Accueil > Mutuelle dentaire > Prothèses dentaires : peut-on être remboursé à 100 % ?

Prothèses dentaires : peut-on être remboursé à 100 % ?

Qu’entend-on par prothèse dentaire ?

Une prothèse dentaire est une dent artificielle qui remplace une dent manquante, absente ou endommagée. La pose de prothèses dentaires consiste, d'une part, à restaurer une ou plusieurs dents et, d'autre part, à améliorer la mastication et à préserver leur esthétique. Il existe actuellement deux types de prothèses dentaires : les prothèses fixes et les prothèses amovibles.

 

Prothèses fixes

Ce type de prothèse est scellé, fixé ou collé directement sur les dents existantes. Cette prothèse est destinée à renforcer vos dents. Nous pouvons, là encore, distinguer différents types de prothèses dentaires fixes.

 

La couronne

La couronne est destinée à protéger une dent vivante, dévitalisée ou plombée. Généralement utilisée en dentisterie esthétique, cette dernière recouvre les dents cassées et abîmées tout en les embellissant.

Cette prothèse dentaire fixe est aussi destinée à ancrer un bridge. Elle est réalisée après la prise d'une empreinte des dents à remplacer ou à protéger. Celle-ci est généralement en céramique, en nickel-chrome ou en chrome-cobalt.

 

Le pont  

Les dents manquantes sont remplacées par des dents piliers couronnées (bridges dentaires), également appelées dents adjacentes. Ce type d'implant dentaire forme un pont entre deux ou plusieurs dents. Le pont est disponible en céramique, en métal ou en céramo-métallique.

Il existe trois catégories de bridges :

  • Le pont traditionnel composé de 3 couronnes adjacentes
  • Le pont Cantilever avec un pilier à une seule dent
  • Le pont Maryland : un pont métallique remplaçant les couronnes extérieures.

 

La dent pivot

Également appelée pilier, la dent pivot remplace une dent encore capable d'accueillir une tige, en particulier une tige métallique, pouvant soutenir la couronne. La pose du pivot n'est possible que si la racine de la dent est intacte. La dent sur un pivot est conçue pour protéger la dent naturelle et doit être greffée avec celle-ci. 

 

Prothèses amovibles

Ce type de prothèse est un modèle couramment utilisé. Les prothèses amovibles sont une alternative aux prothèses fixes et peuvent être retirées à tout moment pour un entretien quotidien.

Notons que les prothèses dentaires amovibles nécessitent une prescription médicale délivrée par un dentiste, un denturologiste ou un prosthodontiste. Elles peuvent être complètes ou partielles.

 

Prothèse complète amovible

Également appelée dentier, une prothèse complète est un implant qui remplace les dents naturelles. Le terme complet désigne le remplacement des dents dans leur intégralité. Le dentier s’appuie sur le palais et la gencive de la mâchoire supérieure et inférieure. L’effet de ventouse créé par la salivation permet à ce dernier de rester en place.

 

Prothèse partielle amovible

Une prothèse partielle, ou stellite, est un implant qui remplace une ou plusieurs dents. Son rôle consiste à améliorer la mastication, l'esthétique et surtout la phonétique. Comportant une partie métallique, l’appareil dentaire partiel comprend de fausses dents en porcelaine se fixant aux dents réelles à l’aide de crochets.

Celle-ci est généralement recommandée par un dentiste lorsque le patient ne peut avoir accès aux implants ou aux couronnes dentaires.

 

Quel remboursement pour les prothèses dentaires ?

Les chirurgiens-dentistes sont libres de fixer leurs propres honoraires, qu'il s'agisse des frais de consultation ou des frais pour la pose d’une prothèse dentaire. En ce qui concerne le remboursement, la Sécurité sociale se réfère au tarif de la convention. Ce qui laisse un reste à charge assez important pour le patient.

Le 1er janvier 2020, une nouvelle réforme permet désormais à ceux ou celles souhaitant acheter une nouvelle prothèse dentaire de choisir entre trois nouvelles formules.

 

Le panier « 100 % Santé » ou reste à charge 0

Le panier 100 % Santé a été mis en place afin de maîtriser les restes à charge. Offrant désormais la possibilité aux assurés d’avoir accès à différents actes prothétiques, le reste à charge zéro couvre les besoins les plus courants en prothèse. Vous pouvez aussi avoir enfin accès à des matériaux de qualité et adaptés à vos dents à traiter. 

Les prothèses fixes et mobiles sont toutes concernées par ce nouveau panier et leur base de remboursement a augmenté : 

  • Couronne céramique monolithique (sauf zircone) sur incisives, canines et 1ères prémolaires : base de remboursement à 120 € et montant maximum de remboursement autorisé à 500 €
  • Couronne céramo-métallique sur incisive, canine ou 1ère prémolaire : base de remboursement à 120 € et montant maximum de remboursement autorisé à 500 €
  • Couronne céramique monolithique (zircone) sur autre dent que molaire : base de remboursement à 120 € et montant maximum de remboursement autorisé à 440 €
  • Couronne en alliage non précieux : base de remboursement à 120 € et montant maximum de remboursement autorisé à 290 €
  • Inlay Core sous couronne ou bridge sans reste à charge (avec ou sans clavette) : base de remboursement à 90 € et montant maximum de remboursement autorisé à 175 €
  • Couronne transitoire pour couronne sans reste à charge : base de remboursement à 279, 50 € et montant maximum de remboursement autorisé à 1 465 €
  • Bridge avec 2 piliers d’ancrage métalliques et un élément métallique : base de remboursement à 279, 50 € et montant maximum de remboursement autorisé à 870 €.

 

Panier « reste à charge maîtrisé »

La formule « tarifs maîtrisés » permet à l'assuré de bénéficier d’un reste à charge modéré. Ce panier intermédiaire ne concerne que les prothèses aux prix plafonnés. Le reste à charge dépend, à ce moment-là, des conditions de remboursement proposées dans le contrat de votre mutuelle santé. 

Notons que le panier intermédiaire, qui concerne 25 % des actes, comprend des honoraires limites de facturation. Comme le Reste à charge zéro, les tarifs de cette formule dépendent de la localisation des dents à soigner et de la nature des matériaux. 

 

Le panier aux tarifs libre 

Cette formule offre la possibilité au dentiste et au patient de choisir les techniques adéquates et innovantes (haut de gamme) afin de répondre à certaines exigences esthétiques. Les tarifs ne sont pas plafonnés. Le reste à charge est donc plus important pour le patient. 

Avant de choisir cette formule, prenez le temps de vous renseigner sur les conditions de remboursement de votre complémentaire santé afin de minimiser les dépenses supplémentaires. 

 

Que remboursent les mutuelles santé ?

Si vous optez pour la formule « Reste à charge zéro », votre mutuelle santé rembourse l’autre moitié des frais pour la pose d’une prothèse dentaire. La première moitié est remboursée par la Sécurité sociale. 

La réforme se déployant progressivement, toutes les mutuelles ne proposent pas forcément les deux nouvelles formules à leurs assurés. Pensez par conséquent à vérifier ce point auprès de votre complémentaire actuel.

Soulignons également que le remboursement intégral ne concerne que la majorité des prothèses dentaires. La prise en charge intégrale ne s’applique également qu’aux personnes couvertes par une mutuelle santé.

Si votre choix se porte sur la pose d’une prothèse haut de gamme (ne bénéficiant donc pas d’un remboursement total), tournez-vous vers une mutuelle sans plafond prenant en charge les frais supplémentaires incluant les dépassements d’honoraires. Vous pouvez également comparer les formules des mutuelles disposant d’un réseau de soins si vous comptez réaliser la pose de votre prothèse dentaire à l’étranger.

 

Bien que la nouvelle réforme pour la pose de prothèses dentaires se révèle être un réel avantage, l’Assurance maladie rembourse généralement une partie du tarif conventionné. Mieux vaut donc se tourner vers une bonne complémentaire santé afin d’éviter les mauvaises surprises !