Accueil > Les médicaments > Prégabaline : tout comprendre sur son utilisation

Prégabaline : tout comprendre sur son utilisation

Les différentes utilisations de la Prégabaline

La Prégabaline s’utilise pour traiter différentes pathologies :

  • Douleur neuropathique
  • Névralgies post zostériennes : il s’agit des douleurs suite à la guérison d’une éruption cutanée à cause d’un zona
  • Douleur liée à la fibromyalgie : douleur au niveau des ligaments, des muscles et des tendons
  • Des crises d’épilepsie.

 

Les effets de la Prégabaline

En utilisant la Prégabaline, vous pouvez ressentir un picotement, de l’engourdissement ou une sensation de cuisson. Son utilisation provoque également une douleur aiguë ou vive au niveau des nerfs.

L’effet de ce médicament sur les patients n’est pas encore connu. Ce qui est sûr, c’est qu’il agit sur le cerveau afin de limiter la propagation de substances chimiques. Certains sujets remarquent un affaiblissement des douleurs dès la première semaine de prise du médicament.

 

Les différentes formes de la Prégabaline

La Prégabaline se présente sous différentes formes :

  • 25 mg : c’est une capsule de gélatine dure coni-snap blanche opaque avec une dimension 4. Elle contient 25 mg de Prégabaline. Des inscriptions PGB sur 25 à l’encre noire sont indiquées sur cette capsule. Celle-ci comprend des ingrédients non médicinaux tels que la gélatine, le vernis à la gomme-laque, l’oxyde de fer noir, l’hydroxyde d’ammonium, le dioxyde de titane, le propylèneglycol et le talc.
  • 50 mg : il s’agit d’une capsule de gélatine dure coni-snap de grosseur 3, de couleur blanche opaque contenant 50 mg de Prégabaline. Elle porte les indications PGB sur 50 à l’encre noire. Ses apports non médicinaux sont l’oxyde de fer noir, le talc, le vernis à la gomme-laque, le dioxyde de titane, la gélatine, l’hydroxyde d’ammonium et le propylèneglycol.
  • 75 mg : le médicament se présente sous forme de capsule de gélatine dure coni-snap de grosseur 4. Il comporte les inscriptions PGB sur 75 sur le corps et comprend 75 mg de Prégabaline. L’hydroxyde d’ammonium, l’oxyde de fer, le dioxyde de titane, l’oxyde de fer rouge, la gélatine, le talc, le propylèneglycol, l’amidon prégélatinisé et le vernis à la gomme-laque représentent les apports non médicaux de ce médicament.
  • 150 mg : c’est une capsule de gélatine dure coni-snap de grosseur 2. Elle porte les indications PGB sur 150. Elle contient 150 mg de Prégabaline et d’autres apports non médicinaux tels que le talc, l’amidon prégélatinisé, le vernis à la gomme-laque, la gélatine, l’hydroxyde d’ammonium, le propylènglycol et le dioxyde de titane.
  • 225 mg : le médicament se présente sous forme d’une capsule de gélatine dure opaque coni-snap de dimension 1. Les indications PGB sur 225 sont inscrites sur le corps de la capsule. Celle-ci contient 225 mg de Prégabaline et des ingrédients non médicaux tels que l’oxyde de fer, le dioxyde de titane, le talc, le vernis à la gomme laque, l’amidon prégélatinisé, la gélatine et l’hydroxyde d’ammonium.
  • 300 mg : c’est une capsule de gélatine dure coni-snap opaque de dimension 0. Elle porte les indications PGB sur 300. Elle est composée de 300 mg de Prégabaline et d’autres apports non médicinaux comme la gélatine, le vernis à la gomme-laque, le dioxyde de titane, l’oxyde de fer rouge, le propylèneglycol, l’amidon prégélatinisé et l’hydroxyde d’ammonium.

 

Indication générale sur la Prégabaline

La Prégabaline se présente sous forme de gélule. Elle se consomme par voie orale. Son code ATC est le N03AX16. Son Code identifiant de Spécialité est le 61375837.

La Prégabaline existe en plaquettes de 14, 56, 60, 70, 90, 100 et 120 gélules. Cependant, elles ne sont pas toutes commercialisées.

 

La posologie de la Prégabaline

La dose de Prégabaline à consommer dépend de la maladie à traiter :

  • Pour une douleur neuropathique suite à la neuropathie diabétique et aux névralgies post zostériennes : le sujet doit prendre 150 mg par jour. Il peut diviser cette dose en deux ou trois prises dans la journée.
  • Pour une douleur neuropathique associée au système nerveux central : la dose quotidienne est toujours de 150 mg, mais à prendre deux fois dans la journée.
  • Pour une fibromyalgie : le patient doit prendre 150 mg de Prégabaline par jour. Il ne doit pas la prendre en une seule prise.

Votre médecin peut augmenter la dose quotidienne à 300 mg après une semaine de traitement. Si cela est nécessaire, cette ration peut être portée à 600 mg.

La dose attribuée à chaque patient varie en fonction de la prise d’autres médicaments, de son état de santé et de son poids. Votre médecin peut vous prescrire une autre dose que celles mentionnées ici. Cependant, ne changez pas la manière dont vous prenez votre médicament sans demander son avis. La Prégabaline peut être consommée avec de la nourriture ou non.

Lorsque vous prenez la Prégabaline, suivez bien les indications de votre médecin. Si vous avez oublié de prendre une dose, reprenez immédiatement le traitement dès que possible. Toutefois, si vous vous en êtes rendu compte à l’heure de la prochaine dose, n’en tenez pas compte. Prenez tout de suite la dose suivante. Faites attention à ne pas prendre une double ration. En cas de doute, demandez l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin.

Selon une étude menée sur le traitement de la fibromyalgie par la Prégabaline, une dose entre 300 et 600 mg par jour permet d’atténuer la douleur pendant 12 à 16 semaines. L’amélioration des fonctions et de la qualité des patients est aussi constatée.

 

Le mode de conservation de la Prégabaline

La Prégabaline est à conserver à une température ambiante, entre 15 et 30 ° C. Elle ne doit pas être enlevée dans son conditionnement original. Elle est à éloigner des enfants. La Prégabaline peut être conservée au moins pendant 3 ans. Au-delà de cette durée, vous devez vous en débarrasser.

Évitez de les jeter dans les eaux usées ou de les mélanger avec vos ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce que vous devez faire des médicaments périmés ou qui ne servent plus.

 

Les contre-indications de la Prégabaline

La prise de Prégabaline est déconseillée aux personnes qui souffrent d’une hypersensibilité au médicament, aux enfants de moins de 18 ans, aux femmes qui allaitent et aux femmes enceintes. Elle est également interdite aux personnes qui consomment de l’alcool et aux femmes qui ne suivent pas un moyen de contraception efficace.

 

Les effets secondaires de la Prégabaline

À la prise de n’importe quel médicament, des effets indésirables peuvent survenir. Toutefois, ce ne sont pas toutes les personnes qui présentent des symptômes. Pour éviter les mauvaises surprises, discutez des bienfaits et des risques de la Prégabaline avec votre médecin avant de prendre.

Jusqu’ici, seulement 1 % des patients qui ont pris ce médicament a manifesté des effets secondaires. D’ailleurs, ces derniers disparaissent avec le temps.

Après la prise de la Prégabaline, vous pouvez présenter des effets secondaires tels que la constipation, le gain de poids, la perte d’énergie, la somnolence ou l’assoupissement, la tendance à l’oubli, les étourdissements ou les difficultés de concentration. En suivant les conseils de votre pharmacien, ils peuvent disparaître au fur et à mesure.

En revanche, discutez-en rapidement avec votre médecin pour connaître la conduite à adopter si les effets indésirables suivants se manifestent. Ils peuvent provoquer des problèmes graves si vous ne suivez pas rapidement les traitements adéquats :

  • Une douleur musculaire, une baisse d’énergie accompagnée d’une sensation de malaise ou d’une fièvre une douleur à la pression
  • Un gonflement au niveau des pieds et des mains
  • Une rougeur de la peau ou une irritation
  • Une tendance suicidaire
  • Une fatigue générale
  • Des secousses
  • L’augmentation de l’émission d’urine pendant la nuit, la réduction de la production du sang dans l’urine ou de l’urine
  • Des frissons, une fièvre ou de la fatigue
  • De la toux
  • Une vision floue
  • Un problème d’équilibre.

Par contre, si l’un des problèmes suivants se produit, arrêtez la prise de Prégabaline :

  • Des crises convulsives
  • De graves réactions cutanées, qui s’étendent sur la majorité du corps, accompagnées d’une gêne ou d’une fière, une desquamation ou des cloques
  • Des réactions allergiques telles qu’une difficulté à respirer, un essoufflement, un gonflement sur la gorge ou la bouche et de l’urticaire.

D’autres effets secondaires peuvent se manifester :

  • Dilatation des pupilles
  • Inflammation du pancréas
  • Mouvement lent du corps
  • Présence de liquide dans les poumons
  • Convulsions
  • Croissance anormale des seins, augmentation des seins chez l’homme
  • Interruption des règles
  • Réactions allergiques
  • Lésion musculaire
  • Perte d’appétit
  • Nervosité
  • Crise de panique
  • Troubles de la vue, diminution des réflexes, peau sensible, sensation de brûlure, sensation de malaise
  • Accélération du rythme cardiaque, augmentation de la pression sanguine, insuffisance cardiaque
  • Bouffée de chaleur, rougeur du visage
  • Congestion nasale, sécheresse du nez ou problèmes respiratoires
  • Transpiration, fièvre
  • Douleur des seins
  • Sensation de soif
  • Douleurs menstruelles 
  • Froideur des pieds et des mains
  • Gonflement du visage, urticaires, démangeaisons…

Si d’autres effets secondaires que ceux cités ci-dessus se produisent, consultez votre médecin !

 

Les précautions d’emploi et la mise en garde sur la Prégabaline

N’oubliez pas d’informer votre médecin sur votre état de santé après la prise d’un médicament spécifique, vos réactions allergiques à certaines substances ou de préciser que vous êtes enceintes ou en période d’allaitement. Cela peut changer la façon de vous administrer la Prégabaline.

Voici quelques mises en garde et précautions d’emploi à ceux qui prennent la Prégabaline :

  • Arrêter brusquement le traitement en Prégabaline : faites attention aux effets provoqués par l’arrêt soudain du traitement en Prégabaline. Le sujet peut présenter des maux de tête, des convulsions, de la nausée ou de l’insomnie. Avant d’arrêter ce médicament, demandez toujours à votre médecin la meilleure manière de s’y prendre.
  • Comportement suicidaire : les personnes qui suivent un traitement de Prégabaline ont toutes une tendance suicidaire. Elles éprouvent même le sentiment de faire du mal à quelqu’un. Un suivi personnalisé doit être mis en place par votre médecin afin d’identifier les changements comportementaux et émotionnels du sujet.
  • Aviser votre médecin en cas de signes inquiétants : si vous remarquez des changements d’humeur, de l’insomnie, de l’hostilité, de l’anxiété ou une dépression, contactez tout de suite votre médecin.
  • Port d’un bracelet ou d’une chaîne d’identification médicale : c’est un dispositif indispensable pour les patients qui souffrent de convulsions.
  • Des douleurs musculaires : dès que vous souffrez d’une douleur à la pression, des douleurs musculaires ou que vous vous sentez faible, contactez tout de suite votre médecin.
  • Fécondité masculine : selon une étude, la Prégabaline provoque la baisse de fécondité, voire une malformation congénitale. Avant d’en prendre, consultez votre médecin, surtout si vous envisagez de concevoir un enfant.
  • Fonction rénale : les reins évacuent la Prégabaline du corps. Chez les personnes qui souffrent d’une diminution de la fonction rénale ou présentant des maladies rénales, la prise de ce médicament peut provoquer des effets secondaires du fait qu’il est accumulé dans le corps.

Ainsi, pour limiter ces effets indésirables, demandez l’avis de votre médecin. La Prégabaline peut aussi provoquer l’insuffisance rénale chez certains sujets. Dès que vous remarquez le gonflement de vos jambes, le mauvais fonctionnement de vos reins, l’augmentation d’uriner la nuit, contactez sans tarder votre médecin.

  • Gain de poids : la Prégabaline peut provoquer un gonflement des extrémités et une prise de poids. Donc, avisez toujours votre médecin dès que vous constatez une enflure sur certaines du corps ou sur sa totalité.
  • Problèmes cardiaques : la Prégabaline provoque la concentration de liquide dans certaines parties du corps telles que le cœur et les poumons. Cela peut intensifier les signes d’insuffisance cardiaque. Dès que vous présentez ces symptômes ou d’autres problèmes cardiaques, contactez immédiatement votre médecin. Un suivi médical peut même être mis en place si cela est indispensable.
  • Problèmes de peau : la Prégabaline peut entraîner des lésions de la peau ou des ulcères. Les diabètes doivent être très vigilants quant à la prise de ce médicament. Si vous remarquez d’autres problèmes de la peau ou des affections cutanées, avisez tout de suite votre médecin.
  • Prise de dépresseurs du SNC tels que la morphine, le diazépam, la codéine ou le lorazépam : ces médicaments peuvent conduire à un assoupissement, une somnolence excessive et même provoquer le coma s’ils sont associés à un traitement de Prégabaline. Demandez l’avis de votre médecin avant de prendre ce médicament.
  • Réaction allergique : chez certaines personnes, la prise de Prégabaline peut entraîner une réaction allergique, connue sous le nom angio-œdème. On reconnaît celle-ci grâce à un gonflement des lèvres, de la langue, de la gorge, du cou, etc. Dans ce cas, demandez à suivre des soins médicaux.
  • Somnolence ou vigilance limitée : la Prégabaline peut provoquer le sommeil et les étourdissements chez les patients qui en prennent. Elle est donc déconseillée aux personnes qui ont besoin de leurs capacités de réaction mentale pour accomplir des activités.
  • Problèmes de vision : la Prégabaline peut entraîner des troubles de la vision tels qu’une vision double, une vision floue ou une perte de la vision. Dès que vous constatez un changement au niveau de votre acuité visuelle, contactez immédiatement votre médecin.
  • Grossesse : aucun renseignement n’existe sur le risque ou l’efficacité de la prise de la Prégabaline pendant la grossesse. Donc, avisez votre médecin que vous êtes enceinte s’il vous prescrit ce médicament.
  • Allaitement : la Prégabaline est inoffensive pour les bébés. Son effet se dissipe dans le lait maternel. Demandez l’avis de votre médecin en ce qui concerne le fait de continuer l’allaitement.

Aucune information n’a été confirmée en ce qui concerne l’efficacité et les risques de la Pregabaline chez les enfants et les adolescents moins de 18 ans. Par contre, la prise de ce médicament à faible dose est conseillée chez les personnes âgées afin de limiter les effets indésirables.

Pour que le traitement à la Pregabaline soit efficace, suivez bien les indications de votre médecin. Ne modifiez pas les doses prescrites et ne prolongez pas la durée du traitement.

 

L’interaction de la Pregabaline avec d’autres médicaments

Outre l’alcool, la Pregabaline ne se mélange pas avec les médicaments suivants :

  • La méfloquine
  • Les anesthésiques généraux
  • La méthotriméprazine
  • Les anticonvulsivants tels que la gabapentine, la phénytoïne ou le lévétiracétam
  • La métyrosine
  • La mirtazapine
  • Les antidépresseurs tricycliques tels que la désipramine, la clomipramine, l’amitriptyline ou la trimipramine
  • Le nabilone
  • Les narcotiques analgésiques tels que l’oxycodone, la codéine, la morphine ou le fentanyl
  • Les antihistaminiques tels que l’hydroxyzine, la doxylamine ou la diphénhydramine
  • L’olopatadine
  • L’orlistat
  • Le pérampanel
  • Le pramipexole
  • Les antipsychotiques comme la rispéridone, la clozapine, la chlorpromazine, la quétiapine, l’olanzépine ou l’halopéridol
  • Les relaxants musculaires comme l’orphénadrine, le balcofène, le méthocarbamol ou la cyclobenzaprine
  • L’alzélastine
  • Le ropinirole
  • Les barbituriques tels que le phénobarbital ou le butalbital
  • La scopolamine
  • Les benzodiazépines comme le diazépam, l’alprazolam et le lorazépam
  • Le sulfate de magnésium
  • Le tapentadol
  • La thalidomide
  • La brimodine
  • La buprénorphine
  • La buspirone
  • La clonidine
  • Le diphénoxylate
  • Les thiazolidinédiones tels que la rosiglitazone ou la pioglitazone
  • Le tramadol
  • Le zolpidem
  • La zopiclone
  • Le dropéridol
  • L’hydrate de chloral
  • Le kétorolac
  • Les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine comme la sertraline, la fluoxétine, le citalopram, la paroxétine, ISRS ou la duloxétine.

Alors, si vous prenez l’un de ces médicaments en parallèle d’un traitement à la Pregabaline, votre médecin peut vous demander d’arrêter de les prendre, de les remplacer, de changer la prise du médicament ou de ne rien modifier.

La prise d’un médicament n’implique pas toujours l’arrêt de la prise d’un autre. Dans ce cas, consultez toujours votre médecin afin de déterminer la conduite à adopter.

L’interaction avec d’autres médicaments que ceux mentionnés ci-dessus est possible. Avisez toujours votre médecin de tout ce que vous prenez : remèdes à base de plantes médicinales, médicaments en vente libre ou sur ordonnance, etc.

 

Où trouver la Pregabaline ?

L’autorisation de mise sur le marché de la Pregabaline est à demander au BIOGARAN, 15, BOULEVARD CHARLES DE GAULE, 92700 COLOMBES.

Sa fabrication se passe chez ACTAVIS EHF., REYKJAVIKURVEGUR 78, 220 HAFNARF JÖRDUR, ISLANDE ou au BALKANPHARMA DUPNITSA, 3 SAMOKOVSKO SHOSSE STR. DUPNITSA 2600, BULGARIE.

 

Le prix de la Pregabaline

Le prix de la Pregabaline varie en fonction de sa forme :

  • Pour la Pregabaline 25 mg, le prix est de 5,75 € pour une boîte de 56 gélules et 7,71 € pour une boîte de 84 gélules.
  • Pour la Pregabaline 50 mg, le prix s’élève à 12,13 € pour la boîte de 84 gélules.
  • Pour la Pregabaline 75 mg, la boîte de 56 gélules coûte environ 11,95 €.
  • Pour la Pregabaline 150 mg, la boîte de 56 gélules s’élève à 16,59 €.
  • Pour la Pregabaline 200 mg, une boîte de 84 gélules coûte environ 24,24 €.
  • Pour la Pregabaline 300 mg, la boîte de 56 gélules est de 22,04 €.

Quelle que soit la forme de la Pregabaline prescrite par votre médecin, bénéficiez d’un taux de remboursement de 65 %. Pour une prise en charge au meilleur taux, nous vous recommandons de souscrire une mutuelle santé. Santors vous aide à choisir celle qui vous convient le mieux.