Accueil > Les médicaments > Tout sur l’optimizette

Tout sur l’optimizette

Différentes raisons autant personnelles que médicales peuvent conduire une femme à opter pour la prise de contraceptifs. Contribuant au bien-être et à la santé de celles-ci, ces médicaments existent sous de nombreuses présentations pharmaceutiques. Mais le plus répandu et le plus utilisé des moyens de contraception reste les pilules, dont l’Optimizette. Focus sur ce contraceptif oral.

 

Quels sont les effets de la pilule Optimizette ?

Contrairement aux autres pilules contraceptives, ce contraceptif contient une petite quantité d’hormone sexuelle féminine d’où son appellation “pilule microdosée”. Son principe actif appelé progestatif ou désogestrel sert à empêcher une grossesse non désirée. 

Facile à absorber, cette pilule convient aux femmes allaitantes et à celles qui supportent mal les contraceptifs contenant des estrogènes. 

L’action de la pilule Optimizette réside dans le blocage d’une ovulation. En augmentant la viscosité de la glaire cervicale, celle-ci sert de barrière aux spermatozoïdes. Ces derniers auront alors du mal à atteindre l’utérus. 

 

 

Quels sont les effets indésirables ?

Comme tout autre médicament, la pilule Optimizette peut provoquer des effets indésirables chez certaines femmes. Il s’agit de réponses cliniques non souhaitées qui peuvent survenir suite à la prise du comprimé. Selon les sujets, ces réactions peuvent être plus ou moins graves. 

Les effets indésirables les plus fréquents sont les règles irrégulières et les saignements génitaux. Ces désagréments sont présents chez environ 25 % des femmes qui ont pris la pilule.

Les saignements génitaux peuvent se présenter de différentes manières. Si certaines femmes sont gênées par de légères tâches, d’autres souffrent de saignements abondants. Ce deuxième cas de figure nécessite l’usage de tampons ou de serviettes hygiéniques. 

Notez toutefois que la présence de ces effets indésirables n’influence aucunement l’efficacité du médicament. Vous pouvez donc continuer la prise habituelle. Mais si vous avez des doutes ou si les saignements deviennent trop importants ou prolongés, sollicitez l’avis de votre médecin.

Certains effets indésirables ont été observés auprès de 1 à 10 % des patientes. Ceux-ci se manifestent généralement sous la forme de :

  • Acné
  • Dépression
  • Diminution de la libido
  • Douleurs au niveau des seins
  • Maux de tête
  • Nausées
  • Prise de poids
  • Kystes des ovaires
  • Trouble de l’humeur

 

D’autres effets indésirables plus rares ont aussi été constatés, dont l’éruption cutanée, l’urticaire et l’érythème noueux sur la peau. Ces troubles peuvent être accompagnés d’un problème de souffle ou d’un gonflement au niveau de la langue et du pharynx. Dans ce cas, prévenez immédiatement votre médecin.

Si vous hésitez à commencer la prise de pilule en raison des effets indésirables, discutez-en avec votre gynécologue ou une sage-femme. Ce dernier pourra vous expliquer davantage le rapport entre les risques et les bénéfices du médicament. Vous pourriez aussi avoir un aperçu des autres moyens de contraception susceptibles de répondre à vos critères, comme le stérilet en cuivre ou hormonales par exemple. Attention toutefois, il existe certains moyens de contraception qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale comme : l’anneau vaginal, le patch à poser sur la peau ou encore les pilules de 3ème et 4ème génération. Vous pouvez toujours vous tourner vers votre mutuelle pour obtenir un remboursement. 

 

Précautions d’usage

L’utilisation d’Optimizette est proscrite si vous avez des saignements vaginaux anormaux, un cancer du sein ou une jaunisse. Il en est de même pour les accidents thromboemboliques comme la phlébite et l’embolie pulmonaire.

D’après les études, la prise d’une pilule contraceptive comme Optimizette augmente les risques de survenue d’un cancer du sein. A noter que cette maladie est rare chez les femmes de moins de 40 ans. Les risques diminuent aussi si vous arrêtez de prendre votre pilule.

Soulignons que les femmes qui prennent des pilules doivent faire des examens de routine. En cas de cancer donc, la maladie est diagnostiquée à un stade précoce, ce qui facilite son traitement. Pensez ainsi à surveiller régulièrement vos seins si vous prenez la pilule Optimizette. Dès que vous sentez une grosseur, parlez-en avec votre médecin.

Bien que la pilule Optimizette ne contient qu’une faible dose d’hormones féminines, les patientes risquent de souffrir de thrombose. Ce trouble se manifeste par la formation de caillots de sang dans les veines au niveau des jambes. Des symptômes extérieurs peuvent apparaître, comme :

  • Le crachat teinté de sang
  • Les difficultés à respirer
  • Les douleurs insupportables au niveau des jambes
  • Le gonflement au niveau des jambes
  • La tension dans la poitrine
  • La toux inexpliquée

 

Si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, prenez vite contact avec votre médecin. 

La dépression fait partie des effets indésirables possibles de la pilule Optimizette. En cas de troubles psychiatriques, comme la survenue de pensées suicidaires, appelez immédiatement votre médecin.

 

Est-ce que la pilule Optimizette arrête les règles ? 

La pilule Optimizette provoque souvent l’irrégularité des règles et non leur arrêt. Notez que dans de rares cas les ovulations peuvent se retrouver complètement bloquées. Il en résulte une absence totale de règles. Ce phénomène traduit l’efficacité prouvée de la contraception. Vous pouvez toutefois en discuter avec votre médecin en cas de doute.

Si vous souhaitez arrêter complètement vos règles, notez qu’une alternative s’offre à vous. Les pilules exclusivement progestatives contenant une seule hormone sont la solution. Ces pilules sont en mesure d’atrophier la muqueuse utérine. Vous devez, dans ce cas, éviter la prise d’œstrogène.

Vous pouvez aussi adopter d’autres moyens de contraception autres que la pilule. Le stérilet hormonal ou l’implant contraceptif placé dans le bras sont des options intéressantes. En général, vous n’aurez plus vos règles pendant trois ans.

 

Est-ce que la pilule Optimizette fait grossir ?

Contrairement aux présomptions, la pilule contraceptive Optimizette ne fait pas grossir. Des études menées montrent pourtant que cette dernière impacte sur la morphologie des femmes. 

Le gain musculaire est, en effet, plus difficile chez plusieurs femmes sous pilule contraceptive. Une observation suggère que ceci est dû à certains types de progestérone. 

Il a aussi été prouvé que la prise des pilules peut modifier la répartition des graisses sur tout le corps. Les hormones peuvent provoquer l’accumulation des graisses au niveau des cuisses, des hanches et de la poitrine. Souvent, le gonflement et le ballonnement sont également assimilés à une prise de poids. 

Pour garder la forme et éviter de grossir pendant la prise d’Optimizette, pensez à adopter une bonne hygiène de vie. Vous devez surveiller votre alimentation et pratiquer du sport. Différentes astuces pour mincir sont proposées par Santors

Si vous souhaitez avoir l’avis d’un professionnel quant à vos habitudes alimentaires, vous pouvez consulter un diététicien ou un nutritionniste. Spécialisés en nutrition, ces professionnels pourront établir votre programme d’alimentation personnalisée en fonction de vos objectifs.

 

Comment commencer une nouvelle pilule et comment la prendre ?

Vous devez passer par un examen médical avant de commencer la contraception orale, comme la pilule Optimizette. Votre médecin peut alors vérifier vos antécédents médicaux et vous prescrire ainsi le médicament qui convient. Ce dernier va également évaluer les facteurs de risque d’accidents thromboemboliques. 

Les diagnostics seront d’autant plus poussés si vous avez déjà eu une grossesse extra-utérine ou un accident thromboembolique. Le médecin sera aussi plus vigilant si, lors de vos précédentes grossesses vous avez souffert :

  • D’une hypertension artérielle
  • De diabète, ou 
  • D’une jaunisse

 

Vous devez aussi vous assurer que vous n’êtes pas enceinte. 

Dans tous les cas, une surveillance médicale doit s’effectuer régulièrement pour suivre l’état de santé de chaque patiente. La survenue de maladie grave, comme le cancer du sein, peut alors être prise en charge le plus tôt possible.

Avant le début de prise d’Optimizette, vérifiez si vous êtes allergique à l’un de ses composants. Si vous êtes atteinte de diabète, d’épilepsie ou de tuberculose, prévenez votre médecin. 

Pour la fréquence, le dosage et le moment de la prise, tenez-vous aux indications de votre médecin. Celui-ci définit le dosage adapté en fonction de votre état de santé et de vos antécédents médicaux.  

Généralement, vous devez prendre 1 comprimé par jour avec un verre d’eau. Évitez de prendre votre médicament avec des boissons alcoolisées, l’alcool risquant de réduire son efficacité. Pensez aussi à régulariser le moment de la prise. L’heure doit être fixée et l’intervalle entre les prises doit durer 24 heures.

Il faut généralement attendre le début de vos règles pour la prise de la première pilule. En cas d’oubli, commencez le traitement entre le deuxième et le cinquième jour des règles. 

Dans tous les cas, aucune interruption n’est permise malgré la présence de saignements. Si ces saignements deviennent abondants, reportez-vous aux recommandations de votre médecin. Ce dernier vous indiquera les mesures à suivre. Afin de minimiser les risques de grossesse, vous devez recourir aux préservatifs lors de la première semaine de la prise des pilules. 

Vous pouvez aussi prendre la pilule Optimizette en relais à votre contraception actuelle. Pour empêcher une ovulation, vous devez prendre Optimizette le lendemain de la dernière prise de votre pilule combinée. Cela correspond au jour où vous enlevez l’anneau vaginal ou le patch transdermique. 

Lorsque vous attendez deux jours après l’arrêt de votre contraception (patch, anneau vaginal…), le blocage de l’ovulation n’est pas effectif. La première semaine de prise doit être accompagnée par l’utilisation d’un préservatif. 

Si vous souhaitez remplacer votre pilule uniquement progestative par une autre, arrêtez la prise au jour de votre choix. Ensuite, commencez votre contraception à l’Optimizette immédiatement. Vous serez protégé lors de vos relations sexuelles.

Suite à un accouchement, vous devez commencer la prise d’Optimizette le 21 et le 28e jour après la naissance du bébé. En cas d’oubli, protégez-vous avec un moyen contraceptif supplémentaire (préservatif) durant 7 jours. En cas de doute, consultez votre médecin. Celui-ci vous indiquera le moment adéquat pour commencer le traitement. 

Si vous avez fait une fausse couche ou avez eu recours à un avortement, une consultation préalable est nécessaire. Votre médecin pourra alors déterminer la date de début de la prise. 

 

Comment savoir si on doit changer de pilule ?

Dès que vous constatez des effets indésirables liés à la prise de pilule, il est recommandé d’en discuter avec votre médecin. Cela peut conduire à l’arrêt de la prise ou le changement de pilule.

La modification hormonale qui résulte de ce moyen de contraception peut conduire à des gênes et des troubles comme :

  • La tension dans les seins
  • La perte de la libido
  • L’hyperpilosité
  • L’acné
  • La sécheresse vaginale
  • La prise de poids accompagnée ou non de dysmorphobie,
  • Les sautes d’humeur 
  • Les troubles visuels…

 

Notez toutefois que la prise de pilule n’a pas d’effet sur votre fécondité. Vous pouvez arrêter la prise dès que vous souhaitez tomber enceinte. Cependant, votre cycle menstruel peut présenter certaines irrégularités. Vous souhaitez en savoir plus sur les prises en charge des femmes enceintes avant, pendant et après l’accouchement ? Trouvez les détails ici.