Accueil > Les médicaments > Tout savoir sur le Seroplex

Tout savoir sur le Seroplex

Indications du seroplex

Le serotex peut être utilisé pour traiter différentes pathologies.

 

L’épisode dépressif majeur

La dépression peut être due à une tristesse, à une douleur morale, à une perte d’énergie, à une perte ou à une augmentation du poids, à un sentiment d’inutilité ou aux troubles du sommeil. Il existe trois formes d’états dépressifs :

  • L’état dépressif mélancolique : il s’agit d’une forme de dépression majeure. Les personnes souffrant de ce type de dépression ont une tendance suicidaire. Les dépressions s’alternent souvent avec des périodes d’agitation. Cela peut entraîner la psychose maniaco-dépressive.
  • L’état dépressif réactionnel : la perte d’un proche, la séparation ou d’autres traumatismes psychiques ainsi qu’une maladie grave peuvent entraîner ce type de dépression. Celle-ci se traduit par des pleurs, un repli sur soi, une tristesse, des troubles du sommeil et même de la colère. Bien que ces réactions soient normales, elles peuvent provoquer une maladie dépressive.
  • L’état dépressif névrotique : la névrose dépressive est l’état dépressif le plus fréquent. Sa source est souvent l’anxiété qui est provoquée par des conflits de personnalités.

 

Le trouble panique avec ou sans agoraphobie

Un trouble ou une attaque de panique se manifeste par une sensation croissante de peur. Des palpitations, des sensations de fourmillements, des tremblements, des sueurs, une impression d’étouffer ou de s’étrangler peuvent accompagner ce sentiment de peur.

 

L’anxiété généralisée

L’anxiété généralisée se traduit par une sensation désagréable à cause d’une impression de danger indéterminé. Différentes sensations comme une agitation, un malaise, une impuissance, une accélération du rythme cardiaque accompagnent ce sentiment.

 

Le trouble obsessionnel compulsif

Le TOC (trouble obsessionnel compulsif) est une forme de névrose obsessionnelle qui se manifeste par une idée absurde que le sujet cherche à combattre. Il se met toujours à vérifier le bien ou le mal fondé de son hypothèse. Il existe plusieurs types d’états névrotiques tels que la forme majeure d’anxiété, l’angoisse, l’hystérie et la phobie. La phobie sociale fait aussi partie des maladies que le seroplex traite.

 

Posologie et mode d’administration

Le seroplex se prend par voie orale. Cependant, sa posologie dépend de la maladie à traiter et de l’âge du sujet en question.

 

Pour l’épisode dépressif majeur

Dans le cas de l’épisode dépressif majeur, le patient doit prendre 10 mg de seroplex au quotidien. La dose peut être augmentée à 20 mg selon chaque patient. Le résultat ne se remarque qu’au bout de 2 à 4 semaines de traitement.

Pour que le traitement soit efficace, poursuivez encore pendant 6 mois la thérapie après l’absence des symptômes.

 

Pour le trouble de panique avec ou sans agoraphobie

En cas de trouble de panique avec ou sans agoraphobie, les patients doivent prendre 5 mg de seroplex par jour. À partir de la deuxième semaine de thérapie, une augmentation de 10 mg est envisageable. La dose peut être portée à 20 mg selon le cas de chaque sujet.

Le résultat ne se constate qu’après 3 mois de traitement. Toutefois, il doit être poursuivi durant plusieurs mois afin d’être efficace.

 

Pour le trouble d’anxiété sociale

Dans le cas de trouble d’anxiété sociale, le patient doit prendre 10 mg de seroplex par jour. Pour que les symptômes disparaissent, une thérapie entre 2 et 4 semaines est suffisante. Selon l’état de santé du sujet, la dose peut être diminuée à 5 mg par jour ou augmentée à 20 mg par jour. Pour prévenir les rechutes, prolongez la thérapie de 12 semaines.

Le traitement médicamenteux est recommandé dans le cas où cette maladie impacte sur les activités professionnelles et sociales du patient.

 

Pour l’anxiété généralisée

Pour les patients qui souffrent d’anxiété généralisée, une prise de 10 mg de seroplex par jour est recommandée. La dose peut être portée à 20 mg selon le cas du sujet.

 

Pour les troubles obsessionnels compulsifs

Les sujets souffrants de troubles obsessionnels compulsifs doivent prendre par jour 10 mg de seroplex. Cette dose peut être augmentée à 20 mg en fonction de l’état de santé de chaque patient. Pour être efficace, le traitement doit s’étendre sur une longue période.

Si les sujets sont des personnes âgées de plus de 65 ans, la dose normale est de 5 mg par jour. Elle peut être augmentée à 10 mg selon l’état de chaque patient. Si le senior souffre d’une insuffisance hépatique, il doit prendre au quotidien 5 mg de seroplex durant les deux premières semaines. Une augmentation à 10 mg est envisageable selon l’état du patient.

Chez les personnes âgées qui souffrent des métaboliseurs lents de l’isoenzyme CYP2C19, la posologie normale est de 5 mg par jour.

 

Mode d’emploi du seroplex

Le traitement d’escitalopram ne doit pas être arrêté brusquement. L’arrêt doit être progressif. Il doit s’étendre sur une période de 1 à 2 semaines. Dans le cas où des signes douteux apparaissent au moment où vous comptez arrêter votre thérapie de seroplex, vous pouvez être amené à prendre la dose habituelle. Votre médecin peut vous prescrire une autre solution ultérieurement.

 

Les effets indésirables du seroplex

Le seroplex peut provoquer quelques effets indésirables :

  • Thrombocytopénie ;
  • Réaction anaphylactique ;
  • Perte d’appétit ;
  • Sécrétion anormale d’ADH ;
  • Augmentation de l’appétit ;
  • Anorexie ;
  • Hyponatrémie ;
  • Anxiété ;
  • Réduction de la libido ;
  • Absence d’orgasme chez la femme ;
  • Songes bizarres ;
  • Bruxisme ;
  • Nervosité ;
  • Agitation ;
  • Agressivité ;
  • Crise de panique ;
  • Hallucination ;
  • Problèmes de personnalité
  • Insomnie ;
  • Tendance suicidaire ;
  • Somnolence ;
  • Céphalée ;
  • Sensation de vertige ;
  • Dysgueusie ;
  • Problèmes de sommeil ;
  • Tremblement ;
  • Paresthésie ;
  • Mouvements anormaux ;
  • Dyskinésie ;
  • Syncope ;
  • Convulsions ;
  • Syndrome sérotoninergique ;
  • Irritabilité ;
  • Instabilité émotionnelle ;
  • Palpitation ;
  • Fracture osseuse ;
  • Rêves intenses ;
  • Œdème ;
  • Fièvre ;
  • Sensation de choc électrique ;
  • Ménorragie ;
  • Métrorragie ;
  • Fatigue ;
  • Priapisme ;
  • Galactorrhée ;
  • Impuissance ;
  • Myalgie ;
  • Rétention urinaire ;
  • Arthralgie ;
  • Angioedème ;
  • Ecchymose ;
  • Impuissance ;
  • Urticaire ;
  • Alopécie ;
  • Hypersudation ;
  • Anomalie du bilan hépatique ;
  • Hépatite ;
  • Nausée ;
  • Constipation ;
  • Diarrhée ;
  • Epistaxis ;
  • Vomissement ;
  • Bâillement ;
  • Sinusite ;
  • Hypotension orthostatique ;
  • Arythmie ventriculaire ;
  • Tachycardie ;
  • Acouphènes ;
  • Mydriase ;
  • Akathisie
  • Problèmes de la vue ;
  • Agitation psychomotrice.

Pour bénéficier d’un bon suivi médical, n’hésitez pas à déclarer les effets indésirables que vous rencontrez au cours de votre traitement de seroplex.

 

Les contre-indications de l’esciotalopram

Chez certaines personnes, la prise de l’esciotalopram est interdite :

  • Personnes souffrant d’une hypersensibilité escitalopram ;
  • Personnes sujettes à un allongement de l’intervalle QT ;
  • Enfants moins de 6 ans ;
  • Personnes épileptiques ;
  • Femmes en train d’allaiter ;
  • Enfants entre 6 et 18 ans ;
  • Personnes consommant de l’alcool.

 

Les précautions d’emploi

Chez certaines personnes, quelques précautions sont à prendre avant qu’elles prennent le seroplex.

 

Chez la population pédiatrique

Chez les adolescents de moins de 18 ans et les enfants, l’emploi du seroplex est interdit. Selon des études cliniques, cette catégorie de population adopte des comportements suicidaires ou hostiles après avoir mangé ce médicament. Par contre, si le traitement chez ces types de personnes est obligatoire, un suivi doit être mis en place.

 

Chez les personnes souffrant d’anxiété paradoxale

Au commencement de la thérapie, les sujets qui souffrent d’anxiété paradoxale manifestent souvent une aggravation des signes anxieux. Cependant, ces derniers disparaissent après deux semaines de traitement. Pour limiter ce risque d’effet anxiogène, débutez la thérapie avec une faible dose.

 

Chez les patients souffrant de convulsions

Le traitement en seroplex chez les sujets qui souffrent de convulsions doit être arrêté, surtout si la fréquence de la crise augmente. Chez les personnes qui présentent une épilepsie contrôlée, un suivi médical des patients est de mise.

 

Chez les sujets présentant des épisodes maniaques

Les sujets qui présentent des antécédents d’épisodes maniaques ou d’hypomanie doivent prendre quelques précautions avant de suivre un traitement de seroplex. Par contre, en cas d’accès maniaque, la thérapie doit être immédiatement arrêtée.

 

Chez les personnes diabétiques

Le traitement de seroplex chez les personnes diabétiques peut bouleverser l’équilibre de leur glycémie. Voilà pourquoi un ajustement de la dose d’insuline ou d’antidiabétiques oraux est obligatoire.

 

Mise en garde sur l’utilisation du seroplex

Avant de suivre le traitement en seroplex, voici quelques mises en garde que vous devez connaître.

 

Aggravation clinique, idées suicidaires ou suicide

Les pensées suicidaires, l’idée de suicide et l’auto-agressivité apparaissent au cours des premières semaines de la thérapie, voire jusqu’à la disparition des signes. En attendant que le patient se rétablisse, un suivi est indispensable. Concernant les sujets qui souffrent d’un épisode dépressif majeur, des précautions spécifiques sont à prendre.

Chez les personnes qui manifestent des comportements suicidaires avant même de commencer le traitement de seroplex, il faut redoubler de vigilance. Les risques de suicide sont plus élevés chez les personnes âgées de 25 ans qui suivent cette thérapie. Ainsi, avant de prescrire ce médicament à des patients, il est important de les avertir sur ces différentes complications. Ils doivent aussi aviser le médecin dès qu’un de ces symptômes se produisent.

 

Akathisie et impatience psychomotrice

Le traitement en seroplex peut provoquer une akathisie. C’est une maladie qui se traduit par un besoin de bouger souvent ou une difficulté à rester assis ou debout tranquillement. Ces problèmes se manifestent au cours des premières semaines de la thérapie. Dans cette circonstance, une augmentation de la dose du médicament est dangereuse pour le patient.

 

Hyponatrémie

Chez les personnes âgées et les sujets qui présentent une cirrhose, le seroplex est à utiliser avec prudence. Ce médicament provoque une hyponatrémie chez cette catégorie de population.

 

Hémorragie

Le traitement de seroplex peut entraîner des troubles hémorragiques cutanés comme le purpura et les ecchymoses. C’est la raison pour laquelle il est à utiliser avec prudence chez les personnes qui suivent un traitement anticoagulant oral et un traitement médicamenteux ou qui présentent une tendance aux hémorragies.

 

Syndromes sérotoninergiques

Des précautions sont à prendre chez les patients qui suivent à la fois un traitement à l’escitalopram et un traitement médicamenteux sérotoninergiques tels que le trytophane, le tramadol, les triptans et le sumatriptan. Des effets secondaires tels que des tremblements, des myoclonies ou une agitation peuvent survenir. Si c’est le cas, arrêtez de suite le traitement et suivez une thérapie symptomatique.

 

Millepertuis

Les personnes qui suivent un traitement à partir de plantes qui contiennent du millepertuis ou Hypericum perforatum ne doivent pas prendre du seroplex. Cela risque d’accentuer les effets indésirables.

 

Coronaropathie

Les patients qui présentent une coronaropathie doit doubler de vigilance lorsqu’ils suivent un traitement de seroplex.

 

Allongement de l’intervalle QT

Les femmes qui manifestent des pathologies cardiaques, un allongement de l’intervalle QT préexistant ou une hypokaliémie et les personnes qui présentent une arythmie ventriculaire doivent être vigilants en suivant le traitement de seroplex. Cela peut entraîner l’allongement dose-dépendant.

Les personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque, d’infarctus aigu du myocarde récent et de la bradycardie significative doivent être aussi prudentes quant à la prise de seroplex. Chez les patients qui présentent une hypomagnésémie ou une hypokéliémie, les problèmes doivent être réglés avant de commencer le traitement escitalopram.

Les sujets qui présentent une pathologie cardiaque doivent effectuer un contrôle de l’électrocardiogramme (ECG) avant de commencer un traitement d’esciotalopram. Si certains patients manifestent des signes d’arythmie cardiaque au cours de la thérapie, la réalisation d’un ECG est obligatoire. Le traitement doit être interrompu.

 

Glaucome à angle fermé

La prise de seroplex peut provoquer des problèmes au niveau du diamètre de la pupille et entraîner une mydriase. Cela peut augmenter le risque de la formation de glaucome à angle fermé. Les patients qui souffrent de cette maladie ou qui présentent des antécédents de glaucome doivent faire attention à l’emploi de l’escitalopram.

 

Risque sur l’arrêt brusque du traitement

L’interruption subite de votre traitement de seroplex peut entraîner l’apparition de symptômes de sevrage. Selon des études cliniques, les effets indésirables se manifestent chez 25 % des personnes traitées par seroplex et 15 % des sujets qui sont sous placebo. La manifestation de ces comportements bizarres varie en fonction de la posologie, de la durée du traitement et de la diminution de la dose.

Les conséquences de l’arrêt brusque du traitement d’esciotalopram sont nombreuses :

  • Perturbations sensorielles ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Agitation ou anxiété ;
  • Sensations vertigineuses ;
  • Céphalées ;
  • Vomissements ou nausées ;
  • Confusion ;
  • Tremblements ;
  • Palpitations ;
  • Troubles visuels ;
  • Hypersudation ;
  • Diarrhée ;
  • Irritabilité ;
  • Instabilité émotionnelle.

Selon l’état de chaque patient, l’intensité de ces signes peut être légère ou sévère. Ces symptômes se manifestent pendant les premiers jours de l’interruption du traitement. En réalité, ils disparaissent au bout de deux semaines. Dans certains cas, ils peuvent s’étendre entre 2 et 3 mois. Il est donc indispensable de réduire la posologie de seroplex pendant plusieurs semaines ou des mois.

 

Les interactions avec d’autres médicaments

Les interactions du seroplex avec certains médicaments sont contre-indiquées :

  • IMAO (inhibiteur de la monoamine oxydase) non sélectifs et irréversibles ;
  • Inhibiteur de la MAO non sélectif et réversible, tel que le linézolide ;
  • Inhibiteur de la MAO-B sélectif et irréversible tel que le sélégiline
  • Allongement de l’intervalle QT ;

L’association de seroplex avec d’autres médicaments est possible. Toutefois, il existe des précautions d’emploi à respecter.

  • Médicaments sérotoninergiques ;
  • Médicaments diminuant le seuil épileptogène ;
  • Tryptophane, Lithium ;
  • Millepertuis ;
  • Hémorragie ;
  • Alcool ;
  • Médicaments contenant de l’hypomagnésémie ou l’hypokaliémie.

 

Le surdosage du seroplex

Le surdosage en seroplex n’est pas mortel. Cependant, cela peut provoquer des tremblements, des sensations de vertiges, des convulsions, des vomissements, des nausées, de l’hypotension, de l’arythmie, et de l’hyponatrémie.

En cas de surdosage d’escitalopram, le patient doit s’oxygéner et bien s’aérer. Prévoyez également l’administration de charbon et le nettoyage gastrique. Ce dernier doit être réalisé immédiatement après consommation du seroplex.

Dans le cas où le patient souffre d’un trouble métabolique, d’une insuffisance cardiaque bradyarythmie ou congestive ou suit des traitements pour allonger l’intervalle QT, la réalisation d’un cardiogramme est indispensable.

 

L’aspect et la forme de l’ascitopralom

Le seroplex peut se présenter sous forme de comprimé blanc, ovale, pelliculé et sécable. Sur chaque côté de la ligne de sécabilité, retrouvez les indications « E » et « L ». Une pilule d’escitopralom peut être partagé en part égale.

Une boîte de seroplex contient en moyenne 28 comprimés. Toutefois, il est aussi possible de trouver une boîte de 98 comprimés de seroplex de 15 mg, une boîte de 28 pilules de 5 mg, une boîte de 28 pour un comprimé de 15 mg, une boîte de 14 pour une pilule de 5 mg ou un flacon de 15 ml (20 mg/ml).

Vous pouvez aussi trouver une boîte de 28 comprimés pelliculés sécables de 10 mg, une boîte de 98 plaquettes thermoformées de comprimés sécables de 20 mg et une boîte de 100 de comprimé pelliculé sécable de seroplex de 10 mg.

 

La composition du seroplex

L’escitalopram est le principe actif du seroplex. Son noyau contient des excipients tels que la silice colloïdale anhydre, le talc, le magnésium stéarate, la croscarmellose sodique et la cellulose microcristalline. En ce qui concerne le pelliculage, il comprend le titane dioxyde, le macrogol 400 et l’hyypromellose.

 

Informations complémentaires sur le seroplex

Le seroplex se présente sous forme de comprimé pelliculé sécable. Son code ATC est N06AB10. C’est un médicament à prendre uniquement sur prescription du médecin.

 

Mode de conservation du seroplex

Le seroplex n’est plus à utiliser après la date de péremption indiquée sur la boîte ou l’étiquette du médicament. La durée moyenne de conservation de l’esciotalopram est de 3 ans. Pour le conserver, vous n’avez pas besoin de prendre des précautions particulières. Vous devez simplement mettre l’esciotalopram loin de la vue des enfants et de leur portée.

Pour protéger l’environnement, ne jetez pas le seroplex dans les ordures ou au tout-à-l’égout. Demandez conseil auprès de votre pharmacien sur ce que vous devez faire des médicaments qui ne servent plus.

Pour un seroplex 20 mg de 28 comprimés, un remboursement de la sécurité sociale est possible. Renseignez-vous pour connaître davantage sur le taux de remboursement. Pour un seroplex 5 mg, un remboursement est aussi possible. Il s’élève à 65 %. Comparez les offres de mutuelles santé sur Santors pour bénéficier d’un meilleur taux de remboursement.