Accueil > Les médicaments > Le trimebutine pour traiter le syndrome de l’intestin irritable

Le trimebutine pour traiter le syndrome de l’intestin irritable

Pourtant, aucun traitement efficient pour traiter cette pathologie n’a encore été trouvé. Le traitement des symptômes comme la diarrhée, la constipation et la douleur abdominale est quant à lui possible.

Le traitement des douleurs liées à l’irritation du côlon (autre appellation du SII) est basé sur la prise de médicament antispasmodique comme le trimebutine. Comment cette substance va-t-elle agir sur votre transit intestinal pour apaiser vos symptômes ? Comment devez-vous l’utiliser ?

 

Le trimebutine comme antispasmodique pour le transit intestinal

La trimebutine est un antispasmodique musculotrope, agissant en tant qu’agoniste enképhalinergique faible. Elle va principalement stimuler la motricité intestinale. Cette substance est utilisée comme médicament pour traiter les douleurs abdominales. Ces douleurs sont principalement liées au transit intestinal ainsi que les troubles fonctionnels digestifs. La trimebutine est aussi indiquée pour le soin des voies biliaires.

Le trimebutine est une substance active qui va agir directement sur l’intestin du patient. Vous pouvez trouver des versions génériques de ce médicament chez votre pharmacien. Accessible sans ordonnance, les médicaments à base du trimebutine sont remboursables par votre assurance. Une bonne mutuelle santé peut donc vous aider à payer une partie de votre traitement. Pour trouver celle qui correspond à vos besoins, on peut vous aider à comparer les offres de meilleures compagnies.

 

Posologie du trimebutine pour le traitement

Vous pouvez prendre 300 mg de trimebutine par jour. Sous approbation de votre médecin, il est possible d’aller jusqu’à 600 mg par jour. Ces quantités devront être réparties 3 fois dans la journée soit 100 mg à 200 mg par prise.

Il est donc important de vérifier la quantité de trimebutine dans chaque comprimé pour éviter le surdosage.

 

Mode d’administration du trimebutine

Les versions génériques de trimebutine peuvent être sous forme de comprimés, d’injection ou de suppositoire. Le mode d’administration varie selon la présentation du médicament.

  • Pour l’administration par voie orale, vous devrez prendre le médicament avant ou après chaque repas.
  • Quant au trimebutine en suppositoire, vous devrez prendre un médicament 2 fois par jour. La dose est donc diminuée.
  • Le trimebutine en injection devra être administré par un pharmacien ou un médecin.

 

Excipients à effet notoire

Les excipients à effet notoire varient selon la version du médicament. La substance active reste toujours le trimebutine.

Il est très important de vérifier ces excipients avant de suivre le traitement. Les excipients peuvent causer des allergies et des intolérances chez les personnes sensibles.

 

Les précautions d’emploi du trimebutine

Les médicaments à base de trimebutine peuvent être achetés sans ordonnance. La durée du traitement ne doit pas dépasser 3 jours. Au-delà de ce délai, une prescription médicale est requise. Vous devrez donc prendre des précautions en son utilisation. De plus, ce médicament présente des contre-indications.

L’effet du trimebutine chez les femmes enceintes est encore méconnu. C’est aussi le cas chez les femmes allaitantes. Cette substance peut cependant passer par le lait maternel. La prise de ce médicament devra donc être sous approbation du médecin.

D’ailleurs, si vous découvrez que vous étiez enceinte pendant le traitement, il faut en parler avec un professionnel de santé. Une décision de grossesse pendant le traitement est aussi concernée par cette consultation.

Les personnes qui font une intolérance à certains sucres ne doivent pas prendre du trimebutine sans les conseils d’un médecin. Ce sont les personnes qui font :

  • Une malabsorption du glucose,
  • Une intolérance au galactose,
  • Un déficit en lactase de Lapp.

 

Contre-indications du trimebutine

Si vous suivez un autre traitement en parallèle, vous devez en parler à votre pharmacien.

La prise de deux médicaments contenant du trimebutine est contre-indiquée. Cette contre-indication est valable même si les deux médicaments sont présentés sous deux formes différentes.

En cas de doute, il faut toujours en parler avec votre pharmacien ou votre médecin.

 

Les effets indésirables du trimebutine sur l’organisme

Comme tous les médicaments, le trimebutine peut avoir des effets indésirables pour l’organisme. La fréquence d’apparition des symptômes liés à ces effets indésirables varie de la sensibilité de la personne. Ces symptômes ont été rapportés auprès du site ansm.sante.fr. Les effets indésirables peuvent être :

  • très fréquent : moins d’une personne sur 10
  • fréquent : moins d’une personne sur 100
  • peu fréquent : moins d’une personne sur 1000
  • rare : moins d’une personne sur 10.000
  • très rare : moins d’une personne sur 10 000.

Certaines fréquences n’ont pas pu être déterminées dues au manque d’échantillon.

Certaines personnes peuvent faire une réaction allergique au traitement. Le trimebutine ou les excipients peuvent en être responsables. Ces cas sont rares, mais il faut en prendre compte. Des réactions cutanées, des gonflements de l’œdème de Quincke ont été rapportés.

 

Pour les enfants moins de 2 ans

L’utilisation du trimebutine chez les enfants de 2 ans est réservée aux médecins. La posologie et le mode d’administration dépendent de plusieurs facteurs. Le poids de l’enfant et son état de santé général sont pris en compte.

Le trimebutine peut avoir des conséquences neurologiques sur l’enfant. Des cas fréquents de somnolence et de convulsions ont été rapportés. Des risques de bradycardie peuvent aussi survenir (cas peu fréquent).

 

Pour les personnes de plus de 55 ans

Les personnes âgées qui suivent des traitements médicamenteux doivent consulter un médecin avant le traitement. Les médicaments pour réguler la tension artérielle peut par exemple avoir une interaction.

 

Conclusion

Le trimebutine est une substance contenue dans plusieurs médicaments pour traiter les symptômes du SII. Ces symptômes sont de courte durée, mais peuvent se répéter maintes fois selon la gravité du SII. Une bonne mutuelle santé peut vous aider pendant les traitements de cette pathologie.

Vous pouvez bénéficier de remboursements qui peuvent à l’achat des médicaments pour le traitement. Ces remboursements varient selon la mutuelle que vous allez choisir. La plateforme Santors peut vous aider à comparer et à choisir la meilleure mutuelle selon vos attentes.