Accueil > Les médicaments > Tout savoir sur Bisoprolol

Tout savoir sur Bisoprolol

Bisoprolol est souvent utilisée en association avec d’autres médicaments pour contrôler la pression artérielle.

Qui peut prendre ce médicament ? Comment ? Quelles sont les informations à connaître avant d’utiliser ce médicament ? Toutes les réponses dans ce dossier complet !

 

Pour quelles pathologies Bisoprolol est-il prescrit ?

Ce médicament est prescrit pour deux pathologies bien distinctes :

  • L’hypertension artérielle
  • L’Angor d’effort ou prévention des crises douloureuses d’angines de poitrine

 

Mode d’administration et posologie de Bisoprolol

 

Mode d’administration

La prise du Bisoprolol est un médicament se fait par voie orale. Le comprimé est à avaler immédiatement sans mâcher.

Ces comprimés sécables sont à administrer avant, pendant ou après le repas, le matin ; accompagnées d’un verre d’eau.

 

Posologie

 

La posologie chez l’adulte

Quelle que soit la pathologie à traiter : l'hypertension artérielle ou Angor d’effort, la pathologie diffère d’un patient à un autre.

La fonction cardiaque de chaque sujet et la réponse au traitement sont les critères pris en compte dans la fixation de la posologie, généralement limité à 10 mg en une prise par jour.

La dose quotidienne maximale est de 20 mg (unique prise). Cette posologie est prescrite seulement pour les cas sévères.

 

La posologie chez les seniors

Chez les personnes âgées de plus de 55 ans, la posologie initiale doit être réduite. Une posologie de 5 mg par jour est recommandée en début de traitement. La réadaptation de la posologie est à effectuer en fonction de l’état du patient et de la réponse au traitement.

 

La posologie pour la population pédiatrique

Ce médicament est réservé uniquement aux adultes. En effet, il n’existe aucune forme pharmaceutique du Bisoprolol dédiée à la population enfantine.

 

La posologie chez les patients atteints d’insuffisance rénale ou hépatique

Aucun ajustement de la posologie usuelle n’est prévu dans le cadre du traitement des troubles de la fonction hépatique ou rénale de sévérité faible ou modéré.

Pour les troubles sévères par contre, la dose maximale ne doit excéder les 10 mg par jour. Une insuffisance rénale est dite sévère quand la clairance de la créatinine est inférieure à 20 ml/min.

En cas de dialyse rénale, l’expérience portant sur les effets d’un traitement à base de Bisoprolol est à ce jour limitée. Mais la nécessité de réduire la posologie n’a pas été prouvée, donc la posologie usuelle peut être administrée sans problème.

 

Durée de traitement

Généralement, le traitement par Bisoprolol est un traitement de longue durée. L’arrêt du traitement doit s’effectuer progressivement.

Un arrêt brusque du traitement peut effectivement entraîner une aggravation transitoire de la pathologie. Cette aggravation est surtout enregistrée chez les patients présentant une cardiopathie ischémique.

 

Les contre-indications de Bisoprolol

Bisoprolol est un médicament qui est déconseillé dans les cas suivants :

Vous présentez une allergie au bisoprolol ou à un des excipients du médicament

  • Un bloc atrioventriculaire ou bloc AV du second ou du troisième degré
  • Une insuffisance cardiaque aigüe
  • Un choc cardiogénique
  • Une maladie du sinus
  • Une bradycardie symptomatique avec un battement du cœur de moins de 45 – 50 battements par minute.
  • Une hypotension symptomatique avec une pression artérielle systolique inférieure à 100 mm Hg
  • Un asthme sévère
  • Une acidose métabolique
  • Un phéochromocytome non traité
  • Une insuffisance ventriculaire droite

 

Les mises en garde et précautions d’emploi

Avant toute utilisation de ce médicament, il est recommandé d’informer votre médecin sur vos allergies et vos éventuels troubles médicaux.

 

Les précautions d’emploi

Dans les cas suivants, l’usage de Bisoprolol nécessite une vigilance accrue et une surveillance médicale stricte :

  • Angor ou hypertension accompagnés d’une insuffisance cardiaque
  • Jeûne strict
  • Bloc AV du premier degré
  • Angor de Prinzmetal
  • Troubles artériels périphériques occlusifs
  • Pendant l’arrêt progressif du traitement par Bisoprolol

 

Les mises en garde spéciales

 

Diabète

Ce médicament peut affecter le taux de glycémie. Les fluctuations de la glycémie peuvent passer inaperçues. Pensez ainsi à surveiller plus fréquemment le taux de glucose si vous suivez un traitement à l’insuline ou autre médicaments pour le diabète en concomitance avec bisoprolol.

 

Insuffisance cardiaque

Si vous avez un antécédent ou vous présentez une affection cardiaque, votre médecin doit analyser le rapport risque/bénéfice. La prise de ce médicament peut en effet, accentuer les symptômes de la maladie. Pendant le traitement, votre médecin évaluera la réponse au traitement et établira les surveillances médicales nécessaires.

 

Fonction rénale

Une diminution de la fonction rénale peut entraîner une accumulation du médicament dans le corps. Des effets secondaires peuvent s’ensuivre. Une surveillance médicale stricte est donc nécessaire en cas de troubles rénaux sévères.

 

Fonction hépatique

Une maladie hépatique ou une diminution de la fonction hépatique est une cause d’accumulation du médicament dans l’organisme. L’efficacité du traitement sera évaluée tout au long de l’utilisation de Bisoprolol. Pendant le traitement, une surveillance spécifique de la fonction hépatique sera effectuée par le biais des analyses sanguines régulières.

 

Maladie vasculaire périphérique

En cas d’affection des vaisseaux sanguins comme la maladie de Raynaud, les symptômes peuvent s’aggraver. Il est donc recommandé d’aviser votre médecin avant de prendre Bisoprolol.

 

Intervention chirurgicale

Pour une intervention chirurgicale nécessitant une anesthésie générale, la prise de Bisoprolol peut se poursuivre. Le bêtabloquant réduit en effet, les risques d’arythmie et d’ischémie du myocarde pendant toutes les étapes de la chirurgie.

La consommation de ce médicament doit toutefois être informée au médecin pour éviter des interactions à effets notoires. Certains médicaments peuvent provoquer des bradyarythmies ou une diminution de la tachycardie réflexe.

Si l’arrêt de Bisoprolol est inévitable, il est conseillé de réduire progressivement la posologie du médicament. L’arrêt du traitement doit s’achever 48 heures avant l’anesthésie.

 

Problèmes et troubles respiratoires

Si vous avez un asthme ou un antécédent de troubles respiratoires, l’utilisation de Bisoprolol doit s’effectuer avec vigilance.

Ce médicament peut avoir certains effets sur le poumon notamment à posologie élevée. Les symptômes de l’asthme et autres troubles respiratoires peuvent s’accentuer suite à l’usage du médicament.

Par conséquent, il est recommandé de suivre un traitement bronchodilatateur en concomitance.

 

Grossesse

En raison des propriétés pharmacologiques du bisoprolol, la prise de ce médicament est à éviter pendant la grossesse. Les bêtabloquants peuvent présenter des effets indésirables sur le fœtus ou le nouveau-né.

Une diminution de la perfusion du placenta est enregistrée suite à l’administration des bêtabloquants chez les femmes enceintes. Ce qui pe Une diminution de la perfusion du placenta ut avoir comme conséquence :

  • Des retards de croissance
  • Des morts intra-utérines
  • Des avortements
  • Un travail précoce.

Si le traitement s’avère d’une haute nécessité, les agents bêta-1 sélectifs sont mieux adaptés. Au cas où le traitement au bisoprolol est inévitable, le flux sanguin utéroplacentaire et la croissance du fœtus sont à surveiller.

 

Allaitement

Les données sur le passage du bisoprolol dans le lait maternel sont à ce jour inexistantes. Il est donc déconseillé d’utiliser ce médicament pendant l’allaitement.

 

Les sportifs

Chez les sportifs, il convient de retenir que ce médicament contient un principe actif ayant des réponses positives aux contrôles antidopage.

 

Conduite de véhicule, machine et engins

Ce médicament peut provoquer une somnolence. La réalisation de tâches nécessitant de la vigilance est ainsi non recommandée, particulièrement en début de traitement.

 

Que faire en cas d’oubli de Bisoprolol ?

En cas d’oubli, il est conseillé d’attendre la prochaine prise sans doubler la dose prescrite.

 

Que faire en cas de surdosage de Bisoprolol ?

En cas de surdosage, informez votre pharmacien ou votre médecin pour vous renseigner sur les précautions nécessaires.

Les symptômes les plus fréquents d’un surdosage au bêtabloquant sont :

  • Bradycardie
  • Hypotension
  • Bronchospasme
  • Insuffisance cardiaque aiguë
  • Hypoglycémie

Une prise en charge est nécessaire pour éviter d’éventuelles complications. Mais il est à noter que tous les patients ayant rencontré un surdosage au bêtabloquant se sont rétablis.

En général, la prise en charge prévoit un arrêt temporairement du traitement au bisoprolol le temps que les symptômes susmentionnés s’estompent.

 

Les effets indésirables possibles de Bisoprolol

L’utilisation des médicaments peut induire à des effets indésirables. Certains effets sont plus fréquents que d’autres sans que tous les patients les ressentent.

 

Les effets secondaires fréquents

Plus de 1 % des patients ayant consommé Bisoprolol ont signalé les effets indésirables qui suivent. Ces effets peuvent se prolonger ou se dissiper rapidement. Si vous ressentez un ou plusieurs des effets secondaires suivants, avisez votre médecin :

  • Diarrhée
  • Vomissements
  • Douleurs articulaires
  • Fatigue
  • Insomnie
  • Mal de gorge
  • Maux de tête
  • Toux
  • Nausées

 

Les effets secondaires rares

Même si les effets indésirables suivants affectent rarement les patients, les conséquences et les aggravations peuvent engendrer de graves problèmes. Il est donc important de se renseigner auprès de son médecin pour prendre les mesures adéquates dès que l’un de ces effets apparaît :

  • Des étourdissements
  • Des œdèmes périphériques comme une enflure de la cheville
  • Une infection des voies urinaires comme une douleur à la miction, des mictions fréquentes ou des urines troubles
  • Une rhinite ou une sinusite
  • Une diminution du rythme cardiaque
  • Des éruptions cutanées
  • Une élévation des triglycérides

 

Dans quels cas interrompre le traitement au bisoprolol ?

Il est impératif d’interrompre le traitement et de se soigner immédiatement lorsque les réponses au médicament suivantes sont suspectées :

  • Des symptômes d’allergie grave
  • Des urticaires
  • Une enflure à la gorge
  • Des gonflements au niveau du visage
  • Des difficultés respiratoires
  • Des éruptions cutanées
  • Des démangeaisons

 

Les interactions de Bisoprolol avec d’autres médicaments ou substances

Certains médicaments peuvent interagir avec Bisoprolol :

  • Les médicaments bradycardisants
  • L’administration concomitante du bisoprolol avec certains médicaments peut entraîner une bradycardie :
  • Les antiarythmiques
  • Les bêtabloquants
  • Certains antiarythmiques de classe III
  • Certains antagonistes de calcium
  • Des digitaliques
  • La pilocarpine
  • Les anticholinestérasiques

Les antiarythmiques

Il existe des antiarythmiques dépresseurs de l’automatisme. En cas d’administration concomitante d’un anti arythmique avec bisoprolol, une surveillance clinique et un contrôle régulier de l’ECG sont requis.

Certains antiarythmiques présentent des risques élevés de torsade de pointe, donc déconseillés :

  • Amiodarone
  • Disopyramide
  • Quinidiniques
  • Sotalol

 

Dans quels cas interrompre le traitement au bisoprolol ?Les associations déconseillées

Il existe des médicaments dont l’utilisation concomitante avec bisoprolol est déconseillée :

  • Les inhibiteurs calciques comme le vérapamil ou le diltiazem
  • Les antihypertenseurs d’action centrale comme : clonidine, méthyldopa, moxonidine ou rilménidine
  • Fingolimod

 

Autres associations à prendre en compte

Une interaction entre Bisoprolol et les médicaments suivants peut se produire :

  • Quinidine
  • Disopyramide
  • Lidocaïne
  • Phénytoïne
  • Flécaïnide
  • Propafénone
  • Nifédipine
  • Amiodarone
  • Mefloquine
  • Isoprénaline
  • Dobutamine
  • Les médicaments parasympathomimétiques
  • Les bêtabloquants topiques comme les collyres
  • Insuline
  • Les antidiabétiques oraux
  • Les anesthésiques
  • Les inhibiteurs de la monoamine-oxydase sauf les IMAO — B
  • Les digitaliques
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS
  • Les sympathomimétiques

En cas d’effets indésirables dus à une association avec d’autres médicaments, il est important d’avertir immédiatement votre médecin. Il pourra prendre les mesures indispensables :

  • L’interruption de l’un des traitements
  • Le remplacement de l’un des médicaments pour vos traitements
  • La modification de la posologie de vos médicaments
  • La poursuite des traitements si les effets secondaires ne présentent aucun risque sur l’état du patient

 

La composition de Bisoprolol

Ce médicament a pour principe actif : le Bisoprolol

Les autres excipients sont :

  • Pour le noyau : Amidon de maïs, Cellulose microcristalline, Crospovidone, Calcium hydrogénophosphate anhydre, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre
  • Pour le pelliculage : Hypromellose, Titane dioxyde, Macrogol 400, Diméticone, Fer oxyde jaune, Fer oxyde rouge

 

Les interactions de Bisoprolol avec d’autres médicaments ou substancesComment conserver Bisoprolol ?

  • Ce médicament est à conserver à une température inférieure à 30 °C.
  • Comme tous les médicaments, tenir Bisoprolol hors de vue et de portée des enfants.
  • Ne pas utiliser ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boîte

 

Le remboursement de Bisoprolol

Ce médicament se présente sous forme de comprimés pelliculés sécables. C’est un médicament remboursable par la Sécurité sociale à hauteur de 65 % moyennant la présentation d’une ordonnance médicale.

Il existe 5 formes différentes dont les coûts varient de 6,08 euros à 17,74 euros selon la forme :

  • BISOPROLOL MYLAN, plaquettes thermoformées PVC – Aluminium, boîte de 28 comprimés
  • BISOPROLOL MYLAN, plaquettes thermoformées PVC – Aluminium, boîte de 30 comprimés
  • BISOPROLOL MYLAN, plaquettes thermoformées PVC – Aluminium, boîte de 50 comprimés
  • BISOPROLOL MYLAN, plaquettes thermoformées PVC – Aluminium, boîte de 84 comprimés
  • BISOPROLOL MYLAN, plaquettes thermoformées PVC – Aluminium, boîte de 90 comprimés

Pour le traitement des hypertensions artérielles et l’Angor d’effort, Bisoprolol est le médicament le plus adapté. Mais il est toujours important de se référer à l’avis du médecin pour éviter une interaction avec d’autres médicaments.

Ce médicament n’étant remboursable qu’à hauteur de 65 %, souscrire à une mutuelle vous permet de bénéficier d’un remboursement intégral. Faites-vous aider par Santors pour trouver la meilleure formule qui vous convient !