Accueil > Les soins > Les affections > Le pied bot : causes, symptômes et traitements

Le pied bot : causes, symptômes et traitements

Découvrons dans cet article les causes, les symptômes ainsi que le traitement du pied bot.

 

Causes et facteurs de risque du pied bot

Le pied bot malformatif est fréquemment observé : 

  • En présence de certaines anomalies génétiques,
  • Dans certains groupes ethniques,
  • Si des parents ou un membre de la fratrie sont victimes du même cas.

Le pied bot varus équin est une malformation congénitale dont 90 % des cas sont dus à une malposition intra-utérine du fœtus. Le tabagisme durant sa grossesse favorise aussi le développement du pied bot.

 

Symptômes du pied bot

Le pied bot se caractérise par : 

  • Une raideur articulaire causée par le raccourcissement des muscles, ligaments et des tendons
  • La mauvaise position des os du pied
  • Une malformation et mauvaise orientation des surfaces articulaires

Des malformations osseuses. Le pied bot est facile à diagnostiquer grâce aux caractéristiques de bases suivantes.  

 

Forme anormale du pied 

Le pied est tourné vers l’intérieur. En position de repos, celui-ci s’appuie sur le bord externe et les orteils ont tendance à pointer vers le bas.

 

Pied et mollet de taille anormale

Le pied et le mollet ont une taille plus petite que la normale. Pour certains enfants, on peut constater la présence d’une voûte plus importante que la normale et le raccourcissement du tendon d’Achille.

 

Gêne physique et esthétique

À la naissance, la déformation du pied ne présente aucune douleur. Non soignée à temps, cette malformation perturbe la marche chez l’enfant qui commencera à marcher sur le bord extérieur du pied et des orteils. Ce phénomène provoque un durcissement de la peau. Au fil du temps, le port de chaussures sera difficile pour le sujet atteint et entraîne une gêne esthétique.

 

Les traitements du pied bot

Après la naissance du bébé, la prise en charge du pied bot doit se faire dès que possible. Deux types de techniques non chirurgicales sont proposés pour corriger la position du pied : l’utilisation d’un plâtre (méthode de Ponseti) et la pose d’une attelle (méthode fonctionnelle). Dans les deux cas, l’intervention se déroule durant les 2 à 3 jours après la naissance, pendant que les pieds des nouveau-nés sont encore malléables.

 

Thérapie du pied bot avec attelle (méthode fonctionnelle)

90 à 95 % des patients peuvent être traités avec la méthode fonctionnelle ou la pose d’une attelle. C’est l’un des traitements conservateurs les plus réputés pour résoudre les problèmes de pied bot. L’objectif de ce traitement est de ramener le pied dans une position anatomique correcte. La prise en charge repose sur : 

  • Des séances de rééducation, à réaliser régulièrement pendant un an. Les kinésithérapies, quant à elles, sont à espacer progressivement
  • Le port quotidien d’une orthèse fémoro-pédieuse (appareillage sur l’ensemble du membre inférieur), pendant les premiers mois, suivi d’un appareillage nocturne.

 

Thérapie du pied bot avec plâtre (méthode de Ponseti)

La technique dite « Ponseti » est la seconde alternative pour corriger la position du pied bot afin de retrouver un alignement normal. Elle consiste à plâtrer le pied et la jambe du nouveau-né. Au bout de 6 plâtres successifs, on procède, sous anesthésie générale, à un allongement du tendon d’Achille. La deuxième phase de cette technique est le port de l’attelle de Ponseti Mitchell. Cette dernière est constituée de deux petits chaussons reliés à l’aide d’une barre. Cette attelle doit être portée nuit et jour jusqu’à ce que l’enfant marche, puis uniquement la nuit quand l’enfant sait marcher. Généralement, le port de l’attelle peut être arrêté à l’âge de 5 ans.

 

Prise en charge du traitement du pied bot par la mutuelle

Même si le pied bot idiopathique ne figure pas parmi la liste des affections longue durée (ALD), le Médecin Conseil réalise toujours cette demande, à titre exceptionnel, comme affection longue durée dite « hors liste ». Le pied bot est remboursable à 100 % et à durée déterminée, renouvelable sur demande à la fin des droits. Cette prise en charge intégrale ne couvre pas intégralement tous les frais médico-chirurgicaux, elle est limitée à un plafond. La souscription à une mutuelle est donc idéale pour assurer le remboursement du montant excédant le plafond, surtout pour le matériel orthopédique.   Le pied bot ne peut être soigné qu’à la naissance du bébé. Les frais de soins y afférents vont donc s’ajouter aux dépenses liées à l’accouchement. Pour bénéficier d’un remboursement des soins du pied-bot, souscrivez à une mutuelle santé. Santors vous aide à comparer les formules qui vous intéressent.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide