Accueil > Les soins > Les affections > Comment soigner un hallux valgus ?

Comment soigner un hallux valgus ?

Quelles sont les causes de l’hallux valgus ?  

L’oignon du pied est un problème de santé assez fréquent. Il touche cinq Français sur cent. Si les femmes sont les plus touchées, les hommes en sont également exposés puisqu’environ 5 patients sur 100 sont de la gent masculine.

Actuellement, les causes de l’oignon du pied ne sont pas totalement déterminées. Toutefois, il y a plusieurs facteurs prédisposant à son apparition :

  • Hérédité : dans 25 % des cas, l’hallux valgus est héréditaire
  • Morphologie particulière du pied : ceux qui possèdent le pied plat et le pied égyptien (gros orteil plus long que le deuxième orteil) sont les plus menacés.
  • Mauvais choix de chaussures : le port fréquent de talons hauts à bouts étroits est favorable à la formation de l’oignon du pied.
  • La grossesse et la ménopause peuvent engendrer l’affaissement et l’élargissement du pied causant ainsi l’hallux valgus.

Quels sont les symptômes de l’hallux valgus ? 

L’hallux valgus se développe lentement avec le temps. Au début, il est indolore et personne ne prête attention à une légère déviation du gros orteil. Il est, de ce fait, souvent diagnostiqué à un stade avancé. Pourtant, il est plus facile d’arrêter la progression de ce problème si on arrive à repérer les signes le plus tôt possible.

Comment l’hallux valgus se forme-t-il ?

Pour bien comprendre l’évolution de la pathologie, il faut revoir l’anatomie du pied. Ce dernier possède 5 métatarsiens (des os longs placés côte à côte). Chacun d’eux est relié à une phalange (os de chacun des orteils).

En général, le métatarsien et la phalange, avec qui il est relié, sont droits. L’hallux valgus apparaît lorsque le premier métatarsien forme un angle avec la première phalange du gros orteil. Ce dernier dévie alors vers les autres orteils. En même temps, une saillie se forme peu à peu sur la métatarso-phalangienne (l’articulation entre les deux os). 

Les différents stades de l’Hallux valgus

L’hallux valgus peut être classé en trois stades différents :

  • L’hallux valgus léger : l’angle formé par la déviation entre le métatarsien et la phalange est inférieur à 20°. Les deux os sont encore correctement assemblés. Une légère douleur peut être ressentie à ce stade.
  • L’hallux valgus modéré : l’angle de la déviation est compris entre 20° et 40°. L’articulation métatarso-phalangienne se déforme en poussant la phalange à se désaxer du métatarse. Les douleurs au niveau de l’oignon s’amplifient de plus en plus.
  • L’hallux valgus sévère : la déviation est supérieure à 40°. Le gros orteil perd ses capacités propulsives, des douleurs apparaissent également sous la plante des pieds.

Hallux valgus : quelle évolution ?

En l’absence de traitement, la déformation progresse et le gros orteil finit par passer en dessous ou au-dessus du deuxième orteil. Les autres orteils se déforment également en « griffe » à cause des pressions exercées sur ses os.

Les complications

L’oignon de pied peut provoquer une bursite. C’est une inflammation de la bourse séreuse (petite poche contenant le liquide synovial). Il peut aussi entraîner une arthrose (dégradation du cartilage qui recouvre le métatarsien et la phalange). L’hallux valgus peut être également un facteur de l’apparition du névrome ou maladie de Morton.

Comment protéger un oignon au pied ?

Indépendamment des douleurs provoquées par les déformations, le frottement de l’oignon avec les chaussures cause également des inflammations douloureuses. Il convient donc de trouver la solution thérapeutique efficace !

Examens chez un podologue

Au moindre symptôme qui vous laisse penser à un oignon du pied, consultez rapidement un podologue qui procédera aux examens médicaux nécessaires. S’il s’agit réellement d’un hallux valgus, une radiographie de pied s’impose pour évaluer le stade d’évolution de la pathologie.

À noter que l’Assurance maladie prend en charge uniquement les actes de podologie prescrits par un médecin traitant dans le cadre de parcours de soins coordonnés. Là encore, le remboursement de la Sécurité sociale pour la consultation chez un podologue est seulement de 60 %, sur la base d’un tarif conventionné fixé à 27 €. Il est conseillé de souscrire à une mutuelle santé qui prendra en charge la différence restante et le dépassement d’honoraires.

 

Comment traiter mon hallux valgus ?

Le traitement médical consiste à soulager les symptômes. Mais lorsqu’il s’agit de corriger les déformations, notamment lorsqu’une inflammation apparaît, la seule solution reste la chirurgie. Cette dernière a pour but de corriger la déviation du gros orteil et de lui rendre son rôle propulseur. Il permet aussi de supprimer la douleur.

Il s’agit d’une intervention ambulatoire permettant au patient de rentrer chez lui, le jour même de son opération. Elle est réalisée sous anesthésie locorégionale et avec un garrot cheville. À noter que certains cas nécessitent un séjour à l’hôpital d’une durée de 48 heures.

Après son opération, le patient doit porter des chaussures spéciales pendant 3 à 4 semaines. 15 jours après l’intervention, il doit effectuer des exercices de rééducation.

L’intervention chirurgicale entraîne inéluctablement des dépenses supplémentaires. À titre d’exemple, vous devez payer le forfait hospitalier si vous devez séjourner à l’hôpital. Pour réduire vos charges financières, vous pouvez renforcer votre couverture santé auprès d’une mutuelle santé.

D’ailleurs, les mutuelles santé prennent en charge le remboursement du traitement d’hallux valgus ainsi que le remboursement du forfait hospitalier (à 100 %).

Comment corriger mon hallux valgus sans chirurgie ?

Le traitement ostéopathique est une solution à prendre en compte pour soulager les douleurs et ralentir l’évolution de la pathologie.

L’ostéopathe examine le membre inférieur ainsi que l’ensemble du corps pour rechercher l’origine des contraintes qui s’exercent sur l’articulation du gros orteil. Il procède à la décontraction de l’articulation pour lui donner une liberté et une fluidité de mouvement optimale.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide