Accueil > Les soins > Les affections > Comment soulager les effets de la ménopause ?

Comment soulager les effets de la ménopause ?

Qu’appelle-t-on ménopause ?

La ménopause est la période marquée par l’arrêt des règles. En termes cliniques, la ménopause est confirmée lorsque les menstruations ont complètement cessé depuis 12 mois. Cet arrêt du cycle menstruel est accompagné de la cessation de la fabrication des hormones de reproduction : l’œstrogène et la progestérone. Ainsi l’ovulation s’arrête également.

 

À quel moment survient la ménopause ?

La ménopause est précédée par une période de troubles annonciateurs : la périménopause. C’est la période qui précède l’arrêt définitif des règles. D’après Passeportsante.net, celle-ci peut varier entre 2 à 7 ans. Pendant la périménopause, les règles deviennent irrégulières à cause d’une variation importante du taux d’hormones. On parle donc d’une période de transition vers la ménopause.

Généralement, la ménopause survient vers 51 ans, précise Doctissimo. Cependant, cet âge est aléatoire, car la vie hormonale est différente d’une femme à l’autre.

La ménopause est considérée prématurée si elle survient avant 40 ans. Elle peut être spontanée ou due à une pathologie ou des interventions chirurgicales

 

Les symptômes de la ménopause

En France, 400 000 femmes parviennent à l’âge de la ménopause chaque année. Pour chacune de ces femmes, les symptômes ressentis et l’intensité divergent. Certaines auront des ressentis plus violents que d’autres. Mais on estime que 20 à 30 % des femmes ont des symptômes modérés ou graves. Les femmes occidentales ont davantage de risque d’avoir d’intenses symptômes.

Le climatère est généralement le trouble qui survient avec la ménopause. Ce phénomène définit l’ensemble des symptômes dus au déficit d’œstrogène. Divers troubles caractérisent le climatère :

  • La sécheresse vaginale qui peut entraîner des douleurs lors des rapports sexuels
  • Les bouffées de chaleur ou des sueurs nocturnes
  • L’insomnie
  • Les troubles de l’humeur comme l’anxiété, l’irritabilité, les sautes d’humeur, voire une tendance dépressive.
  • Les troubles urinaires
  • Une ostéoporose : la chute de production d’hormones peut engendrer une diminution de la masse musculaire et des os.

Peuvent également accompagner ces symptômes :

  • Un vieillissement de la peau et des cheveux secs et cassants
  • Une prise de poids de 2 à 4 kg
  • Une baisse de la libido
  • La fatigue due au trouble de sommeil.

Comme la ménopause est un processus naturel, elle n’est pas considérée comme une maladie. Les traitements sont donc prescrits en cas d’aggravation de la ménopause.

 

Comment atténuer les effets de la ménopause ?

L’hygiène de vie impacte sur l’intensité des troubles liés à la ménopause. À partir de la quarantaine, il faut prévoir le passage à la périménopause. Cette prévention inclut des gestes simples et une alimentation équilibrée.

 

Une activité sportive journalière

Pour garder son corps en bonne santé malgré les chamboulements hormonaux, n’hésitez pas à pratiquer du sport. Les exercices d’équilibre et de flexibilité sont encouragés. Chez les femmes en périménopause, le sport permet de :

  • Réduire les fréquences ou les intensités des bouffées de chaleur
  • Maintenir le système cardiovasculaire en bonne santé
  • Éviter un gain de poids lié à la ménopause
  • Stimuler l’envie sexuelle.

 

Un régime alimentaire sain

Adopter un régime sain offre de nombreux bienfaits :

  • Prévenir le risque d’ostéoporose et éviter la perte de masse osseuse : consommez essentiellement de la graisse d’origine végétale. Privilégiez les aliments riches vitamines D et en calcium.
  • Éviter la prise de poids : limitez la consommation de sucre et de graisse animale.
  • Limiter les effets des sueurs nocturnes et bouffées de chaleur : consommez des aliments riches en oméga 3 comme l’huile de colza et le ginseng.
  • Réduire les risques de sautes d’humeur : les aliments riches en acide folique et vitamines B12 sont à privilégier. Consommez, par exemple, des haricots verts ou des brocolis.
  • Garder un bon état général et éviter le cancer : les fruits et les légumes doivent être consommés à chaque repas. Les antioxydants réduisent le risque du cancer de seins.

 

Avoir une bonne hydratation

Bien s’hydrater aide à lutter contre la sècheresse cutanée.  Optez pour diverses formes de boisson comme le thé, les jus de fruit, l’eau…

 

Adopter une habitude de vie équilibrée

Pour être en forme malgré la survenue de la ménopause, quelques conseils sont recommandés :

  • Arrêtez la consommation de tabac et d’alcool
  • Restez sexuellement actif pour limiter les sècheresses vaginales
  • Ayez une attitude positive pour diminuer les sautes d’humeur
  • Effectuez des exercices pour lutter contre l’incontinence urinaire.

 

Les traitements liés à la ménopause

Pour combattre certains troubles, un traitement peut être prescrit :

  • En cas de sècheresse vaginale, des traitements locaux sont utilisés tels les gels ou les crèmes à base d’œstrogène.
  • En cas de carence en vitamine, des suppléments en vitamine C ou D peuvent être pris.
  • En cas de trouble du sommeil, les techniques de relaxation comme le yoga, la méditation, le massage sont à pratiquer.

 

Le traitement hormonal

Pour combattre les problèmes liés à la ménopause, le médecin peut avoir recours à un traitement médicamenteux hormonal. Les traitements hormonaux sont prescrits si les symptômes sont prononcés.

Le traitement hormonal général ou hormonothérapie permet d’atténuer, voire de supprimer, les symptômes durant le délai de traitement. Cependant, les symptômes réapparaissent à la fin du traitement. Mieux vaut donc attendre une période plus calme pour supporter les effets de la ménopause comme la retraite.

 

Le traitement non hormonal

Ce traitement permet de soulager certaines manifestations de la ménopause. Les antidépresseurs et les antihypertenseurs sont, par exemple, prescrits pour combattre les bouffées de chaleur. Selon l’état du patient, le médecin peut également prescrire des médicaments contre l’ostéoporose, les changements d’humeur.

La ménopause peut être une période délicate. Si votre état de santé nécessite un traitement hormonal, le remboursement de la Sécurité sociale reste faible. Les gynécologues pratiquent également un dépassement d’honoraires. Pour faire face aux dépenses santé supplémentaires, il est important d’avoir une bonne mutuelle. Santors vous aide à choisir les meilleures garanties !

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide