Accueil > Les médicaments > Les médicaments à risque pour les seniors

Les médicaments à risque pour les seniors

Vous souhaitez ainsi savoir la liste des médicaments particulièrement à risque pour les seniors. Pour mieux entamer ce sujet, il est d’abord nécessaire de connaître les modifications physiologiques lié à l’âge. Ensuite, pourquoi les risques d’effets indésirables des médicaments sont accrus chez les personnes âgées ? Enfin, quelles sont les précautions et mise en garde à prendre lors de d’utilisation de médicaments pour les seniors ?

 

Les fonctions physiologiques des seniors

Avec l’âge, vous devenez plus vulnérable face aux médicaments. Il y a une modification physiologique de votre organisme.

 

Au niveau pharmacocinétique

En tant que senior, les quatre étapes de l’évolution médicamenteuse sont différentes de celle d’un jeune.

  • L’absorption de médicament :

Durant l’étape d’absorption, les modifications physiologiques constatées chez les personnes âgées sont :

  • un allongement de temps de la vidange gastrique
  • une augmentation du pH gastrique
  • une diminution de motilité gastro-intestinale
  • une baisse du flux sanguin splanchnique
  • Diminution de l'efficacité de systèmes de transport actif

Ces modifications peuvent provoquer un ralentissement de la vitesse d’absorption. Elles peuvent aussi retentir sur la quantité de médicaments absorbées.

  • L’étape de distribution et de transport chez les seniors :

Les personnes de plus de 60 ans rencontrent une diminution d’eau corporelle et de la masse maigre. Ce changement peut engendrer une augmentation de risque de surdosage pour les drogues hydrosolubles. L’augmentation de la masse graisseuse entraîne une élévation de risque d’accumulation pour les drogues liposolubles.

Prenons comme exemple : le médicament benzodiazépine, les personnes âgées l’utilisent souvent. Pour les jeunes, ce médicament dure 48 heures. Chez les personnes âgées, il peut passer de 4 à 5 heures avec la même dose.

  • Métabolisme :
    • La capacité hépatique à métaboliser un grand nombre de médicaments diminuent chez les seniors. Cette diminution se différent d’un médicament à l'autre.
    • On observe aussi une diminution de la masse hépatique d’environ un tiers, au cours du vieillissement.
    • La baisse du flux sanguin hépatique est proportionnellement plus importante par rapport à la masse hépatique.
  • Elimination :

Avec l’âge, votre flux sanguin rénal et votre filtration glomérulaire baissent. Cette baisse provoque une diminution de l’élimination des molécules médicamenteuses. Les risques d’accumulation d’effets toxiques augmentent alors chez les personnes âgées. Donc le traitement doit être réajusté pour trouver la dose minimum efficace pour les seniors.

 

Au niveau pharmacodynamique

Au fil du temps, l’organisme humain s'affaiblit. Plus particulièrement pour les seniors qui sont sensibles :

  • Le cerveau aux psychotropes,
  • La vessie aux anticholinergiques (rétention aiguë),
  • La régulation de la pression artérielle est moins performante.

Ces différents modifications pharmacocinétiques et pharmacodynamiques chez les seniors peuvent accentuer les risques d’effet secondaires. Les médicaments peuvent alors détériorer l’état de santé des personnes âgées.

 

Les médicaments à risques pour les personnes âgées

La modification de votre physiologie peut intensifier les risques des effets indésirables. Si vous avez consommé un médicament à risque, sans le savoir, vous pouvez avoir des troubles de la marche et de l’équilibre, des chutes et des troubles neuropsychiatriques.

Il y a aussi des médicaments associés aux syndromes anticholinergiques, parkinsonien, sérotoninergique et au syndrome malin des neuroleptiques.

Les médicaments à risques observés chez les seniors sont alors les suivants :

 

Les médicaments à effet anticholinergique

D’après une analyse de l’université d'East Anglia en Grande-Bretagne, les médicaments anticholinergique sont souvent utilisés pour traiter un grand nombre de pathologies. Ils traitent ainsi l'insomnie, l'asthme, l'hypertension artérielle, l'incontinence urinaire. Mais ces médicaments provoquent des effets indésirables accrus chez les seniors. En effet, leurs deux organes (rein et foie) importants pour éliminer les médicaments sont moins efficients et la barrière hématoencéphalique est plus perméable. A cause de ces médicaments, en tant que senior, vous pouvez ressentir de l’agitation, de la confusion, de l’irritabilité, de l’agressivité etc.

Vous pouvez aussi souffrir de nausées, constipation, troubles de l’accommodation visuelle, baisse de la sécrétion lacrymale, tachycardie …

 

Les médicaments antihistaminiques

Ces médicaments sont destinés pour traiter les rhinites allergiques ou l’asthme. Pour information, ils ont aussi une action anticholinergique. Ces médicaments sont alors classés parmi le médicament à risque pour les seniors. Vous devez donc éviter de les utiliser en association avec d’autres médicaments anticholinergique.

 

Les médicaments contenant de la warfarine, de la codéine, du furosémide 

  • Les médicaments composés de Warfarine permettent de traiter les cardiopathies, embolies pulmonaires, thromboses veineuses, infarctus du myocarde.
  • Les médicaments contenant de la codéine sont des analgésiques.
  • Les médicaments constitués de furosémide permettent de traiter hypertension, insuffisance rénale, œdèmes...

Ces médicaments ont aussi une action anticholinergique. Pourtant, certains médecins l’ignorent. Attention : le risque de mortalité pour les personnes âgées sous médicaments anticholinergiques serait multiplié par trois.

Faces à ces effets indésirables, ci-dessous les précautions et mise en garde de ces médicaments.

 

Médicament et senior : les mises en garde et précautions

 

L’auto prescription est déconseillée au senior

L’auto prescription est fortement déconseillée chez les personnes de plus de 75 ans. Passé cet âge, les effets de nombreux médicaments peuvent être modifiés. Les septuagénaires sont davantage exposés à des effets secondaires importants. Même avec des médicaments utilisés couramment pour de petits malaises. Dans ce cas, vous devez demander les conseils à un professionnel de santé. Suivant le cas, il pourra vous prescrire un traitement adéquat à votre état.

 

Polymédication : faites un bilan

En vieillissant, vous pouvez avoir plusieurs maladies chroniques. Dans ce cas, vous consultez divers médecins : Cardiologue, rhumatologue, diabétologue…chaque médecin vous prescrit des médicaments. En tant que senior, vous prenez alors plus de 5 pilules par jours. Cependant, l'association de certains médicaments peut être déconseillée voire contre-indiquée.

Cette situation peut engendrer un risque de iatrogénie médicamenteuse. D’après le Pr. Claude Jeandel « l’iatrogénie entraîne 15 à 20% des hospitalisations de personnes plus de 75 ans ». Pour éviter une incompatibilité de chaque médicament et pour minimiser les risques d’inefficacité et de toxicité de l’interaction des médicaments, vous devez mettre au courant vos médecins de chaque médicament consommé. Vous devez prendre votre temps de bien décrire votre état de santé et les traitements suivis lors de chaque consultation. La création d'un dossier pharmaceutique sera utile pour vous. Grâce à votre carte Vitale, votre pharmacien peut avoir une vue globale de tous les médicaments consommés.

 

Limitez-vous aux médicaments indispensables

Une surconsommation de médicaments pourrait être très dangereuse pour votre santé. Vous devez alors réduire le nombre de médicaments à prendre. Vous pouvez vous passer de quelques médicaments. Par exemple : Une bonne hygiène de vie permet parfois déjà d'éliminer certains symptômes. Quelques changements dans vos habitudes en soirée peuvent permettre d’éviter la prise de somnifères.

 

Minimisez les risques liés au médicament

Voici d'autres conseils pour diminuer les risques liés à la prise de médicaments chez les personnes âgées :

  • Éviter d’interrompre votre traitement sans l'avis de votre médecin traitant.
    • Pour les médicaments pris sans ordonnance, vous devez lire la notice. Mais vous devez être prudent. En général, les effets anticholinergiques ne sont pas nécessairement inscrits en tant que tels. Si les effets indésirables tels que : confusion, hypotension orthostatique, voire troubles du transit sont mentionné, vous devez alors éviter de consommer ce médicament. Dans le doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.
    • Enfin, vous devez demander des explications à votre médecin chaque fois qu'une ordonnance comporte quatre médicaments ou plus. Quand votre médecin vous prescrit des antidépresseurs, des tranquillisants ou un autre médicament de la liste, vous devez connaître la nécessité de ces médicaments. Par exemple : est-ce que ce traitement vous aide à mieux dormir. Dans ce cas, ce médicament est moins utile, des mesures d'hygiène de vie peuvent s'avérer efficaces. Vous devez savoir la durée de traitement des médicaments. Et vous devrez être mise au courant de comment se passe l’arrêt du traitement.

 

Conclusion

Les médicaments sont utilisés pour soigner les maladies mais ils peuvent être aussi source de danger. Au cours de votre vieillissement, vous devez être vigilant face aux médicaments. La modification de vos fonctions physiologiques peut augmenter les risques d’effets indésirables des médicaments. Les médicaments à risque pour les seniors sont : les anticholinergiques, les antihistaminiques. Les médicaments contenant de la warfarine, de la codéine, de furosémide sont aussi dans la liste. En tant que senior, vous pouvez avoir de nombreuses pathologies. Dans ce cas vous êtes obligé de consommer différents cachets. Si possible limitez-vous aux médicaments indispensables. Vous devez aussi diminuer les risques liés aux médicaments.