Accueil > Les soins > Les affections > Soigner ses yeux rouges : tout ce qu’il faut savoir

Soigner ses yeux rouges : tout ce qu’il faut savoir

Quelles sont les causes des yeux rouges ?

 

Une hémorragie sous-conjonctivale

Une hémorragie sous-conjonctivale est le résultat de la déchirure des petits vaisseaux sanguins qui se trouvent sous la surface de l’œil. Suite à un choc, une tache rouge vif de sang se forme au niveau du blanc de l’œil. Malgré le fait qu’elle entraîne la rougeur des yeux, l’hémorragie sous-conjonctivale n’est pas douloureuse. De nombreux spécialistes ont confirmé qu’elle n’affecte la vision que très rarement. Il arrive souvent que la rougeur disparaisse après quelques semaines.

Un diabète, des troubles de la coagulation et une hypertension artérielle sont des facteurs qui favorisent la récidive de cette maladie.

 

Un traumatisme

Les traumatismes peuvent provoquer yeux rouges. Potentiellement très douloureuses, les lésions oculaires causées par des traumatismes affectent avant tout les personnes exerçant une profession exposée. Un examen à la lampe à fentes avec mesure du tonus oculaire sera nécessaire.

 

La conjonctivite

La conjonctivite désigne une lésion au niveau de la membrane qui recouvre l’œil.  On parle de conjonctivite allergique quand il y a une rougeur au niveau d’un œil ou des deux yeux. Des picotements, une rhinite allergique, un larmoiement et des éternuements peuvent être constatés

Il s’agit de conjonctivite virale lorsque la rougeur des yeux se transmet via un rhume, le contact des yeux ou d’autres maladies virales. 

Dans le cas d’une conjonctivite bactérienne, elle est le résultat d’une infection due à des bactéries. En plus des yeux rouges, les personnes atteintes présentent un écoulement purulent.

 

La blépharite

La blépharite est caractérisée par l’irritation du bord de la paupière. Pouvant être d’origine allergique ou infectieuse, elle est souvent accompagnée de la formation de croûtes matinales et d’une augmentation de taux de sébum. L’infection aux bactéries comme les staphylocoques entraîne les yeux rouges et bien d’autres symptômes tels que des démangeaisons, parfois des squames, une sécheresse, et des paupières collées au réveil.

Elle n’entraîne pas de perte de vue. Cependant, il faut toujours consulter un spécialiste en cas d’apparition de symptômes suspects.

 

La kératite

La kératite désigne une irritation au niveau la petite membrane transparente à l’avant de l’œil ou de la cornée. Les personnes atteintes de trouble ont tendance à se protéger de la lumière. Si elle n’est pas rapidement traitée, elle peut dégrader la vision.

Il existe de nombreuses formes de kératite, dont la kératite virale, qui attaque la cornée via des virus. De ce fait, une fausse manipulation de collyres aux corticoïdes, une altération de la cornée ou l’herpès cornéen peuvent entraîner une inflammation de l’œil.

Une kératite peut être aussi provoquée par une infection bactérienne. Il peut s’agir d’amibes ou de champignons.

Il existe également une forme de kératite due à un corps étranger ou aux rayons UV. Chez les personnes âgées et celles qui souffrent d’une maladie auto-immune, on remarque le plus souvent la kératite secondaire à un syndrome sec.

 

L’uvéite

L’uvéite peut provoquer une baisse de la vision. Elle accompagne le plus souvent une maladie auto-immune. Elle est généralement liée à une inflammation de l’uvée, qui peut être partielle ou totale. Pouvant être chronique ou aiguë, l’uvéite peut atteindre dans certains cas les deux yeux en même temps. Lorsque la totalité de l’uvée est touchée, il s’agit d’une panuvéite.

En stade avancé, l’uvéite altère la vision, voire entraîne une perte de vue irréversible

 

Le glaucome

Le glaucome est le résultat de l’accélération de la pression interne de l’œil. Il entraîne des rougeurs au niveau des yeux et s’accompagne des maux de tête et des nausées. L’œil subit une pression à cause de l’augmentation du liquide et la destruction des fibres visuelles, d’où la diminution progressive du champ visuel.

Le glaucome peut provoquer la cécité du patient s’il n’est pas traité rapidement. Il est donc vivement conseillé de consulter un spécialiste.

 

La sclérite

La sclérite est une lésion qui se situe au niveau de la membrane fibreuse de l’œil ou du blanc de l’œil. Elle accompagne souvent des maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde évolutive. 

La sclérite entraîne une douleur qualifiée de lancinante et profonde. Le patient peut souffrir de trouble de sommeil ou d’appétit. Il arrive parfois que des comportements de photophobie apparaissent, tout comme des larmoiements.

Le diagnostic de la sclérite implique des examens cliniques. Pour ce faire, l’utilisation d’une lampe à fentes est nécessaire. Afin de mettre en évidence une éventuelle source infectieuse, le spécialiste procède aux frottis ou aux biopsies. En cas de sclérite postérieure, l’échographie et la tomodensitométrie (TDM) sont nécessaires.

La forme extrêmement avancée de la sclérite entraîne la perforation du globe oculaire, suivie de la perte de l’œil.

 

L’endophtalmie

L’endophtalmie peut affecter les jeunes comme les personnes âgées. Chez ces dernières, il peut aussi s’agir des conséquences d’un syndrome sec oculaire. Elle est, dans la majorité des cas, un effet d’une chirurgie intraoculaire. On parle à ce moment d’une endophtalmie exogène.

L’endophtalmie provoque parfois une importante douleur et la baisse de la vision. En plus des yeux rouges, d’autres signes peuvent être remarqués, à savoir :

  • La perte du reflet rouge
  • L’inflammation oculaire intraoculaire
  • L’Oedème de la paupière.

 

Comment traiter les yeux rouges ?

Le traitement des yeux rouges dépend du problème sous-jacent. Si vos yeux sont rouges à cause d’une irritation, de la fatigue ou d’une exposition au vent ou au soleil, faites reposer vos yeux : vous pouvez par exemple porter des lunettes noires et éviter de passer trop de temps devant les écrans. 

Si l’inflammation est due à du savon ou de la poussière, optez pour un rinçage au sérum physiologique. 

Pour prévenir les yeux rouges, voici quelques gestes à pratiquer au quotidien :

  • Fermez régulièrement vos yeux pendant quelques moments, surtout si vous faites partie de ces personnes qui travaillent tout le temps devant un écran. Sachez que les clignotements permettent aux yeux de s’hydrater.
  • Dormez suffisamment. Un sommeil de 8 heures/nuit est idéal.
  • Si vous sentez que vous yeux sont fatigués, pendant vos heures de repos, allongez-vous et mettez une tranche de concombre sur chacune de vos paupières.

Si le problème persiste, si vous souffrez d’une maladie chronique ou s’il n’y a pas de cause apparente, consultez votre médecin. 

 

Yeux rouges et prise en charge

Les consultations chez votre médecin traitant sont prises en charge à hauteur de 70% par la Sécurité sociale, tout comme les rendez-vous chez l’ophtalmologue (à condition d'avoir déclaré un médecin traitant au préalable).

Si vos problèmes oculaires sont dus à une Affection longue durée (ALD), vous bénéficierez de la prise en charge à 100% de vos consultations, examens, et interventions.

Dans tous les autres cas, c’est seulement en souscrivant une complémentaire santé que vous pourrez bénéficier du remboursement intégral de vos frais de santé. Pour bénéficier d’un taux de remboursement élevé, souscrivez une garantie supérieure.

Pour bien choisir votre mutuelle, tenez compte du délai de carence, du taux de remboursement, des différentes garanties et des besoins de l’assuré. Veillez également à vérifier les exclusions de garanties. Certains soins ne sont pas pris en charge par une mutuelle santé. Pour ce faire, comparez les tarifs des mutuelles santé. Santors, comparateur d’assurance en ligne, vous permettra de trouver la mutuelle qui correspond le mieux à vos besoins.

 

Bibliographie

Yeux rouges : Causes - Pourquoi docteur
Sclérite - MSD Manuals
Les yeux rouges - Passeport santé

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide