Accueil > Les médicaments > ACUPAN, solution injectable : intramusculaire ou intraveineuse

ACUPAN, solution injectable : intramusculaire ou intraveineuse

ACUPAN, solution injectable : intramusculaire ou intraveineuse

Ce médicament est administré en intramusculaire profond ou en intraveineuse. ACUPAN est mise à disposition dans le milieu hospitalier. Avant l’utilisation du médicament, vous souhaitez savoir sur ces différents points : qu’est-ce que l’ACUPAN et dans quel cas l’utiliser ? Quelles sont les informations à connaître avant l’utilisation de ce médicament ? Comment prendre ACUPAN ? Quels sont les effets indésirables de l’ACUPAN ? Comment conserver cette solution injectable ?

 

Indications et contre-indications

 

Composition 

Chaque ampoule de 2ml contient une substance active de Néfopam à 20 mg. Autre composant, le Phosphate monosodique à 2 H2O, le phosphate disodique à 12 H2O, de l’eau pour préparations injectables.

 

Forme pharmaceutique 

ACUPAN est un médicament sous forme de solution injectable. La boite de ce médicament peut contenir : 5, 10, 20, 50 ou 100 ampoules en verre de 2 ml.

 

Classe pharmaco-thérapeutique 

Ce médicament est un analgésique ou anesthésique. Il supprime ou atténue alors la sensibilité à la douleur. ACUPAN est aussi un antipyrétique. Il lutte ainsi contre les états fiévreux et les syndromes inflammatoires aigus.

 

Prix et taux de remboursement sur le marché 

ACUPAN est apparu sur le marché de médicament depuis le 03/11/1980. De nos jours, le prix d’une boite de 5 ampoules est de 3,21€. Le taux de remboursement SS de ce médicament est de 65%.

 

Indications 

Ce médicament est destiné aux personnes adultes et adolescents de plus de 15ans. ACUPAN est un traitement symptomatique des douleurs intenses, notamment des douleurs post-opératoires.

Contre indications :

  • Enfant moins de 15 ans
  • Si vous êtes hypersensible au Néfopam ou d’autre composant.
  • Si vous avez des convulsions ou antécédents de troubles convulsifs,
  • Si vous avez des risques de rétention urinaire liés à des troubles urétroprostatiques,
  • Ou si vous pouvez avoir un risque de glaucome par fermeture de l'angle.

Mises en garde :

  • Evitez, d’utiliser ACUPAN, dans le cas d’un traitement des affections douloureuses chroniques.
  • En cas de surdosage, vous risquez d’avoir une tachycardie, coma, convulsions et hallucinations. Dans cette situation, vous devez aller au milieu hospitalier. Et suivre un traitement symptomatique cardiaque et respiratoire.

Précautions d’emploi :

  • Avant d’utiliser ACUPAN, si vous souffrez d’une insuffisance hépatique ou d’insuffisance rénale. Vous devez alerter votre médecin traitant pour éviter les risques d’augmentation des effets indésirables.
  • Utilisation chez les personnes âgées de plus de 55ans :

Le traitement d’ACUPAN est déconseillé à cause de ces effets anti cholinergiques.

Interactions médicamenteuses et autres interactions :

  • Signalez votre médecin, si vous avez pris ou si vous prenez d’autres médicaments. Et même le médicament obtenu sans ordonnance. ACUPAN peut interagir avec des médicaments des dérivés morphiniques, des neuroleptiques, des barbituriques, des benzodiazépines, des anxiolytiques.
  • Eviter de boire des boissons alcoolisées, si vous prenez de l’ACUPAN.

Grossesse et allaitement : En absence des études clinique, les effets de ce médicament sont inconnus dans ces cas. Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, vous devez informer votre médecin avant l’injection.

 

Posologie et mode d’administration

 

Posologie usuelle 

La posologie dépend de l’intensité de votre douleur et à votre réponse clinique. L’ACUPAN peut être injecté par voie intermusculaire (IM) ou intraveineuse (IV).

  • Par voie IM : la dose usuelle recommandé est de 20 mg par injection.
  • Par voie IV : la dose usuelle recommandé est de 20 mg par injection. Pour la perfusion IV, vous devez être allongé pour éviter les effets indésirables (nausée, vertiges, sueurs).

 

Fréquence d’administration 

  • Par voie IM : elle peut être répétée toutes les 6 heures sans dépasser une dose totale de 120 mg/24 heures.
  • Par voie IV : elle peut être répétée toutes les 4 heures sans dépasser une dose totale de 120 mg/24 heures.

 

Durée de traitement 

La durée de traitement prescrit par votre médecin doit être respectée.

 

Les effets indésirables de l’ACUPAN

Comme tous les médicaments, ACUPAN peut avoir des effets indésirables. Ces effets ne subviennent pas chez tout le monde.

Les plus fréquemment : 1 sur 10 des patients a rapporté ces effets secondaires :

  • Au niveau du système nerveux central, cœur : somnolence vertiges, palpitation, tachycardie
  • Au niveau d’organe Gastro intestinal : nausées avec ou sans vomissements, bouche sèche.
  • Rein générale et système immunitaire : rétention d'urine.

Plus rarement : 1 sur 1000 a rapporté les effets secondaires suivantes : 

  • Psychiatrie : excitabilité, irritabilité, malaise, hallucination, abus, pharmacodépendance,
  • Au niveau du système nerveux central, cœur : la convulsion,
  • Rein générale et système immunitaire : réactions allergiques (éruption cutanée, œdème de Quincke, choc anaphylactique…).
  • Au niveau du système nerveux central, cœur : coma

Vous devez informer votre médecin, si vous rencontrez un de ces effets indésirables. Si vous observez d’autres effets indésirables non mentionné, veuillez signaler votre médecin.  

 

Mode de conservation

La durée de conservation pour ce médicament est de 3 ans. Après ouverture/reconstitution/dilution : le produit doit être utilisé immédiatement. Voici quelques conseils à savoir :

  • Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.
  • Ne pas utiliser l’ACUPAN, après la date de péremption mentionnée sur le conditionnement extérieur.
  • Éviter de jeter les médicaments inutilisés dans les égouts ou avec vos ordures ménagères. Dans ce cas, demandez conseil à votre pharmacien. Ces mesures permettront de protéger l'environnement.

 

Propriété pharmacologique

 

Propriété pharmacodynamique 

ACUPAN est de la même famille de médicament analgésique non morphinique, d'action centrale. Il possède une structure chimique non apparentée à celle des antalgiques actuellement connus.

  • In vitro, sur des synaptosomes de rat, une inhibition de la recapture des catécholamines et de la sérotonine est évoquée.
  • In vivo, chez l'animal, le néfopam a montré des propriétés antinociceptives. Il a également été démontré une activité antihyperalgésique par un mécanisme qui n'est pas complètement élucidé.

L'Acupan n'a aucune action anti-inflammatoire ou antipyrétique. Il n'entraîne pas de dépression respiratoire et ne ralentit pas le transit intestinal. Il possède une activité anticholinergique à l'origine de plusieurs de ses effets indésirables. Sur le plan hémodynamique, il a été observé une augmentation modérée et transitoire de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.

 

Propriété pharmacocinétique 

  • Absorption : Après administration d'une dose de 20 mg par voie IM, le pic plasmatique (Tmax) est situé entre 0,5 et 1 heure et les concentrations maximales (Cmax) sont en moyenne de 25 ng/ml. La demi-vie plasmatique moyenne est de 5 heures. Lors d'une administration par voie IV d'une même dose, la demi-vie plasmatique moyenne est de 4 heures.
  • Distribution, la liaison aux protéines plasmatiques est de 71-76 %.
  • Biotransformation, la biotransformation est importante et 3 métabolites majeures ont été identifiés : le déméthyl-néfopam, le N-oxyde-néfopam et le N-glucuronide-néfopam. Les deux premiers métabolites, non conjugués, n'ont pas montré d'activité analgésique chez l'animal.
  • L’élimination est essentiellement urinaire : 87 % de la dose administrée sont retrouvés dans les urines. Moins de 5 % de la dose sont excrétés sous forme inchangée ; les métabolites identifiés dans les urines représentent respectivement 6 %, 3 %, et 36 % de la dose administrée par voie IV.

 

Conclusion

L’ACUPAN est un médicament injectable soit par voie intramusculaire, soit par voie intraveineuse. Ce médicament est utilisé pour alléger les douleurs aiguës notamment des douleurs poste-opératoire. Il est déconseillé d’utiliser ACUPAN chez les enfants moins de 15 ans. Le taux de remboursement par la Sécurité sociale est de 65 %, pour le reste, tournez vous vers des complémentaires santé. Sur ce point, utiliser Santors pour identifier les meilleures offres du moment.