À quoi ressemble le panaris et comment se soigner ?

Quels sont les symptômes du panaris ?

On confond souvent un panaris à une mycose des ongles, surtout lorsque ce dernier n’affecte que les pourtours des ongles. À la différence d’une mycose, cette infection provoque des douleurs pulsatiles qui peuvent à couper le sommeil au milieu de la nuit. 

Le panaris provient généralement d'une blessure cutanée après une manucure brutale ou la piqûre d’un insecte. La petite plaie ouverte devient ensuite le point d'entrée d’une bactérie appelée streptocoque. Bien qu’étant au début superficiel, le panaris provoque peu à peu des rougeurs et l’accumulation de pus. On constate une inflammation rapide et pénible. 

Lorsque le panaris devient profond, les douleurs sont accompagnées d’une fièvre. À ce stade, l’inflammation atteint les tendons des doigts ou des pieds. 

 

Comment traite-t-on le panaris ?

Le panaris n’est pas à prendre à la légère. Provoquant un abcès (une infection à germes pyogènes), ce dernier peut rapidement toucher les gaines tendineuses, les articulations des mains et les os. Ce type d’infection peut même entraîner des séquelles importantes comme la perte de la mobilité ou de la sensibilité de votre main.

 

Les traitements d'urgence

Dès l’apparition de brûlure et de pus, n’hésitez pas à plonger la partie infectée dans un bain d’antiseptique. Un remède de grand-mère se révèle aussi très efficace. Il s’agit de tremper la zone infectée dans une solution d’eau tiède et de gros sel. 

L’objectif est de ramollir la plaie afin de libérer les pus. Vous pouvez également utiliser une aiguille désinfectée afin d’accélérer le processus.

 

Les traitements d'ordre médicaux

Vous avez beaucoup de mal à supporter la douleur ? N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant. Ce dernier ouvrira la plaie afin d’extraire le pus avant de la nettoyer avec de l’alcool. Un pansement viendra ensuite protéger votre doigt ou la paume de votre main. 

Si le panaris touche l’os de la phalange, un traitement à base d'antibiotique est indispensable. Si les bactéries persistent, une chirurgie s'impose. Une amputation peut être envisagée en cas de panaris profond afin d’éviter une éventuelle gangrène. 

 

Qui sont les personnes à risque ?

Les personnes les plus susceptibles d’être victimes du panaris sont celles qui ont l’habitude d’arracher les peaux du pourtour de leur ongle. La peau autour des ongles devient en effet plus sensible à la bactérie staphylocoque doré lorsque vous rongez vos ongles. 

Le port de gants de jardinage en latex ou en plastique peut également entraîner l’infection, surtout si vous avez une peau sensible. 

Le panaris menace également les personnes qui n’ont pas effectué un vaccin antitétanique. Notons que le staphylocoque doré se développe dans la saleté, comme la terre, ou la rouille. Il est donc conseillé d’utiliser un produit antiseptique après une blessure profonde ou superficielle venant d’un objet rouillé. 

 

Les préventions du panaris

Une bonne hygiène de vie permet au système immunitaire de protéger l'organisme contre les maladies infectieuses. Nettoyez vos mains et vos pieds après chaque séance de jardinage. Utiliser un désinfectant permet d'éliminer 99 % des bactéries. 

Éviter de se ronger les ongles empêche le tissu adjacent à un ongle de se fragiliser. En cas de blessure, appliquez un produit antiseptique. N'oubliez pas de respecter votre calendrier de vaccination antitétanique. Ce type de vaccin limite l'action de nombreux microbes malsains sur votre organisme, surtout lorsque vous êtes blessé. 

 

La prise en charge des soins liés au traitement du panaris

Le traitement du panaris peut se faire auprès d'un médecin généraliste. L'hospitalisation et l’intervention chirurgicale ne sont indispensables qu'en cas de complication. 

La consultation médicale ainsi que l'intégralité des soins sont généralement remboursées si vous avez déclaré votre médecin traitant auprès de l’Assurance maladie et si vous optez pour un professionnel de secteur 1.

Si votre choix se porte sur un médecin de secteur 2, autorisé à appliquer des dépassements d’honoraires, vos dépenses santé supplémentaires ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale.

  

N’attendez pas qu’il soit trop tard si vous êtes victime du panaris. Si votre état ne s’améliore pas après un traitement à base d’eau et de sel, consultez votre médecin. Afin de bénéficier d’un meilleur remboursement, si vous consultez un médecin pratiquant le dépassement d’honoraires, prenez le temps de comparer les mutuelles santé offrant une garantie plus généreuse (jusqu’à 300 %).

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide