Accueil > Les médicaments > Tout savoir sur la Metformine

Tout savoir sur la Metformine

Pour quelles pathologies Metformine est-il prescrit ?

Ce médicament est un hypoglycémiant oral, c’est-à-dire un médicament qui réduit le taux de glycémie ou sucre dans le sang. La Metformine est utilisée dans deux cas.

 

Pour traiter le diabète de type 2

Elle est prescrite aux personnes ayant un poids surélevé dont le taux de glycémie ne parvient à diminuer, même après un rééquilibre alimentaire et des activités physiques. Dans ce cas, ce médicament peut être utilisé en association avec d’autres antidiabétiques comme l’insuline.

 

Pour traiter les complications liées à un diabète de type 2

Le traitement avec ce médicament permet de réduire les complications engendrées par un diabète de type 2.

 

Mode d’administration et posologie

Ce médicament peut être utilisé chez les adultes et chez les enfants et adolescents de plus de 10 ans. La posologie dépendra essentiellement des deux facteurs cités plus haut. Dans les deux cas, ce médicament s’administre par voie orale, de préférence avec un verre d’eau. Vous pouvez également disperser ce médicament dans l’eau avant ingestion.

 

Posologie chez les adultes

Le dosage de ce médicament dépend de l’état de santé de chaque patient. La posologie suivante correspond à la dose recommandée pour des adultes ayant une fonction rénale normale.

 

Associé à d’autres antidiabétiques oraux ou en monothérapie

En début de traitement, la dose initiale est de 500 mg à 850 mg consommée en milieu ou en fin de repas. 2 à 3 prises par jour sont nécessaires.

Après 10 à 15 jours de traitement, l’état du patient sera réévalué. En fonction du taux de glycémie, la posologie augmentera progressivement. Cette administration progressive permet de prévenir la tolérance gastro-intestinale

La dose maximale recommandée de chlorhydrate de metformine est de 3 g/jour, c’est-à-dire, 3 prises de 1 000 mg par jour.

 

Associé avec de l’insuline

L’association du chlorhydrate de metformine et de l’insuline est envisageable pour avoir un meilleur contrôle du taux de glycémie. La metformine sera administrée à raison de 500 à 850 mg par prise. 2 à 3 prises par jour sont nécessaires. La posologie de l’insuline est à adapter en fonction de l’évolution du taux de glucose dans le sang.

 

La posologie pour les personnes âgées de plus de 55 ans

L’administration de ce médicament doit être effectuée sous surveillance médicale stricte. La fonction rénale pouvant être réduite avec l’âge, un contrôle régulier de cette fonction doit être effectué.

 

La posologie pour les personnes ayant une insuffisance rénale

Chez les patients souffrant d’insuffisance rénale, le DFG est à évaluer avant toute prescription de chlorhydrate de metformine. Le contrôle du DFG doit au minimum être effectué une fois par an. Chez les personnes âgées de plus de 55 ans, les risques de progression de la maladie étant importants, le contrôle doit s’effectuer tous les 3 à 6 mois.

 

Population pédiatrique

  • La Metformine est prescrite aux enfants et adolescents de plus de 10 ans.
  • En début de traitement, la dose recommandée est de 500 à 850 mg par jour. Le médicament est à administrer en milieu ou en fin de repas.
  • Une réadaptation du traitement est à évaluer après 10 à 15 jours. La quantité peut augmenter progressivement sans dépasser 2 g par jour. Vous pouvez administrer ce dosage en 2 à 3 prises.

 

Les effets indésirables possibles de Metformine

Comme tout médicament, le chlorhydrate de metformine peut causer des effets secondaires. Ces effets varient d’un patient à l’autre. Près de 1 % des patients ayant utilisé ce médicament ont signalé des effets indésirables. La fréquence des effets indésirables varie de fréquent à très rare.

Les effets indésirables fréquents sont :

  • La diarrhée
  • Une douleur abdominale
  • Un goût métallique dans la bouche
  • La nausée
  • Des gaz et des ballonnements
  • Une perte d’appétit
  • Une prise de poids
  • Des vomissements.

Les effets indésirables rares se caractérisent par une faible diminution du taux de glucose dans le sang. Cela se traduit par :

  • De l’anxiété
  • L’arythmie cardiaque (battements rapides du cœur)
  • Un comportement similaire à l’état d’ivresse
  • Des difficultés de concentration
  • La confusion
  • Des maux de tête
  • Une faim immodérée
  • La nervosité
  • Une peau froide et/ou pâle
  • Un sommeil agité ou une somnolence
  • Des sueurs froides
  • Un trouble de l’élocution
  • Une vision trouble ou floue
  • Des tremblements.

La fréquence des effets secondaires suivants est indéterminée. Toutefois, interrompez immédiatement le traitement et informez votre médecin en cas d’acidose lactique. Les symptômes sont :

  • Des battements irréguliers du cœur ou des battements ralentis
  • Une douleur abdominale aigüe
  • Des crampes et des douleurs musculaires
  • Des nausées inhabituelles
  • Une fatigue ou une faiblesse inexpliquée
  • Une respiration rapide et superficielle.

D’autres symptômes et effets indésirables peuvent apparaître, mais ne sont pas énumérés dans cette liste. Dans ce cas, informez immédiatement votre médecin afin de prendre les précautions appropriées.

 

Les contre-indications de Metformine

Dans les circonstances suivantes, l’utilisation du chlorhydrate de metformine est à éviter :

  • Vous présentez une allergie à la metformine
  • Vous présentez une allergie à l’un ou plusieurs ingrédients de ce médicament
  • Vous souffrez d’une maladie cardiorespiratoire qui se traduit par un manque d’oxygène dans les cellules
  • Vous avez des antécédents d’acidose lactique
  • Vous consommez régulièrement de l’alcool
  • Vous souffrez de déshydratation
  • Vous souffrez de diabète de type 1 : ce type de diabète doit toujours être traité avec l’insuline
  • Vous avez effectué récemment des examens radiologiques
  • Vous souffrez d’une maladie grave du foie
  • Vous avez un antécédent d’infections graves après une intervention chirurgicale (récente ou antérieure)
  • Vous souffrez d’insuffisance rénale
  • Votre taux de glucose est très irrégulier : dans ce cas, d’autres antidiabétiques doivent accompagner la prise de metformine.

 

Mises en garde et precaution d’emploi de la Metformine

Il est important de toujours suivre les prescriptions de votre médecin avant et pendant le traitement. Veuillez l’informer dans les cas suivants :

  • Vous prenez d’autres médicaments pour traiter d’autres pathologies
  • Vous avez des allergies ou autres troubles médicaux.

 

Fonction rénale

Si vous avez des antécédents ou une maladie rénale, il est important d’évaluer le DFG. Le chlorhydrate de metformine est déconseillé si vous avez un DFG > 30 ml/mn. Le traitement avec le médicament doit être dans ce cas interrompu, car le traitement peut altérer la fonction rénale.

 

Fonction cardiaque

Les risques d’hypoxie et d’insuffisance rénale sont plus élevés si le patient souffre d’insuffisance cardiaque. Il est donc essentiel de contrôler régulièrement les fonctions cardiaques et rénales tout au long du traitement au chlorhydrate de metformine :

  • En cas d’insuffisance cardiaque chronique stable, le traitement peut se poursuivre sous surveillance stricte
  • En cas d’insuffisance cardiaque aigüe, le traitement est à interrompre.

 

Acidose lactique

Lorsque le corps ne parvient pas à éliminer rapidement la metformine, l’accumulation de cette dernière conduit à l’acidose lactique. Cette pathologie survient rarement, mais les conséquences peuvent être lourdes. Si vous ressentez un ou des symptômes de l’acidose lactique (mentionnés dans la partie des effets indésirables), interrompez immédiatement le traitement et parlez-en à votre médecin.

Le risque d’une acidose lactique est élevé si vous souffrez d’insuffisance rénale ou vous consommez régulièrement d’alcool. Dans 50 % des cas, les conséquences d’une acidose lactiques peuvent être fatales.

 

Agents colorants ou contrastes iodés

Il existe un risque d’acidose lactique en cas d’administration d’agent colorant ou de produits de contraste iodés pendant le traitement. Il est donc important d’informer votre médecin avant tout examen d’imagerie médicale. Le traitement doit être interrompu temporairement avant l’examen. Le traitement peut être repris au moins 48 heures après l’intervention.

 

Chirurgie

Le traitement par chlorhydrate de metformine doit être interrompu si une chirurgie est envisagée. Le traitement peut reprendre après 48 heures. Cette interruption concerne surtout :

  • L’anesthésie générale
  • L’anesthésie rachidienne
  • Une péridurale.

Mais en cas de chirurgie mineure (pas de restriction alimentaire), le traitement peut se poursuivre.

 

Diminution de la réponse au chlorhydrate de metformine

Avec le temps, l’effet de ce médicament peut diminuer. Dans ce cas, votre médecin vous adaptera un nouveau traitement avec d’autres médicaments antidiabétiques.

 

Régime alimentaire

Le régime alimentaire hypocalorique doit toujours se poursuivre pendant le traitement pour les personnes en surcharge pondérale.

 

Grossesse

Les risques d’anomalies congénitales et de mortalité périnatale peuvent être accrus avec le traitement par metformine. Il est recommandé d’utiliser l’insuline si vous présentez un diabète gestationnel ou permanent pendant votre grossesse.

 

Allaitement

La metformine passe dans le lait maternel. Il est donc important d’évaluer le rapport bénéfice-risque pour le nouveau-né avant toute utilisation de ce médicament pendant l’allaitement.

 

Population pédiatrique

Avant d’entamer un traitement par metformine, le diagnostic de diabète de type 2 doit être confirmé.

Pour les enfants prépubères, les effets sur la croissance de l’enfant pendant la puberté doivent être suivis.

 

Personnes âgées de plus de 55 ans

En cas d’effets indésirables détectés, il est important d’avertir immédiatement un médecin. La fonction rénale est, en effet, réduite avec l’âge.

 

Les génériques de Metformine

Metformine appartient à la famille des antidiabétiques oraux.

Les principes actifs de ce médicament sont le Metformine chlorhydrate.

Les excipients à effets notoires sont :

  • Sodium benzoate
  • Butylhydroxyanisole
  • Sulfureux anhydride.

Les autres excipients sont :

  • Povidone K30
  • Cellulose microcristalline
  • Amidon de maïs prégélatinisé
  • Saccharine sodique
  • Arôme citron : Alpha pinène, Bêta Pinène, Myrcène, Limonène, Maltodextrine, Gamma terpinène.

 

Les interactions de Metformine avec d’autres médicaments

Les médicaments susceptibles de varier le taux de sucre dans le sang provoquant ainsi un déséquilibre de la glycémie sont à prendre en compte. Pendant la durée du traitement par chlorhydrate de metformine, le contrôle de la glycémie doit être effectué régulièrement. Ces médicaments sont essentiellement :

  • Les corticoïdes
  • Les antiasthmatiques bronchodilatateurs
  • Les antibiotiques comme le ciprofloxacine, l’ofloxacine ou la norfloxacine
  • Les antidiabétiques
  • Les antipsychotiques
  • Les préparations thyroïdiennes.

L’interaction avec les médicaments suivants peuvent altérer la fonction rénale, donc un risque d’acidose lactique :

  • Les diurétiques
  • Les IECA ou inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine comme le captopril ou le ramipril
  • Les IMAO ou inhibiteurs de la monoamine oxydase comme le moclobémide, la sélégiline
  • Les inhibiteurs de la protéase du VIH comme l’indinavir ou le ritonavir
  • Les ISRS ou inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine comme le citalopram, la fluoxétine.

 

Associations déconseillées

Les associations déconseillées concernent l’alcool et les produits de contraste iodés.

  • L’alcool

Le risque d’acidose lactique est accru s’il y a consommation d’alcool notamment en cas de malnutrition, de jeûne ou de maladie hépatique. L’alcool est donc à arrêter pendant le traitement à la Metformine.

  • Les produits de contraste iodés

Le traitement par Metformine est à interrompre avant, pendant et après un examen nécessitant l’administration de produits de contraste iodés. Le risque d’insuffisance rénale peut se manifester suite à une accumulation de metformine.

 

Autres associations à prendre en compte

Les transporteurs de cations organiques ou TCO sont à prendre en compte :

  • L’efficacité de la metformine peut être réduite avec l’association d’inhibiteurs d’OCT1 comme le vérapamil
  • Une augmentation de l’absorption gastro-intestinale peut être enregistrée avec l’association d’inhibiteurs d’OTC2 comme la cimétidine
  • Une altération de l’efficacité et de l’élimination de metformine par le rein peut accompagner l’association avec les OCT1 et les OCT2. Par exemple : le crizotinib et l’olaparib.

 

Comment conserver la Metformine ?

Ce médicament est à mettre à l’abri de l’humidité et de la chaleur. Il est également à conserver hors de portée et de la vue des enfants. La Metformine est à conserver 3 ans au maximum. Toujours vérifier la date limite de consommation avant la prise de vos médicaments.

 

Le remboursement de la Metformine

Il existe 06 formes de Metformine remboursables à 65 % sur ordonnance par la Sécurité sociale (Liste I).

Les comprimés blancs :

  • Metformine EG 500 mg, boîte de 30 : 1.73 euro
  • Metformine EG 500 mg, boîte de 90 : 4.32 euros
  • Metformine EG 850 mg, boîte de 30 : 2.06 euros
  • Metformine EG 850 mg, boîte de 90 : 5.49 euros

Les comprimés sécables :

  • Metformine EG 1 000 mg, boîte de 30 : 2.06 euros
  • Metformine EG 1 000 mg, boîte de 90 : 5.49 euros.

La Metformine est un médicament recommandé pour soigner le diabète de type 2. Chez l’enfant comme chez l’adulte et les aînés, il est toujours important de suivre les instructions du médecin. Pour un remboursement optimal sur les frais de vos médicaments, adhérez à une mutuelle. Pour trouver la bonne mutuelle qui répond à vos besoins, tournez-vous vers Santors.