Accueil > Les médicaments > Tout sur le Lexomil

Tout sur le Lexomil

Le Lexomil et son utilisation dans la médecine

Une fois en pharmacie, vous devrez reconnaître facilement le Lexomil.

  • Le Lexomil se décline en comprimé quadrisécable.
  • Un comprimé vaut une dose de 6 mg.
  • La boîte comprend 100 comprimés.

Le Lexomil est de la famille des benzodiazépines. Voici ce que contient un comprimé :

  • Ce sédatif possède 11 200 actifs dans sa composition.
  • Le Bromazépam est le principal actif principal. Un comprimé en contient 6 mg.
  • Les excipients notés sont : la cellulose microcristalline, le lactose, le talc, le magnésium stéarate.

 

Dans quel cas l’utiliser ?

Le Lexomil est indiqué pour traiter les cas suivants :

  • Les symptômes de troubles d’anxiétés chroniques ou aiguës. Et ces derniers vous rendent invalides ou vous gênent.
  • Les problèmes d’anxiétés sévères.
  • Il sert aussi dans le traitement de sevrage à l’alcool car la cure peut provoquer des délires (délirium tremens). Le Lexomil peut aider à prévenir ces crises.

 

Les contre-indications du Lexomil

Tout médicament possède des risques. Vous devrez éviter le Lexomil quand :

  • Vous présentez des intolérances aux composants (au Bromazépam ou aux benzodiazépines).
  • Vous souffrez d’une déficience respiratoire violente.
  • Vous montrez un cas de déficience hépatique sévère ou intense. Vous encourez une encéphalopathie hépatique.
  • Vous avez la myasthénie.
  • Vous êtes victimes d’apnées de sommeil.
  • Vous traitez un enfant de moins de 6 ans.

Son utilisation reste fortement déconseillée dans les situations suivantes :

  • Votre organisme a des intolérances au galactose.
  • Votre métabolisme présente le syndrome de malabsorption du galactose ou du glucose.
  • Votre taux de lactase est insuffisant.
  • La grossesse ou l’allaitement sont incompatibles avec le Lexomil.
  • L’alcool est à éviter avec ce produit.

 

Les mises en garde lors de son utilisation

Les contre-indications servent aussi de mises en garde. Le lactose est un des composants du comprimé. Évitez-le si vous présentez des intolérances à ce produit.

Le Lexomil est un produit à risque. Sa prise peut être accompagnée de symptômes. Vous pourrez vous informer sur les effets du médicament.

 

La tolérance pharmacologique 

La prise répétée du Lexomil peut conduire à son inefficacité. Vous aurez alors à augmenter la dose. Cela dans le but de le rendre efficace. Mais cette augmentation s’accompagne de risque.

 

Le risque d’abus et de dépendance 

Le traitement à long terme peut entraîner une dépendance psychique et physique. Et la tolérance pharmacologique peut accroître ce risque. L’accroissement de la dose augmente les effets du Lexomil sur votre organisme.

La présence d’antécédents d’accoutumance favorise votre dépendance. Toutefois, un traitement médical peut provoquer une pharmacodépendance. Cela, même chez un patient sans aucun historique d’accoutumance.

 

Le syndrome de sevrage 

Le début d’une dépendance risque de vous surprendre. Mais l’arrêt de votre thérapie provoquera probablement un syndrome de sevrage. Il peut survenir quelques jours après la fin de vos prises de Lexomil.

Les signes sont : insomnie, céphalées, diarrhée, anxiété extrême, myalgies, tension, irritabilité, nervosité, confusion. Ceux-là peuvent apparaître fréquemment.

Des signes plus intenses peuvent survenir : hyperacousie, agitation voire épisode confusionnel, paresthésies des extrémités, hypersensibilité à la lumière, au bruit, et au contact physique, dépersonnalisation, déréalisation, phénomènes hallucinatoires, convulsions.

Des benzodiazépines à durée d’action courte peuvent provoquer des crises entre deux prises. Surtout si vous les prenez à fortes doses. Pour réduire les risques, opter pour le benzodiazépine à durée d’action longue.

Le mélange de la benzodiazépine longue et courte durée d’action reste non recommandé.

 

Le phénomène de rebond 

Ce phénomène se produit en transition après la fin de votre thérapie. Vous souffrez à nouveau des symptômes d’anxiétés sévères. Les causes de votre traitement. Les crises peuvent être plus intenses.

D’autres signes peuvent accompagner cet état : des sauts d’humeur, insomnies ou nervosité. L’arrêt progressif du traitement diminue le risque du phénomène rebond.

 

Les risques d’amnésies et problèmes psychomoteurs 

Le Lexomil peut provoquer une perte de mémoire après sa prise. Dans le milieu médical, cela s’appelle une amnésie de fixation. Vous observerez peut-être des détériorations de vos fonctions psychomotrices. Ces risques seront présents.

Afin de minimiser les risques, nous vous recommandons de dormir après la prise du Lexomil. Ce sommeil devra être ininterrompu sur une longue durée (au moins 8 h).

Toutefois, d’autres éléments peuvent causer cette amnésie. Nous verrons cela ultérieurement.

 

L’apparition de troubles comportementaux et réactions contradictoires 

Les benzodiazépines et les produits apparentés entraînent parfois des déficiences. Cela peut être au niveau de la conscience, de la mémoire et du comportement.

Parmi ces troubles, nous pouvons citer :

  • Votre insomnie sera accentuée. Vous ferez des cauchemars. Vous vous sentirez agité. Vous sentirez probablement de la nervosité, de l’agressivité, et de la colère.
  • Des idées délirantes traverseront vos pensées. Des hallucinations surviendront. Vous tomberez dans un état de confusion irréelle. Les symptômes de types psychotiques peuvent vous frapper.
  • Vous aurez moins de contrôle sur votre raison. Vous serez plus impulsif.
  • Des fois, il vous arrivera d’être irritable sans raison. Ou une euphorie spontanée s’empare de vous.
  • L’amnésie antérograde peut survenir. Comme nous l’avons mentionné précédemment.
  • Le Lexomil possède un caractère hypnotique. Cela peut affecter votre libre arbitre. Vous deviendrez plus docile.

La prise du Lexomil peut aussi entraîner d’autres réactions. Vous aurez probablement des comportements inappropriés. La moindre situation peut vous rendre agressif ou colérique. Le risque d’amnésie peut survenir. Vous pourrez même agir automatiquement.

L’apparition de ces signes nécessite l’arrêt de votre thérapie. Toutefois, les enfants et les personnes âgées ont plus de chances de succomber à ces effets.

 

Le risque d’accumulation 

Le Lexomil se dilue dans l’organisme pendant une période d’environ 5 demi-vies. 1 demi-vie du Bromazépam (le principal actif) correspond entre 0,5 à 4 heures.

Cette demi-vie peut s’allonger chez les personnes âgées ou atteintes d’insuffisance rénale. Les prises fréquentes et répétées augmentent le niveau et la durée du plateau d’équilibre du médicament. La fiabilité et la sécurité du Lexomil s'évaluent une fois ce plateau atteint.

La surveillance du patient tiendra une position déterminante. La posologie et/ou la fréquence seront ajustées selon les résultats. Cela préviendra aussi tout risque de surdosage.

 

L’âge du patient 

Les personnes âgées doivent faire attention avec les benzodiazépines. Elles peuvent subir des pertes de contrôles de leurs muscles. Le Lexomil a des effets de relaxations de muscles. Le risque de sédation favorise les chutes.

Les médecins prescrivent des doses plus faibles pour cette catégorie de personne.

Aucune étude clinique présente pour les patients de 6 à 15 ans. Cette absence nécessite une vigilance très étroite pour ces patients.

 

Le Lexomil et les opioïdes 

Le Lexomil s’utilise rarement avec les opioïdes. Cette combinaison provoque une sédation, une détresse respiratoire, un coma, voire la mort. Cette option est pratiquée en cas d’absence d’autre alternative. Ce traitement s’effectuera à très faible dose. La durée de la thérapie sera aussi réduite.

Le suivi du patient sera encore plus assidu. Le médecin devra prévenir tout risque de sédation ou détresse respiratoire.

Le patient et le médecin devront être informés de ces symptômes.

 

Le Lexomil et les dépresseurs SNC 

Le Lexomil avec les dépresseurs SNC est formellement interdit. Les effets du bromazépam seraient exacerbés. Le patient peut succomber à une sédation sévère ou une dépression respiratoire.

Dans le cas d’antécédents d’alcoolisme ou d’autres dépendances, nous vous conseillerons la grande prudence.

 

Dans le cas d’un patient dépressif majeur 

Le Lexomil seul reste insuffisant pour le traitement de la dépression. Cette dernière peut évoluer indépendamment du traitement. Lexomil est utilisé prudemment. Le traitement du patient dépressif devra être limité sur la durée.

Les benzodiazépines restent peu recommandées pour les maladies psychotiques.

  • La durée du traitement :

Le traitement au Lexomil doit être réduit au minimum (de 8 à 12 semaines). La période de réduction de la posologie doit être incluse dedans. Le patient sera réévalué. Donc, les médecins informeront le patient sur la durée du traitement dès le début.

  • L’arrêt progressif du traitement :

La procédure vous sera communiquée en détail. La diminution de la posologie, les risques de rebonds sont communiqués. Cela diminuera le risque d’apparitions de ces phénomènes lors de l’interruption des médicaments.

Vous serez averti évidemment sur les difficultés de cette période.

 

L’utilisation chez la femme enceinte 

Le conseil de votre médecin sera vivement recommandé dans ce cas précis. Votre médecin seul saura s’il est nécessaire de continuer le traitement ou non. Car le Bromazépam peut avoir des conséquences sur le fœtus.

Ce médicament affecte le lait maternel. L’allaitement sera interrompu. Le conseil à un médecin ou à un professionnel permettra d’éviter toute complication.

 

Les effets sur la conduite de véhicules 

Le Lexomil a des effets soporifiques. Vous encourez les risques de désinhibitions. Il perturbera probablement vos sens. Ces effets seront encore accentués si vous manquez de sommeil. En cas de doute, évitez de prendre le volant.

Le mélange de ce médicament avec de l’alcool demeure non recommandé. Cela s’applique aussi avec d’autres médicaments sédatifs ou hypnotiques. Vous éviterez donc aussi de conduire.

 

Les effets indésirables du Lexomil

Les effets indésirables varient suivant les prédispositions de chaque patient. Ils varient aussi selon le dosage du traitement. Ils peuvent être classés en deux catégories :

 

Les manifestations psychiques 

  • Hypersensibilité
  • État confusionnel
  • Dépendance physique
  • Dépression
  • Nervosité
  • Agitation
  • Irritabilité
  • Agressivité
  • Délire
  • Accès de colère
  • Cauchemars
  • Hallucination
  • Impulsivité
  • Euphorie
  • Suggestibilité
  • Comportement inapproprié
  • Comportement agressif
  • Trouble de l’humeur
  • Émotivité
  • Désorientation
  • Syndrome de sevrage
  • Symptômes psychotiques
  • Trouble de la mémoire
  • Baisse de la vigilance

 

Les signes physiologiques

  • Choc anaphylactique
  • Œdème de Quincke
  • Modification de la libido
  • Syndrome de rebond à l’arrêt du traitement
  • Céphalées, mal de tête
  • Sensation de vertige
  • Ataxie
  • Insomnie
  • Amnésie de fixation
  • Diplopie
  • Insuffisance cardiaque
  • Arrêt cardiaque
  • Dépression respiratoire
  • Nausée
  • Vomissement
  • Constipation
  • Éruption cutanée
  • Prurit cutané
  • Urticaire
  • Faiblesse musculaire
  • Rétention urinaire
  • Fatigue
  • Chute due aux effets myorelaxants du Bromazépam
  • Fracture suite aux chutes, faiblesse des os

La section mise en garde a déjà expliqué une partie de ces effets. Nous y avons aussi indiqué les mesures préconisées pour prévenir ces effets. Il faut noter que d’autres effets peuvent se produire en fonction d’autres paramètres comme la présence ou non d’une maladie chronique.

 

La posologie du Lexomil

Le comprimé-baguette quadrisécable présente des inconvénients pour l’enfant de moins de 6 ans. Le comprimé peut dévier vers les voies respiratoires. Vous ajouterez à cela l’absence d’études chez ce type de patient. D’où la non-recommandation du Lexomil chez les enfants.

  • Le dosage : Le dosage initial sera le plus faible. Un seuil de dose maximale sera ensuite établi.
  • Chez l’adulte : le traitement commence avec 6 mg par jour de bromazépam. La répartition se fait comme suit :
    • 1/4 de comprimé-baguette le matin (1,5 mg).
    • 1/4 de comprimé-baguette à midi (1,5 mg)
    • 1/2 comprimé-baguette le soir (3 mg).

Les doses seront ensuite ajustées selon vos réactions lors du traitement.

  • En psychiatrie : Le dosage dépend du cas à traiter. Un patient ambulatoire prend entre 6 et 18 mg. Un patient hospitalisé recevra de 24 voire 36 mg par jour.
  • Chez l’enfant : Seulement en cas de nécessité. La posologie sera réduite de moitié par rapport aux doses adultes au moins.
  • Chez le sujet âgé : Les professionnels vous recommanderont de réduire la dose. Il peut être réduit de moitié comme chez l’enfant. Vous noterez l’importance des effets pharmacologiques dans cette tranche d’âge.
  • Chez l’insuffisant rénal ou l’insuffisant hépatique léger à modéré : la réduction des doses est toujours recommandée.

 

La durée du traitement :

Un traitement court reste le plus indiqué. Une réévaluation de l’état du patient sera à jour quotidiennement. La durée du traitement se limitera entre 8 à 12 semaines. La procédure d’arrêt sera incluse dans cette période (voir rubrique mise en garde et précautions d’emploi).

Un traitement prolongé nécessite la réévaluation encore plus fréquente du patient. Ceci suppose des évaluations précises et répétées de l’état du patient.

Un traitement bref de l’ordre de 8 à 10 jours sera pour le cas de délirium trémens ou sevrage alcoolique.

 

Le taux de remboursement du Lexomil

Le Lexomil affiche un taux de remboursement de 65 %. Pour bénéficier de la prise en charge, vous devrez présenter une ordonnance de votre médecin. La mention « non substituable » accompagnera cette ordonnance. Cette prise en charge se limite toutefois au médicament. Les honoraires de votre médecin dépendent votre mutuelle.

 

Conclusion

Le Lexomil est nécessaire seulement en cas de troubles d’anxiété sévère. Toutefois, la prise de ce médicament nécessite un suivi de votre état. En effet, vous risquez une dépendance ou autre effet notoire. Les coûts peuvent varier. La souscription à une mutuelle pourrait amortir les coûts. Sur ce point, utilisez Santors pour vous aider à identifier les meilleures offres d’assurance sur le marché.