Accueil > Les médicaments > LOPERAMIDE : Tout savoir sur ce médicament

LOPERAMIDE : Tout savoir sur ce médicament

Pour quelles pathologies Lopéramide est prescrit ?

Lopéramide joue le rôle de ralentisseur du transit intestinal. Ce médicament étant un anti diarrhéique, il aide à réduire les sécrétions intestinales.

Loperamide Mylan 2mg est généralement indiqué pour :

  • Le traitement des symptômes des maladies diarrhéiques
  • Le traitement des diarrhées aigües
  • Le traitement des diarrhées du voyageur
  • Le traitement d’une diarrhée causée par une motilité altérée
  • Le traitement d’une diarrhée chronique
  • Le traitement d’une diarrhée causée par le syndrome du côlon irritable.
  • Le traitement d’une diarrhée après une chimiothérapie

 

Posologie et mode d’administration

Lopéramide se présente sous forme de gélule de 2 mg, scellée dans une plaquette en aluminium thermoformée. Une boite de Lopéramide contient en tout 20 gélules.

 

Mode d’administration

Ce médicament s’administre uniquement par voie orale, et est à prendre avec un verre d’eau.

 

Posologie

Ce médicament est strictement réservé à l’adulte et aux enfants de plus de 8 ans.

 

Posologie en cas de diarrhée aigüe

  • Chez l’adulte : la prise initiale est de 2 gélules
  • Chez l’enfant : la prise initiale est de 1 gélule

Ensuite, pour chaque selle non moulée, vous pouvez avaler 1 gélule supplémentaire, en veillant à ne pas dépasser 8 gélules en 24 h pour l’adulte et 6 gélules en 24 h pour l’enfant.

 

Posologie en cas de diarrhée chronique

  • Chez l’adulte et les personnes âgées : 1 à 3 gélules par jour
  • Chez l’enfant : 1 à 2 gélules par jour

Dans tous les cas, se référer aux instructions de votre médecin s’impose.

 

Mises en garde et précautions d’emploi

Pour une prise efficace de Lopéramide, assurez-vous de suivre les consignes suivantes :

 

Bien s’hydrater

Le besoin en hydratation augmente quand on souffre d’une diarrhée. Cette affection se manifeste effectivement par une perte élevée d’électrolyte.

Augmenter la quantité de liquide à consommer, permet autant chez l’enfant que chez l’adulte, de compenser cette perte.

Rappelons que pour rester en bonne santé, il est essentiel de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour.

 

Mangez sainement

Adopter une bonne alimentation pendant la période diarrhéique est conseillée. Pour ce faire, il est important de préférer certains aliments à d’autres.

 

Les aliments à privilégier

Pendant la phase diarrhéique, vous devez consommer davantage de :

  • Du riz
  • Des viandes grillées
  • Des bananes bien mûres
  • La semoule
  • Les pommes de terre

Les mets faciles de digestion comme les soupes sont hautement recommandés.

 

Les aliments à éviter

  • Le lait
  • Les légumes verts, car ils contiennent une quantité de fibres importante
  • Les fruits non pelés
  • Les crudités
  • Les plats épicés
  • Les boissons glacées
  • Les aliments gras

 

Bon à savoir !

Lopéramide contient du lactose. Si vous avez une intolérance au lactose, la prise de ce médicament vous est déconseillée.

Informez votre médecin de vos traitements en cours !

Avant d’utiliser Lopéramide, parlez à votre médecin de vos traitements en cours et éventuellement de vos antécédents afin de prévenir tous risques d’incidents.

 

Les maladies hépatiques

Si vous êtes sujet à une réduction de la fonction hépatique, ce médicament peut s’accumuler dans votre organisme.

Dans ce cas, des effets secondaires peuvent apparaître. Il est donc important de bénéficier d’un suivi médical strict si vous présentez une affection hépatique telle que l’insuffisance hépatique.

 

VIH/SIDA

Chez les patients souffrants du VIH ou virus de l’immunodéficience humaine, il est primordial d’être vigilant pour tout traitement par chlorhydrate de lopéramide.

Le patient est tenu d’arrêter son traitement dès l’apparition d’un signe de distension abdominale.

Même si les cas sont rares, il existe un risque de constipation opiniâtre. Cette constipation augmente le risque de colectasie chez les personnes infectées par le VIH.

 

Dans quels cas interrompre le traitement ?

Une interruption du traitement est indiquée dans les cas suivants :

  • Si la diarrhée aigüe persiste au bout de 2 jours de traitement. Avertissez votre médecin pour qu’il puisse réadapter un nouveau traitement.
  • En cas de surdosage, arrêtez immédiatement le traitement et informez votre médecin ou votre pharmacien.
  • En cas de constipation : si l’expulsion des matières fécales devient rare, arretez le traitement et avisez votre médecin
  • En cas de guérison : si votre diarrhée cesse au bout de 48 heures, vous pouvez arrêter de prendre le médicament et informer votre médecin

 

Que faire en cas de surdosage ?

Certains effets secondaires peuvent s’associer à un surdosage :

  • Une dépression du système nerveux central qui se traduit par :
  • Une diminution de vigilance
  • Une somnolence
  • Une stupeur
  • Une hypertonie
  • Un myosis
  • Une dépression respiratoire
  • Une incoordination motrice
  • Une rétention urinaire
  • Un iléus
  • Un allongement de l’intervalle de QT
  • Un allongement du complexe QRS
  • Des torsades de pointe
  • Des arythmies ventriculaires graves
  • Un arrêt cardiaque
  • Une syncope

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, une prise en charge d’urgence est nécessaire.

Notes :

  • Les cas d’allongements de l’intervalle de QT sont à surveiller par un ECG.
  • La prise en charge en cas de trouble du système nerveux consiste en l’administration de naloxone. Les effets du lopéramide étant plus persistants que ceux de la naloxone, l’administration d’une seconde dose de naloxone peut s’effectuer moins de 3 heures après la première prise. Ensuite, le patient doit être surveillé au moins pour 48 heures pour déceler d’éventuelles anomalies.

 

Grossesse et allaitement

L’utilisation de Lopéramide durant la grossesse et l’allaitement se fait sur prescription médicale uniquement.

Ci-après quelques informations utiles sur les conséquences de la prise de Lopéramide sur la reproduction, la grossesse et la période d’allaitement.

 

Fertilité

Des études ont révélé que l’utilisation du lopéramide chez les rats a réduit les fonctions reproductives.

Cette diminution de la fertilité est enregistrée à la fois chez les mâles et les femelles.

Une dose de 40 mg/kg/j a permis de démontrer ce résultat.

 

Grossesse

Des recherches portant sur les effets du lopéramide chez l’animal en gestation n’ont pas rapporté des effets tératogènes.

Les substances qui sont à l’origine de la malformation chez l’espèce humaine sont généralement tératogènes chez l’animal. Comme ces effets ne sont pas mis en évidence, le risque de malformation est n’est pas signalé.

Les études cliniques n’avancent également aucun effet fœtotoxique.

Remarques :

  • Ces études ne s’attardent pas sur les éventuels risques entraînés par un traitement de longue durée.
  • Compte tenu de ces éléments, il est important d’évaluer le rapport bénéfice/risque avant d’effectuer le traitement par chlorhydrate de lopéramide, notamment au cours du premier trimestre.
  • Il est également recommandé de tenir compte des effets que peuvent engendrer les propriétés opiacées de ce médicament. Ces propriétés peuvent, en effet, retentir sur les fonctions digestives du nouveau-né.

 

Allaitement

Le lopéramide peut passer à faible quantité dans le lait maternel. La prise de ce médicament durant la période d’allaitement est donc déconseillée.

Les propriétés opiacées du médicament peuvent être également néfastes pour le bébé, notamment dans le cadre d’un traitement prolongé.

Utilisation de lopéramide chez les personnes de plus de 55 ans

L’administration de Lopéramide est possible chez les personnes âgées, mais uniquement sur prescription médicale.

La réhydratation et les mesures diététiques doivent être respectées scrupuleusement.

 

Contre-indications

L’utilisation de lopéramide est contre-indiquée dans les situations suivantes :

  • Allergie, hypersensibilité à l’un ou plusieurs composants, substances actives ou excipients de ce médicament notamment le lactose
  • Ce médicament ne doit pas être administré chez les enfants de moins de 8 ans

Évitez également de prendre ce médicament pour un traitement de première intention si :

  • Vous avez une dysenterie aiguë accompagnée présence de sang dans les selles ou d’une fièvre
  • Vous avez des poussées aiguës de rectocolite hémorragique
  • La diarrhée ou entérocolite bactérienne est due par certaines bactéries comme la salmonelle, shigella, campylobacter.
  • Vous utilisez un antibiotique à large spectre pour le traitement d’une colite pseudomembraneuse
  • Vous avez des difficultés à uriner
  • Vous présentez des essoufflements
  • Le traitement doit être interrompu en cas de constipation, de distension abdominale ou d’un iléus.

 

Les effets indésirables de Lopéramide

Les effets indésirables ou effets secondaires sont des réponses indésirables de l’organisme lorsqu’un médicament est administré à doses normales. Ces effets peuvent être passagers, permanents, graves ou légers.

Les effets secondaires diffèrent d’un patient à un autre et certains patients ne présentent aucun effet indésirable.

Des études sont effectuées pour déterminer les effets secondaires d’un médicament ainsi que la fréquence de survenue de chaque effet.

Pour Lopéramide, la sécurité d’emploi a été testée sur 3 076 individus (adultes et enfants de plus de 12 ans confondus).

Ces personnes ont participé à 31 essais cliniques contrôlés ou non. Les essais ont porté sur des traitements contre la diarrhée aigüe et la diarrhée chronique.

Ces études ont permis de révéler les effets indésirables suivants :

Les effets indésirables les plus fréquents (avec une incidence supérieure à 1 %)

Les effets indésirables suivants sont fréquents dans le traitement des diarrhées aigües

  • La constipation (2,7 %)
  • Les flatulences (1,7 %)
  • Les maux de tête (1,2 %)
  • Les nausées (1,1 %)

Les effets indésirables suivants sont fréquents dans le traitement des diarrhées chroniques

  • Les flatulences (2,8 %)
  • La constipation (2,2 %)
  • Les nausées (1,2 %)
  • Les sensations vertigineuses (1,2 %)

Les effets indésirables fréquents sont (avec une incidence de moins de 1 %)

  • Les céphalées
  • Les sensations vertigineuses

Les effets indésirables peu fréquents sont (pouvant toucher 1 personne sur 1000)

  • Des douleurs abdominales
  • Une gêne abdominale
  • Une distension abdominale
  • Une sécheresse buccale
  • Des vomissements
  • La dyspepsie
  • Le rash

 

Les effets secondaires à fréquence indéterminée

Les fréquences de certains effets indésirables restent méconnues à ce jour :

 

Des affections du système nerveux

  • La somnolence
  • La perte ou la diminution du niveau de conscience
  • La stupeur
  • L’hypertonie
  • Les troubles de la coordination

 

Des affections gastro-intestinales

  • L’iléus ou iléus paralytique
  • Le mégacôlon ou la cholestase
  • La glossodynie

 

Des affections cutanées ou du tissu sous-cutané

  • Une éruption bulleuse dont : le syndrome de Steven Johnson, nécrolyse épidermique toxique et érythème multiforme
  • Œdème de Quincke
  • Urticaire
  • Prurit

 

Des affections du système immunitaire

  • Une réaction d’hypersensibilité
  • Une réaction anaphylactique
  • Une réaction anaphylactoïde

 

Des affections oculaires

Myosis

 

Des affections des voies urinaires

La rétention urinaire

 

Des troubles généraux

La fatigue

 

Population pédiatrique

La sécurité d’emploi a été évaluée pour le traitement de la diarrhée aigüe par chlorhydrate de lopéramide.

Sur les 607 patients âgés de 10 jours à 13 ans, 13 essais cliniques contrôlés et non contrôlés ont permis d’observer divers effets indésirables.

Les résultats ont démontré que le profil de tolérance était similaire aux résultats observés chez les adultes.

 

Déclaration des effets indésirables

Si vous suspectez un effet indésirable après la consommation du médicament, il est primordial d’en informer votre médecin. Ceci afin que ce dernier ajuste les mesures de précautions relatives à l’emploi du médicament.

La déclaration des effets indésirables permet également de surveiller régulièrement le rapport bénéfice/risque d’un médicament.

Vous pouvez communiquer les éventuels effets indésirables à l’ANSM ou agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

 

Interactions avec d’autres formes de médicaments et autres formes d’interactions

 

Les interactions déconseillées

Les interactions avec certains médicaments peuvent augmenter le risque de :

  • Concentrations plasmatiques de lopéramide
  • Pics de concentrations plasmatiques de lopéramide
  • Explosion plasmatique totale d’un facteur 13
  • Concentrations plasmatiques de desmopressine d’un facteur 3. Ce risque est dû à un ralentissement de la motilité intestinale.

Pour éviter ces risques, vous devez éviter l’interaction du chlorhydrate de lopéramide avec :

  • Itraconazole
  • Inhibiteur de CYP3A4
  • Glycoprotéine P
  • Gemfibrozil
  • Inhibiteur de CYP 2C8
  • Itraconazole
  • Kétoconazole (même à dose unique)
  • Desmopressine

 

Autres associations non recommandées

Associer le chlorhydrate de lopéramide à l’alcool est à éviter. Les propriétés opiacées de ce médicament peuvent augmenter le risque de somnolence et de sensations vertigineuses.

La caféine, la nicotine, les drogues illicites ne doivent pas être consommées pendant un traitement au chlorhydrate de lopéramide. Ces substances peuvent modifier l’action de votre médicament.

Les génériques de Lopéramide

La substance active de ce médicament est le chlorhydrate de lopéramide : 2 mg

Les autres composants sont :

  • Le lactose monohydraté
  • Amidon de maïs
  • Stéarate de magnésium

L’enveloppe de la gélule est composée de :

  • Oxyde de fer noir (E171)
  • Dioxyde de titane (E171)
  • Jaune de quinoléine (E104)
  • Indigotine (E132)
  • Erythosine (E127)
  • Gélatine

 

Comment conserver Lopéramide ?

  • La durée de conservation de ce médicament est de 3 ans.
  • Tenir ce médicament hors de portée et/ou de la vue des enfants.

Taux de remboursement de Lopéramide

Lopéramide 2mg, boîte de 20 gélules est vendu à 2,25 euros. La base de remboursement de la Sécurité sociale est de 30 %.

 

Conclusion

Lopéramide est un médicament efficace pour lutter contre les pathologies diarrhéiques. Pour éviter tout effet indésirable, veillez à toujours respecter les mises en garde et les doses prescrites. Si vous remarquez des effets notoires, parlez-en à votre médecin.

Le taux de remboursement de ce médicament étant faible, souscrire à une mutuelle est une alternative intéressante afin que les restes à charges vous soient également rendus.

Faites le bon choix de mutuelle santé en utilisant le comparateur d’assurance Santors https://santors.fr/.