Accueil > Mutuelle dentaire > Soins dentaires pour enfants : à quel moment souscrire à une mutuelle ?

Soins dentaires pour enfants : à quel moment souscrire à une mutuelle ?

Qu’entend-on par soins dentaires pour enfants ?

Si l’on parle de la Sécurité sociale, les soins dentaires pour enfants concernent les personnes de moins de 13 ans.

Ces soins incluent :

  • Le traitement d’une carie sur une, deux ou trois faces
  • La dévitalisation d’une molaire, prémolaire, incisive…
  • Le détartrage
  • La radio
  • L’extraction d’une dent de lait ou d’une dent permanente
  • Le scellement de sillons, etc.

Outre les soins chirurgicaux (extractions, etc.) et conservateurs (dévitalisation, détartrage…) cités plus haut, d’autres traitements peuvent être réalisés comme la pose d’un appareil dentaire et les implants, qui sont peu ou pas remboursés par l’Assurance maladie, notamment sur un adolescent de 16 ans et plus.

 

Que rembourse l’Assurance Maladie ?

 

L’orthodontie

Si les soins dentaires sont mentionnés dans la liste des actes et prestations remboursables (soins conservateurs et chirurgicaux), l’Assurance maladie les rembourse à 70% sur la base des tarifs conventionnels.

D’autres soins, dont l’orthodontie, sont également remboursés par la Sécurité sociale, mais sous conditions :

  • Le traitement d’orthodontie doit commencer avant le 16e anniversaire de la personne
  • Une demande d’accord doit être adressée à l’Assurance maladie avant que commence le traitement. Ce formulaire sera à compléter avec le chirurgien-dentiste qui s’occupera de l’enfant.

Après un retour favorable de la Sécurité sociale, qui mettra un peu plus de 15 jours à vous parvenir, vous pourrez commencer les traitements. Notons que les soins devront impérativement démarrer durant les 6 prochains mois sinon vous ne recevrez aucune prise en charge pour l’orthodontie. L’accord de la caisse d’Assurance Maladie n’est effectivement valable que 6 mois. Si tout est en règle, vous serez remboursé sur :

  • La première consultation, remboursée à 70%, de votre enfant chez l’orthodontiste qui déterminera si celui-ci a besoin d’un traitement et la date qui convient le mieux
  • Les examens initiaux : un diagnostic (radios et moulages) établi et pris en charge à 70%
  • Les traitements pris en charge (à 100% du tarif de base) chaque semestre
  • Les consultations, dites de surveillance, qui se font entre chaque phase de traitement et qui sont remboursées à hauteur de 70%
  • La première année de contention prise en charge par la Sécurité sociale à 100% sur le tarif de base
  • La seconde année de contention prise en charge à 70%

 

Les implants prothétiques

La pose d’implant prothétique est également prise en charge par l’Assurance maladie, et ce, depuis juin 2007 sur des enfants de plus de 6 ans. Cette opération se tourne surtout vers les enfants présentant une agénésie dentaire, ou l’absence de formation de plusieurs dents comme les dents de sagesse, les incisives et les prémolaires.

Le remboursement des agénésies dentaires se fera néanmoins sous les conditions de l’Assurance maladie. Celle-ci doit être :

  • Liée à une maladie rare (souvent d’origine génétique)
  • Confirmée par un praticien d’un centre de référence des maladies rares

En revanche, la Sécurité sociale ne rembourse que le bridge s’il s’agit d’une agénésie isolée.

 

Quels soins dentaires pour enfant la mutuelle rembourse-t-elle partiellement ?

Les soins orthodontiques et les appareils sont partiellement remboursés par les mutuelles dentaires pour enfant. Pour les enfants de moins de 16 ans, dont les traitements orthodontiques sont faiblement remboursés par la Sécurité sociale, la mutuelle dentaire s’engage à rembourser, partiellement ou totalement, le reste à charge.

Notons que l’orthodontie peut être réalisée de différentes manières :

  • Une extraction dentaire qui consiste à retirer les dents définitives et les remplacer par un appareil dentaire
  • La pose de bagues dentaires fixes afin d’obtenir un meilleur alignement des dents
  • La pose d’un appareil extra-oral pour les mâchoires déformées

Les remboursements, mis en avant dans les contrats de mutuels, se présentent généralement sous forme de forfaits annuels ou semestriels. D’autres mutuelles optent pour un pourcentage basé sur le tarif de convention défini par l’Assurance maladie.

Il est donc recommandé de comparer les offres de chaque complémentaire santé pour trouver cellei qui offre une meilleure prise en charge pour les traitements d’orthodontie de l’enfant.

En vous tournant vers une mutuelle économique, le reste à charge est moins élevé avec un remboursement à hauteur de 200% par semestre. Si votre choix se porte sur une mutuelle haut de gamme, avec une prise en charge à hauteur de 400% du montant de base par semestre, le reste à charge est quasi nul.

Nombreux sont les avantages offerts par une mutuelle santé, surtout lorsqu’il s’agit de réaliser un traitement d’orthodontie sur un enfant. N’hésitez pas à comparer plusieurs devis et prêtez bien attention aux dépassements d’honoraires avant de choisir votre mutuelle dentaire.

 

Pourquoi souscrire une mutuelle dentaire pour son enfant ?

Maintenant, vous savez que la Sécurité sociale ne rembourse pas tous les soins dentaires pour les enfants, comme pour les adultes. Faire adhérer son enfant à une mutuelle dentaire s’avère donc obligatoire, sachant que vous économiserez quelques milliers d’euros. Vous pourrez effectivement atteindre les 4 000 euros en soins dentaires si vous combinez :

  • La pose d’un appareil dentaire
  • La pose et le retrait des bagues
  • Les frais dentaires semestriels

En vous tournant vers un bon partenaire santé pour votre enfant de moins de 18 ans, vous bénéficiez d’une couverture sur la totalité des soins dentaires incluant l’orthodontie.

 

Quels sont les soins dentaires entièrement remboursés par une mutuelle ?

Les soins dentaires de base sont, quant à eux, totalement gratuits si le dentiste respecte les frais convenus avec les mutualités. Les soins de base incluent :

  • Les examens buccaux
  • Le traitement du canal radiculaire
  • Les extractions de dents
  • Le détartrage
  • La restauration ou l’obturation dentaire

 

Quels soins dentaires pour enfant la mutuelle rembourse-t-elle partiellement ?

Les soins orthodontiques et les appareils sont partiellement remboursés par les mutuelles dentaires pour enfant. Pour les enfants de moins de 16 ans, dont les traitements orthodontiques sont faiblement remboursés par la Sécurité sociale, la mutuelle dentaire s’engage à rembourser, partiellement ou totalement, le reste à charge.

Notons que l’orthodontie peut être réalisée de différentes manières :

  • Une extraction dentaire qui consiste à retirer les dents définitives et les remplacer par un appareil dentaire
  • La pose de bagues dentaires fixes afin d’obtenir un meilleur alignement des dents
  • La pose d’un appareil extra-oral pour les mâchoires déformées

Les remboursements, mis en avant dans les contrats de mutuels, se présentent généralement sous forme de forfaits annuels ou semestriels. D’autres mutuelles optent pour un pourcentage basé sur le tarif de convention défini par l’Assurance maladie.

Il est donc recommandé de comparer les offres de chaque complémentaire santé pour trouver cellei qui offre une meilleure prise en charge pour les traitements d’orthodontie de l’enfant.

En vous tournant vers une mutuelle économique, le reste à charge est moins élevé avec un remboursement à hauteur de 200% par semestre. Si votre choix se porte sur une mutuelle haut de gamme, avec une prise en charge à hauteur de 400% du montant de base par semestre, le reste à charge est quasi nul.

Nombreux sont les avantages offerts par une mutuelle santé, surtout lorsqu’il s’agit de réaliser un traitement d’orthodontie sur un enfant. N’hésitez pas à comparer plusieurs devis et prêtez bien attention aux dépassements d’honoraires avant de choisir votre mutuelle dentaire.

 

Qu’en est-il du Reste à Charge Zéro ?

Une nouvelle réforme, comptant parmi les engagements du Président, est entrée en vigueur en janvier 2019. Portée par la ministre de la Santé, la réforme Reste à Charge Zéro se fixe comme objectif de faciliter et de réduire les coûts des soins dans le domaine dentaire, mais aussi optique et audioprothèse.

Se mettant progressivement en œuvre, cette réforme invite les professionnels de chaque domaine, en collaboration avec l’Assurance maladie, à proposer des paniers 100 % Santé pour lesquels les restes à charge pour les assurés sont nuls. Les complémentaires santé continueront bien entendu à offrir la possibilité aux clients de profiter d’autres offres non prises en charge à 100 % comme les soins orthodontiques.

L’orthodontie ne fait effectivement pas encore partie du projet RAC 0, mais les professionnels de la santé se penchent déjà sur l’étude de ce marché. Le gouvernement souhaite, de son côté, plafonner les prix des actes les plus onéreux, incluant l’orthodontie et les implants dentaires.

Les enfants, d’ici 2021, pourront néanmoins profiter d’un large choix de prothèses mieux adaptées et de qualité, et les adultes de bridges métalliques et de nouvelles prothèses dentaires, dont 46 % des actes seront remboursés à 100 %.