Accueil > Les médicaments > Quelle est l’action des veinotoniques ?

Quelle est l’action des veinotoniques ?

Qu’est-ce que les veinotoniques ?

Les veinotoniques, également appelés « phlébotoniques » ou « phlébotropes » sont prescrits en cas d’insuffisance veineuse. Rappelons que cette maladie provoque la sensation de jambe lourde, ’apparition des varices, etc. 

Ces médicaments visent à renforcer les parois veineuses afin de favoriser la circulation sanguine. Comme l’insuffisance veineuse est une affection fréquente, les fabricants proposent deux types de veinotoniques :

  • Les produits à base d’extraits végétaux, tels que le marron d’Inde, la vigne, le petit chou, les pépins de raisin, l’écorce de pin…
  • Les médicaments fabriqués à partir des molécules de synthèse, comme la rutine, l’hespéridine, etc.

 

Quelles sont les actions des veinotoniques ?

Les veinotoniques regroupent de nombreux médicaments dont chacun possède son propre mode action. 

Néanmoins, chacun d’entres-eux contribue à :

  • Tonifier la paroi des veines.
  • Stimuler le drainage lymphatique, en aidant les veines à ramener le sang vers le cœur.
  • Protéger les petits vaisseaux sanguins contre les risques de développer des œdèmes grâce à leur action vasculo-protecteur.

Ces médicaments contre l’insuffisance veineuse s'ingèrent généralement par voie orale. C’est le cas du circulymphe qui est disponible sous forme de comprimé à avaler tous les jours. Mais, les veinotoniques peuvent aussi être pris par voie locale en appliquant des crèmes sur les jambes, par exemple.

Le médecin prescrit généralement un traitement de 3 mois. Un renouvellement est toutefois possible si les symptômes persistent.

 

Quels sont les effets secondaires des veinotoniques

Les personnes souffrant d’insuffisance veineuse tolèrent généralement bien les veinotoniques, quoique ces médicaments peuvent parfois engendrer des effets secondaires. À noter que ces derniers restent exceptionnels.

Les effets secondaires peuvent se traduire par l’apparition des troubles digestifs, tels que les nausées, les vomissements, ou les maux de ventre. Parfois, ils s’accompagnent de céphalées et d’éruptions cutanées.

 

Les précautions d’usage des veinotoniques

Comme les phlébotropes provoquent peu d’effets secondaires, ils sont en vente libre dans les pharmacies. Toute personne souffrant de jambes lourdes peut donc s’en procurer, sans une prescription médicale.

Néanmoins, même si les veinotoniques possèdent de telles caractéristiques, mieux vaut respecter les précautions d’usage, telles que :

  • Solliciter l’avis d’un médecin avant de prendre un médicament qui lutte contre l’insuffisance veineuse
  • Utiliser la phlébotrope en complément d’une bonne hygiène de vie (activité physique régulière et alimentation saine)

Dans tous les cas, une prescription médicale est requise en cas d’hypertension artérielle, ou de problème de la thyroïde. Les veinotoniques ne peuvent pas interagir avec ces deux maladies.

 

La prise en charge par l’assurance

Depuis 2008, l’assurance-maladie refuse de rembourser l’achat des veinotoniques. Ces médicaments restent donc à la charge des mutuelles et des assurances santé. Pour trouver une mutuelle qui prend en charge ces soins, sollicitez l’aide de Santors pour vous prêter main forte.   

 

Sources

https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/jambes_lourdes/sa_6919_veinotoniques_questions.htm
https://www.pharma-gdd.com/fr/jambes-lourdes-c168-html
https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-pathologies-cardio-vasculaires/insuffisance-veineuse-les-situations-a-risque