Accueil > Les médicaments > Tout savoir sur le Kardegic

Tout savoir sur le Kardegic

Indications du médicament

Le Kardegic est prescrit dans le cadre de la prévention des récidives d’accidents vasculaires cérébraux ou cardiaques qui sont causés par des caillots dans les artères du cerveau ou du cœur. Le médicament va alors agir pour fluidifier le sang.

La faible dose du médicament, utilisée uniquement dans le cadre d’une prévention, ne convient pas aux situations d’urgence cardiaque. Il est important de consulter votre médecin traitant si vous avez des questions supplémentaires.

En fonction de l’état de santé du patient, le médecin peut le prescrire seul ou l’associer à d’autres traitements médicamenteux.

 

Mode d’administration et posologie

 

Comment prendre le médicament ?

Le Kardegic est à administrer par voie orale. Il faut verser le contenu du sachet dans un grand verre, ajouter de l’eau, attendre que la poudre soit dissoute pour ensuite la boire entièrement. La dose habituelle est de 1 sachet de 75 mg par jour, mais cela peut varier d’un patient à un autre.

La fréquence d’administration et la durée du traitement sont fixées par le médecin. Conformez-vous strictement à l’ordonnance qui vous est prescrite !

 

Mise en garde

En cas d’oubli, ne prenez pas le double de la dose habituelle ! Prévenez votre médecin traitant et continuez votre traitement comme initialement prescrit.

En cas de surdosage, consultez rapidement un médecin, surtout s’il s’agit d’une prise accidentelle d’un enfant.

Les informations susmentionnées, quant à la posologie, sont généralisées, mais chaque patient est unique avec des antécédents médicaux et des pathologies différentes. Respectez les doses prescrites par votre médecin traitant et n’hésitez pas à le solliciter en cas de doute.

Ne donnez pas ce médicament à d’autres personnes même si elles présentent les mêmes symptômes que vous. Demandez toujours l’avis d’un médecin avant le début d’un traitement !

 

Les effets indésirables

Les effets indésirables concernent tous les médicaments. Ce sont les réponses cliniques différentes de celles initialement attendues. Ils n’apparaissent pas systématiquement chez tous les patients, mais sont susceptibles de se manifester.

Les effets indésirables recensés pour Kardegic  sont :

  • Douleurs abdominales
  • Difficultés de digestion
  • Douleurs d’estomac
  • Inflammation de l’œsophage, de l’estomac, du duodénum, ou du côlon
  • Nausées
  • Saignements et hémorragies gastriques ou intestinales pouvant être visibles ou non (saignement de nez ou des gencives, selles noires, sang rouge dans les selles, vomissements de sang)
  • Éruption sur la peau
  • Crise d’asthme
  • Anémie à cause de la diminution du nombre de globules rouges dans le sang
  • Fatigue, pâleur et vertiges
  • Ulcération de l’œsophage, de l’estomac, du duodénum, ou de l’intestin
  • Perforation d’ulcère digestif ou de l’intestin
  • Bourdonnements d'oreilles et trouble de l’audition.

Si un ou plusieurs de ces effets secondaires surviennent, prévenez immédiatement votre médecin traitant ou votre pharmacien ! Il saura vous conseiller sur la poursuite ou non de votre traitement.  N’hésitez pas à signaler si d’autres effets indésirables non mentionnés sur cette liste surviennent.

Si vous avez des doutes quant à la prise du médicament au regard des effets secondaires, discutez du rapport bénéfice-risque avec votre médecin.

 

Contre-indications

Le traitement à base de Kardegic est contre-indiqué dans les cas suivants :

  • Allergie (hypersensibilité) à la substance active (acétylsalicylate de DL-lysine) ou à l’un des autres composants contenus dans le médicament (Glycine, arôme mandarine, glycyrrhizate d'ammonium)
  • Allergie (hypersensibilité) à un médicament de la même famille que l’aspirine (les anti-inflammatoires non stéroïdiens = AINS)
  • Asthme provoqué par la prise d’aspirine ou d’un médicament de la même famille (les AINS)
  • Ulcère de l’estomac ou du duodénum en évolution
  • Présence de saignements ou des risques de saignements identifiés par le médecin
  • Durant la grossesse, à partir du début du 6e mois (au-delà de 24 semaines d’aménorrhée), pour des doses supérieures à 100 mg par jour
  • Maladie grave du foie, des reins ou du cœur
  • Mastocytose (maladie des cellules impliquées dans les réactions allergiques) pour éviter les réactions allergiques sévères

Sauf avis contraire du médecin, ce médicament ne doit généralement pas être utilisé dans les cas suivants :

  • Gouttes
  • Durant l’allaitement parce que le médicament passe dans le lait maternel (suspendre l’allaitement durant le traitement)
  • Règles ou saignements gynécologiques anormaux.

 

Précautions d’emploi

Signalez tout problème de santé à votre médecin avant la prise de ce médicament, surtout :

  • Les maladies des reins ou du foie
  • L’asthme
  • Les antécédents d’ulcère de l’estomac
  • La maladie héréditaire des globules rouges
  • Les antécédents d’hémorragies digestives
  • Le diabète
  • L’hypertension artérielle

La consommation d’alcool est à proscrire pendant la durée de votre traitement pour éviter les risques de lésions gastro-intestinales. Prévenez également votre médecin si vous portez un stérilet.

Si une intervention chirurgicale est prévue, aussi mineure soit-elle, le chirurgien doit être prévenu ! L’aspirine contenue dans ce médicament augmente les risques de saignement et cet effet peut perdurer plusieurs jours après l’arrêt du traitement.

Comme tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), la prise de Kardegic peut altérer la fertilité des femmes durant la durée du traitement. L’effet est réversible après l’arrêt de la prise. Si vous prévoyez une grossesse ou avez des difficultés à concevoir, parlez-en avec votre médecin.

 

Interactions médicamenteuses

Le Kardegic contient principalement de l’aspirine. Pendant la durée de votre traitement, vous ne devez pas prendre d’autres médicaments contenant de l’aspirine ou d’autres médicaments de la même famille sans une discussion préalable avec votre médecin. Le surdosage que cette association de médicaments peut augmenter le risque de saignements et d’autres effets indésirables.

Sans un avis médical, ce médicament ne doit pas être pris en concomitance avec :

  • Un anticoagulant oral (médicament utilisé pour fluidifier le sang) si vous avez un antécédent d’ulcère de l’estomac ou du duodénum
  • Un autre médicament à base de ticlopidine ou clopidogrel (médicaments utilisés pour fluidifier le sang), sauf quand votre médecin peut vous prescrire conjointement de l’aspirine et du clopidogrel
  • Un autre médicament à base de benzbromarone ou probénécide (médicaments utilisés pour traiter la goutte)
  • Un autre médicament à base de lévothyroxine (médicament utilisé pour traiter une insuffisance de sécrétion de la glande thyroïde)
  • Un autre médicament à base de pemetrexed (médicament utilisé dans le traitement de certains cancers)
  • Un autre médicament à base d’anagrélide (médicament utilisé pour diminuer le nombre de plaquettes dans le sang)
  • Le vaccin contre la varicelle (espacer la vaccination et le début de la prise de ce médicament de 6 semaines).

Signalez systématiquement tous vos traitements en cours à votre médecin avant le début d’un traitement à base de Kardegic pour éviter les effets indésirables des interactions médicamenteuses !

 

Taux de remboursement

Le Kardegic est remboursé à hauteur de 65% par la Sécurité sociale, le reste à charge pour le patient est à hauteur de 35%.

 

Les problèmes cardio-vasculaires : comment les détecter ?

Les problèmes cardiovasculaires peuvent se manifester différemment d’un individu à un autre. Il peut d’ailleurs s’agir d’un infarctus du myocarde, d’une dissection aortique, d’une insuffisance cardiaque, d’un accident vasculaire cérébral (AVC), etc. Pour ces maladies, les symptômes les plus fréquents sont :

  • L’essoufflement
  • La fatigue
  • Les nausées et les vomissements
  • Le gonflement des jambes, des pieds ou des chevilles
  • Les sueurs froides
  • La douleur thoracique
  • Les palpitations.

Les maladies cardiovasculaires peuvent être asymptomatiques, peu importe leur gravité. Il est donc nécessaire d’effectuer des examens pour confirmer une telle maladie.

 

Qui consulter pour diagnostiquer et soigner les maladies cardiovasculaires ?

Spécialisé dans le système cardio-vasculaire, le cardiologue est votre interlocuteur privilégié pour diagnostiquer une maladie cardiovasculaire ! Il peut vous faire des examens électriques, comme l’électrocardiogramme, pour mieux cerner l’état de votre cœur. Le prix de ces examens peut aller de 15 à plus de 120 euros.

Les consultations en cardiologie et les examens électriques sont pris en charge par la Sécurité sociale à hauteur de 70 %. Pour bénéficier d’un meilleur remboursement, incluant les dépassements d’honoraires et le tout ou une partie de la différence restante (les 30 %), n’hésitez pas à interroger votre mutuelle santé.

 

Les alternatives à la médecine conventionnelle pour soigner les problèmes cardio-vasculaires

Vous pouvez opter pour diverses alternatives pour prévenir et soigner les problèmes cardio-vasculaires.

Commencez par changer votre mode de vie pour faire du bien à votre cœur ! Arrêter de fumer, réduire la consommation de sel, consommer régulièrement des fruits et légumes, pratiquer des activités physiques régulières, réduire la consommation d’alcool et réguler le sommeil, telles sont les nouvelles habitudes à adopter afin de minimiser les risques.

Pensez aussi à réduire le stress, intimement lié aux problèmes cardio-vasculaires. Vous pouvez pratiquer des exercices de relaxation, faire des exercices de respiration ou suivre des thérapies cognitivo-comportementales.

Dans le cadre d’un traitement naturel, réajuster son alimentation peut être très bénéfique pour le cœur et normaliser la pression artérielle. Privilégiez les légumineuses, les légumes et les fruits dans vos assiettes et optez pour les huiles d’olive riches en oméga 3 et en acide gras monosaturés. Réduisez, en contrepartie, la consommation de produits laitiers, de viande rouge, de boissons sucrées et de grains raffinés, des aliments qui sont mauvais pour le cœur.

La phytothérapie propose également des remèdes aux maladies cardiovasculaires. Il y a l’aubépine  pour soutenir le muscle cardiaque, l’olivier fait baisser la tension artérielle, la mélisse calmant le système nerveux, etc.. Certains arômes sont aussi bénéfiques pour le système cardiovasculaire. Il y a, entre autres, les huiles essentielles de Cèdre, d’Ylang-ylang, Livèche, d’Hélichryse italienne, de Romarin à verbénone, etc. Elles sont néanmoins à utiliser avec précaution ! Adressez-vous à votre thérapeute ou votre pharmacien pour demander conseil. Comparez gratuitement les mutuelles qui peuvent prendre en charge vos traitements par phytothérapie et aromathérapie.

La prise de compléments alimentaires peut être envisagée. Le magnésium, la vitamine D, les omégas 3 et la coenzyme Q10 restent bénéfiques pour la santé cardiovasculaire. Ils ne sont généralement pas remboursés par la Sécurité sociale, mais peuvent être couverts par les mutuelles. Si vous prévoyez de prendre des compléments alimentaires, discutez-en avec votre médecin.

Le cardiologue peut aussi proposer la pose d’un stimulateur cardiaque ou Pacemaker en cas d’insuffisance cardiaque pour substituer ou compléter un traitement médicamenteux. Il s’agit d’un appareil qui émet une impulsion électrique pour envoyer un signal au cœur. Il assiste ce dernier pour lui permettre d’apporter assez de sang et d’oxygène à l’ensemble de l’organisme. Le remboursement du tout ou d’une partie de la pose d’un pacemaker peut être assuré par une mutuelle !

 

Un meilleur remboursement pour le traitement des pathologies cardio-vasculaires

Afin de bénéficier d’une couverture plus avantageuse pour vos traitements à base de Kardegic, adhérez à une mutuelle santé qui répond au mieux à vos besoins de santé. Avec une plateforme en ligne rassemblant divers prestataires en assurance complémentaire, comme Santors.fr, il vous sera plus facile de comparer les choix qui s’offrent à vous !

Vous trouverez, en quelques minutes, la mutuelle qui répond à vos besoins et qui rembourse mieux les médicaments traitant les pathologies cardio-vasculaires. Les remboursements peuvent concerner les traitements médicaux, la médecine alternative et les remèdes naturels.

Pour optimiser votre rétablissement, retrouvez tous nos conseils pour mieux manger et mieux vivre .