La maladie de Crohn : origines, symptômes et traitement

La maladie de Crohn : qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Crohn est une maladie chronique ou à long terme qui se manifeste par une inflammation du tube digestif. Il s'agit d'un type de maladie inflammatoire chronique de l'intestin, ou MICI. La maladie de Crohn peut être douloureuse et parfois mortelle. Elle porte le nom du Dr Burrill B. Crohn qui a découvert cette maladie au début des années 1930.

La maladie de Crohn, que l’on appelle également iléite ou entérite, peut toucher une ou plusieurs parties de l’intestin, qui va de la bouche au rectum. De manière générale l’iléon, la partie inférieure de l'intestin grêle, est affecté.

La maladie de Crohn peut survenir à tout âge, mais elle est le plus souvent diagnostiquée chez les adolescents et les adultes âgés de 20 à 30 ans. Des études ont d’ailleurs montré que près de 28 % des personnes atteintes d’une MICI ont au moins un parent (père, mère, frère ou sœur) qui en souffre également. Mais même s’il existe une composante génétique associée à un risque accru de MICI, il est impossible de prédire la maladie de Crohn en tenant compte des antécédents familiaux.

 

Les différents types de maladie de Crohn

Si l’on vous diagnostique la maladie de Crohn, il est important de savoir quelle partie de votre tube digestif est affectée. Les symptômes de la maladie de Crohn peuvent varier d’une personne à l’autre en fonction de la forme dont vous souffrez, tout comme les complications que vous pouvez rencontrer.

 

L’iléocolite

Il s'agit de la forme la plus courante de la maladie de Crohn. Elle affecte les dernières zones de l'intestin grêle, connu sous le nom d'iléon terminal, et le gros intestin, également appelé côlon.

 

Les symptômes de l’iléocolite peuvent inclure :

  • Des diarrhées et des crampes,
  • Des douleurs au milieu ou en bas à droite de l'abdomen,
  • Une perte de poids importante.

 

L’iléitis

Ce type de maladie de Crohn affecte également l'iléon  et les symptômes sont donc les mêmes que pour l’iléocolite. Par ailleurs, dans les cas graves, les complications peuvent inclure des fistules ou la présence d’un abcès inflammatoire au niveau du quadrant inférieur droit de l’abdomen.

 

La maladie de Crohn gastroduodénale

Cette forme de la maladie de Crohn affecte l'estomac et le début de l'intestin grêle, que l’on appelle duodénum. Les symptômes peuvent inclure la nausée, les vomissements, la perte d’appétit et la perte de poids.

 

Le Jejunoileitis

Cette forme se caractérise par des zones d'inflammation inégales dans la moitié supérieure de l'intestin grêle, appelées jéjunum. Parmi les symptômes, on citera notamment :

  • Les douleurs abdominales qui peuvent être légères ou intenses, ainsi que des crampes après avoir ingurgité de la nourriture,
  • Des diarrhées,
  • La formation probable de fistules dans les cas graves ou après des périodes d'inflammation prolongées

 

Le Colite de Crohn (ou granulomateuse)

Cette forme de maladie de Crohn affecte uniquement le côlon (le gros intestin). Les symptômes peuvent inclure :

  • Des diarrhées,
  • Des saignements rectaux,
  • Des infections autour de l'anus, dont des abcès, des fistules et des ulcères,
  • Des lésions cutanées et douleurs articulaires, plus courantes avec cette forme de Crohn que chez d'autres.

 

Les symptômes de maladie de Crohn

La maladie de Crohn peut affecter chaque patient de manière différente. Dans cette partie, nous allons vous guider à travers les signes et les symptômes les plus courants de cette pathologie. Les symptômes que vous pouvez ressentir dépendent de la partie du tractus gastro-intestinal affectée.

La maladie de Crohn est une maladie chronique. Cela signifie que vous connaîtrez des périodes de poussées où les symptômes sont actifs suivies de périodes de rémission où vous ne remarquerez peut-être aucun signe de maladie. Il est donc important de reconnaître les symptômes de cette maladie. Seul un médecin peut confirmer le diagnostic.

 

Inflammation du tractus gastro-intestinal

Comme nous l’avons déjà indiqué plus haut, la maladie de Crohn peut toucher n’importe quelle partie du tractus gastro-intestinal. Bien que les symptômes varient d'un patient à l'autre, il existe certains symptômes qui reviennent de manière assez systématique :

  • Des diarrhées,
  • Des saignements rectaux,
  • Des crampes et douleurs abdominales,
  • Une sensation d'évacuation intestinale incomplète,
  • De la constipation, qui peut entraîner une occlusion intestinale.

 

Les complications de la maladie de Crohn

Bien que la maladie de Crohn soit localisée dans le tractus gastro-intestinal, elle peut affecter votre santé globale et provoquer d’autres problèmes médicaux, tels que :

  • Une perte d'appétit,
  • Une perte de poids,
  • De la fatigue et une perte d’énergie,
  • Un retard de croissance et de développement chez les enfants.

Dans les cas plus graves, la maladie de Crohn peut entraîner :

  • Des déchirures au niveau de la muqueuse de l’anus qui peuvent provoquer des douleurs et des saignements, en particulier lors de l’évacuation des selles.
  • Une fistule causée par une inflammation. Il s’agit d’un canal anormal qui se forme entre une partie de l'intestin et une autre, ou entre l'intestin et la vessie, le vagin ou la peau. Les fistules sont les plus courantes dans la région anale et nécessitent des soins médicaux immédiats.
  • Une sténose, autrement dit un rétrécissement de l'intestin à la suite d'une inflammation chronique.

 

Les symptômes en dehors de l’intestin

Une MICI peut provoquer des symptômes systémiques en dehors du tractus gastro-intestinal, affectant ainsi votre santé globale et votre bien-être, dont :

  • Des rougeurs ou douleurs au niveau des yeux,
  • Des plaies dans la bouche,
  • Des articulations enflées et douloureuses,
  • Des complications cutanées, telles que bosses, plaies ou éruptions cutanées,
  • De la fièvre
  • Des sueurs nocturnes
  • Des perturbations hormonales (les menstruations chez les femmes)
  • L'ostéoporose
  • Des calculs rénaux
  • Des complications hépatiques rares, notamment cholangite sclérosante primitive (CSP) et cirrhose

 

Les causes et origines de la maladie

En France, la maladie de Crohn toucherait actuellement 120 000 personnes, ce qui est non négligeable. Malheureusement, les causes de cette maladie ne sont pas encore bien comprises. Ce que l’on sait avec certitude, c’est que le régime alimentaire et le stress constituent des facteurs aggravants, mais ne provoquent pas la maladie.

Des recherches récentes suggèrent que des facteurs héréditaires, génétiques et environnementaux contribuent au développement de la maladie de Crohn.

 

La maladie de Crohn et le système immunitaire

Le système immunitaire d'une personne attaque et tue généralement les envahisseurs étrangers comme les bactéries, les virus, les champignons et autres micro-organismes. Au cours d'une réponse immunitaire normale, les cellules sortent du sang et se dirigent vers les intestins et produisent une inflammation.

Dans des circonstances normales, les bactéries inoffensives présentes dans le tractus gastro-intestinal sont protégées contre une attaque du système immunitaire. Ainsi, chez les personnes atteintes d’une MICI, ces bactéries inoffensives sont confondues avec des envahisseurs étrangers et le système immunitaire réagit en conséquence. Par ailleurs, l’inflammation causée par la réponse immunitaire ne disparaît pas. Cela entraîne une inflammation chronique, une ulcération et un épaississement de la paroi intestinale.

 

Les facteurs génétiques responsables de la maladie de Crohn

La maladie de Crohn a tendance à être présente dans les familles, donc si vous ou un parent proche avez la maladie, les membres de votre famille ont une chance accrue de développer la même maladie de Crohn. Des études ont montré que 5% et 20% des personnes atteintes d'une MICI ont un parent qui en souffre également. On sait également que le risque génétique est plus grand avec la maladie de Crohn qu'avec la colite ulcéreuse.

 

Les facteurs environnementaux qui favorisent la maladie de Crohn

L’endroit où vous vivez joue également un rôle dans le développement de la maladie de Crohn. Ainsi, la maladie de Crohn serait plus courante plus dans les pays développés que dans les pays en voie de développement, dans les villes et les villages urbains que dans les localités rurales, et plus dans les climats nordiques que dans les climats méridionaux.

 

Le traitement de la maladie

Lorsqu’il s’agit de traiter la maladie de Crohn, il existe de nombreuses options. Par ailleurs, il faut savoir qu’il n’existe aucun traitement standard qui fonctionnera pour tout le monde. La situation de chaque patient est différente et le traitement utilisé doit répondre à chaque circonstance particulière.

Le traitement de la maladie de Crohn et d’autres types de MICI peut comprendre l’utilisation de médicaments, un nouveau régime nutritionnel et parfois des interventions chirurgicales pour soigner ou enlever les parties affectées de votre tractus gastro-intestinal.

 

Les traitements médicamenteux

Les médicaments  qui traitent la maladie de Crohn sont conçus pour supprimer la réponse inflammatoire anormale de votre système immunitaire qui provoque vos symptômes. La suppression de l'inflammation offre non seulement un soulagement des symptômes courants comme la fièvre, la diarrhée et la douleur, mais elle permet également à vos tissus intestinaux de guérir progressivement.

En plus de contrôler et de supprimer les symptômes (induisant une rémission), les médicaments peuvent également être utilisés pour diminuer la fréquence des poussées de symptômes et maintenir la rémission. Avec un traitement approprié au fil du temps, les périodes de rémission peuvent être prolongées et les périodes de poussées de symptômes peuvent être réduites. Aujourd'hui, plusieurs types de médicaments sont utilisés pour traiter la maladie de Crohn.

 

Un régime alimentaire adapté

Bien que la maladie de Crohn ne soit pas le résultat de mauvaises réactions à des aliments spécifiques, une attention particulière à votre alimentation peut aider à réduire les symptômes, à remplacer les nutriments perdus et à favoriser la guérison.

Pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn, il est essentiel de maintenir une bonne nutrition, car cette maladie réduit souvent votre appétit tout en augmentant les besoins énergétiques de votre corps. De plus, les symptômes courants de la maladie de Crohn, comme la diarrhée, peuvent réduire la capacité de votre corps à absorber les protéines, les lipides, les glucides, ainsi que l'eau, les vitamines et les minéraux.

De nombreuses personnes qui souffrent de poussées de la maladie de Crohn trouvent que les aliments mous et fades causent moins d'inconfort que les aliments épicés ou riches en fibres. Bien que votre alimentation doive rester variée et inclure tous les groupes d'aliments, votre médecin vous recommandera probablement de limiter la consommation de produits laitiers s’il s’avère que vous êtes intolérant au lactose.

 

La chirurgie

Même avec des médicaments et un régime appropriés, plus de la moitié des personnes atteintes de la maladie de Crohn auront besoin d'une intervention chirurgicale à un moment donné de leur vie. Bien que la chirurgie ne guérisse pas la maladie de Crohn, elle peut préserver certaines parties de votre tractus gastro-intestinal.

La chirurgie devient nécessaire lorsque les médicaments ne peuvent plus contrôler les symptômes ou si vous développez une fistule, une fissure ou une obstruction intestinale. Bien que ces interventions soient en mesure de faire disparaître les symptômes pendant de nombreuses années, la maladie de Crohn réapparaîtra certainement plus tard au moins une fois.

 

Conclusion

Si vous êtes confus face à tous les médicaments et les thérapies disponibles pour traiter la maladie de Crohn, vous n'êtes pas seul ! Les MICI sont extrêmement complexes et il est important de revoir les risques et les avantages de toutes les options de traitement avec votre médecin. Plus généralement, les origines de la maladie de Crohn ne sont pas encore très claires, même avec les avancées des recherches en médecine.

Dans la mesure où la maladie de Crohn fait partie Affections longue durée (ALD), son traitement est prise en charge à 100% par la Sécurité sociale. Une mutuelle santé vous permettra néanmoins de bénéficier du remboursement de tous vos frais de santé liés au diagnostic de la maladie ainsi que des dépenses médicales sans lien avec votre ALD. Pour trouver la mutuelle qui vous correspond au mieux, n’hésitez pas à faire appel au comparateur en ligne proposé par Santors.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide