cet âge, les intestins sont considérés comme étant trop restreints. Cela signifie que les risques de blocage sont élevés. Cependant, les médecins peuvent quand même proposer cette méthode si l’enfant de moins de 8 ans répond positivement à certains tests (utilisation d’une première capsule qui se dissout dans l’intestin).

 

La grossesse

La période de grossesse pour les femmes est exceptionnelle. En effet, l’organisme accueille une nouvelle personne (fœtus). Cela provoque évidemment une compression importante au niveau des organes. Ainsi, la capsule peut aussi se bloquer facilement.

Notez quand même que cette méthode ne présente aucun risque pour l’enfant qui se trouve dans l’utérus.    

 

Le remboursement de la capsule vidéo-endoscopique

 

La prise en charge par la sécurité sociale

IL faut savoir que depuis des années, l’exploration digestive par vidéo capsule peut être remboursée par la Sécurité sociale. Cependant, il faut respecter certaines conditions :

  • La capsule doit être prise en deuxième intention face à un saignement digestif inexpliqué. Le médecin doit donc assurer que le recours à cette méthode est primordial.
  • La capsule est prise en cas de Maladie de Crohn

Comme vous pouvez le voir, le remboursement reste très strict et encadré, car le prix d’une capsule vidéo-endoscopique est relativement élevé. Son coût peut atteindre les 500 euros et comptez jusqu’à plus de 120 euros pour une interprétation détaillée.   

 

L’aide d’un bon complémentaire santé

Sachez que le remboursement par la sécurité sociale n’est pas systématique. Pour éviter donc les mauvaises surprises, la souscription à une bonne assurance est indispensable. Cependant, veillez à ce que la couverture proposée soit la plus avantageuse possible. 

Pour trouver la convention qui convient à vos capacités, faites une étude de marché en comparant les offres.

 

Conclusion

Les capsules vidéo-endoscopiques constituent une véritable évolution de l’exploration du tube digestif. Cette méthode est appelée à prendre une place de plus en plus importante dans l’arsenal de diagnostic du gastroentérologue. Par ailleurs, de nouvelles technologies ont fait leurs apparitions permettant ainsi de mettre au point de meilleures capsules avec plus d’autonomie et plus de précision. Le seul problème réside dans le prix de ce petit matériel, il est très onéreux. Aussi, l’aide d’une bonne assurance est conseillée. Pour trouver celle qui vous va le mieux, utilisez Santors.