Accueil > Les médicaments > Comment fonctionnent les antispasmodiques ?

Comment fonctionnent les antispasmodiques ?

Qu’est-ce que les antispasmodiques ?

Les spasmolytiques, communément appelés antispasmodiques, sont des produits qui visent à lutter contre les spasmes musculaires. Ces médicaments ne sont pas des antalgiques. Mais, tant qu’ils réduisent les contractions brutales, involontaires et intenses au niveau du tube digestif ou des voies urinaires, ils apaisent les douleurs.

Sur le commerce, ces médicaments sont disponibles sous deux formes :

  • Les antispasmodiques musculotropes : ils soulagent les contractions musculaires qui se produisent au niveau des voies biliaires, utérines ou urinaires. Ces spasmolytiques sont indiqués en cas des crampes d’estomac, de règles douloureuses, etc.
  • Les antispasmodiques neurotropes, appelés également « anti cholinergiques » : ces derniers sont généralement disponibles sous forme injectable pour traiter les coliques néphrétiques ou hépatiques. Évidemment, ces médicaments agissent uniquement sur les voies urinaires et digestives. Leur prise se fait uniquement par voie d’ordonnance.

 

Les antispasmodiques : comment ça marche ?

La contraction des muscles est ordonnée par le système parasympathique se situant au niveau du cerveau. Les antispasmodiques visent, dans ce cas, à bloquer l’action de ce système afin de provoquer le relâchement des muscles. Leur action est donc similaire à celle des substances psycholeptiques.

La prise se fait généralement sous prescription médicale. Mais il existe des spasmolytiques en vente libre dans les pharmacies. Ici, l’automédication doit durer moins de 48 heures. Respectez également la posologie et les contre-indications. En cas de doute, sollicitez l’aide de votre pharmacien.

Pour le spasfon, la posologie :

  • Adulte : 2 comprimés, 3 fois par jour.
  • Enfant de plus de 6 ans : 1 comprimé, 2 fois par jour.

 

Quels sont les effets indésirables ?

Certes, les antispasmodiques sont efficaces, mais ces médicaments provoquent toutefois des effets indésirables, tels que :

  • L’augmentation du rythme cardiaque
  • La sécheresse buccale
  • Les problèmes oculaires
  • L’éruption cutanée, etc.

 

L’Assurance maladie ne rembourse pas les antispasmodiques en vente libre dans les pharmacies, sauf sur présentation d’une prescription médicale. Renseignez-vous auprès de la Sécurité sociale afin de connaître leurs conditions de remboursement. Dans tous les cas, les mutuelles santé proposent une indemnisation intéressante, d’où l’intérêt d’en souscrire. Sollicitez l’aide de Santors pour trouver la meilleure offre.

 

Sources

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2604873-spasfon-phloroglucinol-medicament-mal-de-ventre-utilisation/
https : //blog.pharma-gdd.com/antispasmodiques-comment-ca-marche/
https://www.doctissimo.fr/html/medicaments/articles/sa_4087_antispasmodiques.htm