Accueil > Les médicaments > Tout savoir sur l’Antadys

Tout savoir sur l’Antadys

Pour quelles pathologies Antadys est-il prescrit ?

L’Antadys fait partie de la classe pharmacothérapeutique des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS.

Comme l’Antadys contient du Flurbiprofène, un dérivé de l’acide aryl carboxylique, ce médicament possède plusieurs propriétés, dont :

  • Une activité anti-inflammatoire
  • Une activité antalgique
  • Une activité antipyrétique
  • Une inhibition de courte durée pour les fonctions plaquettaires.

Ce médicament est généralement prescrit pour aider le patient à supporter la douleur durant les traitements de longue ou de courte durée.

Ce médicament est donc prescrit en traitement de longue durée lorsque ces cas se présentent :

  • Différents types de rhumatismes inflammatoires chroniques : polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, rhumatisme psoriasique ou encore le Syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter.
  • Des arthroses douloureuses, voire invalidantes.

L’Antadys est prescrit en traitement de courte durée en cas de :

  • Inflammations des articulations comme la tendinite, bursite ou une épaule douloureuse
  • Douleurs aiguës comme l’arthrose aigüe ou la cruralgie
  • Douleurs sciatiques
  • Règles douloureuses ou dysménorrhées
  • Maux de dos comme la lombalgie.

 

Mode d’administration et posologie de l’Antadys

 

Mode d’administration

L’Antadys est toujours administré par voie orale.

 

Présentation du médicament

L’Antadys 100 mg se présente sous forme de comprimés. Deux présentations sont disponibles :

  • Plaquettes thermoformées PVC-Aluminium contenant 15 comprimés
  • Plaquettes thermoformées PVC-Aluminium contenant 60 comprimés.

Ces comprimés sont à avaler directement, sans croquer, de préférence avec un verre d’eau. Ces médicaments se prennent pendant le repas.

 

Posologie

Il est toujours recommandé de suivre les indications de votre médecin ou de votre pharmacien. Un surdosage peut provoquer des effets indésirables.

Il est également conseillé de suivre un traitement de courte durée, le temps nécessaire pour soulager les symptômes et les douleurs.

En ce qui concerne le traitement des affections rhumatismales :

  • Pour un traitement d’entretien : prendre 1 comprimé de 100 g, à raison de 1 à 2 fois par jour
  • Pour un traitement d’attaque : prendre 1 comprimé de 100 mg, à raison de 2 à 3 fois par jour.

Pour les dysménorrhées, prenez 1 comprimé de 100 g, à raison de 2 à 3 fois par jour jusqu’à la disparition des douleurs.

 

Que faire en cas de surdosage ?

Dans tous les cas, il est recommandé de respecter la prescription de votre médecin ou de votre pharmacien.

  • En cas de surdosage, vous devez prévenir sans tarder votre médecin
  • En cas d’oubli, il est interdit de compenser la prise par une double dose
  • En cas de prise d’Antadys par erreur ou d’intoxication accidentelle, prévenez immédiatement votre médecin.

 

Les effets indésirables de l’Antadys

Comme tous médicaments, Antadys peut également provoquer des effets indésirables, mais pas systématiquement chez tous les patients. Ces effets peuvent survenir sous différentes formes, selon chaque individu.

 

Les effets gastro-intestinaux

Ce sont les effets indésirables les plus fréquents :

  • Des nausées
  • Des vomissements
  • Des douleurs abdominales
  • Des diarrhées
  • Des ballonnements ou des flatulences
  • La constipation
  • La dyspepsie
  • La gastrite
  • Une aggravation de la maladie de Crohn,
  • Une rectocolite hémorragique.

Certains effets sur le système digestif sont moins fréquents :

  • L’ulcère d’estomac
  • L’ulcère du duodénum chez les personnes âgées
  • Une stomatite ulcérative
  • Des effets sur la peau.

 

Les effets indésirables chez les patients âgés de plus de 55 ans

Les personnes âgées et les personnes ayant des antécédents d’ulcères sont surtout sujettes à des risques d’hémorragie et d’ulcération. Chez ces sujets, la dose en début de traitement doit être plus faible. Un traitement pour la protection de la muqueuse doit également le traitement par AINS.

Diverses réactions ont été enregistrées sur les patients consommant de l’Antadys.

 

Des réactions allergiques

Les réactions allergiques se manifestent généralement par :

  • Les éruptions cutanées
  • Les démangeaisons
  • Des œdèmes
  • Des urticaires
  • Des crises d’asthme
  • Un gonflement du visage ou un choc allergique
  • Très rarement, un décollement de la peau qui peut s’avérer fatal.

Ces effets indésirables sont généralement observés en début de traitement. Les premières apparitions sont surtout enregistrées pendant le premier mois de traitement. Dans ce cas, le traitement doit être interrompu immédiatement.

 

Des effets cardiovasculaires

Le traitement par AINS a rapporté quelques effets indésirables :

  • Hypertension
  • Œdème
  • Insuffisance cardiaque
  • Les pathologies suivantes sont exceptionnellement enregistrées :
  • Élévation de la pression artérielle
  • Douleur thoracique
  • Tachycardie
  • Arythmie
  • Palpitation
  • Hypotension
  • Insuffisance cardiaque congestive.

Pour les personnes ayant des antécédents d’hypertension ou d’insuffisance cardiaque, une surveillance clinique et biologique doit être effectuée. Cette recommandation permet d’éviter les cas de rétention hydrosodée et d’œdème qui ont été observés dans l’association d’un traitement par AINS.

Le flurbiprofène de doit être utilisé chez les patients présentant :

  • Une hypertension non contrôlée
  • Une insuffisance cardiaque congestive
  • Une cardiopathie ischémique ou des antécédents d’AVC.

Il est recommandé d’évaluer attentivement les bénéfices et les risques avant toute utilisation. Il s’en va de même pour les personnes présentant un risque de maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, le diabète. Une attention particulière doit également être prêtée aux personnes consommant du tabac avant la prise de ce médicament.

 

Des effets rénaux

Les individus présentant une insuffisance rénale aigüe ou IRA peuvent aussi réagir au médicament. Parmi les effets indésirables :

  • Une néphrite interstitielle
  • Une nécrose tubulaire aigüe
  • Un syndrome néphrotique
  • Une nécrose papillaire
  • Des effets sur le système nerveux central
  • Des céphalées
  • Des vertiges.

Le risque d’insuffisance rénale fonctionnelle se manifeste pendant la consommation des AINS. Ces médicaments inhibent la fonction vasodilatatrice des prostaglandines rénales et diminuent la filtration glomérulaire.

 

Autres effets indésirables

Des études cliniques et épidémiologiques ont permis d’observer une augmentation légère du risque de thrombose artérielle (infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral). Ces risques sont surtout prouvés après une utilisation prolongée et à doses élevées d’Antadys.

Les effets indésirables suivants ont également été observés :

  • Hyperkaliémie
  • Rétention hydrosodée
  • Des troubles de la vue
  • Augmentation des transaminases
  • Exceptionnellement : agranulocytose, thrombocytopénie, anémie hémolytique.

 

Que faire en cas d’effets indésirables ?

Si vous observez un effet indésirable après la prise d’Antadys, il faut arrêter immédiatement le traitement. Ensuite, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou un infirmier. Au cas où les effets indésirables ne sont pas parmi les effets déjà énoncés, vous devez également informer un spécialiste de la santé.

Il vous est également recommandé de déclarer les effets indésirables sur le système national de déclaration. Vous pouvez les renseigner sur ANSM ou Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de santé. Cette pratique permettra de recueillir le maximum d’informations et de retours afin d’améliorer la sécurité de chaque médicament.

 

Contre-indication de l’Antadys

Dans les cas suivants, l’Antadys ne doit pas être utilisé :

  • Vous êtes allergiques à un ou plusieurs composants contenus dans le médicament
  • Vous avez moins de 15 ans
  • Vous avez des antécédents d’allergie ou en cas d’asthme déclenché après la prise de ce médicament ou d’un médicament de la même classe
  • Vous êtes à 24 semaines d’aménorrhée ou plus, c’est-à-dire à partir du sixième mois de grossesse
  • Vous avez des antécédents de crises gastro-intestinaux ou des saignements ou des ulcères après utilisation des AINS
  • Vous avez des ulcères d’estomac
  • Vous avez des ulcères du duodénum (ancien, en évolution ou une récidive)
  • Vous présentez une hémorragie gastro-intestinale ou une hémorragie cérébrale ou tout autre type d’hémorragie.

En cas de maladies graves, Antadys doit être évité :

  • Maladie grave du foie comme l’insuffisance hépatocellulaire sévère
  • Maladie grave des reins comme l’insuffisance rénale sévère
  • Maladie grave du cœur comme l’insuffisance cardiaque sévère.

Avant de prendre un traitement d’Antadys, vous devez informer votre médecin dans les cas suivants :

  • Des antécédents d’asthme ou une rhinite chronique.
  • Des antécédents de sinusite chronique ou de polypes dans le nez.

Si vous poursuivez le traitement avec ces antécédents, les risques de crise d’asthme sont élevés. Ces risques sont encore plus élevés si vous avez des allergies contre l’acide acétylsalicylique ou l’aspirine et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Vous devez également informer votre médecin en cas de :

  • Antécédents digestifs comme l’ulcère de l’estomac ancien ou hémorragie digestive
  • Maladie du cœur ou du foie.

L’Antadys peut provoquer des manifestations gastro-intestinales graves en cas de traitement anticoagulant ou antiplaquettaire concomitant.

 

Autres contre-indications

Les indications suivantes concernent notamment les femmes envisageant de procréer, les femmes enceintes et allaitantes.

 

La fertilité

Chez les femmes en âge de procréer, ce médicament peut présenter des risques d’altération de fertilité. Si vous souhaitez procréer, l’utilisation de ce médicament n’est donc pas recommandée. Avant toute utilisation, conformez-vous aux instructions de votre médecin notamment si vous poursuivez un traitement sur la fonction de reproduction.

 

Grossesse

Pendant les 5 premiers mois de grossesse, ce médicament peut être administré en cas de nécessité absolue. Le traitement doit être réduit au maximum, tant en quantité qu’en durée. Il est toutefois recommandé de se référer à l’avis de votre médecin avant toute utilisation.

Dès le sixième mois de grossesse et jusqu’à ce que la grossesse arrive à terme, les AINS ont mis en évidence des effets néfastes pour l’enfant. Une fausse couche, une malformation cardiaque ou un gastroschisis sont les risques évalués après les données des études épidémiologiques. Ces risques sont dus à l’inhibition de synthèse des glandes prostaglandines. Le développement du bébé et de la grossesse peut donc être affecté.

Le risque de malformation est important, car il a augmenté de moins de 1 % à près de 1,5 %. Ce risque augmente au fur et à mesure que la durée et la quantité du médicament consommé augmentent.

 

Allaitement

Comme ce médicament peut passer dans le lait maternel, l’utilisation est déconseillée.

 

Conduite de véhicules ou de machines

Ce médicament doit être évité avant toute conduite, car il peut entraîner des vertiges

 

Dans quel cas interrompre le traitement avec l’Antadys ?

Vous devez interrompre votre traitement et avertir directement votre médecin ou les services d’urgence en cas de :

  • Hémorragie gastro-intestinale : présence de sang dans les selles ou coloration des selles en noire, rejet de sang par la bouche ou vomissements accompagnés de sang
  • Des crises d’asthme, des gonflements du cou et/ou du visage et tout autre symptôme d’allergie.

 

Les génériques de l’Antadys

La composante active de l’Antadys est le Flurbiprofène : 100mg.

Les autres composants :

  • Cellulose microcristalline (Active pH 102)
  • Silice colloïdale anhydre
  • Croscarmellose sodique type A
  • Stéarate de magnésium
  • Excipient à effet notoire :
  • Lactose monohydraté.

Le pelliculage est composé de :

  • OPADRY YS-1-1-4254 ou dioxyde de titane (E171)
  • Indigotine sur laque (E132)
  • Propylène glycol
  • Hypromellose
  • Cire de Carnauba.

 

Comment conserver l’Antadys ?

La durée de conservation de ce médicament est de 3 ans.

Quelques précautions sont à respecter pour la conservation de ce médicament :

  • Toujours tenir hors de vue et hors de portée des enfants pour éviter tous risques d’ingestion et d’accident
  • Vérifier la date de péremption avant toute consommation et respecter la date limite de consommation. La date de péremption correspond au dernier jour du mois inscrit sur l’emballage.
  • Éviter de jeter ce médicament, ni aucun autre médicament, dans les égouts et les ordures ménagères.
  • Rendez-vous chez votre pharmacien si vous avez des médicaments périmés et à jeter.

Ces précautions ont été mises en place pour éviter tout risque d’accident et pour la protection de l’environnement.

Aucune autre précaution particulière n’est exigée pour conserver ce médicament.

 

Les interactions de l’Antadys avec d’autres médicaments

L’interaction de ce médicament avec d’autres médicaments doit être surveillée.

 

Les risques liés à l’hyperkaliémie

Le risque d’hyperkaliémie peut survenir avec la prise de certains médicaments ou classes thérapeutiques comme :

  • Les sels de potassium
  • Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion ou IEC
  • Les diurétiques hyperkaliémiants
  • Les antagonistes de l’angiotensine II
  • Les AINS
  • Les héparines de bas poids moléculaires ou non fractionnées
  • Les immunosuppresseurs comme la ciclosporine ou le tacrolimus
  • Le triméthoprime.

Ces médicaments associés augmentent le risque d’hyperkaliémie. Ce risque est plus élevé avec les diurétiques épargneurs de potassium, surtout lorsque les médicaments sont associés entre eux ou avec des sels de potassium.

 

Les associations déconseillées

La prise du flurbiprofène avec certains produits nécessite une surveillance de l’état du patient.

 

Autres AINS

L’association du flurbiprofène avec d’autres AINS augmente le risque d’ulcères et d'hémorragies digestives.

La prise d’acide acétylsalicylique à dose anti-inflammatoire, soit inférieure à 1 g par prise, à raison de 3 g par jour, ou à doses antalgiques ou antipyrétiques majore également les risques d’ulcères et hémorragies digestifs.

 

Anticoagulants oraux

L’association des AINS avec des anticoagulants oraux augmente le risque d’inhibition de la fonction plaquettaire et de l’agression de la muqueuse gastroduodénale. Les AINS peuvent également augmenter les effets des anticoagulants (warfarine).

La prise de ces deux classes de médicaments ne doit être effectuée qu’en cas de nécessité majeure. Il est fortement recommandé d’effectuer une surveillance clinique et biologique stricte pendant le traitement.

 

Lithium

L’association du lithium avec ce médicament peut augmenter la lithémie jusqu’à atteindre des valeurs toxiques pour l’organisme. Il y a donc un risque de diminution de l’excrétion rénale du lithium.

La prise de ces deux classes de médicaments ne doit être effectuée qu’en cas de nécessité. Il faut surveiller étroitement la lithémie pendant le traitement et revoir la posologie de lithium pendant et après le traitement par AINS

 

Méthotrexate

En cas d’utilisation à plus de 20 mg/semaine, il y a un risque d’augmentation de toxicité hématologique du méthotrexate. Ce risque se traduit par une diminution de la clairance rénale.

En cas d’association de ces médicaments, un contrôle de l’hémogramme hebdomadaire est recommandé, notamment pendant la première semaine d’utilisation.

 

Pemetrexed

Pour les patients ayant une fonction rénale affaiblie, dont la clairance de la créatinine est entre 45 ml/mn à 80 ml/mn, il y a un risque d’augmentation de toxicité du pemetrexed. Ce risque se traduit par une diminution de la clairance rénale par AINS.

 

Cyclosporine et tacrolimus

Chez les personnes âgées, il existe un risque d’addition des effets néphrotoxiques. Il est donc important de surveiller la fonction rénale pendant le début du traitement par l’AINS.

 

Les diurétiques, les IEC et les antagonistes des récepteurs angiotensine II

Chez les sujets âgés ou déshydratés, le risque d’insuffisance rénale aigüe est à surveiller. Ce risque se traduit par une diminution de filtration glomérulaire ou des inhibitions des prostaglandines vasodilatatrices par les AINS. L’association de ces médicaments peut également diminuer l’effet antihypertenseur.

 

Autres associations à prendre en compte

  • Acide acétylsalicylique à doses anti-agrégantes (une prise de 50 mg à 375 mg par jour) : risque d’augmentation du risque d’ulcères et d’hémorragies digestifs
  • Glucocorticoïdes : majoration du risque d’ulcère et d’hémorragie gastro-intestinale
  • Anti-agrégants plaquettaires et inhibiteurs de la recapture de la sérotonine ou ISRS : élévation du risque d’hémorragie gastro-intestinale
  • Héparines non fractionnées et héparines de bas poids moléculaires à doses préventives : risque d’augmentation du risque hémorragique
  • Bêtabloquant sauf l’esmolol : réduction de l’effet antihypertenseur peut être enregistrée.

 

Incompatibilité

Sans objet.

 

Taux de remboursement de l’Antadys

En pharmacie de ville, le prix de ce médicament hors honoraire de dispensation est de 2.46 euros. L’honoraire de dispensation est de 1,02 euro. Le prix total est donc de 3.48 euros. Le remboursement de la Sécurité sociale s’élève à 65 %.

 

L’Antadys est un anti-inflammatoire qui doit toujours être pris sous avis médical. Pour les personnes ayant des risques de maladies cardiovasculaires et rénales, une surveillance du médecin doit être privilégiée. Ce sont notamment les personnes âgées de plus de 55 ans.

Pour que vous puissiez poursuivre votre traitement, il est important de respecter scrupuleusement les recommandations de votre médecin. Une bonne mutuelle vous permet de bénéficier d’un remboursement optimal de vos soins médicaux. Pour trouver la mutuelle qui répond à vos besoins, faites confiance à Santors pour vous aider à comparer les garanties des assurances.