Accueil > Les soins > Les affections > Comment soigner son hyperphagie ?

Comment soigner son hyperphagie ?

Les causes de l’hyperphagie

Les causes de l’hyperphagie sont nombreuses, dont le dysfonctionnement de l’hypothalamus. En effet, un problème au niveau de la transmission des messages de satiété est une des sources de cette maladie. Cela peut être dû à la prise de stupéfiants ou de neuroleptique.

Le stress peut par ailleurs pousser certaines personnes à manger sans cesse. Un penchant pour les épices, les additifs et les arômes peuvent aussi provoquer l’hyperphagie.

Un mauvais choix de régime provoque aussi la hyperphagie. En effet, si vous adoptez un régime à base de glucoses ou de gras, vous allez vous goinfrer de pâtisseries, de soda, de snacks, etc. En revanche, si vous suivez un régime minceur, vous serez tenté de goûter aux aliments qui vous sont défendus.

 

Les symptômes de l’hyperphagie

Les signes avant-coureurs de l’hyperphagie boulimique sont nombreux. En voici quelques exemples :

  • La consommation d’une grande quantité d’aliments sur une courte période. Vous ne vous arrêtez que lorsque vous souffrez de maux de ventre.
  • L’envie de manger pour éviter de penser aux problèmes, et ce, même si vous n’avez pas vraiment faim.
  • Manger à tout prix devient une obsession pour vous. Vous pouvez même vous cacher ou vous isoler de votre entourage pour consommer des aliments.
  • Une crise régulière d’au moins une fois par semaine.
  • Vous ressentez la culpabilité et du dégoût envers votre personne après avoir ingurgité une importante quantité d’aliments.
  • Pas de prise de mesures adaptées.

 

Les complications de l’hyperphagie

Une hyperphagie peut entraîner d’autres maladies si le sujet ne prend pas conscience de ce qui lui arrive. Parmi ces maladies, nous pouvons citer :

  • La cholestérolémie
  • L’hypertension artérielle
  • Le diabète de type II
  • Diverses formes de cancers.

 

Les différents traitements de l’hyperphagie

Il existe plusieurs traitements pour soigner l’hyperphagie. Vous pouvez, par exemple, suivre une psychothérapie qui se base sur le comportement, la cognition et les émotions. De cette façon, vous pouvez contrôler votre obsession de vous nourrir. Vous serez plus à l’écoute des messages de satiété venant de votre cerveau. C’est un excellent moyen pour améliorer votre mode d’alimentation !

Se faire suivre par un professionnel qualifié est une autre solution pour lutter contre l’hyperphagie. Vous prenez ainsi conscience des effets négatifs de la surconsommation alimentaire comme la malnutrition ou le gain de poids.

Une thalassothérapie s’avère également être efficace pour lutter contre l’hyperphagie. Elle consiste à utiliser l’eau de mer pour mobiliser, améliorer la sensation du corps et le confort du sujet.

Des séances de yoga et des activités physiques servent, entre autres, de traitement à l’hyperphagie boulimique. Ils améliorent l’état dépressif des patients. La consommation d’extraits de guarana peut être aussi bénéfique pour victimes de l’hyperphagie. Il s’agit d’une plante qui contient des produits antidépresseurs et psychostimulants.

À un stade plus avancé, le patient peut être hospitalisé. Veillez donc à bien choisir une mutuelle qui prend en charge les dépenses relatives à cette opération.

 

Les remboursements possibles sur les traitements de l’hyperphagie

Dans le cas des traitements psychiatriques, un patient peut bénéficier d’un remboursement à hauteur de 70 % s’il consulte un psychiatre de secteur 1 et de secteur 2. Cependant, en ce qui concerne la consultation chez un psychiatre de secteur 2, il n’y a pas de prises en charge possible.

En principe, vous ne bénéficiez de ce remboursement que si vous respectez le parcours de soins coordonnés. Vous pouvez tout de même profiter de cet avantage en consultant directement un psychiatre, à condition que vous soyez âgé de moins de 26 ans.

Les malades peuvent, entre autres, bénéficier d’un remboursement s’il s’agit d’un traitement médicamenteux. Le taux varie cependant en fonction des vignettes de couleur des médicaments :

  • Vignette blanche barrée : 100 %
  • Vignette blanche : 65 %
  • Vignette bleue : 30 %
  • Vignette orange : 15 %.

 

Pour bénéficier d’un bon remboursement au niveau de la Sécurité sociale, choisissez un médecin traitant. Il est d’ailleurs conseillé d’en avoir un à l’âge de 16 ans.

Sachez que chaque assuré doit payer une participation forfaitaire de 1 € pour toute consultation et soins. Néanmoins, cela ne touche pas les femmes enceintes et les jeunes de moins de 18 ans. Les personnes bénéficiaires de l’Aide au paiement d’une Complémentaire santé et d’une Couverture Maladie Universelle sont également exclues du paiement de cette participation forfaitaire.

 

 

Prise en charge des mutuelles santé

Dans certains cas, la mutuelle peut prendre en charge le ticket modérateur. C’est le cas si vous consultez un psychiatre de secteur 1 ou de secteur 2 pour le traitement de votre hyperphagie. Vous pouvez profiter d’un remboursement de 100 % ou 200 %. Le montant à rembourser dépend cependant du tarif de base de chaque spécialiste.

En ce qui concerne les médicaments, sachez que vous pouvez bénéficier également d’une prise en charge par la mutuelle. La base de calcul est le même que celui du ticket modérateur.

Les personnes âgées qui bénéficient de l’Allocation de Solidarité pour les Personnes Âgées ou du Fond Spécial Vieillesse peuvent obtenir un taux de remboursement plus intéressant. La prise en charge peut monter jusqu’à 400 %. Alors, n’hésitez pas à souscrire une mutuelle santé pour pouvoir faire face aux dépenses liées aux traitements de l’hyperphagie.

Bref, pour traiter l’hyperphagie, vous pouvez opter pour un traitement psychiatrique, un traitement médicamenteux ou un suivi nutritionnel et alimentaire afin de lutter contre l’hyperphagie boulimique. Adhérer à une complémentaire santé vous permet de mieux appréhender les dépenses supplémentaires.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide