Accueil > Les soins > Les affections > Que faire en cas d’urgence dentaire ?

Que faire en cas d’urgence dentaire ?

Qu’est-ce qu’une urgence dentaire ?

Le mot « urgent » signifie étymologiquement « qui ne peut pas attendre ». Il est employé dans la médecine pour définir une situation médicale importante. Ainsi, s’il s’agit d’une urgence, les médecins doivent prendre la situation au sérieux et la mettre en priorité.

En ce qui concerne l’adjectif « dentaire », il fait le lien avec un problème bucco-dentaire. On peut donc affirmer qu’une urgence dentaire désigne une situation dans laquelle une personne a besoin d’aide rapidement à cause d’un souci lié à la sphère bucco-dentaire. La personne peut alors :

  • Souffrir de douleur importante et aggravée en position allongée
  • Avoir de la difficulté à utiliser convenablement la bouche ou la mâchoire
  • Souffrir d’un traumatisme important menant à des lésions graves comme l’expulsion d’une dent, ou encore la fracture de la mâchoire.

Cependant, ce genre d’urgence n’est pas vraiment dangereux. En d’autres termes, elle n’engage pas en général le pronostic vital du patient.

L’urgence dentaire est donc un ensemble de situations qui est considéré comme grave aux yeux du patient et des médecins. Elle peut nécessiter l’intervention rapide des praticiens surtout lorsque la personne a des difficultés à respirer ou qu'elle souffre de fièvre intense ou d’une aggravation générale de l’état de santé (signe d’une infection grave).

 

Quels sont les types d’urgences dentaires ?

 

Les traumatismes bucco-dentaires

Les traumatismes bucco-dentaires désignent des lésions ou séquelles causées par un choc plus ou moins violent. Ce dernier affecte ainsi les tissus visibles ou profonds pouvant provoquer certains problèmes comme l’arrachage d’une dent ou encore une blessure au niveau de la langue. Il est possible de classifier les causes de ces traumatismes.

  • Les accidents de la voie publique (AVP). Il s’agit d’accidents de la circulation se déroulant sur une route, une chaussée ou encore sur un trottoir. Toutes les personnes qui utilisent la voie publique peuvent être victimes de ce genre de traumatisme.
  • Les chutes qui regroupent les chutes indéterminées, les chutes de hauteur, les chutes dans les escaliers, les chutes contre les objets, les chutes à partir d’un meuble.
  • Les sports : dans la majorité des cas, un problème de chocs durant les sports collectifs (football, basketball…)
  • Les chocs directs qui sont causés par un projectile ou encore un objet en mouvement.

Certaines personnes sont beaucoup plus sujettes à ce genre de chutes causant parfois des traumatismes bucco-dentaires. Il s’agit, entre autres, des enfants de moins de 13 ans, des seniors de plus de 60 ans et des sportifs.

Les lieux où se déroulent les urgences dentaires sont aussi variés comme les écoles, les salles de sport, la rue, les boîtes de nuit, les lieux de loisirs ou encore les EHPAD, les crèches.

 

Les pathologies infectieuses

Il faut savoir que la cavité buccale est une porte d’entrée pour les différentes pathogènes. À cause d’un facteur externe comme une ingestion de friandises, certaines bactéries peuvent proliférer et causer une infection plus ou moins dangereuse. Les pathogènes peuvent s’attaquer très rapidement aux dents et à la gencive. Si rien n’est fait, ils peuvent atteindre le parodonte qui est la structure osseuse de la mâchoire.

Dans la majorité des cas, ces problèmes sont considérés comme étant une urgence dentaire. En effet, le praticien doit réagir vite afin de freiner la propagation des germes dans la bouche. Pour ce faire, il peut recourir à l’antibiothérapie. Il va prescrire des médicaments comme la pénicilline visant à éliminer les microbes responsables de la maladie.

En résumé, voici les principales pathologies dentaires : 

  • Les caries sont une maladie infectieuse faisant partie des 10 maladies chroniques de l’Homme les plus répandues selon l’Organisation mondiale de la Santé. Elle peut toucher à la fois les enfants et les adultes. Elle se caractérise le plus souvent par la destruction de l’émail, l’inflammation et l’abcès dentaire.
  • La gingivite est considérée comme le premier stade des maladies parodontales. Elle se manifeste par l’augmentation de volume de la gencive.
  • La parodontite intervient si la gingivite n’est pas soignée à temps. Elle est dangereuse dans la mesure où elle peut atteindre l’os alvéolaire de la mâchoire.

 

Les hémorragies post-chirurgicales d’origine dentaire

Après un problème dentaire, votre dentiste peut réaliser une opération chirurgicale dans la sphère buccodentaire. À cause d’un facteur externe ou une erreur humaine, la plaie peut laisser quelques traces et provoquer à nouveau une hémorragie.

Cette libération de sang à partir d’un vaisseau sanguin peut être considérée comme dangereuse. Ainsi, on peut considérer ce problème comme étant une urgence dentaire.

Le praticien va intervenir afin de résorber la plaie et limiter la perte de sang. Pour cela, il utilise le plus souvent des médicaments homéostatiques.

 

Les troubles de l’articulation temporo-mandibulaire

L’ATM ou l’articulation temporo-mandibulaire correspond à l’articulation qui se situe entre la mâchoire inférieure et la cavité temporale (devant l’oreille). À cause d’un trouble morphologique ou d’un dysfonctionnement lors de la mastication, des douleurs peuvent se manifester à ce niveau.

D’après les spécialistes, ces problèmes sont considérés comme étant une urgence dentaire. Voici les différentes causes pouvant être à l’origine de ce trouble : 

  • Une mauvaise occlusion dentaire
  • Un changement de côté de la mastication
  • Une absence de plusieurs dents comme les molaires (en bas).
  • Une anomalie de l’occlusion des incisives
  • Une ablation des dents de sagesse
  • Un stress important (chocs émotionnels, fatigue, angoisse…)
  • Une température basse (froid, vent…)
  • Un abus de chewing-gum, etc.

Face à ce genre de problème, le spécialiste peut proposer plusieurs traitements comme le port d’une gouttière dentaire amovible, le meulage dentaire sélectif. Si le problème demeure assez important, le spécialiste pourra réaliser une luxation méniscale ou une perforation méniscale selon la situation.

En ce qui concerne la douleur, elle doit être traitée de manière symptomatique à l’aide d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires.

 

Les pathologies de la muqueuse buccale

Ici, on ne parle pas forcément des dents, mais de la muqueuse buccale. Il s’agit, entre autres, du regroupement de la langue, du plancher de la langue, des gencives, de la face interne des joues, du palais et le voile du palais.

Toutes les maladies qui touchent ces parties sont considérées par les spécialistes comme une urgence dentaire. Il est difficile de donner toutes les pathologies liées à ce problème, mais on peut les catégoriser en :

  • Kératoses : il s’agit d’un épaississement diffus de la couche de l’épiderme.
  • Ulcération qui désigne le processus biologique d’altération aboutissant le plus souvent à l’apparition d’un ulcère douloureux.
  • Tumeurs diverses qui peuvent avoir une origine vasculaire ou traumatique.
  • Lésions infectieuses comme la tuberculose ou encore le VIH.
  • Maladies hématologiques comme l’anémie ou la polyglobulie.
  • Lésions iatrogènes, c’est-à-dire ayant pour origine un traitement médicamenteux.
  • Stomatodynies qui se définit comme une sensation de brûlure de la muqueuse buccale. Ce trouble ne possède pas une étiologie médicale fournie, raison pour laquelle les chercheurs sont encore très divisés sur le sujet.

 

Les urgences en rapport avec la douleur

Comme son nom l’indique, il s’agit de douleur qui est localisée dans la cavité buccale. Le patient ressent une sensation douloureuse assez intense permettant ainsi de qualifier la situation d'urgence. Ici, il y a quelques techniques qui sont utilisées afin d’évaluer l’intensité de la douleur :

  • De 1 à 3 : la douleur est légère et peut être calmée par des antalgiques de palier 1 comme le paracétamol. Ici, la prise d'anti-inflammatoire ou de corticoïdes est déconseillée, car ils peuvent être un facteur aggravant.
  • De 4 à 7 : c’est une douleur moyenne qui nécessite l’intervention d’un dentiste.
  • De 8 à 10 : il s’agit d’une douleur élevée et qualifiée d’urgence.

 

Les urgences esthétiques ou dites de confort

Il s’agit de problèmes assez fréquents comme une dent cassée, un pont décollé ou un déchaussement d’une couronne. Cela arrive le plus souvent en cas de traumatisme ou de chocs violents. Ici, le praticien prend en charge toutes les opérations nécessaires afin d’éliminer la douleur ressentie et de réaliser les interventions chirurgicales nécessaires.

Il s’agit d’une liste non exhaustive des cas d’urgence dentaire. D’autres situations peuvent être qualifiées d’urgence comme un décrochement de la mâchoire et bien d’autres encore.

 

Que faire en cas d’urgence dentaire ?

Si vous pensez souffrir d’une urgence dentaire, il convient de vous rendre le plus vite possible chez un praticien (chirugien-dentiste). Voici quelques indices à prendre en compte.

 

Les conduites en temps de crise sanitaire (covid 19)

À cause de la propagation du nouveau coronavirus, le gouvernement a instauré un confinement strict pour la population. Durant cette période exceptionnelle, la majorité des cabinets dentaires ont été fermés.

Cependant, actuellement (2021), les professionnels de santé rouvrent leurs établissements, ce qui facilite la prise en charge d’une urgence médicale. Voici quelques conseils avant d’aller dans ces endroits :

  • Il faut téléphoner avant de vous rendre dans un cabinet médical, même s’il s’agit d’une urgence. Cet acte permet ainsi de mieux organiser votre arrivée ainsi que votre prise en charge.
  • Vous pouvez donner quelques indications sur votre état de santé et sur certaines informations comme votre nom et votre adresse.
  • Si vous jugez que la situation est trop grave, vous pouvez évidemment appeler le SAMU via le numéro 15 ou 112.

 

Urgence dentaire la nuit

Il se peut que vous souffriez d’une urgence dentaire pendant la nuit et que vous ayez peur de ne pas pouvoir être aidé. Pas de panique puisqu’il y a une solution à cette situation : contactez un dentiste de garde. En effet, d’après les règlements, il faut toujours un dentiste même durant les horaires non travaillés pour répondre au besoin de la population. La prise en charge de ce type de cas est organisée par les associations de dentistes ou de professionnels de santé.

Pour le trouver, c’est assez simple : 

  • Vous pouvez faire une petite recherche via Internet. Mettez simplement les mots clés adéquats comme : « dentiste de garde » + « votre ville ».
  • Vous pouvez aussi appeler votre médecin traitant ou votre pharmacien habituel afin d’avoir le numéro du dentiste de garde.

 

Urgence dentaire durant le week-end

Utilisez les mêmes astuces, citées un peu plus haut, que pour les urgences de nuit. Prenez conscience que la prise d’un médicament n’est conseillée qu’en dernier recours. En d’autres termes, attendez le feu vert des médecins avant de prendre un antalgique, si c’est vraiment douloureux.

 

Les réflexes à avoir en cas d’urgences dentaires

Avant de vous rendre auprès d’un spécialiste, voici quelques gestes à savoir en cas d’urgence dentaire.

 

Enflure et abcès gingival dans la cavité bucco dentaire

S’il s’agit d’un problème récurrent, si vous avez remarqué une rougeur inhabituelle ainsi qu’une enflure au niveau de la gencive, vous devez vous rendre rapidement chez votre dentiste. En attendant le rendez-vous, voici quelques conseils : 

  • Rincez au moins trois fois votre bouche avec de l’eau tiède et salée. Cette dernière possède un pouvoir antiseptique et elle aidera l’organisme à faire face à l’infection.
  • Vous pouvez prendre un antalgique de palier 1 en faisant attention au dosage et aux interactions médicamenteuses.
  • Appliquez une compresse tiède sur le visage pour calmer la douleur et pour diminuer l’inflammation.

 

Dent cassée

Un traumatisme dentaire reste un événement important, surtout à ne pas prendre à la légère. Il peut engendrer une cassure au niveau des dents. Dans ce genre de cas, voici ce qu’il faut faire : 

  • La première chose à faire consiste à récupérer le morceau de dent cassé.
  • Conservez-le dans un endroit adapté. Sachez que c’est une matière vivante, aussi mieux vaut la mettre dans un sérum physiologique ou dans le lait UHT. Un petit conseil, ne le mettez pas dans la bouche au risque de l’avaler et de causer des troubles digestifs graves.
  • Consultez au plus vite votre dentiste, ce dernier pourra évaluer l’ampleur des dégâts et proposer la solution adéquate. Il y a trois scénarios possibles : le morceau est utilisable, la pulpe dentaire est atteinte, il est donc inutilisable. Enfin, la racine peut être cassée, aussi le dentiste doit réaliser l’extraction de dents.

 

Langue ou lèvre mordue

Durant le repas, ce n’est pas rare que l’on mord les lèvres ou la langue. Cela peut engendrer une douleur plus ou moins importante. Voici ce qu’il faut faire : 

  • Avec un linge propre, appliquez directement une pression sur la plaie afin d’arrêter l’hémorragie.
  • S’il y a un gonflement important, utilisez des compresses froides (glaçons). Cela diminue rapidement l’inflammation.
  • Si le saignement persiste, rendez-vous directement chez le dentiste le plus proche.

 

Dent expulsée

La dent est enracinée solidement dans l’os alvéolaire. Cependant, à cause d’un choc important, elle peut être expulsée de la bouche. Si cela vous arrive, voici les indications à prendre en compte :

  • Récupérez la dent.
  • Nettoyez là si elle est sale. Vous pouvez le faire sous l’eau courante sans la frotter.
  • Replacez-la doucement dans son emplacement d’origine (cavité de la racine). S’il est impossible de la mettre de la replacer, mettez la dent dans l’eau froide ou dans le lait.
  • Prenez un rendez-vous rapidement chez votre dentiste. Il pourra alors évaluer s’il est toujours possible de remettre la dent ou non.

 

Quelles sont les prises en charge en cas d’urgence dentaire ?

Avant d’être pris en charge, il y a quelques étapes à respecter. Voici le déroulement d’une urgence dentaire.

 

Examen par un spécialiste

Ici, le praticien réalise un diagnostic complet du patient. Il réalise une vérification minutieuse de la cavité buccale afin de déterminer les causes, les risques et les interventions à faire. Il peut aussi demander quelques tests sanguins afin d’identifier le pathogène en cause.

Avant de donner les traitements, le médecin doit avoir certaines informations sur le patient : 

  • Les allergies dont la personne souffre (médicaments, produits alimentaires, minéraux…)
  • Les médicaments que prend la personne. Ici, rien ne doit être laissé au hasard, car la médecine douce est également prise en compte comme l’aromathérapie ou encore la phytothérapie
  • Les maladies systémiques comme le diabète, le VIH, l’insuffisance rénale ou hépatique, l’hypertension artérielle.
  • L’historique dentaire afin de vous donner les médicaments adéquats.

Ce n’est pas rare qu’une radiographie ou encore des photographies dentaires soient pratiquées en cas d’urgence dentaire.

 

Prise en charge de la douleur

C’est en fonction de vos allergies, de vos traitements ainsi que de l’intensité de la douleur ressentie que le médecin vous propose un antalgique. Ce dernier peut ainsi diminuer la sensation de douleur de manière plus ou moins intense. À titre de rappel, voici un petit rappel des différents antidouleurs employés en médecine :

  • Antalgiques de palier 1 : il s’agit de paracétamol ou encore d’AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) comme l’ibuprofène ou l’aspirine. Ici, les douleurs sont jugées légères à modérées.
  • Antalgiques de palier 2 : ce sont les opiacés ou encore les opioïdes mineurs comme la codéine. Ce type de substance agit sur les récepteurs du cerveau, diminuant ainsi la sensation de douleurs. Elles sont employées si la douleur est modérée ou intense.
  • Antalgiques de palier 3 : il s’agit de produits avec des composés puissants comme la morphine ou encore le fentanyl. Ces substances fonctionnent comme les antalgiques du palier 2, mais ils sont beaucoup plus puissants et peuvent causer ces troubles importants.

 

Prise en charge du traumatisme

La majorité des urgences médicales sont causées par un accident comme une chute ou un choc important (environ 70 % des cas). Cela signifie qu’il y a eu un traumatisme important provoquant une blessure assez importante au niveau de la cavité buccale.

Après avoir administré un traitement symptomatique de la douleur, le dentiste pourra voir de plus près le traumatisme. Il pourra évidemment intervenir chirurgicalement afin de limiter les dégâts. Il peut aussi proposer la mise en place d’une gouttière.

 

Prise en charge de l’infection

L’urgence dentaire peut avoir une origine infectieuse. C’est la plupart des cas pour les abcès dentaires, les caries dentaires, la gingivite ou encore la parodontite. La prolifération de pathogène dans ce secteur cause souvent des inflammations importantes, ce qui explique la douleur intense.

Après avoir examiné le patient et proposé des antalgiques, le médecin peut ensuite s’occuper du problème, à savoir la prolifération de bactéries. En général, il propose une antibiothérapie, une prise d’antibiotique à large spectre pouvant durer plus d’une semaine.

Il en résulte une nette diminution des bactéries dans le sang et dans la zone infectée. L’organisme reprend ensuite le contrôle. Si l’infection cause des problèmes inesthétiques, le chirurgien dentaire peut proposer certaines interventions dites de confort.

 

La prévention des urgences dentaires

Il n’y a pas de secret pour éviter l’urgence dentaire. En effet, vous devez respecter : 

  • Une bonne hygiène dentaire : cette dernière consiste à réaliser un nettoyage journalier des dents afin de minimiser les risques de caries. Cela permet également de sauvegarder la santé des gencives.
  • Une visite de contrôle chez le dentiste. Vous devez aller chez votre dentiste au moins tous les 6 mois. Il fera un contrôle rapide de vos dents et son action pourra éviter l’apparition de certains problèmes.
  • Une alimentation saine et équilibrée : la santé de la cavité bucco-dentaire dépend en partie de ce qui se trouve dans votre assiette. Priorisez les plats riches en protéines et en calcium et diminuez les produits sucrés.
  • Le port d’une protection buccale. Si vous êtes un sportif, mieux vaut porter une protection buccale pour éviter les traumatismes lors des chocs lors des matchs.

 

Pour conclure

Même si les principales causes d’urgences dentaires sont liées à des accidents ou à des chutes, prenez bien soin de vos dents et gencives au quotidien.

En choisissant une mutuelle adaptée à vos besoins, vos dépenses de soins dentaires peuvent être prises en charge. Cela concerne aussi bien les actes de prévention que les situations d’urgence.

En tant que courtier spécialiste des assurances seniors, nous vous aidons à identifier les mutuelles qui pourraient parfaitement prendre en charge vos soins dentaires et aux meilleurs prix grâce à nos Conseillers experts.

Vous souhaitez faire couvrir vos frais dentaires (détartrage, caries, prothèses, appareillage…) ? Utilisez le comparateur Santors et accédez aux meilleures offres !

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide