Accueil > Les médicaments > Tout savoir sur le Cetirizine

Tout savoir sur le Cetirizine

Cetirizine: qu’est ce que c’est ?

La cétirizine est un antiallergique appartenant au groupe des médicaments dits antihistaminiques de deuxième génération, précisément à la classe des antagonistes des récepteurs de l'histamine.

Métabolite de l’hydroxyzine, la cétirizine est un antagoniste puissant et sélectif des récepteurs H1 périphériques.

La cétirizine ne présente aucun effet atropinique ni d’effet sédatifs contrairement aux antihistaminiques plus anciens.

 

Dans quelle situation doit-on utiliser la cétirizine ?

La cétirizine est généralement utilisée dans le cadre des traitements des allergies.

 

Allergie : définition

L'allergie est un phénomène d'exagération pathologique de la réponse immunitaire, en particulier la réaction inflammatoire, face à un antigène généralement étranger à l'organisme. Il s'agit donc, d'une forme d'hypersensibilité.

 

Cetirizine : ses différents usages

La cétirizine s'utilise pour le soulagement des symptômes associés aux allergies saisonnières des adultes et des enfants âgés de 2 ans et plus, notamment l'éternuement, la démangeaison du nez et de la gorge, la congestion et l'écoulement nasal et le larmoiement, la rougeur ou la démangeaison des yeux.

Le médicament est également prescrit pour traiter les signes relatifs à une réaction allergique cutanée (urticaire idiopathique chronique), dont l'urticaire et la démangeaison.

La cétirizine est aussi indiquée pour le traitement des symptômes des allergies apériodiques et de l'urticaire des adultes et des enfants âgés de 12 ans et plus.

 

Comment la cétirizine agit-elle sur l’organisme ?

La cétirizine a pour fonction de bloquer l'action d'une substance chimique naturelle produite par le corps, l'histamine.

L'histamine est responsable de nombreux symptômes apparentés à diverses allergies.

La cétirizine agit habituellement dans les 20 minutes suivant sa prise et son effet dure 24 heures.

 

Sous quelles formes la cétirizine se présente-t-elle ?

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque et sous différentes présentations pharmaceutiques.

  • Comprimés de 10 mg sécables, pelliculés, blancs, biconvexes.
  • ou solution buvable de 10 mg/ ml en gouttes.

Son prix est variable en fonction de la présentation et des laboratoires concepteurs, mais il est généralement situé entre 3€ et 6€. Le taux de remboursement est fixé à hauteur de 30 %.

 

Mode d’administration et posologie

Les comprimés ne sont pas adaptés aux enfants de moins de 6 ans au risque de provoquer une obstruction des voies respiratoires si l'enfant déglutit mal et que le comprimé passe dans la trachée (fausse route). La forme sirop est surtout indiquée chez les enfants à partir de 2 ans.

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau.

 

La posologie usuelle 

  • Chez l’adulte et l’enfant de plus de 12 ans : 1 comprimé par jour soit 10 mg/jour
  • chez l’enfant de 6 à 12 ans la dose est de 1/2 comprimé, 2 fois par jour.
  • Enfants dès l'âge de 2 ans : 5 mg par jour en 1 ou 2 prises, soit 5 gouttes 2 fois par jour ou 10 gouttes 1 fois par jour.
  • Pour les adultes âgés de 65 ans et plus, la dose quotidienne recommandée est 5 mg par jour.

L’utilisation de ce médicament chez les enfants ne devraient pas dépasser les 14 jours d'affilée.

 

Quelles doivent être les précautions d’emploi pour toutes les personnes qui prennent la cétirizine?

  • Que ce soit sous forme de comprimés ou de sirop, les traitements antihistaminiques peuvent fausser les résultats des tests cutanés d'allergie. Avant d’effectuer ce type de tests, veillez à arrêter la prise de ce médicament pendant quelques jours
  • Des précautions sont nécessaires en cas d'épilepsie, de risque de convulsions ou de prédisposition à la rétention urinaire (adénome de la prostate...).
  • Bien qu'aucune interaction nette n'ait été constatée avec l'alcool, évitez la prise de boissons alcoolisées pendant le traitement.
  • La cétirizine peut, dans de rares cas, entraîner une baisse de la vigilance. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous le supportez bien, avant de conduire ou d'utiliser une machine dangereuse.
  • La forme sirop contient 2,81 mg de sodium par ml de solution buvable (= 20 gouttes) : en tenir compte chez les personnes suivant un régime hyposodé strict.

Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'oubli d'une dose.

 

Quelles doivent être les précautions d’emploi pour les sujets âgés de 55 ans et plus ?

Pour les sujets âgé dont la fonction rénale est normale, aucun ajustement de dose n’est requis. En cas d'insuffisance rénale, une adaptation des doses est nécessaire, car environ 2/3 de la dose administrée de cétirizine sont éliminés sous forme inchangée dans les urines.

Les aînés et les personnes atteintes de troubles hépatiques ou rénaux pourraient avoir besoin d'une dose plus faible de cétirizine.

 

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la cétirizine dans les circonstances ci-après, car c’est contre-indiqué :

  • Une allergie à la cétirizine ou à l’un des ingrédients du médicament ;
  • Une allergie à l’hydroxyzine;
  • Une fonction rénale gravement réduite.

 

Peut-on utiliser la cétirizine en cas de grossesse et/ou allaitement ?

 

Grossesse 

Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. En clinique, il n'existe pas actuellement de données pertinentes sur un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de la cétirizine lorsqu'elle est administrée en début de grossesse.

En fin de grossesse l'absence d'effet anticholinergique rend son usage plus sûr par rapport à celui des antihistaminiques possédant des propriétés anticholinergiques, en termes de retentissement foetal et néonatal.

En conséquence, par mesure de précaution l'utilisation de la cétirizine doit être évitée durant les trois premiers mois de la grossesse mais doit être préférée en fin de grossesse par rapport aux antihistaminiques avec effet anticholinergique si la prescription d'un antihistaminique s'avère nécessaire.

 

Allaitement 

Du fait d'un faible passage dans le lait maternel, l'utilisation de la cétirizine n'est pas recommandée pendant l'allaitement.

 

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Dans 1 à 10 % des cas, la cétirizine est à l’origine:

  • Des somnolences,
  • fatigue,
  • nausées,
  • maux de tête,
  • sécheresse de la bouche,
  • sensations vertigineuses.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) sont:

  • La diarrhée,
  • fourmillements des extrémités,
  • démangeaisons,
  • éruption cutanée,
  • fatigue.

Rares (moins de 0,1 % des cas) sont :

  • l’agressivité,
  • confusion des idées,
  • dépression,
  • insomnie,
  • convulsions,
  • prise de poids,
  • tachycardie,
  • augmentation des transaminases.

Très rares sont :

  • Le trouble du goût,
  • malaise,
  • tremblements,
  • trouble de l'accommodation,
  • vision floue,
  • difficulté à uriner,
  • choc anaphylactique,
  • diminution du nombre des plaquettes sanguines.

La Fréquence est indéterminée pour :

  • l’augmentation de l'appétit,
  • trou de mémoire.

Des démangeaisons, parfois intenses, ont été observées à l'arrêt du traitement. Elles disparaissent spontanément, ou à la reprise du traitement.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • Des symptômes d'une grave réaction allergique:
    • une difficulté respiratoire,
    • une enflure de la bouche ou de la gorge,
    • de l'urticaire.
  • Des battements de cœur forts, rapides ou irréguliers;
  • une émission de l'urine douloureuse ou difficile.

 

En cas de surdosage, que doit-on faire ?

Une dose supérieure à 5 fois à la dose quotidienne recommandée entraîne des effets indésirables. Ces symptômes observés après un surdosage de cétirizine sont principalement associés à des effets sur le système nerveux central ou des effets suggérant une action anticholinergique comme :

  • Confusion,
  • diarrhée,
  • sensations vertigineuses,
  • fatigue, céphalées,
  • malaise,
  • mydriase,
  • prurit,
  • agitation,
  • sédation,
  • somnolence,
  • stupeur,
  • tachycardie,
  • tremblements
  • et la rétention urinaire.

Si le vomissement ne survient pas spontanément, il devra être provoqué. Un lavage gastrique est aussi recommandé. Un traitement symptomatique sera entrepris en milieu spécialisé. Il n'y a pas d'antidote spécifique. Il faudra toujours avoir à l'esprit la possibilité d'une multi-intoxication.

 

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la cétirizine et l'un des agents ci-après :

  • aclidinium;
  • aide-sommeil (par ex. zopiclone, zolpidem);
  • alcool;
  • amiodarone;
  • amphétamines (par ex. dextroamphétamine, lisdexamfétamine);
  • analgésiques narcotiques (par ex. codéine, fentanyl, oxycodone, morphine);
  • antidépresseurs tricycliques (par ex. amitriptyline, clomipramine, désipramine, trimipramine);
  • antifongiques dont nom se termine en « azole » (par ex. fluconazole, kétoconazole, voriconazole);
  • antipsychotiques (par ex. chlorpromazine, clozapine, halopéridol, olanzapine, quétiapine, rispéridone);
  • atropine;
  • azélastine;
  • barbituriques (par ex. butalbital, pentobarbital, phénobarbital);
  • belladone;
  • benzodiazépines (par ex. lorazépam, diazépam);
  • benztropine;
  • bétahistine;
  • brimonidine;
  • buspirone;
  • cannabis;
  • carvédilol;
  • chlorure de potassium;
  • cyclosporine;
  • darifénacine;
  • d'autres antihistaminiques (par ex. diphenhydramine, chlorphéniramine, hydroxyzine);
  • disopyramide;
  • diurétiques thiazidiques « pilules qui augmentent excrétion de urine » (par ex. hydrochlorothiazide, indapamide, métolazone);
  • dompéridone;
  • dronédarone;
  • éfavirenz;
  • flavoxate;
  • glucagon;
  • glycopyrrolate;
  • hyaluronidase;
  • hydrate de chloral;
  • inhibiteurs de la tyrosine kinase (par ex. dabrafénib, nilotinib, imatinib, sunitinib);
  • inhibiteurs des cholinestérases (par ex. donépézil, galantamine, rivastigmine);
  • inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS (par ex. citalopram, fluoxétine, paroxétine, sertraline);
  • ipratropium;
  • jus de pamplemousse;
  • Médicaments antiépileptiques (par ex.clobazam,lévétiracétam, phénobarbital, phénytoïne, primidone, topiramate, acide valproïque, zonisamide);
  • métroclopramide;
  • millepertuis;
  • mirabégron;
  • mirtazapine;
  • nabilone;
  • néfazodone;
  • nitroglycérine;
  • oxybate de sodium;
  • oxybutynine;
  • pramipexole;
  • quinidine;
  • quinine;
  • relaxants musculaires (par ex. baclofène, cyclobenzaprine, méthocarbamol, orphénadrine);
  • réserpine;
  • rifampine;
  • ropinirole;
  • solifénacine;
  • tapentadol;
  • tiotropium;
  • toltérodine;
  • toxine botulinique;
  • tramadol;
  • tranylcypromine;
  • trazodone;
  • uméclidinium.
  • vérapamil.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou votre pharmacien. Votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n’exige pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux.

 

Quelle est la durée et les précautions particulière de conservation ?

Pour la forme sirop,

La durée de conservation : - Avant ouverture : 3 ans. - Après ouverture : la solution se conserve au maximum 9 semaines. Les précautions particulières de conservation :

  • A conserver à une température ne dépassant pas + 25°C.
  • Pas d'exigences particulières car le médicament a une quantité de 15 ml en flacon (verre brun de type III) de 20 ml, muni d'un compte-gouttes (PEBD) fermé par un bouchon (Polypropylène) avec système de fermeture sécurité enfant.

Les comprimés ont des dates d’expiration déjà inscrite sur la boîte qu’il ne faut pas dépasser.

Un des grands avantages des antihistaminiques antiallergiques de deuxième génération est leurs effets non sédatifs, adapté à tout âge, ne gênant pas l’habitude quotidienne. Vous pouvez quand même conduire et continuez votre travail de tous les jours malgré votre allergie qui nécessite la prise de la cétirizine. Si vous cherchez un bon rapport qualité-prix, pour votre allergie, la cétirizine en promet par son délai d’action court et sa durée d’action longue, pour maintenir son efficacité.

Pour profiter d’un remboursement total des frais relatifs à vos traitements d'allergie, souscrivez à une complémentaire santé. Utilisez le comparateur de mutuelle santé Santors https://santors.fr/ pour ne pas se tromper de choix.