Accueil > Les soins > Drainage lymphatique : bienfaits et prise en charge

Drainage lymphatique : bienfaits et prise en charge

Qu’est-ce que le drainage lymphatique ?

Le drainage lymphatique est réalisé par un kinésithérapeute et se déroule en deux phases. “L’ouverture des points” est la première étape : le spécialiste procède par des pressions circulaires, à la fois régulières et lentes, sur la peau du client. Il veille minutieusement à ne pas briser les vaisseaux. L’objectif de cette phase est de libérer les toxines. Pour ouvrir les points, le kinésithérapeute commence par masser la zone de la clavicule. Une fois arrivé au niveau du creux de l’aine, il prend tout son temps. En effet, c’est surtout sur les jambes et les genoux que cette technique s’applique. Le pompage est la deuxième phase du drainage lymphatique. Il est caractérisé par des mouvements de pression et de dépression. En principe, un rythme normal comprend trois fois cinq pressions. Le kinésithérapeute commence au niveau de l’abdomen afin d’améliorer le péristaltisme intestinal. Si vous êtes souvent stressé, le massage du plexus est indispensable. Le masseur continue ensuite au niveau des mollets, des cuisses et des jambes. Il ne s’arrête que lorsqu’il a fait le tour de votre corps. Le drainage lymphatique peut également se pratiquer par le biais d’un appareil de pressothérapie et des bottes de compression. Le premier dispositif s’utilise au niveau des jambes. Le second sert à appliquer une pression sur certaines parties du corps. Dans tous les cas, ces appareils servent à améliorer la circulation de la lymphe. Si vous décidez d’avoir recours au drainage lymphatique, prenez contact avec un kinésithérapeute. Ce dernier est le seul qui soit habilité à effectuer cette pratique.

 

Les bienfaits du drainage lymphatique

En recourant au drainage lymphatique, vous pourriez ressentir de nombreux bienfaits, dont l’élimination du lymphœdème, la diminution des risques à la rétention d’eau et le soulagement des jambes lourdes. Le drainage lymphatique permet entre autres de lutter contre la cellulite, de raffermir la peau et d’accélérer la cicatrisation. Durant la grossesse, il est efficace pour soulager les jambes lourdes et limiter les risques d’accumulation d’eau. Cette technique aurait par la même occasion un effet “anti-inflammatoire” et un effet antistress et détente.

 

Les limites du drainage lymphatique

Bien que le drainage lymphatique apporte de nombreux bienfaits, il est déconseillé aux personnes qui souffrent de la tuberculose, d’œdème cardiaque, d’hyperthyroïdie, d’asthme ou d’hypertension artérielle. Il est aussi interdit pour ceux qui sont sujets à la thrombose. Les personnes qui souffrent d’insuffisance rénale, d’hyperthyroïdie et d’asthme peuvent recourir au drainage lymphatique sous certaines conditions. Cela dépend du stade de la maladie et du traitement qu’elles suivent. Pour savoir si cette pratique est adaptée à votre état de santé, consultez toujours votre médecin traitant.

 

Les tarifs

Les tarifs pratiqués varient en fonction de nombreux facteurs. S’il est réalisé dans le cadre d’un traitement, il s’élève entre 20 et 50 € par séance. En revanche, s’il est effectué dans un objectif esthétique (traitement de la cellulite par exemple) le coût d’une séance se situe entre 60 et 90 €.

 

Le remboursement du drainage lymphatique

S’il s’agit d’un drainage lymphatique à des fins esthétiques, vous ne pourriez bénéficier du remboursement de vos frais. En revanche, s’il est réalisé dans le cadre d’une thérapie, le taux de remboursement sera de 60 %. Les personnes atteintes d’une Affection longue durée (ALD) bénéficient elles d’un remboursement à hauteur de 100%. La souscription d’une complémentaire santé vous permettra en revanche de bénéficier du remboursement de vos frais de consultation et de drainage lymphatique. Pour trouver la mutuelle qui vous correspond le mieux, n’hésitez pas à réaliser un devis dès maintenant.