Comment reconnaître et traiter une arythmie cardiaque

Qu’est-ce que l’arythmie cardiaque ?

L’arythmie cardiaque se définit par une augmentation ou diminution anormale des pulsations du cœur. En général, il effectue entre 60 à 100 battements à la minute. Les irrégularités de la fréquence du rythme cardiaque influent sur la quantité de sang irrigué par le cœur.

 

 

Quelles sont les différentes formes d’arythmie cardiaque ?

Cette maladie présente une multitude de formes. On peut classer l’arythmie cardiaque sous deux catégories principales :

 

La tachycardie

Lorsque le battement du cœur dépasse plus de 100 pulsations par minute, on parle de tachycardie. En d’autres termes, le cœur s’emballe.

 

La bradycardie

La bradycardie se caractérise par une diminution de la fréquence du rythme cardiaque. Elle est dans ce cas inférieure à 60 pulsations par minute.

 

La fibrillation auriculaire

La forme la plus courante est la fibrillation auriculaire. Elle atteint souvent les sujets de plus de 60 ans. Des impulsions électriques régulent la fonction de pompage du cœur. Lorsque ces impulsions sont désordonnées, les battements du cœur deviennent irréguliers.

 

Quelles sont les causes d’une arythmie cardiaque ?

Les causes les plus connues de cette maladie sont :

  • L’âge ;
  • Les maladies respiratoires (embolie pulmonaire, asthme…) ;
  • Les maladies des artères coronaires provoquant une mauvaise oxygénation du cœur ;
  • Les maladies du cœur et l’hypertension artérielle ;
  • La consommation abusive des substances excitantes : tabac, alcool, caféine… ;
  • Le diabète ;
  • L’obésité.

 

Comment reconnaître une arythmie cardiaque ?

Les symptômes de cette maladie peuvent varier d’une personne à l’autre. Elle peut être bénigne ou peut présenter des signes cliniques tels que :

  • Un essoufflement ;
  • Des palpitations qui se traduisent par une irrégularité du rythme cardiaque ou des battements trop rapides ;
  • Des vertiges ou des étourdissements ;
  • Une faible fréquence du rythme cardiaque ou la chute de la tension artérielle.

Elle peut être également passagère ou permanente. Il est conseillé de consulter un médecin sans tarder dès que vous ressentez ces symptômes de façon inexpliquée ou inattendue.

Si la maladie n’est pas traitée à temps, elle peut présenter des complications comme :

  • Une insuffisance cardiaque ;
  • Une perte de connaissance ;
  • Un AVC ou accident vasculaire cérébral.

 

Comment prévenir et traiter cette maladie ?

Afin de diminuer les risques de la maladie, améliorer les habitudes de vie est important. En effet, il arrive qu’une arythmie cardiaque soit due à une mauvaise habitude comme l’abus d’alcool.

Pour garder votre cœur en bonne santé, vous devez pratiquer des activités physiques régulièrement. Adoptez une alimentation saine et équilibrée et diminuer, voire éviter la consommation d’excitants.

 

Quels sont les traitements pour l’arythmie

Suite aux symptômes décrits par le patient, le médecin procède aux examens spécifiques :

  • L’électrocardiogramme : elle permet de vérifier les battements du cœur.
  • L’Holter-ECG : ce dispositif permet l’enregistrement des battements cardiaques sous 24 heures.
  • Le test d’effort : il consiste à contrôler le fonctionnement du cœur pendant un effort physique.

Une fois le diagnostic effectué, le médecin peut prescrire les mesures adaptées.

 

Le traitement de la cause

Si les causes sont connues, le traitement sera axé sur ces origines de la maladie. Par exemple, en cas d’hypertension artérielle, on traitera les facteurs qui ont entrainé cette montée de tension.

 

Les traitements spécifiés

Le médecin peut prescrire des médicaments destinés à renforcer ou à régulariser le cœur. S’il y a un risque de formation de caillot, des anticoagulants seront prescrits.

Au besoin, une chirurgie correctrice ou la pose des dispositifs implantables (défibrillateur automatique ou stimulateur) peut être effectuée.

 

Qu’en est-il de la prise en charge de l’arythmie ?

Si vous souffrez d’une arythmie grave et chronique, elle peut être classée dans les affections de longues durées ou ALD. Le remboursement de la sécurité sociale s’élève à 100 % par rapport au tarif de base. Les dépassements d’honoraires seront par contre pris en charge par l’Assurance santé. Optez pour une mutuelle qui rembourse à un taux de 200 % et plus les dépassements d’honoraires. En effet, le spécialiste peut vous prescrire des médicaments non remboursés par la Sécurité sociale.

Pour conclure, l’arythmie cardiaque est une maladie qui doit être pris en charge dès les premiers signes. Son traitement peut s’avérer onéreux et les remboursements de la Sécurité sociale insuffisants. Une bonne mutuelle vous permet de couvrir vos frais médicaux. Pour cela, Santors peut vous accompagner dans la recherche de la mutuelle qui vous convient.

 

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide