Accueil > Mutuelle santé > Frais des mutuelles santé 2020 : une hausse de 3 à 5 % en moyenne

Frais des mutuelles santé 2020 : une hausse de 3 à 5 % en moyenne

Jamais, aucune hausse n’a été constatée ! 

Selon Thierry Beaudet, le président de la FNMF ou la Fédération nationale de la Mutualité Française, les cotisations mutuelles augmentent comme les années précédentes. Cette hausse est consécutive à celle de la consommation des biens et soins médicaux ou CSBM. En moyenne, elle est de 3 %. Elle répond à la demande de la Ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, lorsque la reforme 100 % Santé a été lancée.

Or, certains comparateurs de mutuelles attestent que les tarifs des complémentaires santé n’ont jamais été aussi élevés. D’ailleurs, l’UFC-Que Choisir a analysé près de 500 contrats qui émanent de plus de 80 organismes différents, pour recueillir les avis d’échéance de 2019 et 2020. Les consommateurs ont donc témoigné et affirmé que pour 2020, l’augmentation moyenne est de 5 %, soit 1 % de plus qu’en 2019. Cette inflation médiane varie d’une compagnie d’assurance à l’autre. Si elle est de 2 % pour certaines, pour d’autres, elle est supérieure à 10 %.

 

La réaction de la Mutualité française

Après cette étude de l’UFC-Que Choisir, la Mutualité Française, qui représente plus de 500 mutuelles en France a décidé d’agir rapidement par le biais d’un communiqué de presse. Pour la FNMF, « un appel à témoignage » limité à 500 contrats n’est pas suffisant pour suivre l’évolution des tarifs des Complémentaires santé.

D’après la Fédération, plus d’un français sur deux est couvert par une assurance complémentaire. Ainsi, il faudra une méthode plus représentative, une étude basée sur des millions d’assurés (14 millions de personnes environ), qui va être réalisée par la DREES (Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques), pour connaître les chiffres exacts.

 

Les causes possibles de cette augmentation tarifaire

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de cette hausse des tarifs de mutuelles santé. Parmi ceux-ci figurent : 

  • La reforme 100 % Santé ;
  • La surtaxe Covid-19 ;
  • L’inflation du PMSS pour les contrats collectifs ;
  • La hausse du chômage ;
  • La dette de la Sécurité sociale ;
  • La hausse du coût des soins médicaux.

Il y a aussi d’autres facteurs qui justifient cette hausse : 

  • le profil de l’assuré,
  • son âge,
  • sa catégorie professionnelle,
  • son lieu de résidence ainsi que le changement de situation comme le déménagement,
  • le mariage,
  • l’ajout de l’ayant droit sur le contrat (conjoint, enfant, etc.)

 

Le 100 % Santé, c’est quoi exactement ?

La réforme du 100 % Santé, également dite « la réforme du zéro reste à charge » ou RAC 0 a été mise en place depuis le 1er janvier 2020. Cette réforme a pour objectif de : 

  • faciliter certains soins dentaires (les prothèses dentaires)
  • Améliorer la prise en charge des équipements auditifs et optiques (les lunettes de vue).

Tous les Français disposant d’une complémentaire santé peuvent bénéficier de cette offre.

Le gouvernement a assuré que l’entrée en vigueur du 100 % Santé n’aura aucun impact sur les tarifs des mutuelles Santé. En revanche, il est à noter qu’avec cette réforme, les mutuelles se chargent du financement du 25 % du reste à charge (75 % pour l’Assurance Maladie). Face à cela, les assurés doivent, de ce fait, s’attendre à une hausse de cotisations de mutuelles pour 2020.

 

La surtaxe Covid-19

Pendant le confinement, la téléconsultation a pris son ampleur chez les Français. Par peur d’être contaminé par le virus du Covid-19, les visites chez le médecin ont nettement chuté.

Les dépenses des Complémentaires Santé durant la crise ont donc nettement baissé. Par conséquent, les activités de soins ont diminué. Et selon le ministère de l’Économie, les organismes de santé ont pu réaliser jusqu’à 2,2 milliards d’euros d’économies durant cette période.

Pour les deux prochaines années, dès 2021, les mutuelles santé devront payer une surtaxe Covid-19 de 1,5 milliard d’euros (1 milliard en 2021 et 500 millions d’euros en 2022). Ce sera une contribution exceptionnelle de ces organismes pour combler une partie des 31 milliards des pertes de l’Assurance Maladie.

 

La dette de la Sécurité sociale

Cette envolée des tarifs des mutuelles santé est en partie due à la baisse des remboursements par la Sécurité sociale. En effet, la dette de cette dernière pourra s’élever de plus de 44 milliards d’euros d’ici fin 2020, suite à la crise sanitaire.

 

L’augmentation du PMSS et du PASS

Selon l’arrêté du 03 décembre 2019, le montant des plafonds mensuels et annuels de la Sécurité sociale (PMSS et PASS) a augmenté de 1,4 % en moyenne depuis le 01er janvier 2020. Actuellement, il est donc comme suit : 

  • Plafond annuel de la sécurité sociale : 41 136 €
  • Plafond mensuel de la sécurité sociale : 3 428 €
  • Plafond journalier de la sécurité sociale : 189 €

 

La hausse du chômage en France

En plus des conséquences sanitaires, financières, et culturelles du coronavirus, il y a aussi les impacts socio-économiques. De nombreux salariés ont perdu leur emploi depuis le début de la pandémie.

D’après l’estimation de l’Insee, le taux de chômage connaîtra une hausse de 9,5 % environ à la fin de l’année 2020. Cela peut avoir des répercussions sur le tarif des mutuelles santé.

C’est effectivement le même principe comme en cas de rupture de contrat de travail, surtout de licenciement pour motif économique. Les salariés se retrouvant au chômage peuvent bénéficier de la portabilité de la mutuelle d’entreprise, qui leur permettront d’avoir une couverture complémentaire santé collective.

 

Le profil de l’assuré

En France, le montant des cotisations mutuelles santé peut varier en fonction du profil de l’assuré. Tout dépend de son sexe, de sa profession ou de sa catégorie socioprofessionnelle, de son lieu de résidence et surtout de son âge.

Particulièrement pour les seniors, le tarif est plus élevé, car plus on vieillit, plus les besoins en matière de santé évoluent. Pour cette année, l’augmentation semble plus marquée pour les séniors ou pour les plus de 60 ans, avec une hausse de 12 % environ. Une étude montre que si la facture annuelle moyenne pour un couple retraité en « garantie renforcée » était de 2 560 € l’an dernier, elle est désormais à 2 871 €. Dans certaines villes, le coût s’élève même jusqu’à 3 000 €, voire plus. 

 

La zone géographique ou le lieu de résidence

Sachez également que le tarif de mutuelles santé appliqué diffère en fonction de la zone géographique ou le lieu de résidence de l’assuré. Dans certains régions et départements, voire certaines villes, les dépassements d’honoraires sont plus fréquents, comme en Île-de-France, en Corse ou dans le Nord.

 

Une hausse des tarifs des mutuelles santé attendues en 2021

Pour les mêmes raisons que celles évoquées ci-dessus, le tarif des mutuelles santé peut encore continuer à augmenter pour 2021. D’ailleurs, les assurés doivent s’attendre à une hausse plus ou moins importante, notamment avec une éventuelle seconde vague de l’épidémie de Covid-19.

 

Résiliation de contrats de mutuelle santé à n’importe quel moment !

Dans tous les cas, retenez qu’à partir du 1er décembre 2020, il sera possible de résilier à tout moment, sans pénalités, sans justificatifs et sans frais. La résiliation est envisageable au bout d’un an d’engagement pour un contrat d’assurance complémentaire santé.

Cette nouvelle loi sur la résiliation de mutuelle a été votée par le Sénat au cours de l’année 2019. Elle concerne aussi bien les contrats individuels que collectifs (pour les entreprises). Et grâce à cette réforme, l’assuré pourra par la suite choisir en toute liberté l’assurance complémentaire santé qui répondra à ses besoins et à son budget, en utilisant un comparateur de mutuelle santé.

La résiliation peut s’effectuer par mail. Au cours de la procédure, l’assuré restera couvert et il n’est pas obligé d’attendre la date d’échéance du contrat. Toutefois, il doit contacter son ancienne compagnie d’assurance au moins 2 mois avant cette date.

 

Conclusion

La crise sanitaire ainsi que ses conséquences économiques ont bien eu un impact sur le montant des mutuelles santé pour 2020.

Pourtant, ce ne sont pas les seuls éléments qui peuvent expliquer cette évolution des cotisations de complémentaires. Il y a aussi d’autres facteurs à prendre en considération comme : la réforme 100 % Santé en audiologie, dentaire et optique. D’autres éléments sont également des sources de cette flambée : la surtaxe Covid-19, l’inflation du montant des plafonds mensuels et annuels de la Sécurité sociale (PMSS et PASS), l’augmentation du coût des soins médicaux ou encore le profil de l’assurée (son âge, sa profession, sa situation familiale...). 

Cette montée en flèche des tarifs des mutuelles santé peut se poursuivre jusqu’à l’année prochaine. Mais, changer de mutuelle à n’importe quel moment sera possible à partir du 1er décembre 2020. Selon la loi infra-annuelle adoptée en 2019, tout assuré peut résilier son contrat, en toute simplicité, sans frais ni justifications, et se tourner vers une autre compagnie, et ce, une année après sa souscription à son ancien contrat d’assurance.

Il est recommandé d’utiliser un comparateur de mutuelle santé en ligne afin de trouver facilement votre assurance complémentaire Santé. Santors peut comparer pour vous, de nombreuses garanties pouvant couvrir vos besoins de santé et correspondant à votre budget.