Accueil > Mutuelle santé > Diététicien ou nutritionniste : quel spécialiste consulter ?

Diététicien ou nutritionniste : quel spécialiste consulter ?

Les points communs entre un diététicien et un nutritionniste

Les diététiciens et les nutritionnistes travaillent tous les deux dans le domaine de la santé. Plus précisément, ils emploient leurs connaissances en diététique à des fins médicales afin de proposer un programme d’alimentation adapté à chaque patient et ainsi le maintenir en bonne santé. Il s’agit d’une démarche particulièrement intéressante pour les personnes souhaitant perdre ou prendre du poids. Toutefois, ces deux professionnels n’ont pas suivi les mêmes parcours de formation, avec en conséquence quelques différences au niveau de leurs compétences ainsi que leur manière de procéder.

 

Le diététicien : un formateur en matière de nutrition

Un diététicien est un expert en nutrition. Ce professionnel de la santé a choisi comme filière la nutrition après l’obtention de son baccalauréat. Tout au long de son parcours universitaire, il a étudié l'alimentation des bébés, des enfants et des personnes adultes. Un étudiant en nutrition et diététique doit suivre une formation de deux ans, soit environ 1800 heures de cours, pour accéder à un Brevet de Technicien supérieur en diététique, en biochimie, en physiopathologie ou en génie biologique. La plupart des diététiciens optent pour le statut de profession libérale. Ils collaborent avec les hôpitaux, les centres de bien-être et de remise en forme et les organisations sanitaires de façon générale pour élaborer des programmes alimentaires adaptés aux personnes atteintes de différentes maladies. Certains animent des séances de formation et des ateliers sur le sujet de la nutrition dans les hôpitaux, les grandes écoles, les associations et les institutions sanitaires.  

 

Pourquoi consulter un diététicien ?

La plupart des personnes prennent rendez-vous avec un diététicien dans le but de bénéficier d’un programme d’alimentation personnalisée. Si vous êtes en surpoids à cause de votre régime, vous avez tout intérêt à consulter un diététicien, qui vous apportera des conseils sur la meilleure manière de changer vos habitudes alimentaires. Celui-ci vous invitera très probablement à remplacer les plats tout-prêts par plus de fruits et de légumes. Par la même occasion, il vous conseillera de réduire votre consommation d’aliments frits ou gras et de privilégier la diversité  et la qualité de la nourriture que vous consommez. Un objectif de perte de poids dans un délai particulier vous sera sans doute proposé. Par la même occasion, votre diététicien cherchera à adapter votre régime  à vos besoins énergétiques au quotidien. N’oubliez pas de demander quelle quantité d’eau sera nécessaire dans le cadre de votre nouveau régime. Un diététicien adopte à peu près les mêmes stratégies qu’un nutritionniste, dans la mesure où il vise prioritairement à proposer au patient un régime alimentaire sain avant de penser à la remise en forme par le biais de l’activité physique. Lors de vos consultations, vous bénéficierez d’explications précises sur meilleur régime alimentaire pour changer votre corps en profondeur et de manière durable. Chaque séance d’une heure coûte entre 30 et 50 euros, honoraire qui peut être plus élevé dans les grandes villes. Bon à savoir : il est possible de faire appel à un diététicien pour une consultation à domicile si vous n’avez pas le temps de vous déplacer à son cabinet ou si vous souffrez de problèmes de mobilité.

 

Le nutritionniste : un médecin spécialisé en nutrition

Un nutritionniste ou médecin nutritionniste a suivi une formation en médecine générale avant de se spécialiser dans la nutrition. Très recherchés au niveau international à cause du nombre limité de professionnels en exercice, les nutritionnistes travaillent en général dans les grands hôpitaux.  Les patients doivent prendre rendez-vous à l’avance, sauf en cas d’urgence. Dans un premier temps, le nutritionniste effectue des analyses médicales pour diagnostiquer des problèmes de santé éventuellement liés à une mauvaise nutrition. Comme tous les médecins généralistes et spécialistes, les nutritionnistes doivent disposer d’un numéro ADELI.

 

Dans quel cas consulter un médecin nutritionniste ?

L’obésité est très souvent liée à des pathologies métaboliques :  cholestérol, diabète, goutte et maladies cardiovasculaires pour n’en citer que quelques-unes. C’est pour cette raison que la perte de poids peut être véritablement importante pour votre santé. Seul un médecin nutritionniste peut vous proposer à la fois un suivi médical et un régime adapté à votre état de santé. Il dispose des compétences nécessaires pour identifier les aliments que vous ne devez en aucun cas consommer, même s’ils ont des bénéfices d’un point de vue minceur. Lorsque l’on est suivi par un médecin nutritionniste, les consultations au cabinet sont assez régulières, avec des rendez-vous hebdomadaires ou mensuels. Ce spécialiste peut vous prescrire des médicaments, des analyses, des séances de rééducation voire encore conseiller des interventions chirurgicales. Pour ce qui est de nos chères têtes blondes, les parents sont tenus de faire appel à un médecin nutritionniste lorsque leur enfant arrive à l’âge de six mois. En effet, c’est vers cet âge que les enfants peuvent commencer à consommer des aliments solides. Le tarif des consultations varie généralement entre 30 et 70 euros de l’heure remboursés par votre assurance maladie. Vaut-il donc mieux consulter un diététicien ou un nutritionniste ? Cela dépendra tout simplement de vos besoins, vos raisons de vouloir perdre du poids et de votre état de santé. Si votre souci de surpoids est dû à un problème de santé ou si vous souffrez d’une pathologie nécessitant un accompagnement alimentaire, il est plus judicieux de consulter un médecin nutritionniste. Si vous souhaitez tout simplement perdre quelques kilos superflus pour vous sentir mieux dans votre corps, n’hésitez pas à vous tourner vers un diététicien. Dans tous les cas, ces deux spécialistes sont en mesure de vous fournir des conseils pertinents.