Accueil > Les affections > Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Les origines de la tendinite de l'épaule

La surutilisation du tendon reste souvent la principale cause de la tendinite de l'épaule. Vous ressentez une douleur après plusieurs heures d'entraînement sportif ou après avoir porté des bagages très lourds. Un mouvement répété au quotidien figure également parmi les causes de la tendinite.

Secrétaires, charpentiers, couturiers, musiciens, joueurs de tennis…, les personnes qui exercent des métiers ou loisirs nécessitant la réalisation de gestes répétitifs sont souvent exposées à une inflammation chronique des tendons. La tendinite de l'épaule peut aussi apparaître après une chute violente ou en pratiquant un sport extrême comme le rugby ou la lutte.

Les causes de la tendinite ne sont pas seulement mécaniques. L'inflammation peut provenir du dysfonctionnement de la mécanique des vertèbres de la colonne vertébrale appelé subluxation vertébrale. Ce dérangement mécanique perturbe le processus neurologique entraînant la défaillance des contrôles des os. Une personne souffrant de subluxation vertébrale peut ressentir une terrible douleur au niveau de l'épaule en réalisant un faux mouvement.

Le vieillissement peut aussi accélérer l’apparition de troubles musculosquelettiques de l’épaule. Les muscles des personnes ayant dépassé la cinquantaine deviennent effectivement moins résistants. Les personnes âgées peuvent même présenter les mêmes symptômes que les patients sujets à la maladie des os de verre. Le moindre choc ou un geste brusque au niveau de l’épaule peut conduire à la rupture des tendons.

 

Les symptômes de la maladie

L'inflammation du tendon au niveau de l'épaule se manifeste par une douleur insupportable. Vous aurez l'impression qu’un muscle se déchire au niveau de votre omoplate ou de la base de vos bras.

L'apparition des symptômes varie cependant d'une personne à une autre. Certains arrivent encore à continuer leurs activités pendant plusieurs heures jusqu'à ce qu'ils ne puissent plus bouger. D'autres ont tout de suite besoin d'hospitalisation en cas de douleur atroce résultant d’un choc ou d’une chute violente ayant détérioré les muscles de l'épaule.

Quoi qu'il en soit, la tendinite de l'épaule doit être diagnostiquée auprès d'un médecin. Elle peut en effet être confondue avec d'autres troubles de l'articulation ou des muscles. Le patient subit généralement une imagerie médicale comme une IRM, une radiographie ou un scanner.

 

Le traitement de la tendinite de l'épaule

Les traitements de la tendinite dépendent des cas (âge du patient, antécédents médicaux, causes…). Si le médecin généraliste diagnostique un trouble musculosquelettique de l'épaule, celui-ci peut vous conseiller des médicaments antidouleur. Des médicaments analgésiques sont suggérés lors de la phase aigüe ainsi que la prise de rendez-vous avec un physiothérapeute.

La physiothérapie permet en effet de traiter la tendinite de l’épaule. Le traitement doit néanmoins être enclenché dès que le diagnostic est connu. Cette pratique permet de :

  • Réduire l’inflammation
  • Orienter les nouvelles fibres de collagène
  • Recouvrer la mobilité perdue
  • Prévenir l’ankylose.

La physiothérapie peut se faire à l’aide de mobilisations, de massages ou de frictions. Il s’agit d’une rééducation destinée à relier vos tendons. Le traitement peut durer quelques mois à quelques années selon la gravité de la maladie.

Des massages à caractère médical sont efficaces. Tournez-vous vers un spécialiste en articulation, un kinésithérapeute ou un médecin spécialisé dans les soins des tendinites. Afin de guérir rapidement, vous pouvez également vous intéresser à l’injection de corticostéroïde.

Au quotidien, il est recommandé d'arrêter l'activité qui a entraîné la douleur. Restez au lit en gardant votre épaule immobile. Si vous devez vous déplacer, immobilisez votre épaule à l’aide d’une écharpe triangulaire d’immobilisation afin de limiter les mouvements.

Souvenez-vous cependant que la prise de médicaments se révèle inefficace si vos tendons continuent d’être sollicités. Les dommages peuvent être irréversibles ! En cas de besoin, votre médecin peut vous orienter vers un rhumatologue ou un orthopédiste si une vraie pathologie s’installe.

Rappelez-vous aussi que la glace est à éviter. Contrairement aux idées reçues, la glace ne soulage la douleur qu’un court moment. Soigner par le froid requiert aussi des techniques particulières. Il en est de même pour les massages et étirements qui ne peuvent être pratiqués que par des spécialistes.

 

Comment bien vivre lorsque l'on souffre d’une tendinite de l'épaule ?

Les exercices de rééducation fatiguent l'organisme. Lorsque vous entamez un traitement pour soigner votre tendinite, il convient d'adopter un mode alimentaire sain. Privilégiez les nourritures riches en protéines, en vitamines et en calcium.

Consommez régulièrement des produits laitiers afin d'avoir l'énergie nécessaire pour réaliser les exercices physiques ainsi que pour supporter les douleurs. La consommation de fruits et légumes facilite, en parallèle, votre digestion.

Vous pouvez également perdre l’appétit à cause de la douleur empêchant votre estomac de fonctionner correctement. Vous aurez du mal à vous rétablir si les troubles musculaires de votre épaule s’ajoutent à la dégradation de votre état de santé.

Une assistance permanente est recommandée pour un patient âgé qui souffre de douleurs aigües. Vous devez être immobilisée sur une chaise roulante à chaque déplacement. Un faux mouvement risque d'aggraver l'inflammation des tendons. Seuls les spécialistes ont le droit de vous demander de réaliser quelques mouvements au cours de la séance de rééducation.

Engagez un professionnel de la santé si vous devez subir un traitement médical spécialisé au quotidien. Une infirmière garantit les piqûres et la pose d’un sérum. Cela minimise les déplacements vers les hôpitaux. Il est aussi envisageable de demander une rééducation à domicile.

 

Comment prévenir les tendinites de l'épaule ?

Il est possible de diminuer les risques de tendinite de l’épaule. La première étape consiste à renforcer les muscles de l'épaule en réalisant quelques exercices au quotidien. Par contre, un entraînement très fatigant n'est pas une bonne option.

Si vous devez réaliser des activités physiques qui sollicitent particulièrement votre épaule, effectuez un échauffement au préalable. Préparez les muscles de vos épaules avec quelques mouvements avant de déplacer un objet lourd. Demandez de l'aide si les articles que vous devez déplacer sont volumineux.

La bonne posture est également recommandée. Maintenant colonne vertébrale droite, comme lorsque vous êtes en position assise ou debout. Par nécessité, une ceinture lombaire peut vous aider. Si vous exercez un métier qui consiste à répéter le même mouvement tout au long de la journée, prenez une pause toutes les heures.

Si vous sentez une douleur qui s'accentue au niveau des épaules, accordez-vous un peu de repos. Prenez rendez-vous avec un spécialiste en articulation si la situation s’aggrave. Un bon massage ou un spa en fin de semaine aide à soulager vos muscles et vos articulations.

 

Les dépenses liées au traitement d’une tendinite

De la consultation aux traitements médicamenteux en passant par les séances de rééducation, soigner la tendinite à un coût ! Le traitement des troubles musculosquelettiques de l'épaule peut effectivement passer par la rhumatologie, la kinésithérapie ou la chirurgie orthopédique.

Si votre douleur peut être traitée par votre médecin traitant, que vous avez au préalable enregistré auprès de votre assurance, et si vous respectez le parcours des soins coordonnés, la Sécurité sociale vous rembourse à 70 % sur la base du tarif conventionné.

L’Assurance maladie fixe aussi les tarifs de rééducation qu’elle prend en charge, à hauteur de 60 %, sous conditions. Il en est de même pour les frais orthopédiques dont le remboursement est limité à 60 %.

Le reste à charge du patient est donc assez important. S’ajoutent à cela les dépassements d’honoraires que peut pratiquer, en toute légalité, le médecin orthopédiste.

 

La tendinite de l’épaule est à prendre au sérieux lorsque l’on prend de l’âge. Le traitement, pouvant nécessiter une intervention chirurgicale, n’est pas entièrement remboursé par la Sécurité sociale. Il convient donc de souscrire à une mutuelle santé et de comparer les devis des mutuelles proposant des taux jusqu’à 400 % de la BRSS afin de couvrir les dépassements d’honoraires.