Accueil > Les médicaments > Tout savoir sur le Ramipril

Tout savoir sur le Ramipril

Pour en savoir davantage sur la posologie, les indications, la mode d’administration et les précautions d’emploi de ce médicament, les effets indésirables et le taux de remboursement de ce médicament, suivez cet article.

 

La présentation du RAMIPRIL MYLAN

Présenté sous forme de comprimé sécable, le Ramipril Mylan contient des substances qui agissent sur le système rénine-angiotensine. Son principe actif est le Ramipril. Ce médicament est également composé d’autres éléments comme :

  • L’hypromellose
  • La cellulose microcristalline
  • La fumarate de stéaryle sodique
  • Le bicarbonate de sodium
  • L’amidon prégélatinisé.

 

Pour quelles pathologies le Ramipril Mylan est-il prescrit ?

Le Ramipril Mylan est principalement utilisé pour :

  • Traiter l’hypertension artérielle, la néphropathie et l’insuffisance cardiaque.
  • Prévenir le risque d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral pour les patients à risque

Ce médicament est aussi prescrit après un infarctus du myocarde chez les patients ayant des signes d’insuffisance cardiaque.

 

Traitement de l’hypertension artérielle

Une maladie cardiovasculaire très fréquente, l’hypertension artérielle (HTA) est caractérisée par une élévation trop importante de pression du sang dans les artères, même si le sujet concerné est au repos.

Cette maladie silencieuse touche aussi bien les hommes que les femmes. Selon Alle-Laure Perrine de Santé Publique France, elle touche près d’un adulte sur 3.

L’augmentation de la tension artérielle chez les séniors est d’ailleurs très fréquente. Avec l’âge, les artères perdent leur élasticité et leur dilatation se modifie ainsi. Or, d’après l’OMS, la HTA est le premier facteur de risque d’AVC ou d’accident vasculaire cérébral. Au niveau mondial, le taux de mortalité lié aux AVC est de 54 %.

Les hypertendus doivent ainsi contrôler leur état de santé et mesurer régulièrement leur tension artérielle afin de prévenir les dangers de l’hypertension. Le médecin peut aussi prescrire un traitement médical adapté.

Le RAMIPRIL MYLAN est un médicament antihypertenseur. Il agit en bloquant la formation d’une substance appelée « angiotensine II », une responsable d’une contraction des artères qui provoque une tension artérielle élevée et qui fatigue le cœur. Ce médicament aide également les vaisseaux sanguins à se relâcher et à se dilater.

 

Traitement de la néphropathie

La néphropathie est une maladie du rein, dont les causes sont multiples (diabète, maladies auto-immunes, hypercalcémie, infection…).

Différents types d’affections néphrologiques existent. Parmi ceux-ci figurent :

  • La néphropathie glomérulaire (diabétique et non-diabétique)
  • La néphropathie tubulaire et interstitielle
  • La néphropathie vasculaire.

Ces maladies peuvent être traitées par le RAMIPRIL MYLAN. Ce dernier aide à prévenir les problèmes rénaux ou à éviter l’aggravation de la pathologie chez les patients diabétiques ou non-diabétiques).

 

Traitement de l’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque se définit par une difficulté, voire une incapacité, du cœur à pomper le sang nécessaire pour répondre aux besoins de l’ensemble de l’organisme. « La France compte 1 million d’insuffisants cardiaques » selon la Fédération Française de la Cardiologie.

Hommes et femmes peuvent être concernés par cette maladie. L’insuffisance peut même survenir pendant l’enfance ou la grossesse et, dans la plupart des cas, chez des sujets âgés ou très âgés.

L’insuffisance cardiaque peut être diastolique (anomalie au niveau de la contraction du muscle cardiaque de remplissage) ou systolique (anomalie au niveau de la contraction du muscle cardiaque ventriculaire).

Un infarctus du myocarde (muscle cardiaque endommagé) ou une hypertension artérielle sont souvent les principales causes d’une insuffisance cardiaque.

Les signes sont un essoufflement, fatigue, rythme cardiaque anormal et gonflement de certaines parties du corps (foie, jambes, veines du cou…) et gorgées d’œdème.

RAMIPRIL MYLAN peut être indiqué pour traiter l’insuffisance cardiaque. Ce médicament aide le cœur à effectuer le pompage du sang à travers l’organisme.

 

Prévention de risque d’infarctus du myocarde

Un infarctus du myocarde (IDM), également appelé syndrome coronaire aigu ou crise cardiaque, est une nécrose, voire une destruction du muscle cardiaque. Elle résulte d’un spasme coronarien, d’une thrombose ou d’un caillot qui se forme et qui obstrue une artère du cœur. Cette obstruction artérielle entraîne un manque d’apport en oxygène dans l’organe.

L’hypertension artérielle, l’alcool, le tabagisme, le stress, l’hypothyroïdie, l’obésité, l’excès de cholestérol, tels sont les principaux facteurs d’un infarctus du myocarde

Pour les symptômes, au début, une oppression thoracique et une forte douleur dans la poitrine, en arrière du sternum (une angine de poitrine), sont ressenties.

La douleur s’accentue, même au repos, et persiste pendant plus de 30 minutes. Ensuite, selon l’étendue de la nécrose, d’autres signes comme des difficultés respiratoires, des douleurs (au niveau du thorax, des bras, du dos, de l’épaule, du cou, des poignets ou de la mâchoire), un essoufflement, une pâleur, de la sueur, de la fatigue, un étourdissement, des vomissements ou nausées peuvent apparaître.

Le médecin peut prescrire le RAMIPRIL MYLAN afin de réduire le risque d’avoir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

À NOTER, UN INFARCTUS DU MYOCARDE EST UNE SITUATION D’URGENCE ! VOUS DEVEZ TOUT DE SUITE APPELER LE SAMU (15) POUR UNE PRISE EN CHARGE IMMÉDIATE.

 

Après un infarctus du myocarde

Après avoir reçu le traitement nécessaire, une personne victime d’un infarctus du myocarde ou d’une crise cardiaque doit recevoir un traitement de longue durée pour éviter toutes complications dans l’avenir.

En effet, un infarctus du myocarde augmenter les risques de récidive. Cela peut aussi causer une insuffisance cardiaque chronique ou un accident vasculaire cérébral.

 

Mode d’administration du Ramipril Mylan

Le Ramipril Mylan s’administre par voie orale.

Les comprimés sécables doivent être avalés directement en entier, sans être croqués ou écrasés, et avec un peu d’eau.

Le Ramipril Mylan peut être pris avant, au cours ou après le repas et au même moment de la journée.

 

Posologie du Ramipril Mylan

Ce médicament nécessite une prescription médicale et est réservé à l’adulte. Son utilisation est déconseillée chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans.

Le Ramipril Mylan existe sous de nombreux dosages :

  • RAMIPRIL MYLAN 1,25 mg
  • RAMIPRIL MYLAN 2,25 mg
  • RAMIPRIL MYLAN 5 mg
  • RAMIPRIL MYLAN 10 mg

En ce qui concerne la posologie usuelle, elle dépend de la pathologie dont souffre le patient, son poids et son âge. Cependant, la dose usuelle de départ de RAMIPRIL est de 1,25 mg ou de 2,5 mg, une fois par jour.

La dose cible est en général de 10 mg, en une prise quotidienne, si le patient tolère bien la substance active du médicament.

De ce fait, il se peut que le médecin double la quantité du RAMIPRIL après une semaine ou toutes les 2 ou 4 semaines, selon les circonstances. Toutefois, cette posologie ne doit pas dépasser de 10 mg par jour.

 

Pour traiter une hypertension artérielle

Au début du traitement, la dose de RAMIPRIL MYLAN recommandée est de 1,25 (chez les patients ayant un système rénine-angiotensine-aldostérone) ou de 2,5 mg une fois par jour. Ensuite, le médecin pourra ajuster la posologie en fonction du cas du patient et jusqu’à ce que la pression artérielle soit normale.

 

Pour traiter la néphropathie

Pour les patients non-diabétiques et diabétiques avec une microalbuminurie, la dose initiale habituelle est de 1,25 mg de RAMIPRIL MYLAN une fois par jour. Cette quantité sera par la suite doublée. Elle montera donc à 2,5 mg après deux semaines, puis 5 mg près 2 semaines supplémentaires.

Pour les patients diabétiques avec un facteur de risque cardiovasculaire, le traitement peut débuter à une dose de 2,5 mg une fois par jour. Après 2 semaines, cette dose peut être doublée.

 

Pour traiter une insuffisance cardiaque

Au début du traitement, il est conseillé de prendre du RAMIPRIL MYLAN à 1,25 mg par jour. Cette dose quotidienne pourra, par la suite, être doublée toutes les unes ou deux semaines, et ce, tout en tenant compte de la dose maximale de 10 mg par jour.

 

Pour réduire le risque d’un AVC ou d’avoir une crise cardiaque

Dans la prévention des patients présentant une maladie cardiovasculaire (ayant des antécédents de maladie coronaire, d’artériopathie périphérique ou d’AVC) ou diabétiques avec un risque cardiovasculaire, la dose de départ recommandée est de 2,5 mg de RAMIPRIL MYLAN en une prise quotidienne.

Cette posologie sera graduellement augmentée après une ou deux semaines jusqu’à ce qu’on atteint la dose cible de 10 mg en une fois par jour, si le RAMIPRIL est bien toléré par le patient.

 

Pour traiter un patient ayant subi une crise cardiaque

À la suite d’un infarctus du myocarde, 48 heures après la crise cardiaque, dès que le patient est dans un état stable et que les conditions le permettent, une dose initiale de RAMIPRIL MYLAN de 1,5 mg ou de 2,5 mg sera administrée deux fois par jour pendant 2 ou 3 jours jusqu’à atteindre les 5 mg deux fois par jour.

À noter que si le patient ne tolère pas la dose de 2,5 mg par jour, il ne doit plus continuer le traitement.

 

Quelques cas particuliers

 

Pour les patients traités par diurétique

La prise de RAMIPRIL MYLAN peut entraîner une baisse de tension ou une hypotension, surtout durant les premiers jours de mise en route. Ainsi, pour un patient déjà sous traitement par diurétique (pilules qui augmentent l’excrétion de l’urine), le médecin peut changer la posologie habituelle de celui-ci, ou l’arrêter 2 à 3 jours avant de commencer le traitement par RAMIPRIL MYLAN comprimé sécable. Cela permet d’éviter une déplétion hydrosodée, un syndrome de perte de sel, chez le patient.

Si le patient continue de prendre des diurétiques, la dose de RAMIPRIL MYLAN est de 1,25 mg au départ. Le médecin continue à surveiller la kaliémie et la fonction rénale du sujet jusqu’à ce que la dose du médicament soit ajustée.

 

Pour les patients présentant une insuffisance rénale

Chez les sujets ayant une insuffisance rénale, la dose quotidienne de RAMIPRIL MYLAN dépend de la clairance de la créatinine. Si celle-ci est :

  • Entre 10 et 30 mL/min, la dose quotidienne de départ recommandée est de 1,25 mg. La posologie maximale de 5 mg par prise par jour.
  • 30 et 60 mL/min, la dose initiale quotidienne reste 2,5 mg et la dose maximale est de 5 mg/jour.
  • Supérieure ou égale à 60 mL/min, la dose initiale de 2,5 mg par jour est maintenue, avec une augmentation (toutes les unes ou deux semaines) jusqu’à atteindre la dose maximale quotidienne (10 mg).

Si le patient est en hémodialyse, la dose de départ de RAMIPRIL MYLAN est de 1,25 mg par jour. La dose maximale de 5 mg/j doit être respectée.

Notons que pour ces patients, le médicament doit être pris quelques heures après la séance.

 

Pour les patients avec une insuffisance hépatique

Les patients insuffisants hépatiques hypertendus sous traitement par RAMIPRIL MYLAN nécessitent une surveillance médicale accrue. Concernant la posologie, on débute avec 1,25 mg par jour et la dose quotidienne maximale est de 2,5 mg/j.

 

Pour les sujets âgés

La dose usuelle de départ pour les personnes âgées, très âgées et frêles est plus faible (1,25 mg/j). Le médecin ajuste la dose lentement, car ce médicament entraîne des effets indésirables chez ces patients.

RESPECTEZ LA POSOLOGIE INDIQUÉE PAR VOTRE MÉDECIN. EN CAS DE DOUTE, IL EST TOUJOURS INDISPENSABLE DE DEMANDER L’AVIS DE VOTRE MÉDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

 

Les effets indésirables connus du RAMIPRIL MYLAN

Le RAMIPRIL MYLAN peut occasionner chez certaines personnes des effets non souhaités, plus ou moins gênants.

 

Effets indésirables fréquents

Ces effets affectent au moins une personne sur 10 :

  • Des maux de tête, de la fatigue, des étourdissements ou une sensation de tête légère
  • Une sinusite, une bronchite ou une toux sèche irritative
  • Une hypotension ou une pression artérielle basse, un évanouissement, une sensation de vertige surtout lorsque vous vous levez ou vous asseyez rapidement
  • Une inflammation gastro-intestinale, des nausées, vomissements, diarrhées, une indigestion…
  • Une élévation de taux de potassium dans le sang
  • Des douleurs thoraciques
  • Des douleurs musculaires ou des crampes
  • Des réactions allergiques (éruption cutanée, œdème de Quincke, démangeaisons).

 

Effets indésirables peu fréquents

Ces effets affectent au moins un patient sur 100 :

  • Vertiges, problèmes d’équilibres, tremblements, fourmillement, sensation de brûlure
  • Fourmillements, bouffée de chaleur, transpiration excessive inhabituelle
  • Humeur dépressive, anxiété, agitation, nervosité inhabituelle, troubles de sommeil
  • Difficultés à respirer, congestion nasale ou asthme aggravé
  • Palpitation, tachycardie, battements cardiaques anormaux ou irréguliers
  • Angioedème intestinal ou gonflement intestinal dont les symptômes sont des vomissements, diarrhée, douleurs abdominales
  • Brûlure d’estomac, constipation
  • Sécheresse buccale
  • Perte d’appétit ou anorexie
  • Troubles visuels et conjonctivite
  • Douleurs articulaires
  • Fièvre
  • Altération de la fonction hépatique, rénale ou pancréatique
  • Augmentation du volume d’urine émise dans la journée
  • Éosinophilie ou niveau élevé des globules blancs dans le sang
  • Baisse de la libido aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

 

Effets indésirables rares

Les effets suivants affectent une personne sur 1 000 :

  • Rougeurs et gonflement de la langue
  • Tremblements avec une sensation de faiblesse
  • Bourdonnement d’oreilles et troubles d’audition
  • Baisse du niveau de globules rouges ou du taux d’hémoglobine
  • Des troubles dermatologiques comme le rash cutané ou maculopapuleux, avec des démangeaisons et grosseurs, des taches sur la peau…
  • Onycholyse ou décollement/chute de l’ongle
  • Ecchymoses cutanées
  • Yeux rouges, irrités, gonflés ou larmoyants.

 

Effets indésirables très rares

Il se peut qu’un patient sous RAMIPRIL MYLAN ait une sensibilité inhabituelle au soleil. Cet effet secondaire est toutefois très rare et ne touche qu’une personne sur 10 000.

 

D’autres effets secondaires rapportés

D’autres effets secondaires peuvent également survenir au cours de la prise de RAMIPRIL MYLAN :

  • Problèmes de concentration
  • Bouche gonflée
  • Baisse inhabituelle du taux de sodium dans le sang
  • Gynécomastie ou développement de la taille des seins chez les hommes
  • Alopécie ou perte des cheveux
  • Syndrome de Raynaud qui est caractérisé par une insensibilité et un refroidissement de certaines zones du corps, surtout les doigts et les orteils
  • Perte ou modification de l’odorat
  • Signes de saignement (du nez, des gencives, dans l’urine...).

Si vous remarquez d’autres effets non souhaités non mentionnés, ou si certains signes deviennent inquiétants, consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

 

Précautions d’emploi et mises en garde spéciales

Votre médecin doit connaître votre état de santé, vos problèmes de santé divers, les traitements médicaux que vous suivez ainsi que vos allergies avoir avant de vous prescrire le traitement par RAMIPRIL MYLAN. Suite à ces nombreux effets secondaires mentionnés dessus, l’utilisation de ce médicament nécessite beaucoup de précautions.

Il est conseillé de cesser sans attendre la prise de RAMIPRIL MYLAN dans les cas ci-après :

  • Un angioœdème ou des signes d’une réaction allergique qui se manifestent par une difficulté respiratoire, un gonflement de la bouche, des lèvres ou de la gorge, une boursouflure du visage, une urticaire…
  • Des réactions cutanées sévères
  • Des symptômes d’un AVC ou d’un infarctus du myocarde qui apparaissent.

Informez immédiatement votre médecin si :

  • Vous avez des symptômes comme du blanc dans les yeux, un jaunissement de la peau, une fièvre, une perte d’appétit, une sensation de malaise, une douleur abdominale, des vomissements ou de la nausée, une augmentation de volume des ganglions. Vous pouvez aussi présenter des troubles hépatiques. Une surveillance médicale est nécessaire durant le traitement par IEC dont le RAMIPRIL.
  • Vous avez une toux sèche et persistante.
  • Une perte de grande quantité de sels ou de fluides corporels suite à des vomissements, une diarrhée, un régime pauvre en sel ou une prise de diurétiques.

Tout au long du traitement, le médecin effectue :

  • Des analyses pour surveiller le taux de globules blancs ou de globules rouges dans le sang, pour éviter les désordres sanguins et pour surveiller le taux de potassium sanguin.
  • Un contrôle de la fonction rénale avant et tout au long du traitement. En cas de maladies rénales, ce médicament peut s’accumuler dans le corps. À l’inverse, le RAMIPRIL peut aussi engendrer une diminution de la fonction rénale.
  • Un contrôle de la pression artérielle régulier aux patients ayant un système rénine-angiotensine-aldostérone fortement activé. Cela permet d’éviter un risque d’étourdissement, d’hypotension ou de chute brutale de la pression artérielle.

Si vous allez subir une intervention chirurgicale plus ou moins majeure où vous allez recevoir un anesthésique, votre médecin être au courant de cette opération, et votre anesthésiologiste doit savoir que vous prenez ce médicament.

De même, le patient doit tenir informer le médecin s’il :

  • Souffre d’une maladie vasculaire du collagène (sclérodermie, lupus érythémateux systémique…)
  • Suit un traitement par diurétique
  • Est diabétique ou en insuffisance cardiaque
  • Prévoit un traitement pour réduire une allergie aux piqûres d’abeille ou de guêpe. La prise d’un inhibiteur de l’enzyme de conversion peut provoquer des réactions anaphylactiques et anaphylactoïdes au venin d'insecte et à d'autres allergènes. Pendant la désensibilisation, il faut donc interrompre temporairement votre médicament.

Les sujets âgés sont beaucoup plus sensibles aux effets du RAMIPRIL. L’utilisation de ce médicament chez les séniors exige ainsi une surveillance médicale spécifique avec un contrôle plus fréquent.

 

Grossesse et allaitement

Le traitement par RAMIPRIL MYLAN doit être arrêté durant la grossesse, car cela peut nuire l’enfant à naître et même causer sa mort. Il en est de même durant la planification d’une grossesse ou au cours de l’allaitement puisque le médicament passe dans le lait maternel.

 

Contre-indications du RAMIPRIL MYLAN

Ce médicament est contre-indiqué dans les cas suivants :

  • Une allergie ou une hypersensibilité au Ramipril, à tout autre IEC ou à l’un des excipients qui composent ce médicament
  • Un antécédent d’allergie grave ou angioœdème
  • Une pression artérielle basse ou instable
  • Un traitement par dialyse ou tout autre type de filtration sanguine en cours
  • Une sténose de l’artère rénale ou des problèmes rénaux qui peuvent engendrer une réduction de l’apport du sang au rein.

Les femmes enceintes et allaitantes doivent également éviter la prise du RAMIPRIL MYLAN comprimé sécable.

 

Les interactions du RAMIPRIL MYLAN avec d’autres médicaments

LE PATIENT EST TENU DE SIGNALER SYSTÉMATIQUEMENT SON MÉDECIN OU SON PHARMACIEN DE L'EXISTENCE D’AUTRES TRAITEMENTS DANS LE PASSE, EN COURS OU À VENIR.

 

Associations contre-indiquées

L’association du Sacubitril/valsartan et du Ramipril est contre-indiquée, car cela augmente le risque d’angioœdème. Si vous devez prendre ce dernier, veillez à ce que le traitement ne soit initié que 36 heures après la consommation de la dernière dose de Ramipril.

 

Associations déconseillées

L’association de RAMIPRIL MYLAN avec les médicaments ou les substances qui suivent sont à prendre en compte :

  • Racécadotril
  • Diurétiques, suppléments potassiques ou substituts de sel qui contiennent du potassium
  • Anti-inflammatoires non-stéroïdiens
  • Ciclosporine
  • Héparine
  • Substances qui augmentent les taux plasmatiques du potassium comme les sels de potassium
  • Diurétiques ou d’autres agents antihypertenseurs
  • Des substances qui peuvent abaisser la pression artérielle (nitrates, antidépresseurs tricycliques, anesthésiques, boissons alcooliques, doxazosine, térazosine…)
  • Des substances pouvant modifier la numération sanguine, corticoïde, procaïnamide, allopurinol, immunosuppresseur, cytostatique…
  • Sympathomimétiques vasopresseurs ou d’autres substances comme la dopamine et l’isoprotérénol
  • Agents antidiabétiques
  • Chimiothérapie.

 

Les génériques du RAMIPRIL, comprimé sécable

Ce médicament est disponible sous diverses marques ou sous différentes présentations :

  • RAMIPRIL MYLAN
  • RAMIPRIL BIOGARAN
  • RAMIPRIL ZENTIVA
  • RAMIPRIL SANDOZ
  • RAMIPRIL ALMUS
  • RAMIPRIL ALTER
  • RAMIPRIL ARROW GENERIQUES
  • RAMIPRIL ARROW LAB
  • RAMIPRIL BOUCHARA RECORDATI
  • RAMIPRIL CRISTERS
  • RAMIPRIL EG
  • RAMIPRIL EVOLUGEN
  • RAMIPRIL KRKA
  • RAMIPRIL RPG
  • RAMIPRIL TEVA SANTE
  • RAMIPRIL ZYDUS FRANCE

 

La conservation du RAMIPRIL MYLAN, comprimé sécable

Comme tout médicament, le RAMIPRIL MYLAN est à tenir hors de la vue et de la portée des enfants. Conservez-le dans un endroit sec en dessous de 25 °C. Ne l’utilisez pas après la date de péremption indiquée.

Le RAMIPRIL MYLAN est un médicament antihypertenseur appartenant à la famille des inhibiteurs d’enzyme de conversion (IEC). Son utilisation nécessite une prescription médicale. Tout au long du traitement, de nombreuses précautions sont à prendre. La surveillance médicale avec un contrôle de la pression artérielle fréquente est importante, notamment pour les sujets âgés.Le prix du RAMIPRIL MYLAN se diffère d’un pharmacien à l’autre. Le taux de remboursement de la Sécurité sociale s’élève à 65 %. La mutuelle santé peut couvrir le reste. Souscrire à un complémentaire santé est donc avantageux pour vous. Pour trouver la formule qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget, utilisez le comparateur en ligne Santors.