Accueil > Les affections > L’hypertension artérielle : c’est quoi au juste ?

L’hypertension artérielle : c’est quoi au juste ?

Quels sont les facteurs de risque de l’hypertension artérielle ?

D’après INSERM, l’hypertension artérielle est dite « essentielle », parce qu’elle apparaît sans raison évidente. Néanmoins, cette pathologie cardiovasculaire survient à cause :

  • La prise excessive de poids qui se traduit par l’obésité et le surpoids
  • Consommation excessive des plats ou des aliments salés, gras et faibles en potassium
  • L’alcool et le tabagisme
  • La sédentarité ou un manque d’activité physique
  • Le stress.

 

Quelles sont les personnes les plus touchées par l’hypertension artérielle ?

Certaines personnes sont plus soumises à des risques d’hypertension que d’autres :

  • Les personnes de plus de 55 ans, car le vieillissement entraîne la perte d’élasticité des artères (les vaisseaux sanguins où circule le sang).
  • Les personnes ayant des familles qui ont déjà souffert de maladies cardiaques (infarctus du myocarde, maladie cardio-vasculaire, etc.).
  • Les hommes.
  • Les personnes vivant dans les pays à faibles revenus. D’après l’OMS, 30 % des adultes sont atteints de l’hypertension artérielle.
  • Les patients qui souffrent d’une maladie rénale, de l’apnée du sommeil et de diabète.
  • Les personnes nées prématurément ou ayant un faible poids lors de la naissance.

 

Quels sont les symptômes de l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle est asymptomatique ! En général, elle est découverte après un examen de routine. Mais cette maladie chronique présente quelques signes qui peuvent vous alerter :

  • Des troubles visuels
  • Des saignements de nez
  • Des maux de tête sur le sommet ou derrière la tête
  • Des bourdonnements d’oreilles
  • Des douleurs au niveau de la cage thoracique
  • Des gênes respiratoires qui se traduisent par un essoufflement à l’effort
  • Des palpitations cardiaques.

 

Quelles sont les conséquences de l’hypertension artérielle ?

À défaut de traitement ou de suivi régulier, l’hypertension artérielle peut être à l’origine de nombreux troubles tels que :

  • L’angine de poitrine désignant le dysfonctionnement des artères coronaires conduisant à une mauvaise circulation de l’oxygène dans le cœur. Cette angine provoque des douleurs insupportables au niveau du cœur.
  • L’infarctus du myocarde se traduisant par la destruction partielle du myocarde due à l’obstruction des artères coronaires.
  • L’accident vasculaire cérébral (AVC) dû à l’obstruction de l’artère cérébrale, entraînant une hémorragie ou un anévrisme.
  • L’insuffisance cardiaque causée par l’hypertension artérielle qui fatigue le cœur. À long terme, ce dernier n’arrive plus à fonctionner normalement.
  • L’artérite des membres inférieurs survenant en cas d’obstruction des artères au niveau des jambes. Cette maladie peut impliquer une amputation.
  • Les troubles rénaux provoqués par la destruction des petits vaisseaux des reins qui risquent d’entraîner des maladies rénales chroniques.
  • Les atteintes oculaires survenant à cause de l’hémorragie oculaire ou la paralysie des nerfs.

 

Quel traitement en cas d’hypertension artérielle ?

Pour éviter les éventuelles complications, vous devez vous rendre chez le médecin dès l’apparition des premiers symptômes. En général, il prescrit un antihypertenseur pour stabiliser votre tension artérielle. Le plus souvent, vous devez le prendre à vie.

Néanmoins, pour éviter la complication de l’hypertension artérielle, vous êtes invités à :

  • Contrôler régulièrement votre tension artérielle. Si elle est élevée, consultez immédiatement votre médecin.
  • Surveiller le taux de cholestérol, le taux de sucre et l’albumine dans les urines
  • Suivre correctement le traitement prescrit par le médecin
  • Éviter les facteurs de risque.

 

Quelles sont les mesures à prendre pour réduire les risques ?

D’après l’OMS, l’hypertension artérielle est le premier facteur évitable des maladies cardiovasculaires. De ce fait, il est conseillé d’adopter les mesures suivantes :

  • Avoir une alimentation saine et équilibrée en consommant 5 fruits et légumes par jour. Vous devez aussi limiter la consommation des acides gras saturés et le sel (à moins de 5 g par jour).
  • Réduire les boissons alcoolisées en se limitant à un verre standard par jour.
  • Effectuer une activité physique régulière pendant 30 minutes par jour.
  • Limiter le tabac.
  • Maintenir un poids normal en évitant le surpoids et l’obésité.
  • Savoir gérer votre stress en pratiquant la méditation, du sport, du yoga ou des activités relaxantes.

 

Quelle est la prise en charge de l’hypertension artérielle ?

D’après la Haute Autorité de santé (HAS), l’hypertension artérielle ne constitue pas une pathologie. Effectivement, elle est un facteur de risque des affections de longue durée ou ALD. Raison pour laquelle elle avait été retirée de la liste des ALD par un décret en 2011. Vous n’avez, de ce fait, pas droit à un remboursement intégral de la part de la Sécurité sociale.

Par contre, l’Assurance maladie vous propose une indemnisation à hauteur de 65 % des frais liés au traitement de votre maladie. Les restes à payer sont à votre charge (ou pris en charge par votre mutuelle de santé).

Néanmoins, si le traitement de l’hypertension artérielle est prescrit dans le cadre d’une ALD, vous avez droit à un remboursement à hauteur de 100 % de la part de la Sécurité sociale.

Certes, l’hypertension artérielle est silencieuse, mais elle reste grave ! Effectivement, cette pathologie cardiovasculaire constitue un facteur de risque de maladies graves. D’où l’intérêt de la surveiller régulièrement. Malheureusement, celle-ci nécessite un soin de longue durée qui requiert un budget spécifique. Pour réduire le reste à charge, vous devez donc vous tourner vers la meilleure assurance santé en prenant le temps de comparer les formules et prêter davantage attention au contrat.