Accueil > Les affections > Bouton de fièvre : une maladie virale pouvant être traitée

Bouton de fièvre : une maladie virale pouvant être traitée

Bouton de fièvre, c’est quoi ?

Le bouton de fièvre appartient à la même famille que les virus herpes viridae ou la varicelle. La première contamination peut être constatée sur les bébés entre 6 et 12 mois. Si l’herpès labial n’a pas été détecté à cette période, le virus reste en état dormant jusqu’à ce que des facteurs le déclenchent.

 

Quels sont ses symptômes

Avant l’apparition des vésicules, les personnes sujettes au bouton de fièvre présentent une brûlure ou un picotement autour des lèvres, un jour avant l’apparition des vésicules. C’est le stade du prodrome.

C’est seulement après quelques jours que vous constatez la formation de vésicules. Un liquide clair s’échappe ensuite de ces dernières avant qu’une croûte jaune se forme dans les trois ou cinq jours.

Sachez que les boutons de fièvre peuvent toucher d’autres parties de la tête telles que l’intérieur de la bouche et autour des narines. S’ils affectent les yeux, les boutons de fièvre peuvent provoquer la perte de la vue chez les patients. L’herpès labial entraîne également une encéphalite ou une méningite virale s’il se propage au niveau du cerveau.

 

Quelles sont ses causes ?

Les différents facteurs qui peuvent déclencher le virus de l’herpès labial sont le froid, la fatigue, la fièvre, la tension mentale, l’irritation physique des lèvres ou les menstruations. Un coup de soleil favorise également la formation des boutons de fièvre.

Sachez que vous pouvez aussi contracter les boutons de fièvre rien qu’en serrant la main d’un patient malade, en utilisant sa serviette, sa brosse à dents, son ustensile de cuisine ou tout autre équipement du malade en contact direct avec ses lèvres.

Les victimes des boutons de fièvre ne sont plus contagieuses une fois qu’elles sont guéries.

 

Peut-on le traiter ?

Pour soigner les boutons de fièvre, votre médecin peut vous prescrire l’acyclovir. Le mode d’administration peut varier selon l’âge :

  • Pour un adulte : prendre un comprimé de 200 mg 5 fois par jour ou faire une injection de 5 mg toutes les 8 heures pendant 5 à 10 jours
  • Pour un enfant : 250 mg/8 heures.

Vous pouvez aussi opter pour l'aciclovir en forme de pommade : à appliquer 4 à 5 fois par jour.

Pour éviter le développement de la maladie, votre médecin peut vous demander de combiner l’hydrocortisone et l’acyclovir. Ce traitement est efficace s’il est réalisé pendant la phase de prodrome. Il s’agit du traitement de la primo-infection d’herpès labial.

Dans le cas d’un traitement de la poussée d’herpès, votre médecin peut vous recommander également l’utilisation de pommade acyclovir. Une application, 4 à 5 fois par jour pendant 4 ou 10 jours au plus, est indispensable. Ce type de soin convient aux enfants de plus de 12 ans et aux adultes.

Si les boutons de fièvre reviennent plus de 6 fois dans l’année, choisissez le traitement préventif des récidives. Il consiste à consommer 400 mg de l’acyclovir 2 fois par jour. Du valacyclovir de 500 mg par jour pendant 12 mois ou du famciclovir de 250 mg deux fois par jour vous est conseillé.

 

Les autres traitements envisageables

D’autres méthodes existent pour soigner les boutons de fièvre.

 

Traitement local

Ce type de traitement consiste à utiliser de chlorhexidine au moment de la formation de vésicules ou de croûtes. Attention, ne la mélangez pas avec de l’éosine ou de l’alcool pour ne pas ralentir la cicatrisation.

 

Traitement par voie orale

Il est efficace uniquement le premier jour de l’infection. Cependant, ce traitement ne permet pas d’éradiquer définitivement le virus d’herpès labial.

Pour éviter que les boutons de fièvre ne reviennent, utilisez des écrans solaires, un stick à lèvres hydratant et un stick labial protecteur préventif. Une cure de vitamines de C est indispensable.

 

Traitement par phytothérapie

Les plantes telles que Curcuma et Réglisse peuvent servir à soigner l’herpès labial. Elles se présentent sous forme de crème ou de pommade. En outre, l’injection de Propolis limite la durée des poussées d’herpès.

 

Traitement par homéopathie

Ce traitement consiste à prendre une dose de VACCINOTOXINUM tous les trois jours et 3 granules d’APIS 15 CH toutes les 15 mn pendant 2 h, dès les premiers picotements.

Lorsque les boutons commencent à apparaître, prenez 3 à 5 granules de RHUS TOX 7 CH toutes les 2 h. Si des vésicules se forment, prenez 5 granules de CANTHARIS toutes les 2 h. Une fois le stade des croûtes atteint, mangez 5 granules de BORAX 4CH et DU MEZEREUM 5CH.

 

Traitement par aromathérapie

Les huiles essentielles sont efficaces pour traiter l’herpès labial, dès les premiers symptômes. Les huiles essentielles de RAVINTSARA, de NIAOULI et de TEA TREE sont les plus appréciées.

 

La possibilité de prise en charge mutuelle du traitement de bouton de fièvre

Une prise en charge par la mutuelle est possible dans le cas d’un traitement de boutons de fièvre. En effet, vous bénéficiez d’un taux de remboursement au niveau des médicaments que vous avez utilisés pour soigner l’herpès labial. Le remboursement peut être automatique ou manuel.

Si votre médecin traitant appartient au secteur 1, bénéficiez d’un taux de remboursement entre 70 et 90 %. Le taux est également le même si vous consultez un spécialiste du secteur 1. Cependant, sachez que les médecines douces telles que l’aromathérapie et la phytothérapie ne sont pas prises en charge.

Le mieux reste encore de souscrire à une mutuelle santé en cas de dépassements d’honoraires. Prenez le temps de bien comparer les formules afin de choisir le forfait qui vous convient le mieux.

Nombreux sont les facteurs favorisant l’apparition d’un bouton de fièvre, et ce, dès le plus jeune âge. Bien qu’étant contagieuse, cette maladie peut être traitée efficacement !